Areva va livrer 40 éoliennes offshores géantes

Areva a annoncé fin décembre 2010 avoir remporté un contrat de 400 millions d’euros auprès de Trianel, une association regroupant des électriciens allemands, pour la livraison de quarante turbines M5000 de 5 MW chacune, destinées au parc éolien offshore de Borkum West II, situé en Mer du Nord.

D’après les termes du contrat, Areva sera également chargé de la mise en service, des essais et de la maintenance, par contre, les fondations et la construction offshore y sont exclues. Par ailleurs, le contrat comprend une option exerçable en 2011 pour 40 turbines M5000 supplémentaires.

Situé à 45 km au large de la côte nord de l’île de Borkum, le projet Borkum West II sera le plus grand parc éolien en Mer du Nord allemande. Il se trouve à proximité d’Alpha Ventus, le parc éolien pilote d’Allemagne pour lequel Areva a déjà livré 6 turbines.

La mise en service est prévue en 2012/2013. Une fois achevées, les éoliennes produiront au total 200 MW, ce qui permettra de fournir en électricité renouvelable de quelque 200 000 foyers.

« Areva est fier d’avoir développé une solution offshore efficace avec Trianel. Nous nous réjouissons que onze banques de tout premier plan se soient engagées à financer ce projet. Nous attendons avec impatience le déploiement de nos turbines offshore, ainsi que les services associés, essentiels au bon fonctionnement du parc éolien » a déclaré Anil Srivastava, Directeur Général d’Areva Renouvelables.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Enfin un appel d’offres gagné par AREVA… Comme quoi mieux vaut ne pas avoir tous ses oeufs dans le même panier, l’éolien off shore est tout de même nettement plus prometeur que le nucléaire!

Inox

car à Alpha Ventus il y a eu de nombreuses surprises (pour Areva)

Inox

la victoire sur ce succès est celui du savoir-faire de Multibrid

Dan1

Pour Chelya : Au lieu de vous focaliser sur une improbable guerre future de l’uranium (bon si ça arrive en 2040, on fera de la génération IV avec nos stocks déjà présents en France), vous pourriez nous parler savamment des conséquences d’une crise d’approvisionnement concernant le pétrole et le gaz car celle là elle est en train de se produire. Et là où c’est rigolo, c’est la vieille antienne : “…l’exploitation de l’uranium qui est une des activités humaines les plus polluantes (déjà arrivé sur le territoire Navajo des Etats Unis, possible en Australie ou le parti vert progresse)” Notre Kolhekraft nein danke, ne nous dira jamais un mot de l’activité polluante, y compris avec de la radioactivité, qui consiste à extraire et brûler des milliards de tonnes de charbon et de lignite. Parce que là, les écologistes australiens ont un sacré boulot à faire sur leur propre territoire qui carbure à fond au charbon et alimente en plus notamment la Chine ! Et ne pas oublier que si on creuse un désert inhabité au niger et en Namibie pour extraire de l’uranium, pendant ce temps, on continue à raser des vilages en Allemagne pour extraire le lignite. Et outre-rhin c’est pas des “mines de gamin” qu’ils creusent : c’est des dizaines de km2 creusés sur plus de 100 mètres de profondeur (parfois plus de 400 mètres) : Et sachant que chaque fois que l’on brasse de la terre on libère du radon… m’enfin c’est pas dangereux… heureusement c’est pas du radon nucléaire !

Etienne solar

Pour résumer, le soleil est là directement et indirectement, pour tout le monde et jusqu’à la nuit des temps …, les technologies capables d’utiliser ce flux CONSTANT d’energie sont très diversifiées et commencent à être opérationnelle, …, chaque pays à les cerveaux capablent de s’y interesser et de les développer, …., chaque pays aspire à la liberté énergétique et à part quelques rares fanatiques personne ne souhaite vivre à coté d’une centrale nucléaire … Alors, soyez honnete, cela vous semble encore raisonnable de mettre votre intelligence et votre energie au service de mastodontes d’un autre âge ? Messieur les Sauriens, osez regarder la réalité en face ! … C’est bien plus facile de vendre des Eoliennes que des centrales Nuk !!!. Ainsi,  l’économie aura la peau du Nucléaire et tout le reste c’est du blablabla Bonne année à tous

Dan1

Pourriez-vous m’indiquer s’il est très facile de vendre des éoliennes en Allemagne actuellement ?

chelya

D’après ce que vous montrez, visiblement oui…

Siceaitsimple

Flux constant d’énergie? Si vous disiez vrai, tout le monde serait d’accord…Eternel, à notre échelle de temps, certainement…Mais constant, non. Ce serait tellement facile…. Quant à Chelya, il ne remarque pas une certaine inflexion dans le rythme de développement de l’éolien en allemagne…Les 20% de puissance installée se font sans douleur ou presque, car ils viennent en superposition d’un parc existant capable seul de faire face. C’est après que ça se complique, quand il faut non plus se rajouter, mais remplacer. Le Danemark, l’allemagne ou l’espagne sont des pioniers, mais on voit bien que ça commence à pietiner dans ces trois pays.

Etienne solar

Flux constant d’énergie … et oui, que vous le vouliez ou non, le flux Primaire d’Energie solaire est constant et 24h sur 24 au niveau de la planete ! Ensuite, ce flus constant se divise en de nombreux flux variables (solaire directe / vent / biomasse terrestre / biomasse algale /  … / … et c’est là qu’intervient la diversité technologique et l’intelligence créatrice de ceux qui font le monde. Et, COKORIKO ! , la france est une curiosité  … c’est certainement un des seul pays au monde ou les moulins tournent sans vent … pour éponger la surproduction Nuk, et oui, en france on a des centrales et on a plus d’idées !, au lieu de developper un parc de voiture électrique conséquent, parfaitement compatible avec le nucléaire, et pouvant éponger la surproduction … on fait du vent avec les éoliennes !!! Pendant ce temps d’autres pays mettent en place des secteurs de recherche très dynamiques, posent des brevets et nous regardent avec un sourir en coin …

Inox

Areva lance sur les écrans de cinéma une nouvelle campagne de publicité, intitulée ‘ L’épopée de l’énergie ‘.

phigoudi

Sincèrement, à vous lire, Chelya aligne des arguments massus, et Pamina, pas bon, reste bloqué sur la fameuse maquette. Et entre chelya et Lion également,Chelya a de meilleurs arguments. J’adhère ! Mais vous êtes passionnants .

Inox

Areva : Jean-Cyril Spinetta siffle la fin de la récréation Jean-Cyril Spinetta hausse le ton. Le président du conseil de surveillance d’Areva “exprime sa désapprobation devant la multiplication des prises de paroles intempestives”.

trimtab

….”capable d’assurer une part prépondérante (disons 70%) de son mix électrique en ENR”…… Du presque 100 % chez les icelandais ? Certes, gatés par la nature mais ‘quand on veut on peut ?’ Ils ‘recycle’ même un peu de chaleur géothermique du chauffage pour déneigé trotoirs et parkings ! et même des ‘visions’ de pouvoir ‘exporter’ du jus vers l’europe ou des etats unis (!) à l’avenir. Avec toutefois le paradoxe d’emettre le plus de GES par tête (ils ne sont que 320,000 !) AU MONDE! trimtab

Inox

Areva a confirmé jeudi dans un communiqué que trois de ses administrateurs avaient été mandatés pour “préparer le renouvellement ou la succession des dirigeants du groupe” nucléaire public, dont celui de sa patronne Anne Lauvergeon dont le mandat expire en juin.

Dan1

Pour Chélya : Je posais cette question : “pouvez-vous m’indiquer s’il est très facile de vendre des éoliennes en Allemagne actuellement ?” En m’appuyant sur les tableaux de Windmonitor : … mp;lang=en Ce à quoi vous répondez : “D’après ce que vous montrez, visiblement oui…” Et ben justement non car la question est bien “actuellement” et pas “dans le passé”. On remarque très bien une forte inflexion dans l’éolien terrestre qui augmente certes de 972 MW en 2010 (+3,8 % en puissance du parc) mais de seulement 489 éoliennes par rapport à 20 887 (+ 2,3 %). Il semble que l’inflexion de la courbe ne soit pas due au hasard, mais exprime une certaine saturation en partie masquée par l’augmentation unitaire de puissance. Dans ces conditions, je ne crois qu’il soit facile de vendre de l’éolien terrestre en Allemagne… en 2011. Pour l’offshore, il faut voir, mais l’Allemagne, bien qu’ayant de grand projet est très en retard sur le Royaume Uni : Fin 2009 : L’avenir Donc pour un industriel de l’éolien terrestre, il serait forcément plus logique et facile d’aller vendre désormais chez les voisins sous-équipés et attardés… à condition qu’ils se laissent faire !

Inox

des éoliennes terrestres de 1,5 ou 2,3 MW en Allemagne ? -mauvaise question ou argutie ? -la vraie rèponse est que la puissance du parc allemand augmente régulièrement(avec des variations annuelles non négligeables : et alors ?) et qu’il serait bien utile pour nos gros industriels de la filière ENERGIE de s’en inspirer…

Sicetaitsimple

Oui, 1GW par an par rapport à plusieurs années à 2GW ou plus par an, ça s’appelle une inflexion…Désolé, c’est comme ça, c’est la définition… Je vous dis simplement que ça devient compliqué au-delà d’un certaine puissance installée (malgré un coût de production onshore plutôt près des coûts de marché), vous répondez à coté.. Que le nucléaire en Finlande ou ailleurs connaisse connaisse des difficultés ne change rien à ce que je dis.

Dan1

l’Islande est un cas très particulier de petit pays isolé avec une très grosse consommation par habitant : En 2008, ils consomment tout de même 16,5 TWh pour 320 000 habitants, c’est le record mondial : 52 000 kWh/hab/an. Vive les économies d’énergie ! A ce rythme là, la France consommerait 3 400 TWh, c’est à dire toute l’électricité de l’Europe à 27. L’explication est simple : l’industrie de l’aluminium. Le secteur industriel consomme 13 TWh soit presque 80 % de l’électricité. Contrairement à une idée répandue, cette électricité n’est pas majoritairement géothermique mais hydraulique (75 %). La géothermie ne produit que 25 % du total. Là tout va bien pour cette population. Mais, si ce pays grand comme 1/5 de la France avait autant d’habitant au km2, il faudrait alimenter 12 millions d’habitants (36 fois plus) et là je crains qu’ils passeraient au fossile… ou se rationneraient.

Sicetaitsimple

Ah là , scotché! “Flux constant d’énergie … et oui, que vous le vouliez ou non, le flux Primaire d’Energie solaire est constant et 24h sur 24 au niveau de la planete !” dites vous… Je ne m’en étais pas rendu compte…. Bon alors concretement , au moment ou j’écris , pour l’électricité en France: – 60000MW de nucléaire – 2000MW de charbon – 3000MW de gaz – 3000MW d’éolien ( c’est pas mal) – 9000MW d’hydraulique ( c’est beaucoup) – 5000MW d’autres, essentiellement ( au moins 3500MW) de gaz..( cogen à tarifs d’achat) – solaire: bah à presque 22h00, 0… Si vous voulez les chifres pour l’allemagne ou pour l’Espagne, je vous les donne demain.Il y a moins de nucléaire, mais plus de fossile… En même temps, il y a plein de chaudières gaz qui tournent et pas mal de véhicules qui circulent. On fait quoi, dites-moi, pour qu’a minima votre PC soit alimenté pour me donner une réponse? Allez y, donnez nous une roadmap…

Dan1

Chélya nous dit : “Vous aurez beau tourner le problème dans tous les sens : la production d’énergie nucléaire baisse ce qui oblige à augmenter la consommation d’énergie fossile pour compenser alors que la production des énergies renouvelables augmente et permet de diminuer la consommation d’énergie fossile”. C’est savoureux et on a envie d’y croire, mais regardons de plus près : 1) Si la production nucléaire baisse et oblige à plus de fossile : il n’y a qu’à installer plus de nucléaire et on aura moins de fossile. il se pourrait bien que cela se produise : Consulter la liste “construction initiation” de 2004 à 2009. 2) On a envie de croire qu’au niveau mondial la part des EnR progresse rapidement, aussi bien pour l’énergie en général que pour l’électricité en particulier. Voyons cela à la loupe : Le Score board 2009 de l’IEA : L’inventaire Observ’ER 2010 pour l’électricité : On voit que de 1974 à 2008 (pages 17,18 et 19), la production d’énergie est passée de 6 294 Millions de tep (ou toe) à 12 308 (+ 6 014 ou encore + 95,5 %). Les EnR sont passées de 789 à 1 549 Mtep; Le résultat est que les EnR sont passée de 12,53% du mix à 12,58%, malgré une progression absolue de + 760 Mtep. Pour conclure, il faut donc aller chercher la deuxième décimale du pourcentage ! Dans le même temps, le nucléaire est passé de 71 à 709 Mtep (de 1,13% à 5,76%). Si on ne regarde que l’électricité, c’est plus critique. La principale EnR est l’hydraulique. Elle passe de 23% en 1974 à 16% en 2007. Pendant ce temps, le nucléaire passe de 4% à 14%. (voir page 31). Enfin, il faut lire la conclusion en bas de la page 38. Toujours pour l’électricité seule, regardons le document Observ’ER à la page 7. On voit que de 1999 à 2009 les EnR n’ont pas progessées en relatif dans le mix mondial : Les EnR passent de 19,1% à… 19,1% ! On voit donc très bien que les EnR ne font au mieux qu’accompagner l’augmentation de la consommation d’énergie, mais sont pour l’instant incapable d’entamer le fossile. D’ailleurs, je vous laisse faire les mêmes calculs pour les fossiles et notamment le charbon. Le monde réel est plus compliqué que la rhétorique et la COM. Enfin YAKA installer plus d’EnR et pis voilà… euh mais beaucoup, beaucoup plus alors !!

Sicetaitsimple

à Dan1: pas grand chose à rajouter à Chelya: je veux bien chercher les chiffres du 6/01/2010, mais si vous voulez bien on va attendre les chiffres de l’année 2010, ce sera plus parlant qu’un jour isolé. Dans une dizaine de jours, ils sont sur le site RTE, et on verra alors qu’en France, certes les renouvelables auront augmenté, le nucléaire aussi, et le fossile sera resté à peu près constant… Par contre, même si la question ne vous était pas destiné, je suis très interessé par votre réponse ( quelle roadmap), y compris par votre solution pour remplacer les 500TWh de gaz….

bmd

Le déclin des quantités de pétrole disponibles sur le marché international va s’accentuer rapidement dans les quelques années qui viennent. Ce n’est pas le moment de dépenser des sommes folles à développer l’éolien et le solaire PV pour produire une électricité très coûteuse dont nous n’avons pas besoin, alors que les moyens financiers qui nous restent encoredevraient être utilisés en priorité à réduire d’urgence notre dépendance pétrolière:isolation du bâti ancien et relevage des chaudières à fuel par des pompes à chaleur, du solaire thermique et des réseaux de chaleur utilisant du bois, voitures basses consommation, développement de la mobilité électrique et des transports en commun.Les soi-disant”écologistes” seront peut-être moins populaires, même en Allemagne, quand les victimes de cette politique commenceront à réaliser la situation.

bmd

Je vous propose un petit exercice, puisque selon vous le nucléaire ne fait pas baisser la consommation de fossiles: mettez sur un graphique les productions de CO2 par kWh d’électricité de pays européens géographiquement proches et au niveau de vie comparable l’un utilisant le nucléaire, l’autre pas:France/Allemagne, Suède/Danemark, Slovaquie/Tchéquie, Suisse/Autriche. J’ai des chiffres qui datent de 2005, mais pourquoi ne pas les réactualiser pour nous. On pourrait voir l’évolution, en particulier de nos champions de l’éolien, le Danemark et l’Allemagne. En gCO2 par kWh ( arrondis): France: 80 Allemagne 55O Suède:50 Danemark 600 Slovaquie: 350 Tchéquie 780 Autriche: 350 Suisse 20 Il faudrait également comptabiliser le CH4 des fuites de la filière gaz, de plus en plus utilisé (combien de temps le pourront-ils?) dans les pays ne voulant pas développer le nucléaire, mais les données sont pour l’instant pudiquement cachées

bmd

Je vous propose un petit exercice, puisque selon vous le nucléaire ne fait pas baisser la consommation de fossiles: mettez sur un graphique les productions de CO2 par kWh d’électricité de pays européens géographiquement proches et au niveau de vie comparable l’un utilisant le nucléaire, l’autre pas:France/Allemagne, Suède/Danemark, Slovaquie/Tchéquie, Suisse/Autriche. J’ai des chiffres qui datent de 2005, mais pourquoi ne pas les réactualiser pour nous. On pourrait voir l’évolution, en particulier de nos champions de l’éolien, le Danemark et l’Allemagne. En gCO2 par kWh ( arrondis): France: 80 Allemagne 55O Suède:50 Danemark 600 Slovaquie: 350 Tchéquie 780 Suisse:20 Autriche 350 Il faudrait également comptabiliser le CH4 des fuites de la filière gaz, de plus en plus utilisé (combien de temps le pourront-ils?) dans les pays ne voulant pas développer le nucléaire, mais les données sont pour l’instant pudiquement cachées

Inox

alors que les géantes terrestres de Destinnes en 2009 alignaient déjà 6 MW Mdr, c’est du flamand

Dan1

L’impact de la filière en amont est malgré tout quantifié, même si il y a très peu de communication sur ce sujet. J’ai déjà donné un lien vers l’EPA qui permet d’y voir plus clair : Il existe aussi des ACV sur les centrale à gaz qui tiennent compte de l’amont et majorent sensiblement le bilan CO2éq. Un exemple : Il faut aussi cité un paradoxe de la filière gaz qui nécessite des stations de recompression tout au long du transport. On peut les alimenter au gaz en alourdissant le bilan GES… ou bien à l’électricité si elle n’est pas très carbonée. Donc pour faire baisser le bilan de la filière gaz, on peut par exemple alimenter les systèmes avec de l’électricité nucléaire + hydraulique !

Inox

Données générales •Nom de l’aérogénérateur : M5000 •Puissance nonimale : 5000 kW •Diamètre de rotor : 116 m •Ancien modèle, non disponible à la vente •Compatible offshore Nota DIBt 3 Constructeur •Nom : Multibrid •Pays : Allemagne •Site web : •Maintenant Areva. Parcs éoliens M5000 recencés dans la base The Wind Power •Allemagne : Alpha Ventus •Allemagne : Borkum West II •Allemagne : MEG Offshore I •France : Veulettes

Inox

au moins UNE

Sicetaitsimple

et ma réponse du même jour.. Bah les chiffres sont tombés: Vous avez tout faux, sauf la part de renouvelable qui augmente mais là j’étais d’accord avec vous…Pas difficile non plus….

chelya

Il dit qu’il voit pas le rapport… Les conditions économiques sont les mêmes que l’année dernière et le nucléaire est toujours en déclin… Mais c’est bien de me rappeler que personne n’a toujours été capable de me dire comment remplacer le gaz par du nucléaire…

30
0
Laissez un commentairex