Hydrogène : la “solution définitive” vient de l’éthanol

La coopération entre les chercheurs du Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) et de l’Universitat Politècnica de Catalunya (UPC) a permis de mettre au point et de breveter un catalyseur capable de transformer l’éthanol en hydrogène.

L’équipe de recherche a été codirigée par les chercheurs Elies Molins Grau de l’Institut de Ciència de Materials de Barcelona (ICMAB) du CSIC à Barcelone et Jordi Llorca de l’Instituto de Técnicas Energéticas de l’UPC.

D’après eux, les principaux avantages de ce catalyseur sont de limiter les coûts d’obtention de l’hydrogène par rapport à la transformation à partir de pétrole et de réduire le danger du transport de l’hydrogène, gaz hautement inflammable et explosif. Par ailleurs, les concepteurs n’hésitent pas à considérer cette invention comme la "solution définitive pour le transport basé sur l’hydrogène".

Le catalyseur est formé par une pièce de céramique perforée à l’intérieur par des canaux et recouverte d’un aérogel contenant des nanoparticules de cobalt. Ce sont ces dernières qui agissent dans la transformation de l’éthanol en hydrogène. Le catalyseur doit être chauffé à la température de 310°C lors de son fonctionnement. Un mélange d’éthanol et d’eau sous forme gazeuse passe à travers les canaux et sort sous forme de dihydrogène H2 et de dioxyde de carbone CO2. A partir d’une molécule d’éthanol et trois molécules d’eau, on obtient six molécules de H2 et deux de CO2.

Le catalyseur sera installé à l’intérieur même du véhicule et permettre la production en direct de l’hydrogène.

Le processus de transformation passe par la production d’un des principaux gaz responsable de l’effet de serre, le dioxyde de carbone (CO2) mais en quantité moindre que pour une automobile alimentée par un combustible fossile.

Les chercheurs espèrent que le fruit de leur recherche pourra servir au développement de piles à combustibles à hydrogène.

[src : BE Espagne numéro 73 (14/08/2008) – Ambassade de France en Espagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55677.htm]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Hydrogène : la “solution définitive” vient de l’éthanol"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dlabaaalle
Invité

Qu’y a t’il de nouveau ? Il est déjà possible de faire fonctionner une pile à combustible avec de l’essence grâce à un réformeur (), pouvoir faire de même avec de l’ethanol ne me semble pas être un exploit démesuré.Probablement pas une solution d’avenir amha…

Teoteo
Invité

Il me semble douteux que la transformation ethanol -> hydrogène -> électricité (via une pile à combustible) -> moteur électrique soit plus avantageuse que la combustion directe de l’éthanol dans un moteur thermique. Mais si un spécialiste pouvait nous éclairer…

Teoteo
Invité

Il me semble douteux que la transformation ethanol -> hydrogène -> électricité (via une pile à combustible) -> moteur électrique soit plus avantageuse que la combustion directe de l’éthanol dans un moteur thermique. Mais si un spécialiste pouvait nous éclairer…

wpDiscuz