Ademe : une formation aux projets géothermiques

L’Ademe propose une formation pour accompagner la mise en place d’un projet de pompes à chaleur géothermiques en collectif et tertiaire.

Le changement climatique fait prendre conscience d’un réel besoin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour atteindre les objectifs fixés, le recours aux énergies renouvelables devient une priorité. Parmi ces énergies, la géothermie occupe pleinement sa place. Ce réservoir de chaleur offre une énergie renouvelable, non polluante, locale et disponible à tout moment.

Cette formation "payante" s’adresse à un public large comme par exemples les maîtres d’ouvrage publics et privés, les architectes, les ingénieurs, les techniciens, etc.

L’Ademe et le BRGM (Bureau Géologique de Recherches Minières) proposent une formation dans le domaine de la géothermie pour tous les professionnels qui participent de près ou de loin à l’évolution de cette énergie.

Objectifs de la formation :

• Acquérir les compétences nécessaires pour assurer le montage d’un projet de pompes à chaleur géothermiques en collectif et tertiaire.
• Appréhender toutes les solutions et leur évolution, notamment PAC (sol, sous-sol) et PAC géothermiques.
• Intégrer le développement durable dans tous les aspects du montage de projet.

La prochaine session aura lieu du 16 au 18 février 2010 à Nantes. Le prix de la formation est de 1.500 € nets HT et demeure éligible au titre du DIF (droit individuel à la formation).

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site de l’Ademe à cette adresse : www.ademe.fr/formation

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
michel123

Pourquoi s’agiter à préparer des solutions toutes plus chères les unes que les autres pour réduire nos émissions de co2 alors que 40% de nos émissions de gaz à effet de serre sont le fait du chauffage ? Sachant qu’une pompe à chaleur géothermique de qualité consomme entre 5 et 6 (bientôt 7) fois moins qu’un radiateur électrique? Evidemment isoler c’est indispensable et je ne me suis pas privé de le faire chez moi , cependant la mesure la plus rentable , et de loin , serait d’obliger toutes les nouvelles constructions à utiliser ce mode de chauffage . Capteurs horizontaux pour les maisons individuelles disposant d’un terrain et capteurs verticaux pour les immeubles. Dans un deuxième temps le renchérissement inévitable de l’énergie obligerait rapidement les constructions anciennes à se rabattre sur cette filière (il est vrai beaucoup plus chère à mettre en oeuvre en rénovation qu’à la construction). Une taxe carbone trés élevée pourrait être reversée  sous forme de prime ou de déductions aux particuliers , aux copropriètés et collectivités qui investiraient dans cette voie. Si l’on peut diminuer de moitié les déperditions thermiques et diminuer par un facteur 5 les dépenses energétiques on arrive à réduire la facture électrique de 90%. Il manque un décideur avisé à la tête de l’état qui puisse prendre les décisions les plus efficaces et les plus rapidement  applicables à la fois pour notre avenir climatique et pour la santé de notre économie. Y a t il un pilote dans l’avion?

1
0
Laissez un commentairex