Moratoire nucléaire : “Je trouve cette proposition curieuse”

Le lundi 27 juin, à l’issue de la conférence de presse portant sur les "Investissements d’avenir", le Président de la République Nicolas Sarkozy s’est plié au jeu des questions-réponses auprès des journalistes présents, dont une concernait spécifiquement le domaine de l’énergie.

Question : "Vous avez réorienté, après Fukushima, la politique de sécurité nucléaire, est-ce qu’il y a aussi des projets qui ont été revus dans le domaine des énergies alternatives au nucléaire ?"

N. Sarkozy : "La France a déjà une avance considérable sur tous les autres. D’ailleurs, c’est pour cela que la France avait perdu un certain nombre d’appels d’offres en matière de construction de centrales nucléaires. Nos centrales nucléaires sont plus chères parce qu’elles sont plus sûres. Nous avons la volonté d’investir encore dans la sûreté nucléaire."

"Sur l’énergie, il y a d’abord les générateurs de la 4e génération. D’ailleurs, certains me demandent un moratoire sur le nucléaire. Je trouve toujours cette proposition curieuse. Le moratoire, cela consiste à faire quoi ? On garde les vieilles centrales et on s’abstient de chercher pour les nouvelles ? Si on garde les vieilles centrales, on garde celles qui sont moins sûres et on s’abstient de développer la recherche pour celles qui sont plus sûres. Cela n’a pas de sens. Nous investissons sur les réacteurs de la 4e génération."

"Sur les énergies renouvelables, nous investissons aussi massivement. Le Premier ministre, Nathalie Kosciusko-Morizet, Eric Besson et moi-même, nous avons annoncé 12 Mds d’euros d’investissement pour les éoliennes « offshore », c’est-à-dire les éoliennes dans l’océan. C’est 12 Mds d’euros. Le solaire a été multiplié depuis que je suis président de la République par 5, l’éolien par 18. Et nous investissons encore sur les énergies décarbonées dans le cadre du programme des investissements d’avenir."

"Mais nous pensons aussi avec Nathalie Kosciusko-Morizet, qu’au fond, l’une des énergies la plus prometteuse pour l’avenir, c’est l’économie d’énergies, c’est l’efficacité énergétique. Tout ce qui le permettra, on y travaille. Prenons l’avion du futur, l’avion composite, c’est-à-dire l’avion plus léger, ou la voiture électrique. On me dit parfois : « mais est-ce que vous avez choisi entre l’hybride ou l’électrique ? » Non. Nous investissons massivement avec le privé sur l’allègement du poids des véhicules, sur le moteur hybride, sur le moteur électrique, sur le bonus/malus. Savez-vous que le parc automobile français est le parc automobile le plus propre d’Europe grâce au bonus/malus ? Nous ne voulons pas choisir la bonne énergie renouvelable. Nous voulons investir massivement pour être au rendez-vous de 2020 : 23% d’énergies renouvelables dans la consommation électrique française. D’ailleurs, tous ceux qui travaillent sur cette question savent bien qu’il n’y a pas d’alternative au nucléaire aujourd’hui. Il faut donc développer le nucléaire, développer les énergies renouvelables."

"J’ajoute un dernier mot à ceux qui nous demandent d’abandonner le nucléaire. C’est ceux-là même qui voudraient que la France ne soit pas au rendez-vous de ses engagements de Copenhague sur les émissions de gaz à effet de serre. Parce que si nous gardons le nucléaire, c’est parce que nous voulons garder notre indépendance, que nous voulons une énergie compétitive, que nous ne voulons pas imposer aux Français des augmentations phénoménales du prix de l’énergie, mais aussi parce que l’énergie nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre. C’est une énergie propre. Il y a une cohérence sur l’ensemble de nos investissements et de notre politique énergétique."

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
43 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredo

La transcription indique: “Nous voulons investir massivement pour être au rendez-vous de 2020 : 23% d’énergies renouvelables dans la consommation électrique française”. Or, l’engagement français est de 23% d’énergies renouvelables dans la consommation française d’énergie finale. S’agit-il d’une “bourde” volontaire (il lisait un discours écrit) et d’une annonce de révision à la baisse de l’objectif? Cela mérite confirmation…

Reivilo

NS ne fait pas la différence entre énergie et électricité, il avait déjà fait cette confusion pendant la campagne électorale en indiquant que 80% de l’énergie consommée en France était d’origine nucléaire… Bourde peut être volontaire, en tous cas comme d’habitude aucune réaction des journalistes présents. En tous cas le message est clair ; pas d’alternative au nucléaire tant que je suis là, et les EnR “ça commence à bien faire”. Désolant.

Ecospam

Quand on perçoit le niveau de non maitrise de ce sujet aussi stratégique qu’est l’énergie, c’est juste affligeant…

jl06

Les 10 indicateurs clés de l’environnement qu’Enerzine reprend en ce moment n’ont pas dévié de la directive européenne: c’est bien 23% de la consommation en énergie finale dont il est question (voir ici pour la brève et là pour le rapport original). C’est rassurant, mais pas la bourde et peut-être encore moins qu’il n’y ait eut personne pour reprendre le Président, ni dans son entourage, ni effectivement parmi les journalistes. Par contre, il y a davantage de français qui comprenne la différence.

jl06

Prenons le Président au mot: il n’y a effectivement pas d’alternative au nucléaire en France aujourd’hui. C’est un fait indiscutable: nous n’avons pas des moyens de production d’électricité en sommeil que l’on pourrait mettre en service pour remplacer la production nucléaire, ne serait-ce qu’en partie. Mais l’engagement des 23% change la donne. Passer de ~13% (énergie primaire, nous sommes bien d’accord!) à 23% en moins de 10 ans, n’est-ce pas aussi créer une alternative qui s’imposera de façon pragmatique dans le débat demain? N’est-ce pas faire taire les critiques faciles et les arguments déstabilisants aujourd’hui? Or quelles sont les décisions qui affecteraient ces développements au cours de la prochaine décennie? La remise en cause de l’engagement sur les EnR ou un choix prématuré (c’est à dire en l’absence d’alternative que l’on ne se donne pas les moyens de créer!) d’investissement dans la construction de nouvelles centrales nucléaires ou dans l’extension sensible de la durée de vie du parc existant. Gros investissements, énormes chantiers, longues procédures – donc même si il y a avait quelques signes de soutien envers de nouvelles centrales nucléaires, les EnR conservent toutes leurs chances. A condition d’être au rendez-vous. Car rater les objectifs de 23%, c’est peut-être aussi confirmer que le nucléaire est bien la seule alternative. Heureusement, les EnR ont de l’aide: les programmes d’efficacité sont mieux ancrés et le sujet de la sobriété entre dans les discussions. De quoi faire augmenter la part des EnR plus vite que leur capacité. 23%, ou plus dès 2020: voilà ce qu’il faut pour changer la donne. Y parvenir, ou démontrer sur le terrain que c’est en bonne voie, convaincra un grand nombre de citoyens et changera les discours.

Docno

“nous ne voulons pas imposer aux Français des augmentations phénoménales du prix de l’énergie, mais aussi parce que l’énergie nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre. C’est une énergie propre.” Question 1 : de combien seraient ces “augmentations phénoménales du prix de l’énergie” ? On veut des chiffres ! Pas des slogans ! Question 2 : Que veut dire une “énergie propre” ? Une énergie qui produit des déchets dangereux pour la planète pendant des milliers d’année est-elle une énergie propre ?

renewable

Qu’il reste N Sarkozy, Besson et NKM pour défendre le nucléaire envers et contre tout! Sinon quelques uns sur ce forum se sentiraient bien seuls… Tricastin qui crame ce we : c’est sûr, pas de probèmes de sécurité on vous dit…

ccsiaix

Une explosion a retenti dans la tranche 1 de la centrale nucléaire, qui est actuellement à l’arrêt et située hors zone nucléaire. Le feu a été circonscrit à 15h55

renewable

en bon chien de garde du nucléaire…. il n’y a donc pas de problèmes de sécurité sur les sites nucléaires? jamais de risques d’explosion/incendie/erreur humaine….etc? Le jour ou une “legère inétanchéité” irradiera durablement notre avenir vous serez le premier à venir jouer au P Pellerin, tout le monde peut en être sûr.

ccsiaix

Pour vous bien sur la production d’électricité par gaz, charbon, fuel ne pose aucun problème. Rappelons simplement que les énergies renouvelable sont alternatives et doivent étre complété par les sources précitées. Wraf, warf (aboiement du chien de garde)

Sneaker

Il semblerait, si je me fie à RMC ce matin, que l’explosion incriminée est en fait celle d’un transfo … de là à provoquer une fusion une fusion du coeur, tout de même, il y a de la marge non ?

renewable

première nouvelle, LES énergies renouvelables sont “alternatives”. Vous vouliez dire intermittentes?

ccsiaix

intermittente, elles sont intermittentes. Merci

Rice

…. @ ccsiaix Le problème n’est pas tant que le transformateur soit “dans” ou “hors” zone nucléaire, le problème c’est qu’il brûle, c’est tout. C’est difficilement acceptable dans une installation “normale” ; c’est inadmissible dans une installation nucléaire.

renewable

Décidement vous êtes très fort… Donc le biogaz et la géothermie sont intermittents? Les centrales à biomasse aussi? De même pour l’hydraulique? Vous racontez n’importe quoi…. Et oubliez que la première énergie, en proportions en France, à utiliser les énergies fossiles pour se réguler c’est : le Nucléaire! Car sa production de base n’est pas adaptable à nos variations de consommation. Mais des centrales biomasse pourraient s’ajouter à l’hydraulique pour rendre plus écologique ces poubelles à déchets nucléaires au moins sur le bilan CO2.

Lionel_fr

Au point de vue business strict, la maintenance des centrales nucléaires et leur mise aux normes voire leur remplacement est inévitable même si cela me heurte au premier chef ! Toutes les projections réalistes donnent un développement des EnR à 2 chiffres certes mais trs insuffisant pour “prendre le relais” avant 2040 ! Donc à moins de se résoudre à accroitre la part du fossile, il faut “mettre à jour” le parc nucléaire. Le moratoire concernant les nouvelles implantations “from scratch” est , quant à lui , sans doute sur des rails. Quand à la 4eme génération de réacteurs au plutonium, elle a déjà provoqué de vraies scènes de guerre en France et renoncé, la prochaine tentative aura l’europee entière sur le dos, c’est une véritableprovocation , je ne crois pas même le président assez ignorant pour sous-estimer la détestation de la population pour cette technologie. Je pense que, derrière une façade faussement laudative, NS a lancé l’ultime audit de cette filière pour mieux l’enterrer à terme. Il faudra par la même occasion enterrer l’incroyable montagne de cochonneries fissiles accumulée à la Hague, je peux comprendre qu’un état des lieux soit nécessaire avant de prendre cette douloureuse décision. Si l’éolien est plus rentable que le nucléaire sur 40 ans, il reste plus cher à court terme (au moins 400 milliards pour une couverture totale des besoins) Cela prendra donc du temps

ccsiaix

Monsieur renewable en plus des 696 commentaires que vous avez posté ici, vous pourriez peut-étre passer à l’action en montant un système de production d’électricité entiérement renouvelable. A part pour les pays ayant des configurations particuliére et uniquement pour l’hydraulique, ça n’existe pas… curieux non ? Notons toutefois que nous convergeons sur la nécéssité d’avoir en France des moyens flexibles non carbonnés de production d’électricité en période de pointe, les barrages n’étant pas assez nombreux, hélas.

ccsiaix

Je suis d’accord avec vous, il y a là une preuve de négligence de la part d’EDF. Mais de là à affirmer “Tricastin qui crame ce we” …. il y a un pas que je voulais corriger.

Lionel_fr

Les allemands sont en train de créer une production 100% renouvelable ! L’intermittence est gérée pas une conversion chimique de l’énergie. Moins compliqué que les STEPS , cette conversion s’appuie sur des machines que l’industrie commence à produire en masse dans le but d’en déployer des millions. L’alternative existe bel et bien : l’Espagne, l’Italie, l’Ecosse, la Suisse …… beaucoup d’autres Ils ont décidé d’être les premiers et d’essuyer les plâtres en prenant tous les brevets. En seconde source, la France suivra et même avant d’enterrerson nucléaire, la France produira du méthane synthétique pour l’injeter dans son réseau de gaz. Le (vrai) progrès est en marche

Nature

L’énergie des mers ,sous ses diverses formes :marées, houle, courants, etc , n’est pas intermittente: elle est constante même si son régime varie au cours des heures. Or ,on persiste à la considérer comme une sorte de vision futuriste ,ie. utopique;alors que sa mise en pratique ne semble relever que de la technique usuelle :bateaux et sous-marins à l’appui. Qu’attendent donc nos décideurs pour exploiter cette source que personne ne conteste?

Lionel_fr

Je crois qu’ils attendent une étape incontournable qui porte un nom pas harmonieux du tout : “Industrialisation des processus” 1. Les prototypes déployés actuellement doivent aller au terme de leur période de test 2. Le dépouillement des données terminé, de longues et ennuyeuses réunions vont passer en revue chaque pièce mécanique, définir s’il elle est compatible avec une production de masse, les possibilités d’améliorations, les coûts de fabrication 3. Publication du premier document normatif. Chaque pièce reçoit un numero de version. 4. Le document est envoyé à une liste de fournisseurs à qui on demande un devis pour une fabrication de 1000, 10K, 100K… 5. Le comité de pilotage se réunit à nouveau et définit la liste des fournisseurs avec les quantités actualisées… 6. Enfin, l’assemblage final , les premiers tests , les mises au point… 7. Le déploiement ouf

Sicetaitsimple

Comme nous avons changé de sujet, nous pouvons reparler! Alors: Les allemands sont en train de créer une production 100% renouvelable ! L’intermittence est gérée pas une conversion chimique de l’énergie. Moins compliqué que les STEPS , cette conversion s’appuie sur des machines que l’industrie commence à produire en masse dans le but d’en déployer des millions. Ca fait plusieurs fois que vous nous alléchez sur ce sujet, mais chaque fois qu’on demande des précisions, il n’y a pas de réponse. Nous sommes tout ouie, avec quelques chiffres si c’est possible.

Lionel_fr

je vous propose de copier-coller les keywords suivants dans google et de limiter les résultats à depuis une semaine : allemagne énergie renouvelable projection indépendance Vous aurez la joie d’entendre parler du pays où je vous invite à venir déguster les meilleurs fruits de mer au monde : le Japon Je remets ce lien qui parle de mwh à 16€ en 2010 aux usa, j’ai pensé que vous appréciereriez surtout l’estimation des coûts de production

Sicetaitsimple

Si votre argumentaire consiste à nous renvoyer sur google, c’est un peu léger, non? Défendez vos positions, argumentez que diable. Pour le 16€/MWh, je viens de répondre sur l’autre débat.

moise44

S’il fallait sortir du nucléaire dans le monde te aussi en france, quelques chiffres : Mais aussi, de quoi infliger uen petite torsion de coup aux idées reçus sur le nucléaire civil : Mais aussi regarder les vidéos et particulièrement les 2h du Chaptre 6 : Ou encore, comment comprendre corectement la réthorique du “développement durable” qui n’est surtout q”une idée a la mode qui ne veut pas dire que nous devons cesser d’exploiter les ressources naturelles comme nousle faisons. Il faudra bien un jour que l’humanité aborde le pb de la population et de la cupidité de chacun (pour reprendre ghandi) Mais les lie de la physique ne se laisserontpasvioler pour autant… Pour ceux qui diront que Jean Marc Jancovici n’est pas crédible car il en est le défenseur ou a cause de sa classe sociale (polytechnicien ou CSP+), ils devraient aussi ecouter les questions qu’il pose et écouter les arguments a assez logiques puisqu’ils traitent des limites physiques de notre planète. Pour un article un peu plus équilibré mais sans chiffre, vous pouvez lire cet article assez remarquable, bien que je ne sois pas d’accord avec ses conclusions économiques et ait quelques chiffres a contester (age Moyen des centrales=23ans) : Pour en revenir a sarkosy, je constates comme vous tous ici qu’il n’y connais pas grand chose a part les chiffres qu’on lui couche sur un papieret et dont il ne comprend pasles nuances… Je ne suis même pas sur qu’il sache ce que veut dire energie finale et energie primaire. Dans un tel cas pas si étonnant de faire des bourdes aussi énormes. Nous pouvons également nous demander pourquoiles journalistes garde un silaence assourdissant alors qu’ils devraient être mieux informés puisque c’est leur métier d’informer le public et de poser les bonnes questions ! ces derniersne travaillent que le fond mais dans le cas de la “production énergétique” et en particulier de l’électricité, il faut absolument entrer dans le détail et comprendre ce que sont les sources finale et les sources primaires… Le Pire dans tous ça est que les reste delaclasse politique est aussi nulle que lui ! Mis a part peut etre les responsables du ministère de l’énergie, de l’industrie, ou quemques rares ministres de l’environnement. Même madame Lepage qui siège a bruxelles en tant que député européen et qui ne cesse de taper sur le nucléaire sur son blog, ne fait qu’utiliser des arguments fallacieux et des phrases incompréhensibles en mélangant les idées reçues et les réalités pour faire croire que les idées reçues sont vraies et vérifiables. Elle fustige la politique de son pays au lieu de le défendre et encence l’allemagne qui va devoir investir massivemnt dans le charbon CCAS si elle veut respecter ses engagements en terme de baisse des emissions de CO2. Les espagnols eux devrait réussir a tenir leur engagements a court terme,mais a quel prix : Dépendance massive au gaz alors que lepic gaz n’est pas loin… Je rappelle que le prix du minerais ne représente que 2% de la facture tellement il permet de dégager de chaleur.

Lionel_fr

Le site de Jancovici (manicore) est très informatif mais sa prose nucléaire est des plus indigestes de l’avis même des ses copains polytechniciens. C’est une bonne base pour comprendre quelque chose à l’énergie mais la partie opinion est décriée même dans les milieux qui lui sont le plus favorables. Sa connaissance de l’éolien est proche de nul, à l’image de la France d’ailleurs puisque c’est à des oiseaux comme lui que nous devont l’échec du rachat de Repower qui nous fait passer pour des maniaques de l’atome dans le monde entier. Ce débat sur le nucléaire après Fukushima est complètement faussé par des estimations de prix à coté desquelles Madoff passe pour un petit bras. La décroissance très nette du nucléaire mondial depuis mars dernier met en lumière un point dont personne ne parle : tous les organes de la filière ont des coûts fixes. Càd qu’ils coutent le même prix qu’ils aient du boulot ou non, et du boulot, ils en ont moins que peu ! Peu c’était avant , maintenant c’est moins que ça avec 3 pays du G7 qui ont fermé la porte au nuke par voie législative. De même, l’éolien américain n’est pas calculé avec autant d’intermédiaires qu’ici et wikipedia annonce des Mwh de 10 à 40 $ ! La différence avec les prix français vient d’où ? Et pourquoi une telle chute du titre Areva depuis 3 semaines (-1.12% à paris actuellement) alors que les acteurs eoliens se tiennent ? Je comprends que la déconfiture du nucléaire touche la France plus que tout autre pays, mais il faut bien comprendre que plus on attend avec des artifices et plus la note sera salée. La 4eme génération ne sortira jamais de terre sauf à tirer sur des civils européens et l’industrie nucléaire est déjà mécaniquement vouée à des années de décroissance pour avoir perdu 4 clients de premier plan. Il est temps que les positions françaises admettent qu’il est plus urgent d’éviter une faillite ravageuse que de continuer à parier sur l’hégémonie acquise dans les années 70. Pourquoi diable voulez vous que la nucléosynthèse de + de 5 milliards d’années qui a “fabriqué” l’uranium , recèle une énergie plus intérressante que la nucléosynthèse qui a eu lieu dans le soleil voici – de 8 minutes ? Est-ce religieux ? Finalement l’énergie est bien distribuée dans l’univers et l’uranium est loin d’être une panacée en 2011

Lionel_fr

Aux amateurs de gros sous, je signale par ailleurs que la république française n’a plus sa place eu G8 car elle est le 10eme PIB mondial selon le world factbook de la cia (cia.gov) Ell est désormais précédée par l’union européenne, les USA, la Chine, le Japon, l’Inde, l’Allemagne, la Russie, le Royaume Uni et le Brésil. La France n’est pas un si gros pays que ça et sa vocation n’est pas forcément d’évangéliser le monde autour d’une position acquise en marge de puissance infiniment plus décisive qu’elle : 2eme guerre mondiale et guerre froide notamment. Avoir les yeux plus gros que le ventre ne mêne pas à la réussite , c’est une posture egocentrique peu propice à l’empathie sur d’autres puissances. Le seul argument qui plaide vraiment pour le nucléaire est l’investissement consenti depuis que Charles de Gaulle a lancé le programme de bombe atomique. Les français voudraient que leur héros emblématique ait eu des visions à un siècle comme Nostradamus… Cette opinion n’est pas rationnelle, c’est une question d’opinion de soi et aussi un problème de statut de cette industrie étroitement mélangée avec l’état depuis l’origine. De Gaulle avait-il tord de nous obtenir un des 5 sièges permanents à l’Onu (je rappelle que nous sommes 10eme) ??? Non, c’était un vrai tour de force. Mais ce qui était vrai alors est devenu faux aujourd’hui, c’est tout.

De saint gilles

C’est un medecin spécialiste des “faibles doses” avec des centaines d’experts et de savants internationaux,qui peut vous affirmer que le nuclèaire, avec Sa dissèmination mondiale (bombes,essais,fuites des centrales en fonctionnement normal et accidents divers et cachés ) de ses RADIONUCLEIDES MEURTRIERS(Plutonium,césium,iode ,strontium,trItium,phosphore,krypton etc. + De 1200 identifiés) invisibles,inodores et sans saveur mais extremement pathogéne et souvent mortels , est la plus massivement dangeureuse et sale qui soit . Tres surement informé (par Pellerin and co), notre President en est réduit ,a un énorme MENSONGE D ETAT SUR LA SECURITE ET LA SANTE DE TOUS LES FRANCAIS DONT IL EST RESPONSABLE

De saint gilles

LES COUTS EXORBITANTS ,HABILEMENT CACHES DU NUCLEAIRE Des les années 80,j’ai participé a la commission “d’information sur le Nuclèaire” presidée par Md Veil” largement subventionnée par nos impots ,puis a de nombeux colloques,enquêtes et autes nombreux travaux de recherche sur la question émargeants Massivement aux budjets de l’education et de la recherche; Même opération de camouflage des coût pour les épineuses questions de la gestion des dechets ; deuxième coût caché pcur des siecles et du démentellement de ces énormes poubelles de dechets toxiques que sont les vielles centrales (ou bout seulement de trente ans d’exploitation) En tant que medecin je peux apprécier le coût ,particulièrement lourd pour la la santé des retombées pathologiques massives des particules radioactives,(plutonium ,cesium,tritium, strontium ,krypton etc….+ de 1200 radionuclèides)même en fonctionnement dit”normel” et apres de nombreux accidents et incidents non signalés ,des centrales. les transpots ,les dechets ,les essais a l’air libre Je ne cite que pour mémoires le coût militaire de protection de nos sources (Nigeria) Vous avez dit coût du Kwa nuclèaire ? ouvrez les yeux messieurs les commentateurs non avertis ; au moins trois fois le prix de l’ectricite de la centrale photovoltaique ,hydraulique,a BIOGAZ,ou géothermique la moins rentable avec en prime non comptabilisée par la securite sociale,les leucemies de nos enfants ,les cancers de la thyroide,des os ,des poumons , des muscles et du colon etc………..ALORS ARRETEZ .JE VOUS EN SUPPLIE ET OUVREZ VOS YEUX VOS OREILLES ET VOS COEURS !!! une vision d’apocalypse comme le dit le ministre allemend Là aussi il faut faire appel et prieres incessantes a la Puissance de l’Amour , de la Verité, de la Sagesse ,de la Vie,du Pardon pour qu’IL ouvre enfin yeux et oreilles de ses enfants;voila aussi notre mission d’aujourd’hui vers tous vos reseaux ,OUI VRAIMENT Quant au president, bien informé par la Société Pellerin AND co,il en est reduit a un énorme mensonge d’Etat sur notre securité et la santé de nous tous Commentaire (0) Aucun commentaire Ajouter un commentaire Vous Votre nom :

Sicetaitsimple

Votre prose est un peu indigeste, en plus vous nous la resservez avec de plus en plus de scories régulièrement…. Chacun sait maintenant que vous dites avoir été été membre d’une commission il y a 30 ans, mais bon….. On fait quoi?

Lionel_fr

Merci pour cette réponse exhaustive, votre message étant long, je ne peux pas y répondre en une seule fois J’ignore si c’est une bonne idée de ma part d’élargir le débat, c’est ma façon d’appréhender un problème utile dans mon job mais je pourrais aussi bien laisser les choses se faire toutes seules en regardant le cours d’Areva chuter et en attendant de déceler une ouverture dans le discours gouvernemental. La filière Française a beaucoup de boulot devant elle, la part nucléaire dans le mix restera majoritaire pour au moins 20ans et plusieurs pays n’ont pas de ressource renouvelable. Mais je pense que l’hégémonie n’a plus sa place. Une partie du travail avenir va consister à “enterrer” ce qui est beaucoup moins gratifiant que la mission que l’industrie remplissait jusqu’ici. Le DOE américain valorise le kwh éolien terrestre vers 90cents et le nucléaire vers 115 cents, après subventions donc, cela relativise nettement mais on ne peut ignorer que : Une éolienne vestas ou enercon est une machine de qualité industrielle (comme le spatial ou le militaire) infiniement plus robuste que tout ce qu’on trouve dans le commerce. Hormis la “boite de vitesses” qui subit des contraintes trop fortes, la machine peut durer un siècle. Tous les composants sont surdimensionnés et la sécurité active (c’est mon job) fait partie du standard, il n’existe donc pas d’éolienne sérieuse qui en soit dépourvue. Sa durée de vie est bien plus longue que 20 ans , 60 ans me semble un minimum si la maintenance est effectuée correctement. Une fois amortie , sa production devient quasi-gratuite. Pour ce qui concerne le très talentueux M Jancovici , aucune de ses perspectives ne se vérifiera car il déteste les éoliennes tout simplement. Son calcul de l’éolien offshore consiste à disposer autour du littoral français une “couche” unique et uniforme. On peut donc doubler son estimation en mettant une “deuxieme couche” et plus sérieusement, on se renseigne sur les parcs en production et on voit immédiatement qu’ils sont organisés en matrice 2D , cette matrice a vocation à s’étendre là où les fonds marins le permettent et non pas en restant parallèle au littoral ce qui est une vision extrèmement légère du potentiel qui vaut donc plusieurs dizaines de fois ce qu’il annonce. Ensuite, contrairement à ce qu’il écrit, l’éolien flottant fait l’objet d’une RD acharnée dans le monde (le potentiel est de couvrir 100% des besoins de l’humanité rien de moins). Enfin toutes sa prospective éolienne repose sur des machines datant de 2002 dont le rendement était 3 fois inférieur à aujourd’hui. Concrètement , ses chiffres peuvent tous être multipliés par trois. L’ironie de cette position anti-moulins , c’est qu’à prétendre que l’éolien n’a qu’un rôle marginal, il prolonge la production 100% fossile de la Corse, les Antilles et en général tous les sites où le nucléaire est inenvisageable ce qui fait de M Jancovici un grand défenseur des énergies fortement carbonnées or , je lui prète volontiers la volonté inverse puisqu’il a tellement fait pour informer une génération entière sur le désastre du réchauffement. Il n’empèche, sa position de conseil, son éducation, compétences et qualités de communicant font peser une lourde responsabilité politique sur ses épaules. Là où je veux en venir : M Janconvici n’est pas anti-éolien, il est juste pro-nucléaire. Intimement persuadé qu’en sabotant la filière éolienne, il agit pour le bien commun , c’est une erreur de jugement aux conséquences terribles. Et ce mot est un euphémisme , en propageant une idée fausse pour ne pas concurrencer ce qu’il considère comme juste , il influence nos dirigeants, nos ingénieurs, qui commettent l’irréparable lorsqu’ils ont l’opportunité d’une vie de racheter le n°9 mondial dusecteur avec un portefeuille de brevets impressionnant, un réseau de clients sur les 5 continents et la confiance que tout le monde accorde à une grande entreprise Germanique. Mon opinion (personnelle) est que Atomic girl n’a pas pu supporter cela, qu’elle a essayé de continuer à ce poste mais qu’elle ne peut plus supporter de travailler en dépit des intérets qu’elle défend puisqu’elle avait tout fait pour réussir le rachat de Repower, la chance unique d’une génération de français. Si j’étais elle, moi aussi je serais parti

Lionel_fr

on parle de ça au Figaro :

Bachoubouzouc

Lionel, épargnez nous le poncif du nucléaire sabotant en secret le renouvelable ! Cette théorie du complot est doublement fausse car d’une part le moins qu’on puisse dire est que les ENR ne font pas pour l’instant une concurrence bien menaçante pour le nucléaire et d’autre part parce que les entreprises de l’industrie nucléaire comme pétrolière investissent elles aussi très massivement dans les ENR. Et merde EDF, Areva et Total pèsent des milliards d’euros, alors c’est pas des nains industriels tels que les ENR qui vont nous menacer beaucoup. Au pire on vous rachètera… Et encore une fois, pour des raisons d’intermittence et tant que des technologies de stockage n’auront pas été inventées, les ENR ne pourront être au mieux qu’un complément des moyens classiques. Et votre cycle de Sabatier, on en entend parler nul part sauf chez vous. C’est donc une solution qui doit n’exister qu’à l’état de recherche, si seulement elle existe vraiment !

Lionel_fr

Effectivement vous ne parlez pas de Sabatier et vous sabotez le seul rachat intéressant de l’histoire de 10 années de développement éolien, avec des brevets que vous n’avez pas et n’aurez jamais. Vestas, Enercon, General Electric (!), Siemens (haha), vous voulez en racheter un ? Outre le fait que cous n’avez plus une thune (budget de l’état à sec), que vos cout fixes restent … fixes alors que 30% de vos clients se sont barrés, que vous avez foiré presque tous les appels d’offres internationnaux, que le japon ne tient pas trop à votre aide “généreuse”, que les chantiers EPR patinent dans la semoule, que le gvt recadre vos prix en dessous de vos coûts, otages au Niger, 79 des français qui vous lancent des cacahuètes, … FFF j’arrète là… (respiration) Outre tout ceci, les grands fabricants d’éoliennes ne sont PAS à vendre ! Rachetez donc Vergnet !!

Bachoubouzouc

De quel rachat saboté parlez vous ? Pour les entreprises que vous citez, vestas et enercon, oui une petite fusion acquisition un jour ne m’étonnerait pas (l’exemple de sunpower est frappant). Pour GE et Siemens, ce sont des groupes industriels qui font beaucoup, beaucoup de choses (y compris se tremper les mains dans du vilain nucléaire), alors les inclure dans l’industrie des ENR reviendrait à y inclure aussi Alstom, EDF et Areva 😀 Pour nos finances, je vous rappelle que le budget d’EDF et d’Areva n’est pas celui de l’état (vous avez fumé?) et que notre situation financière n’est pas mal du tout. Nous au moins on ne craque pas quand nos subventions diminuent… Vu que c’est nous (et nos abonnés évidemment) qui subventionnons les autres ! Pour nos marchés foirés, il s’avère que fukushima donne maintenant raison à nos choix technologiques, et pour les chantiers EPR, ils marchent tellement mal que la Finlande nous en commande un nouveau ! Plus sérieusement si vous connaissez quelqu’un capable de me réussir du premier coup sans le moindre retard un chantier tête de série de cette ampleur dites le nous de suite qu’on l’embauche !!! Et en bonus je crois pas que la Japon ait refusé les solutions d’Areva pour le retraitement de l’eau, ni nos stocks de bore, ni notre matériel RP, ni nos personnels… Ils ont refusé tout ce qui leur aurait fait perdre la face, comme par exemple nos robos. Attention, vous recommencez à raconter des bêtises sur un sujet que vous ne connaissez pas…

Lionel_fr

Je n’ai pas une vue exhaustive des options d’Areva à ce stade mais pour que le président soit allé grapiller un malheureux milliard dans le grand emprunt , ce n’est pas vraiment un signe d’oppulence. La capacité industrielle de l’éolien mondial avoisine les 50Gw de capacité par an, en croissance d’un tiers par an (croissance anticipée depuis plusieurs années) Ne pas connaitre Sabatier n’est pas à l’avantage de la R&D, mais à tout miser sur l’EPR et son réseau THT blindé , on n’a pas la tête à voir que le petit moulin des esquimeaux à gagné 200% de rendement en 8ans et qu’il réclame un autre type de réseau. Tout ça pour dire , que moi aussi je me préoccupe du sort de mes amis d’enfance français et qu’actuellement, on s’arrache les cheveux sur une prévision à 40 ans minimum. Or dans 40 ans, le nucléaire sera un cimetière économique. Cette équation ne me réjouit pas , elle s’impose Si le gvt a sabordé le rachat de Repower, comment pourrait il retourner sa veste et racheter disons Gamesa (très improbable) simplement parce que celui ci a déposé les brevets au bon moment . Non , ils vont nous refaire le coup de l’excellence française et continuer à sonner le clairon même à genoux La position de prestataire est moins délocalisable que celle de prescripteur mais nettement moins gratifiante aussi or nous avons affaire à un management non-scientifique , très politisé , qui a gardé les vaches avec JM Jancovici et se prend les pieds dans le tapis A cet instant , Areva vaut 24,95€ contre +35 € il y a deux mois , ça fait quand même 30% de chute, vous m’assurez qu’il possèderait un “trésor de guerre” qui lui permettrait de garder sa position de fabricant maître d’ouvrage dans l’hypothèse très probable ou le nuke arriverait en fin de cycle au profit de l’éolien … Je suis dubitatif

Lionel_fr

La nucléosynthèse est un terme générique qui désigne aussi bien la fission (refroidissement de l’univers) que la fusion (énergie des étoiles) Notre système solaire, planète et nous même, sommes issus de l’explosion d’une supernova qui a précédé la formation de notre soleil. Nous lui devons tous les éléments de la table de mandeleïev dont la masse volumique excède celle du fer. La distribution de l’énergie dans l’univers devrait retenir l’attention de nos dirigeants , cela donnerait une autre approche des questions energétiques et climatiques. Le réchauffement d’origine chimique relève d’un phénomène si infime qu’il serait impossible à observer depuis la lune. Par définition , il relève d’un aldebo inférieur à ce qu’il devrait être. L’énergie chimique n’est d’ailleurs presque jamais observée ailleurs que sur terre (sauf celle de l’effondrement des géantes gazeuses). Ici on se chauffe encore en brûlant le corps de nos ancètres, ce qui parait d’un primitif … Ma matière noire qu’on appelait masse manquante à l’époque avant que l’internet ne mette à jour nos glossaires, n’est actuellement qu’une observation indirecte qu’on a trouvé pratique de convertir en masse à cause de ses propriétés. L’hypothèse la moins abracadabrante est un nuage de particules (ions, electrons) trop diffus pour qu’elles interagissent. Cela dit la gravité n’est absolument pas élucidée à ce jour et la matière noire encore moins. L’énergie sombre a changé l’avenir de notre univers qui se refroidira jusqu’à disparaitre complètement dans une soixantaine de milliards années – même les gluons finiraient par se désintégrer, mais pour l’instant c’est surtout une variable dans une équation invérifiable. Le LHC nous posera peut-être plus d’énigmes que de réponses, un ion 7 fois plus lourd que la somme de ses composants est déjà un joli casse-tête. Le lien avec la question qui nous occupe est sans doute Mars et Jupiter, deux mondes qu’on aurait pu croire accessibles. Las, la radioactivité à la surface de Mars ajoutée à celle qu’un astronaute subirait lors d’un voyage ne lui donnerait aucune chance de revenir vivant. Mars c’est fichu, 3 fois hélas, ce n’est pas notre première déception en ce qui concerne les planètes qu’on croyait toutes habitées il n’y a pas si longtemps ! Quant à Jupiter, les zones radioactives interdisent certaines orbites fatales aux sondes spatiales. L’hydrogène métallique qui compose son manteau est à l’origine de décharges magnétiques qui poussent aussi l’électronique “durcie” des sondes aux maximum de leurs specs au point qu’il est nécessaire de les mettre hors-tension à intervalle régulier. Aucun bouclier ni blindage ne permettent de s’en protéger et cette situation semble banale dans l’univers ce qui a forcé la NASA à changer l’approche des vols habités au delà de l’orbite basse. Dans l’immédiat, ni l’expédition martienne, ni celle voulue par Obama vers Vesta et Ceres ne sont envisageables avec un vaisseau en aluminium. Il faut donc reprendre tous les schemas depuis le début et ajouter la contrainte radiation au vide spatial et aux températures extrèmes sans quoi les normes ne permettent plus de laisser un astronaute se faire “cuisiner” dans sa papillote ! 39 des astronautes de la NASA souffrent de cataracte grave suite à l’exposition au vent solaire. Cela ne donne pas envie de contaminer notre toute petite boule bleue qui a échappé miraculeusement au bombardement solaire et permis l’évolution de la vie cellulaire. non ?

Sicetaitsimple

Je ne fais que vous citer à 10h28″Le DOE américain valorise le kWh éolien terrestre vers 90cents et le nucléaire vers 115 cents, après subventions donc, cela relativise nettement “. Ben merde alors , vous qui nous disiez ces deriers jours que les soldes étaient à 16, puis à 8 (en €,OK)pour l’éolien. C’est bien moi, ça, incapable de profiter des soldes au bon moment… Euh, vous n’avez pas un tout petit peu l’impression de vous foutre du monde ??????? Vous n’êtes qu’un troll… Et on attend toujours votre démonstration brillante (d’ingénieur, pas de comptable étroit) de l’avenir industriel de la réaction de Sabatier, mais je pense qu’on peut l’attendre lontemps, car au delà d’être un troll vous n’êtes qu’un gros nul incapable de faire autre chose que de renvoyer vers des liens sans substance… Votre synthèse personnelle et argumentée sur la roadmap industrielle et économique du déploiement de la réaction de Sabatier, SVP….

Sicetaitsimple

Mais il est vrai que “J’ignore si c’est une bonne idée de ma part d’élargir le débat, c’est ma façon d’appréhender un problème utile dans mon job mais je pourrais aussi bien laisser les choses se faire toutes seules “. Elargissez, elargissez…Et surtout bonne br..ette (au moderateur: mes excuses…) Nous n’attendons qu’une chose: Votre synthèse personnelle et argumentée sur la roadmap industrielle et économique du déploiement de la réaction de Sabatier, SVP….

Lionel_fr

Je vous conseille beaucoup mieux : une bouteille de coca light un tube de mentos (à la menthe) ouvrir la bouteille, vider 10cl de coca et glisser au moins 5 mentos dans la bouteille…. Si j’étais sûr que personne d’autre que M Simple lise ceci, je n’ajouterais pas : “Et éloignez vous en vitesse” (faire l’experience dehors dans un endroit dégagé) Le président dirait “La chimie du futur” : la réaction coca et mentos Sabatier déshonoré

Sicetaitsimple

Votre capacité à évoquer un procédé miraculeux sans jamais être capable de le décrire et d’en défendre ( je dis bien défendre, avec de vrais arguments, ceux de l’ingénieur que vous êtes) les avantages risque de peu à peu lasser ceux qui voudraient en apprendre plus. Vos 10.000.000 de panneaux de 100W et vos 10.000.000 de batteries d’occase ont fait semble-t-il long feu ( c’est la seule fois ou vous avez voulu expliquer quelque chose avec des chiffres et je pense que tout le monde a pu apprécier l’avantage énorme que ça allait apporter…d’ailleurs vous n’en parlez plus) . Maintenant ou est dans le mélange de coca et de mentos.. Très bien… C’est toujours dans votre stratégie marketing? Alors, la technologie qui va sauver le monde, vous nous la présentez quand?

Sicetaitsimple

au passage, vous expliquerez aux lecteurs d’Enerzine vos références d’il y 3 jours à un MWh éolien à 16€/MWh, il y a 2 jours à 8€/MWh et enfin celle d’aujourd’hui à 90$/MWh ( en imaginant bien sûr que vous avez fait comme d’hab. une erreur d’en facteur 10, si le kWh éolien est comme vous le dites à 90 cents, il y a un tout petit problème…)

Lionel_fr

oui lion , c’est ce que je veux pour des raisons philosophiques ou de conscience J’ai fait le même choix dans mon métier où j’ai juré de ne plus travailler pour cette industrie. Libre à quiconque de trouver cela débile, en faisant ce choix , je deviens “incorruptible” Mais jusqu’ici, je me taisais, lutter contre une industrie croissante alors que je suis bien petit est impossible. Aujourd’hui quelque chose a changé 1. La recherche d’alternative a porté ses fruits et l’éolien peut effectivement remplacer le nucléaire 2. Fukushima Fukushima est une goutte d’eau , ce n’est pas “la raison” c’est un déclencheur. La courbe de croissance de l’éolien est vraiment solide même si la crise l’atténue , elle reste supérieure à 20% par an ce qui est vraiment énorme. La courbe de décroissance du nuke était déjà sensible avant Fukushima, elle est désormais résolument dirigée vers le bas et je ne vois rien au monde qui y changera quoi que ce soit avant qu’elle ne touche le sol ! C’est l’évolution naturelle des technologie : le vrai travail de fond a été fait en amont en travaillant d’arrache pied sur les moulins, leur industrialisation, leur financement, l’économie verte, toutes ce choses auxquelle j’ai plus ou moins participé sans qu’aucune ne soit décisive Le remplacement du nucléaire par l’éolien n’est pas une mode , c’est une lame de fond dont nos politiques viennent tout juste de prendre conscience. Que Fukushima ait servi de détonateur est évident politiquement , pourtant dans l’industrie , une technologie ne remplace une autre qu’avec beaucoup d’années de cohabitation, c’est un phénomène très lent Les projections à 40 ans de l’industrie du nuke sont la seule justification donnée à sa prétendue “rentabilité”. Mon travail est d’expliquer que prévoir à 40 ans s’appelle “se prendre pour Nostradamus” ! Toutes les décisions politiques prises sont réversibles, les centrales en cours de fabrication peuvent être interrompues comme en Allemagne, les gesticulations de nos politiciens auront un impact très limité sur l’évolution naturelle du processus en cours, mais très important sur les finances publiques , c’est pourquoi le nucléaire a besoin de contradicteurs

43
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime