Batteries au lithium métal : Les électrolytes asymétriques ignifuges garantissent la sécurité et la stabilité

Batteries au lithium métal : Les électrolytes asymétriques ignifuges garantissent la sécurité et la stabilité

À l’heure où la transition énergétique s’impose comme un enjeu majeur, la recherche scientifique se concentre sur l’amélioration des systèmes de stockage d’énergie. Un article récent dévoile des avancées significatives dans le domaine des batteries à haute densité énergétique, offrant un aperçu des progrès réalisés vers des solutions de stockage plus efficaces et plus sûres. 

Un pas vers l’optimisation des batteries au lithium métal

Le professeur Sen Xin de l’Académie des sciences chinoise souligne l’importance de développer des batteries au lithium métal qui conjuguent sécurité et stabilité cyclique. Bien que les batteries lithium-ion aient dominé le marché ces trente dernières années, elles atteignent désormais les limites de leur densité énergétique. Les batteries au lithium métal (LMB) se distinguent par leur densité énergétique spécifique élevée au niveau cellulaire, grâce à la capacité spécifique importante et au potentiel négatif faible des anodes en lithium métal.

Associées à des cathodes à haute tension telles que les oxydes stratifiés riches en nickel, les LMB peuvent surpasser une densité énergétique spécifique de 450 Wh kg-1. Toutefois, la mise en application pratique de ces batteries est freinée par des problèmes de sécurité et une faible stabilité cyclique, principalement dus à la présence de substances inflammables et à une compatibilité chimique/électrochimique médiocre des électrolytes liquides homogènes.

Des scientifiques de l’Institut de chimie de l’Académie chinoise des sciences ont mis au point des piles au lithium métal à l’état solide avec des électrolytes asymétriques ignifuges. Crédit : Sen Xin, Institute of Chemistry Chinese Academy of Sciences

Innovation dans les électrolytes pour une meilleure performance

La transformation des électrolytes liquides en états solides pourrait améliorer la sécurité et la stabilité des batteries au niveau de l’interface électrode/électrolyte. Cependant, l’implémentation pratique des LMB impose des exigences rigoureuses sur les électrolytes, en tenant compte des besoins distincts des côtés cathode et anode. Le professeur Xin précise que la cathode nécessite un électrolyte capable de résister à de hauts voltages d’oxydation, tandis que l’anode requiert un électrolyte résistant à la réductibilité du lithium métallique.

Les électrolytes homogènes peinent souvent à satisfaire les exigences contradictoires des côtés cathode et anode. En réponse à cette problématique, le professeur Xin et son équipe ont proposé un électrolyte polymère quasi-solide ignifuge à structure asymétrique, conçu pour répondre aux exigences strictes des LMB à haute tension.

D’un côté, un électrolyte polymère flexible à base de PVDF-HFP, intégrant des organophosphates retardateurs de flamme, a été développé pour le côté cathode. De l’autre, un électrolyte polyéther robuste a été construit in situ sur les anodes en lithium métal.

En synthèse

Les électrolytes ignifuges asymétriques utilisés dans les LMB à haute tension ont démontré une performance de sécurité et une stabilité cyclique nettement améliorées, constituant une avancée notable dans le domaine de la technologie de stockage d’énergie. Bien que les batteries lithium-ion aient bénéficié de décennies d’utilisation commerciale, les recherches pour augmenter significativement leur densité énergétique semblent atteindre un plateau.

Le professeur Xin met l’accent sur l’importance de poursuivre les recherches dans le domaine des batteries au lithium métal à l’état solide, un champ d’étude encore jeune qui nécessitera des investigations approfondies pour concrétiser ces avancées en applications pratiques.

Pour une meilleure compréhension

Qu’est-ce qui limite la densité énergétique des batteries lithium-ion actuelles ?

La densité énergétique des batteries lithium-ion est limitée par la capacité maximale des matériaux d’électrodes utilisés et par le potentiel électrochimique qu’ils peuvent atteindre.

Pourquoi les batteries au lithium métal sont-elles prometteuses ?

Les batteries au lithium métal sont prometteuses en raison de leur capacité spécifique élevée et de leur potentiel négatif faible, ce qui permet d’atteindre des densités énergétiques supérieures.

Quels sont les défis associés aux batteries au lithium métal ?

Les principaux défis sont liés à la sécurité, en raison de la présence de substances inflammables, et à la stabilité cyclique, due à la compatibilité chimique/électrochimique des électrolytes.

En quoi consiste l’innovation proposée par le professeur Xin et son équipe ?

L’innovation réside dans le développement d’électrolytes polymères quasi-solides ignifuges à structure asymétrique, adaptés aux exigences des LMB à haute tension.

Quelles sont les implications de cette recherche pour l’avenir du stockage d’énergie ?

Cette recherche pourrait mener à des batteries plus sûres et plus stables, avec une densité énergétique supérieure, influençant positivement le développement des technologies de stockage d’énergie.

Références

Article : “Asymmetric Fire-Retardant Quasi-Solid Electrolytes for Safe and Stable High-Voltage Lithium Metal Battery” – DOI: 10.34133/energymatadv.0076

[ Rédaction ]

Articles connexes