RTE : La sécurité d’approvisionnement en électricité 2018-2023

Le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité (RTE) a publié jeudi son diagnostic sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France, jusqu’en 2023. RTE constate que le système électrique français est ajusté, jusqu’en 2020.

A compter de cette date, les marges de manœuvres s’accroissent et permettent de piloter la transition énergétique tout en maintenant la sécurité d’approvisionnement en électricité.

Après analyse des prévisions de production et de consommation en France et en Europe, RTE estime que l’approvisionnement en électricité devrait être assuré durant l’hiver 2018-2019 avec cependant, une période placée sous vigilance, de mi-janvier à fin février 2019.

Le système électrique français sera équilibré mais sans marge, jusqu’en 2020, en raison de la fermeture d’une partie des moyens de production thermiques français, ces dernières années.

Après l’hiver 2020, des marges de sécurité devraient réapparaître. Elles permettraient la fermeture, progressive,des cinq unités de production charbon situées sur les sites de Cordemais (Loire Atlantique), du Havre (Seine-Maritime), de Gardanne (Bouches-du-Rhône) et de Saint-Avold (Moselle) ainsi que la
fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), à condition de :

  • Maîtriser la consommation d’électricité ;
  • Accroître fortement le développement des énergies renouvelables, conformément aux objectifs fixés dans la programmation pluriannuelle de l’énergie 2016. Le diagnostic de RTE montre que le développement des énergies renouvelables ne constitue pas uniquement une variable de verdissement du mix énergétique. Il est désormais indispensable pour sécuriser l’approvisionnement en électricité ;
  • Fiabiliser et accroître les effacements ;
  • Assurer la maîtrise du planning des visites décennales réalisées sur les centrales nucléaires et de la mise en service de l’EPR de Flamanville (Manche) ;
  • Mettre en service la centrale au gaz de Landivisiau (Finistère), selon les délais annoncés, et ne fermer aucun autre moyen de production ;
  • Mettre en service trois nouvelles interconnexions : une avec l’Italie et deux avec la Grande-Bretagne, en 2020-2021.

Conformément aux dispositions prévues par la loi, le diagnostic annuel de RTE sur la sécurité d’approvisionnement en électricité, appelé également « bilan prévisionnel pluriannuel », a pour objectif d’identifier les risques de déséquilibre entre les besoins de la France métropolitaine continentale et l’offre d’électricité disponible pour les satisfaire. Il couvre, en alternance, une période de 5 ou de 15 ans. Il est établi en concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur (producteurs, fournisseurs, distributeurs d’électricité et de gaz, ONG, organisations professionnelles, universitaires et think-tanks, institutions).

>> Synthèse du Bilan Prévisionnel 2018 : ici
>> Synthèse du Passage de l’hiver : ici

Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des