Eolien : accord cadre signé entre EDF EN et Vestas

EDF Energies Nouvelles a annoncé le 30 juin 2011, la signature d’un nouvel accord avec Vestas portant sur la fourniture d’éoliennes terrestres.

"Cet accord va permettre de sécuriser une part significative des besoins d’approvisionnement pour des volumes pouvant potentiellement dépasser 1 000 MW sur trois ans", a déclaré EDF Energies Nouvelles (EDF EN), dans un communiqué. "Il couvrira les projets développés en Europe comme en Amérique du Nord."

De son côté, Vestas s’engage à fournir des prix et des conditions favorables pour la livraison d’éoliennes terrestres qui feront l’objet de commandes fermes de la part d’EDF EN pour des livraisons sur la période 2012-2014.

En contrepartie, EDF EN s’engage à équiper d’éoliennes Vestas au moins 50% de ses projets en développement en Europe et au moins 30% de ceux en développement aux Etats-Unis pour lesquels l’approvisionnement n’a pas encore été sécurisé.

Dans le cadre de cet accord, EDF Energies Nouvelles annonce avoir également signé une commande d’une capacité totale de 180 MW pour des projets européens.

« Cet accord nous donne en outre de part et d’autre de la visibilité pour notre développement respectif. Nous signerons probablement des accords d’approvisionnement avec nos autres partenaires historiques mais celui-ci est, sans aucun doute, majeur et structurant et nous permettra d’apporter des solutions énergétiques renouvelables compétitives » a témoigné David Corchia, Directeur Général d’EDF Energies Nouvelles.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lionel_fr

Excellent partenariat pour EDF EN. Le danois Vestas a une vision à long terme de ce marché. Si la France a une chance de reconstruire son industrie éolienne après l’échec du rachat de Repower , c’est sans doute grâce à ce genre de partenariat. Vestas est non seulement le n°1 mondial, mais aussi celui dont le catalogue de turbines est le mieux segmenté avec notamment des version optimisées pour différents régimes de vents, une R&D très poussée dans l’offshore. On oublie souvent que ce marché à moins de 10ans. Il est extrèmement jeune et de grandes découvertes technologique peuvent encore bouleverser ses perspectives. Perspectives uniques en leur genre puisque plusieurs grands pays envisagent sérieusement de passer à une production 100% renouvelable. C’est sans doute la meilleure nouvelle pour l’industrie française depuis 2007. Certes le pays n’a pas la maitrise d’oeuvre en matière de turbines, (il n’en a pas voulu), ce qui ne nous empèche pas d’avoir un potentiel extraordinaire en matière d’implantation. Rappelons que le facteur de charge éolien offshore est de 35% (contre 20% à terre) ce qui devrait rendre la production d’électricité par ce moyen beaucoup plus fiable quand les parcs offshores français seront opérationnels. Tout de bon !

renewable

une fois encore l’état (EDF EN filialle à 100% d’EDF) s’approvisionne à l’étranger alors même que Sarkozy est le premier avec Besson et NKM à faire la leçon quand cela les arrange au secteur solaire sur l’origine des panneaux solaire…

zelectron

EDF veut ressembler à Raminagrobis (LaFontaine, belette, petit lapin) ?

Lionel_fr

Areva est aussi présent sur l’appek d’offres avec l’espagnol Iberdrola. Je vous rappelle que le Sénat français a sabordé le plan de rachat de Repower (9eme mondial) par Areva alors que celui ci était quasi-finalisé. Finalement un groupe indien a racheté la pépite allemande et tous ses brevets. Le dogme du nucléaire n’a pas fini de défier tout bon sens en France et cela coûtera encore bien des milliards et des emplois. Personnellement , je m’accomode très bien de savoir le management industriel des turbines au Danemark, pays le plus visionnaire au monde dans ce domaine. Qu’aurait fait Areva s’il était devenu no9 de ce secteur ? nul ne le saura. En attendant seul Alstom semble à même de développer ce secteur sans acheter trop de brevets à l’étranger.. Est-ce que les pays qui n’ont pas de fabricants auto roulent en vélo ? non ! Edf est un operateur, Areva n’a pas les compétences internes pour inquiéter un constructeur comme Vestas pour qui l’éolien est une fierté nationale. La France n’aura jamais de grand constructeur de moulins mais réussira peut être bien mieux comme cela sur ce marché. Le Danemark a un système social bien plus développé que le nôtre, c’est le constructeur qui risque le plus d’être délocalisé. L’opérateur ne court aucun risque de ce point de vue, les postes créés ici n’en seront que plus pérennes . Arrètez le protectionnisme à tout crin , ce n’est pas un bon calcul.

ccsiaix

Avons nous des lessons à recevoir du Danemark qui produit son énergie à plus de 80% à partir de fossiles carbonnés ? et qui a l’électricité la plus chére d’Europe ? NON, NOn et NON

Lionel_fr

Ok , vous parlez de lessons, là où l’article parle de business… La leçon, on se l’est mise tous seuls ! En choisissant Dong Energy et Vestas , EDF EN a choisi le plus compétent, libre à vous de contester ce choix, qu’auriez vous choisi ? Le seul avantage d’une production carbonnée , c’est qu’elle n’est pas fagocitée par un monopole de fait qui s’arroge tous les droits. Le maire du village peut faire sa propre centrale pour les besoins locaux et le pays est couvert de prototypes d’éoliennes plus ou moins folkloriques ce que les français n’auraient jamais accepté. Le Danemark a donc connu des conditions de développement très favorables, (bien plus qu’ici). Vous préféreriez sans doute un acteur moins compétent mais né en France. Il existe mais le sénat lui a coupé les jambes ! Cela n’arrivera donc jamais.

Lionel_fr

Je ne résiste pas à vous transmettre ce lien wiki : On lit que certains sites éolien ont un coût au kwk de 2 $cent soit 1.6centime d’€ 16€ le mwh, qui dit mieux ? le gag des grille pains a de quoi compter ses abatis !

Sicetaitsimple

Je ne suis pas contre Wikipedia, mais en l’occurence il n’y a pas beaucoup de références dans les 10 lignes que vous nous citez. En tous les cas, si le prix de l’éolien au US s’approche de 16€/MWh, le GGP doit effectivement se faire beaucoup de soucis, on devrait assister à la couverture totale du territoire des US par des éoliennes ( pas de chance, la capacité annuelle installée a regressé en 2010), et surtout RTE devait vraiment s’interesser à des câbles transatlantiques… Faut pas réver…

Lionel_fr

si mais quand on dort ! là je suis réveillé et je réfléchis : En terrestre , l’éolien poursuit son optimisation entamée vers 95. Les meilleures turbines oscillent entre 2.3 et 6Mwc mais on dépasse rarement 3mw à terre à cause des turbulences. Ce chiffre va logiquement se stabiliser vers 4 à 5 mw à terre et le double en mer. Le prix du mw produit indexé sur la pluissance des machines poursuiva sa baisse à un rythme de moins en moins soutenu. Néammoins une baisse de 30% reste un objectif raisonnable . Au lieu de réver, jetez un oeil à la progression des prix depuis 2000 et faites une courbe toute simple en moyenne mobile et terminez donc par une prolongation tendancielle avec l’atténuation que vous voudrez (même en trichant à mort, la perspective de baisse reste impressionante) sur les 10 prochaines années. Quelle est la projection de prix du mwh nucléaire sur 40ans ? Rèvez moins, prospectez plus que diable

Sicetaitsimple

Comme le coût de l’éolien ce n’est pratiquement que de l’investissement, expliquez nous comment une baisse de 30% peut faire passer de 70€/MWh à 90€/MWh (fourchette des pris d’achat européens) à 16€/MWh? Et comme l’éolien terrestre est déjà quasiment saturé dans certains pays, expliquez nous comment l’offshore ( qui va sortir à plus de 150€/MWh dans l’appel d’offre qui devrait sortir incessament, RV dans 6 mois) va faire? J’entends, pour arriver aux 16€/MWh que vous avez trouvé sur une scorie absolument non renseignée de Wikipédia.

Lionel_fr

Même Jancovici sait que le facteur de charge en mer est de 35% contre 20% à terre. Même lui admet que le mwh produit revient au même coût. Je pense que cette référence vous conviendra Je m’intéresse moins au coûts de financement et leur contrepartie tarif de rachat, je ne suis pas banquier. Là où ça redevient interressant , c’est quand les contrats prennent fin, 10 à 20 ans après la mise en service. Le mwh est alors vendu au prix spot et la différence est un bénéfice taxé à 45% par l’état ou réinvesti dans un autre parc et ainsi de suite. Entre deux et quatre générations de parcs éolien dans dans la durée d’amortissement d’une centrale comme Flamanville. L’éolien n’a pas fini de croître. Son coût de baisser, sa production de justifier des investissements réseau et stockage. Lesquels laissent le vieux réseau THT vieillir et le modèle nucléaire avec puisqu’ils sont indissociables. C’est le miracle de la croissance à 2 chiffres, inhérent à l’économie de marché. Je me demande dans quelle mesure les milliers de salariés de ce secteur prendront leur revanche sur une industrie nucléaire qui aura tant fait pour les empècher d’avoir un boulot. Je me demande si c’était une bonne idée de s’arc bouter contre l’éolien … Après tout , la production nucléaire est aussi très contraignante en termes de non-intermittence , presqu’autant que l’éolien. Et quand les investissement smart-grid seront faits, que fera-t-on de ces GW fatals qui innondent les lignes et obligent à surdimensionner tout le réseau à des prix faramineux compte tenu de la hausse des prix des métaux… Que restera-t-il ce ce vieux modèle maitre esclave ? quelle espérance de vie lui reste-t-il ?

Sicetaitsimple

Ah, si JM Jancovici pense que le MWh terrestre et le MWh offshore produisent au même coût, c’est que vous lui avez posé la question à la fin d’un soirée bien arrosée..Des références SVP. En gros, c’est un facteur 2… fois plus cher pour l’offshore que pour l’onshore… Si vous avez des références différentes, merci de nous les donner. Complément, pous nous facher une bonne foi pour toutes: vous avez parlé plusieurs fois de références non-scientifiques, comme si vous étiez une référence en la matière… Alors, je ne suis pas un “scientifique” du moins au sens ou je l’imagine vous l’entendez. Ceci dit, mes professeurs de physique m’ont appris: – les unités: vos mw sont un peu ridicules, soit ce sont effectivement des mW ( milliwatt) comme pour votre panneau, soit des MW( megawatt), soit des kW, soit des MWh, soit des kWh -les équations aux dimensions, je sais que c’est beaucoup moins abstrait que vos discours sur le opérandes etc, mais c’est un peu plus pratique – enfin les ordres de grandeur ( ne pas se gourrer d’un facteur dix en se servant d’une rêgle à calcul), ça ne vous dit peut-être rien, mais il y avait des façons de calculer avant les calculatrices… Bon, j’imagine que vous aurez compris que j’ai un peu plus de 12 ans, pour revenir à un échange de ce WE. Bon alors sérieusement, expliquez nous comment l’Allemagne va passer totalemment aux renouvelables grâce à la conversion chimique?

Sicetaitsimple

Euh, je précise… Si la soirée était bien arrosée, je veux bien sûr dire que c’est vous qui n’avez pas compris… On peut penser ce qu’on veut de JM Jancovici, mais il ne va pas se tromper d’un facteur 2 entre l’onshore et l’offshore.

Lionel_fr

Je ne suis pas expert en réseau électrique, plutot en tcp.ip, j’ai fait plusieurs ballades initiatiques dans des champs éoliens mais je n’ai jamais vu un méthaniseur ni n’ai jamais mis en oeuvre la réaction de Sabatier. Je chauffe ma piaule au gaz à condensation et mon salon au bois, m’éclaire aux leds et fais 2000km de velo par an pour les courses, ma voiture consomme 4L de sp95 et j’essaye d’éviter l’avion quand c’est possible au profit du rail. L’allemagne a des moyens qui me dépassent et me passionnent , je lis beaucoup et pas seulement de la prose technique voilà … ce qui me différencie d’un prof , c’est que je fais rarement deux fois la même chose. A chaque génération de mes créations professionnelles, j’optimise et accrois les specs Pour la méthode allemande, je connais leur objectif et je devine le reste au travers de leur prose en me la faisant traduire par google.

Lionel_fr

Sur le site de Janco, il y a une page nommée énergies de la mer où il traite de la question, il l’a modifiée à ma demande en 2010 sans infléchir pour autant sa position sur le nuke, ce qui me déprime Les vents marins sont moins turbulents que les vents terrestres, cela a des conséquences étonnantes sur les moulins. Quand j’ai travaillé sur ces machines, j’ai constaté que la seule pièce qui vieillit mal, c’est le multiplicateur. Il faut le changer périodiquement. Le reste de la machine me semble capable de fonctionner 100ans, surtout si elles sont équipées de mon système de détection de pannes. Je compte bien en faire baisser encore le prix et améliorer les performances et même supprimer un cable de communication avec le sol. J’aurai apporté ma pierre à cet édifice, mais je n’arrive pas à bien faire un boulot si je ne connais pas toute l’histoire depuis la bible jusqu’à l’an 3000 , ce n’est pas un travers fréquent dans mon job, c’est juste mon style. Jusqu’ici , je trouve des gens prets à payer pour ce que je fais, bien que l’approche française m’indiffère de manière chronique. C’est justement pour ça qu’on m’appelle en général.

15
0
Laissez un commentairex