JO Vancouver : des médailles en “matériaux recyclés”

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver (COVAN) a dévoilé jeudi dernier, les médailles olympiques et paralympiques qui pendront au cou des médaillés d’or, d’argent et de bronze.

D’un poids compris entre 500 et 576 grammes, selon le métal, les médailles olympiques possèdent un diamètre de 100 millimètres et une épaisseur approximative de six millimètres tandis que les médailles paralympiques ont une largeur de 95 millimètres et une épaisseur approximative de six millimètres.

L’orque et le grand corbeau seront représentés sur l’avers des médailles. Sur le revers de la médaille, on trouve le nom officiel des Jeux affiché en anglais et en français, les deux langues officielles du Canada et du Mouvement olympique, ainsi que les emblèmes distincts de Vancouver 2010 et le nom du sport et de l’épreuve pour laquelle est décernée la médaille en question. Sur les médailles paralympiques, on trouve aussi du braille. La médaille entière est protégée contre la ternissure, les entailles et les égratignures.

Les devises des Jeux, With Glowing Hearts / Des plus brillants exploits, sont écrites en caractères blancs sur la portion du ruban bleu et vert de la médaille qui reposera à l’arrière du cou.

JO Vancouver : des médailles en "matériaux recyclés"

La composition des médailles comprendra des matériaux recyclés en provenance d’appareils électroniques inutilisables afin de respecter l’engagement en matière de durabilité des Jeux olympiques et paralympiques.

La Monnaie royale canadienne fabriquera à son siège social en Ontario les 615 médailles olympiques et les 399 médailles paralympiques des Jeux d’hiver de 2010. La frappe de ces médailles a commencé en juillet 2009 et prendra fin en novembre.

Teck Resources Limited, une entreprise vancouvéroise de métaux divers, fournira 2,05 kg d’or, 1 950 kg d’argent et 903 kg de cuivre que l’on utilisera pour la production des médailles olympiques et paralympiques.

Les métaux sont extraits des exploitations de Teck, notamment en Colombie-Britannique, en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi qu’en Alaska, au Chili et au Pérou.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "JO Vancouver : des médailles en “matériaux recyclés”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Morales
Invité

et pourquoi l’handisport n’est-il digne que d’une médaille au rabais (90g au  lieu de 100g) ? Autant leur donner des médailles 100g isuues de 100% de recyclage

wpDiscuz