Accord historique entre la Bolivie et les pétroliers

Evo Morales, président socialiste de la Bolivie a conclu samedi dernier un accord "historique" qui lui permet de reprendre à 100 % le contrôle de ses hydrocarbures auprès des compagnies étrangères privées opérant en Bolivie.

Les nouvelles conditions imposées par le gouvernement aux compagnies étrangères feront passer les recettes publiques tirées du secteur de 200 millions de dollars par an actuellement à 4 milliards, selon le président Morales.

L’accord prévoit que les entreprises pétrolières remettront à la compagnie publique nationale, Yacimientos Petroliferos Fiscales Bolivianos (YPFB) "toute leur production en hydrocarbures". YPFB assumera entièrement la commercialisation du gaz, définissant les volumes et les prix des produits à placer sur le marché intérieur et à l’exportation.

En échange, les compagnies seront rémunérées, suivant leurs contrats, pour une valeur comprise entre 18 et 50% des quantités extraites. Cette nationalisation a été réalisée sans indemnisation.

Vendredi, un premier accord avait été conclu entre les groupes français Total (qui exploite 15,9% des réserves boliviennes) et l’Américain Vintage (2,1%).

Partagez l'article

 

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

      

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lockman

Apriori la société capitaliste a constamment pillé les richesses d,autrui.Hélas,le glas sonne pour les suceurs de sang qui n,ont pas de coeur et ne s,inquiétent outre mesure