La plus grande centrale solaire du monde sera Lorraine

Le site de Toul-Rosières en Meurthe-et-Moselle va bientôt accueillir un parc solaire photovoltaïque de 415 hectares qui devrait être le plus important jamais construit en France, "voire dans le monde".

L’investissement nécessaire à sa mise en service – dès l’année prochaine, est estimé à environ 430 millions d’euros d’après Jean-Marc Dall’Aglio, le chargé de mission auprès du président d’EDF Energies Nouvelles (EDF EN).

Construite sur une ancienne base aérienne désaffectée de l’OTAN (2004), l’installation d’une puissance de 143 mégawatts doit se dérouler en deux temps : en 2012, puis en 2013. La production annuelle d’électricité équivalent à la consommation d’une ville de 62.000 habitants, sera achetée par EDF.

Le chantier qui s’avère titanesque devrait employer 150 personnes lors de sa phase de construction et une vingtaine de personnes, lors de sa phase opérationnelle.

Selon les Bloggers Lorrains Engagés, "EDF EN a dû tronçonner sa centrale en douze unités de 12 MW chacune, soit la puissance maximale autorisée" afin de mettre le projet en conformité avec la loi.

Par ailleurs, "la loi stipule qu’un même producteur d’énergie renouvelable d’une puissance de 12 MW ne peut gérer deux centrales à moins de 500 mètres l’une de l’autre. EDF EN a donc créé quatre sociétés. A l’intérieur de chacune, le producteur a pris soin d’y installer des unités répondant à la règle des 500 mètres."

EDF-EN louera le terrain à l’Etat, propriétaire, dans le cadre d’un bail immobilier de longue durée, de 22 ans, pour un loyer annuel estimé à environ 1 million d’euros. A l’issue du bail, ce dernier sera soit reconduit, soit la filiale d’EDF s’engage au démantèlement de la centrale et au recyclage des panneaux solaires.

« Avec les nouveaux tarifs définis par le gouvernement, le manque d’ensoleillement en Meurthe-et-Moselle ne devrait pas poser de souci important, puisque le département bénéficie d’un bonus de 18% par rapport au département de base », a expliqué le porte-parole de EDF-EN. Et d’ajouter : « Les retombées pour les collectivités locales doivent être d’environ 1,3 million d’euros par an ».

EDF Energies Nouvelles a confié à INGEROP, la maîtrise d’œuvre, ainsi que la partie Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC) de la construction.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bruno

Si je comprends bien ce parc lorrain sera financièrement rentable grâce au taux majoré (de 18%) appliqué au tarif de rachat de l’électricité eolien dans ce département peu ensoleillé. Mais quid du rendement “énergétique”/écologique réel ? La puissance crête des 143 MW annoncée sera t-elle atteinte plus de 10 jours par an ?

cezorb

Par quelle voie EDF EN a-t-il déposé sa demande de raccordement ? _ Via RTE, pour un projet de puissance supérieure à 12 MW? Dans ce cas, il n’y a pas de tarif d’achat puisque la puissance est supérieure à 12 MW. _ Ou via ERDF pour chaque tranche de 12 MW ? Dans ce cas, EDF EN avait il réalisé l’étude d’impact d’un an avant d’obtenir les autorisations d’urbanisme? Sinon, le projet est supprimé par le décret du 9 décembre 2010. Questions à 800 millions d’euros (43 millions d’euros par an pendant 20 ans) à la charge de l’usager bien sûr…

Ds

Abbération des subventions, installer un parc solaire géant là ou il y a le moins de soleil !!!

Lepetit

je suis pour les ENR et le photovoltaique en général mais le fait d’utiliser autant d’espace pour y mettre des panneaux solaire ne me semble pas trés judicieux pour moi l’avantage des panneaux solaire est le fait que ça peut s’intégrer partout (toit etc )

cezorb

“L’investissement nécessaire à sa mise en service – dès l’année prochaine, est estimé à environ 430 millions d’euros d’après Jean-Marc Dall’Aglio”. Quelle blague ! Nous vendons des 36 kWc à 2.99 € / Wc alors ne faites pas croire qu’un 143 MW est vendu à 3 € / Wc, surtout avec des modules First Solar (américain) en Tellure de cadmium (métal lourd), parmi les moins chers du marché. Par ailleurs, un loyer de 1 million d’euros pour un chiffre d’affaires supérieur à 40, c’est bien vendu, 2.5% pour l’Etat. Celui-ci est sans doute peu exigeant bien sûr, puisqu’il s’agit du bien public.

cezorb

Bonjour Bruni, “Bon ce ci dit ça se passe en famille : EDF rachétera l’électricité produite par la centrale de sa filiale EDF-EN …” Pas du tout, c’est nous qui payons, dans nos factures d’élec.

jl06

Il est très probable que la somme de M€ 430 corresponde à la totalité des coûts estimés sur le cycle de vie du projet, à savoir non seulement l’investissement dans l’équipemnet et l’installation, mais aussi leur maintenance, les provisions pour leur démantèlement et leur recyclage, sans oublier les travaux de mise en condition du site avant l’implantation. Quant au montant du loyer, si on se fie aux indications des Blogueurs Lorrains Engagés qui mentionnent une valorisation du terrain de M€ 8, c’est relativement pas mal…

Steph

Les tranches beneficiant du tarif d’achat ‘2010’ pre-gel ont 18 mois pour mettre en service sous peine de perdre le benefice du contrat alors quid des tranches mises en service apres mi-2012 ? Encore des passe-droits auquel a beneficie EDF EN !!! Et quand vous etes petits entrepreneur, vous pouvez toujours causer pour avoir les memes droits. Nous vivons decidemment bien dans une republique bananiere, de quoi donner envie de se refugier en Suisse.

jl06

Quand il s’agissait de ce projet en Allemagne, on en était presque jaloux. Mais voilà que son grand frère apparait en France, et ce n’est plus bon… C’est vrai, le gisement solaire est meilleur quasiment partout ailleurs en France. C’est vrai, c’est encore EDF. C’est vrai, il y a des combines (permis de construire le 22 septembre 2010, le coup des quatre filiales en respectant la règle des 500 m etc.) qui prêtent à la critique. Est-il possible de se réjouir tout de même de voir des projets EnR d’envergure voir le jour chez nous? D’accepter certains compromis entre l’utilisation du territoire, le développement des technologies, les acteurs du moment, la volonté des pouvoir publics? Peut-on envisager ce genre d’entreprise comme une avancée dans la bonne direction? Ou est-ce que c’est pourri, insensé, néfaste? Quant au coût pour le public au bout du compte, voyons jusqu’où la situation nous conduira. Car maintenir un tarif de l’énergie électrique bas en respectant les engagement d’émission de GES et on émettant des réserves sur la filière nucléaire, c’est un triangle qui ne tiendra pas longtemps. Ajoutons à cela le temps nécessaire à la création de GWh alternatifs réels, et il me semble que l’on devrait se réjouir de voir ce genre de projets prendre leur envol. Et s’il y en avait d’autres, mieux placés, mieux gérés, plus efficaces, il serait temps qu’ils fassent parler d’eux. En attendant et malgré les critiques possibles dont il faut tenir compte pour les projets à venir, bravo!

fredo

Provocation et abus de droit! Si EDF OA, filiale d’EDF, et cliente d’EDF EN, autre filiale d’EDF, faisait son travail avec autant de zèle que pour les non EDF EN, elle refuserait le tarif d’achat, même après que RTE, autre filiale d’EDF, ait enregistré le projet sans PC ni étude impact. En effet, créer d’une part quatre sociétés pour 12 tranches de 12MWc pour respecter la contrainte des 500m montre qu’il y a là volonté évidente de contourner les textes, ce qui, en matière de droit immobilier, est qualifiable d’abus de droit. Par ailleurs, cette base est louée par l’Armée à EDF EN. Or la politique actuelle de l’Armée est de cèder les emprises inoccupéees en priorité aux collectivités locales, et, si elles ne sont pas preneuses, par mise aux enchères via France Domaines. Cette doctrine n’a pas été appliquée ici. Il n’y a pas eu de mise en concurrence, en violation manifeste des règles d’attribution de marché public. Alors Enerplan et Me Gossement, ce sujet vous interesse-t-il? Pour info, le TA Chartres a annulé en mars dernier un bail à EDF EN sur une ancienne base; C’est donc largement gagnable.

ecoenergie

Si on tient compte du facteur de charge avec le soleil de Lorraine la puiissance moyenne sur l’année sera de 20 MW soit 1,7% de celle d’un reacteur EPR qui fonctionne avc un facteur de charge voisin de 80% annuel. La plus grande centrale solaire de 430 millions fournira 1,7% de l’energie fournie par un reacteur EPR ! Je n’ose pas comparer les coûts d’investissement ! Il eut ete autrement plus efficace pour lutter contre le rechauffement climatique d’investir cette somme de 430 Meuros dans les recherches d’energies renouvelables par exemple celles de la geothermie (pas besoin de stockage) ou des énergies des oceans technologie encore trop rudimentaire. Je rajouterai qu’en hiver les lorrains seront reduits a se chauffer avec des centrales a combustibles fossiles ou au nucléaire. Enfin si nous considerons le long terme nous savons qu’il sera difficile de nourrir la population mondiale en 2050. Il aurait été plus utile d’utiliser cette superficie pour des cutures vivrières a developper

solarnet

Encore une preuve que ce gouvernement mène une politique de Gribouille en matière d’énergie solaire, qui laisse se développer des aberrations : – les plus gros détournements de la loi sont perpétrés par le Groupe EDF lui-même : le comble, c’est que si un tel projet est remis en cause juridiquement et doit être abandonné (ce qui serait logique, cf. les arguments avancés par fredo), la fameuse “file d’attente des spéculateurs” en sera encore une fois réduite substantiellement, illustrant ainsi l’absurdité des décisions en entrée et sortie de moratoire sur les tarifs de rachat ; – Si l’opération est un “chantier titanesque”, comment qualifier celle du barrage des 3 Gorges, par exemple ? 150 emplois pour 143 MW, c’est pitoyable : les installations en toitures grandes ou petites mobilisent proportionnellement 5 à 10 fois plus de main d’oeuvre. Et d’ailleurs, depuis le moratoire, ce sont des milliers d’emplois qui ont été supprimés ou suspendus dans la filière, qui travaillaient sur de bien plus petits projets bloqués alors qu’on laisse passer des absurdités pareilles ! A lui seul, ce projet représente quasiment le TIERS de l’objectif annuel national d’installation (500MW/an) depuis la sortie du moratoire… – sur 450 hectares, il y aurait largement de quoi envisager une opération foncière qui ait de vraies ambitions écologiques, p.ex. une zone d’activité économique ou de loisirs avec des bâtiments à label HQE, transports doux dès la conception, etc. … et des panneaux solaires (thermiques & PV) sur les bâtiments ! Au lieu de cela on tapisse pour récolter les subventions, et c’est bien tout. Désolé, jl06, mais en Allemagne ou en France, il n’y a pas lieu de se réjouir d’un tel projet : l’ensoleillement n’étant pas des meilleurs, il n’existerait pas sans les subventions importantes qui y seront concentrées s’il voit le jour (au lieu d’être réparties sur le territoire) et l’usage du foncier est très loin d’être optimal. C’est le parfait exemple… de ce qu’il ne faut pas faire ! A suivre…

solarnet

Cher ecoenergie, “en hiver les lorrains seront reduits a se chauffer avec des centrales a combustibles fossiles ou au nucléaire” ! Pour se chauffer, il y a quand même aussi quelques bois et forêts en Lorraine qui pourraient fournir une bonne partie des besoins : plutôt que d’utiliser un “grille-pain”, et si les réseaux de chaleur ne sont pas suffisamment développés, un bon poêle à bois de nouvelle génération, ou une chaudière à granulés, + isolation à niveau, et on passe l’hiver au chaud… 🙂

Yvon44

Comment peut-on rentabiliser une installation payé à 3 € le Wc, alors que le tarif d’achat est de 12 Cts le Kwh, et oui depuis le moratoire. et comment peut-on faire une annonce de ce genre quand l’appel d’offres est en cours et que la part réservé aux centales au sol est largement dépassé. Bref je suis sur le cul……………………….

zelectron

on dépasse l’incompréhensible ! (abscons?)

fredo

Côté recettes, le tarif d’achat doit être celui d’avant moratoire , soit 27,6 + 18% dixit le porte parole edf en, sit env 32,5 et non 12, déjà c’est pas pareil. le productible doit être aux alentours de 950h Côté investissement, EDF EN achète du First Solar au meilleur prix, du genre du 1,5 USD/Wc soit env 1 EUR/Wc, disons 2 EUR/Wc tout compris, soit pluôt 300M€ que 430, chiffre qui me paraît très surestimé, mais bon…

renewable

EDF, cad l’état, cad nous va achetter des panneaux en asie, se vendre l’électricité et se rembourser sur la CSPE sur les dos des consommateurs… Et après le gouvernement va dire que le solaire ne crée pas d’emplois en france, qu’on exporte nos panneaux solaires d’asie et que ça coute cher!! Comment dire que son chien a la rage pour mieux le tuer… On attend 1/2ans que tout le secteur crève, que les PME se bradent, EDF rachète tout à prix cassés et ensuite on relance le marché avec EDF comme unique acteur. Et on dira encore : en France il n’y a pas de PME, pas de secteur industriel ENR fort, seul le nucléaire peut fonctionner en France! Coup de pied dans la fourmilière en 2012!!

Blu

Vous avez raison sur le tarif, au tarif actuel (après moratoire) ce genre de projet serait clairement impossible. Pour ce qui est de l’investissement, les 430 M€ ne me semblent pas si irréalistes, il y a quand même des coûts liés aux travaux de terassements éventuels, les études d’impact préliminaires, le raccordement au réseau, la mise à niveau des postes sources pour recevoir la nouvelle puissance…

Rice

… Vraiment écoeurant. Quand on sait que ce sont justement ces “pratiques”, qui ont coulé le PV en France et que de nombreuses entreprises (et les emplois qui vont avec), vont disparaître, on peut légitimement se poser des questions sur l’honnêteté de nos politiques… En plus, EDF ne pose que des panneaux allemands (Q-cells éventuellement), américains (First Solar pourquoi pas) ou chinois (Yingli de préférence !!!!!!). Mais français, certainement pas ! Pourtant entre les Photowatt, Tenesol, Sillia, Systovi, Voltec, Fonroche, Auversun, France Watt, Solarezo,… (et j’en oublie !), il y avait de quoi faire tourner les usines ! Mais Monsieur M………. est peut-être trop cupide ???? Alors quand on pense que ces mêmes entreprises exploitent les centrales nucléaires en France…. comment avoir confiance ? Ce sont les mêmes magouilleurs !!!! L’argent avant toute autre considération écologique, sociale ou dans le cas du nucléaire… de sécurité. Alors quand l’actuel gouvernement vient nous donner des leçons sur le Grenelle de l’environnement, le coût des ENR, les prodiges du nucléaire…. alors qu’il est même pas foutu capable d’être le patron chez lui. Quelle crédibilité ? Quelle exemplarité ? Vivement 2012.

Dan1

Vivement 2012. DSK président !

Rice

… Vivement 2012. DSK président ! … et notre doctoral Dan1, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ! A moins qu’il ne préfère le maroquin de l’Economie, de l’Industrie (nucléaire) et de l’Emploi ? ou le ministère du Budget, des Comptes Publics (cachés sous l’uranium) et de la Fonction Publique ? Tss, tss, tss… que nenni. Personnellement je lui confierai bien volontiers le secrétariat d’état auprès du ministre de la Défense et des Anciens Combattants (du nucléaire bien sûr). Et oui, la guerre est finie. Et vous l’avez perdue…. Et pendant que nous devisons gentiment de la prochaine promotion de Dan1, là-bas, au Japon….

Dan1

Et oui, la guerre est finie. Et vous l’avez perdue…. Ne soyez défaitiste pour les autres. Vous voyez bien que rien n’est jamais perdu et que l’histoire peut se retourner rapidement. DSK était fini et maintenant… il ne l’est plus. J’ai presque envie de dire que c’est un SUPERPHENIX ! Par contre je suis totalement bluffé pas les solutions que Sony va mettre en place au Japon : là ça remet complètement en cause le nucléaire (et le gaz). Vous pensez : “L’institut a mis en place des cellules photoélectriques générant 10 kW ainsi qu’une éolienne de 2,2 kW sur un campus… L’électricité produite par ces dispositifs sera conservée dans trois batteries lithium-ion d’une capacité combinée de 8,4 kWh, et utilisée pour des équipements tels que des projecteurs vidéo” Il me semblait que les japonais faisaient déjà mieux en stockage de masse par batterie notamment avec du sodium.

Simple

@ Rice Je partage votre avis. Les défenseurs du nucléaire veillent au grain. Ils sont sont peut être très bien payés pour cela. La preuve ils font barrage systématiquement, à tous ceux qui défendent les ENR et qui critiquent le nucléaire, qui menace la vie, là où il est implanté et ceci pour des milliers d’années. ui démontrent la dangerosité

ecoenergie

D’accord avec vous pour ceux qui se chauffent au bois de preference plaquette ou granulé et dans le futur avec la geothermie deux solurions excellentes (pas d’intermittence) et trop peu developpées.Mais quelle quantité d’énergie cela reprente -t-il en France en ce moment ? Allez voir les clients ils prefèrent des radiateurs electriques a resistance solution la moins chère a l’achat mais la plus bête. Ceci étant la soleil photovoltaique, domaine que je connais bien pour y avoir, et depuis longtemps, beaucoup travaillé est actuellement la solution de loin la plus couteuse et la moins interessante pour la protection de l’environement. Le nucléaire qui n’emet pas de CO2 c’est a dire qui ne contribue pas a la deterioration du climat reste une solution interessante Exemple si on voulait remplacer Fessenheim par du photovoltaique donnant la même quantité d’énergie, il faudrait 60 centrales comme celle de Toul à plus de 400 millions pièce, je passe sous silence l’utilisation de terres qui pourraient etre agricoles, plus cerise sur le gateau une puissance importante utilisant des centrales à combustibles fossile pour assurer la fourniture des pointes en hiver. Si quelqu’un conteste ces chiffres je suis pret a en donner le detail du calcul Le soleil reste très interessant pour l’eau chaude sanitaire et relativement interessant pour les centrales thermiques solaires dans les pays ou il y a beaucoup plus de soleil qu’en France. La situation pourrait changer quand on aura des cellules ayant un rendement de l’ordre de 40% ? demain ? non apres demain ,probable

Guydegif(91)

En ce faisant la surface à potentiel agricole serait exploitée, en hors-sol ou plain-sol ! Pourquoi ne pas prôner + retenir cette solution duale ? Cultures maraichères ou fruitières SOUS les serres, électricité produite SUR les serres ! Avec un chauffage_bois_énergie + réseau de chaleur pour élever la température en inter-saisons. Voilà qui permettrait d’optimiser à tous points de vue, y compris la dépendance à l’import des pays voisins + chauds ! Il faudrait évidemment que NKM / gouv. octroient un tarif d’achat des kWhs qui tienne la route et pas le ridicule 12 cts d’euro ! PV+Serres+ Prix d’achat kWh décent = Solution EnR réaliste ! A+ Salutations Guydegif(91)

chelya

Si on tient compte du facteur de charge avec le soleil de Lorraine la puiissance moyenne sur l’année sera de 20 MW soit 1,7% de celle d’un reacteur EPR qui fonctionne avc un facteur de charge voisin de 80% annuel. La plus grande centrale solaire de 430 millions fournira 1,7% de l’energie fournie par un reacteur EPR ! Je n’ose pas comparer les coûts d’investissement ! Planning pour cette centrale : début des études 2010, réalisation 2011, premier MWh injecté dans le réseau 2012, fin de projet 2013… EPR en Finlande : début du projet 2000… et toujours pas un seul MWh injecté dans le réseau électrique (peut être en 2013-2014 ?). Les allemands installent l’équivalent photovoltaïque d’un EPR en photovoltaïque en moins de 3 mois…

Sicetaitsimple

La fable du lièvre et de la tortue revisitée…. Vous avez bien raison de mettre en évidence les retards de l’EPR. Il est vrai que ça doit coûter cher.. Maintenant, imaginons une fable: 2 opérateurs décident d’investir l’un dans 1500MW de solaire style Toul, l’autre dans 1500MW d’EPR en vrai.. Ils ont préparé leurs études , et prennent tous les deux une décision d’investissement le 31/12/2009 ( c’est pour simplifier pour la suite). Pour simplifier aussi, les 1500MW de soliare sont construits dans la nuit de la St Sylve tre 2010, l’EPR met 10 ans à être construit et donc arrive en exploitation le 1/01/2020… En moyenne France, 1500MW de PV produisent 1,5TWh/an, 1500MW d’EPR en prenant une dispo de 80% produit 10,5TWh/an Bilan cumulé de production: PV EPR 2010 1,5TWh 0TWh 2011 3TWh 0TWh 2019 15TWh 0 TWh 2020 16,5TWh 10,5TWh 2021 18TWh 21TWh 2030 33TWh 105TWh Après 2030, on ne sait plus vraiment car le tarif d’achat s’arrête pour le solaire, alors que l’EPR va continuer normalement 58 ans à raison de 10,5TWh par an. Enfin, même si le solaire continue, on atteint en 2040: 2040 49TWh 210TWh Et en 2040, il est quasiment sûr que la centrale solaire est rincée et bonne à jeter. Je ne vais pas ergoter sur le fait que le PV produit en plus à une époque de l’année où on n’a pas forcément des besoins énormes, mais juste conclure qu’on compare des choses qui ne sont pas comparables…Ceux qui prétendent le contraire sont dans le faux. Alors, on peut être contre ceci ou pour celà, mais j’espère au moins vous avoir démontré qu’on ne parle absolument pas de la même chose….

Pierrotb001

…cette centrale. Pourquoi l’état ne dissfuse t’il pas plus le PV diffus. 0% de prise sur les terres agricoles, 100% intégré. Comme vous l’avez dit les Allemands il ont fait un EPR en 3 mois …version solaire! J’entendais ce matin sur une radio publique l’Allemagne: 6,5% de chômage. En France, la faillite des poltiques vous avez dit? Je vous l’accorde!

En passant

autre remarque: Je connais cette ex-base aérienne française, en passant voir les travaux des choses mon choqué. Edf EN fait du renouvelable ? je ne sais pas mais il enfouisse tout les betons gorger de 40 ans activité aérienne(et il y en a: piste, hangarette etc) D’autre aurai dû s’éparer les fer du béton, brûler celui-ci jusqu’au dernier gramme et ensuite l’éliminer je ne parle même pas de l’amiante… Allez hop le bull dozer tout dans le troue. budget recyclage connait pas ! CELA SE FAIT PROPREMENT JUSTE QUAND CES NOS IMPÔTS QUI PAIE (budjet défense par exemple). Alors avec des montages comme çà pour contourné la loi. il va falloir les survieiller de près dans 22 ans quand l’argent sera fait…et pour la morale celà ne les empêchent pas de dormir. A comparer avec les problèmes que rencontre un propriétaire d’un vieux moulin autoproducteur (vilain mot: autoproducteur…).

Rice

… @sicetaitsimple J’aime bien vos fables. Pour un nucléophile je vous trouve bien poète, c’est pas normal… Faites attention à ne pas rejoindre de coté “clair” de la force…. 🙂 Dommage que vous démarriez sur un postulat aussi improbable… “deux opérateurs décident…” cela n’existe effectivement que dans les fables. Dans la vraie vie (vous savez quand même ce que c’est, non ?) on dirait plutôt “un opérateur socialement responsable et une république bananière…”. Le cas de la Finlande est à ce point de vue édifiant : c’est le parlement et non la vox populi (on sait jamais ils auraient pu dire non comme en Italie…) gentiment influencé par les industriels “papetiers” (qui financent 75 % des 3 milliards -et pas un centime de plus ; la COFACE fera l’appoint- de l’EPR exploité par TVO) qui a décidé de continuer à engager le pays dans l’atome… Lamentable cupidité d’une minorité (mais qui veut le bonheur de tous bien sûr). Le pire, alors que la population y est majoritairement opposée, c’est que le parlement à voté la construction à partir de 2014 de 2 réacteurs nucléaires supplémentaires qui devraient produire (…) à partir de 2020… Enfin, d’ici là, ça a encore le temps de pêter quelque part dans la monde… Donc, pour en revenir à votre sympathique fable et en attendant le jour béni où vous ouvrirez enfin les yeux (où que vos enfants ou petits enfants vous demanderont des comptes…), un petit article qui me conforte dans mon allergie au nucléaire et à la grande “transparence” qui l’entoure… Avouez que vu de ma fenêtre, et pour un béotien comme moi (je n’ai pas votre érudition scientifique et l’immense privilège d’avoir des sources aussi fiables et documentées que les vôtres), ca fout vraiment les pétoches, non ?

Sicetaitsimple

Une fois de plus,on peut être nucléophile, nucléophobe, à la peau mate ou particulièrement sensible aux coups de soleil, chacun son avis, mais dire “yakafaireduPV” pour remplacer le nucléaire, c’est de la démagogie. C’est tout ce que cette fable souhaitait démontrer. Et encore plus en Finlande…. PS rectification, après 2030 l’EPR n’a plus que 50 ans de durée de vie, pas 58. Typing error.

Popol54

Et à 10 km de là, Véolia construit une centrale à gaz, dont le rendement sera de moins de 45%. Le gaz servira à faire chauffer de l’eau pour turbiner de la vapeur, la chaleur produite pour cette opération sera ensuite tout bonnement rejetée dans l’atmosphère. On aurait pu chauffer les établissements publics proches ( 1 hôpital, 2 prisons, plusieurs collèges,…) avec tout ça, mais véolia ne fait rien gratuitement et n’accepte pas que des miséreux se chauffent avec ses déchets calorifiques. De toutes façons, rentable ou pas c’est au consommateur qu’on va présenter la facture en disant, vous savez, on n’y est pour rien, c’est la conjoncture, il faut payer le courant plus cher…pour chauffer les hôpitaux, les écoles et les prisons aussi. Que vive la privatisation de l’énergie…

32
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime