Feu vert de l’ASEAN pour le nucléaire indonésien

L’Indonésie, la Thaïlande et le Vietnam ont reçu l’autorisation de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) pour développer des centrales nucléaires.

Aucun des 10 membres qui composent l’ASEAN n’a émis d’objection

Carunia Firdausy, qui dirige le groupe de travail technique de l’ASEAN pour le nucléaire (TWGENPP ASEAN), a indiqué que l’Indonésie souhaitait réduire sa dépendance à l’égard du charbon et du pétrole, grâce au nucléaire. Un moyen selon lui de lutter contre l’impact négatif de ces énergies sur l’environnement et le réchauffement global.

Selon le gouvernement indonésien, seuls 4% des besoins énergétique des indonésiens seront fournis par le nucléaire en 2025. Les 96% restants proviendront du charbon, du pétrole, mais également des énergies hydraulique, géothermique, des biocarburants et autre.

"Le but de l’Indonésie en développant l’énergie nucléaire est purement pacifique avec la sûreté et la sécurité au sommet de ses priorités" a assuré Adi Wardoyo, haut responsable du Comité national de l’énergie.

 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Quand on voit les risques en Europe liés à cette forme d’énergie, il est inquétant de constater que des pays sans réelle culture de risque nucléaire et sans réel savoi-faire en la matière s’y lancent…L’Homme marche sur la tête!Dernier incident en date (3 sur l’echelle Ines tout de même) qui rencontrera surement un immense écho (comme d’habitude) en France : BRUXELLES (Reuters) – Les autorités belges ont décidé de restreindre la consommation de légumes et de lait produits près d’un institut de médecine nucléaire à Fleurus à la suite d’une fuite accidentelle d’iode radioactif, annonce la Commission européenne.”Les autorités (…) ont décidé d’appliquer des mesures de protection, en particulier des restrictions de la consommation de produits alimentaires locaux (légumes et lait), jusqu’à une distance de 5 km”, précise la commission.L’agence belge de sûreté nucléaire a déclaré jeudi que l’incident, qui s’est produit le week-end dernier, était “sérieux”. Il a été noté trois sur l’échelle Ines de classement des incidents nucléaires, qui compte sept degrés.Les mesures de restriction à la consommation ont été prises après l’examen d’échantillons d’herbe montrant une contamination plus forte qu’attendue.Les autorités belges ont été vivement critiquées pour la gestion de l’incident.”Que fait-on des gens qui ont mangé des légumes? Pourquoi avoir attendu autant de jours avant d’annoncer des mesures”, a déclaré Jean-Marc Nollet, élu Vert du parlement, qui a réclamé l’ouverture d’une enquête indépendante.Fleurus est située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bruxelles, près de Charleroi.Huw Jones et Julien Ponthus, version française Guy Kerivel, Jean-Stéphane Brosse

Momo

En quoi cet incident ( fort regrettable , et qui merite toute notre attention  , et des mesures adequates si necessaire ! ) est-il reliable aux centrales nucleaires produisant de l’electricite ? il sagit ici d’un  incident ( ou accident  ) ds. un  ” institut de medecine ” ! Oui la radioactivite est dangereuse , OUI , 3 fois 10 fois , 100 fois OUI , et pourtant elle est utile quand elle est bien manipulee et encadree , comme en ” medecine nucleaire ” justement  !  On ne doit pas tout melanger , cela demolit d’ailleurs totalement la force des vrais arguments ,  et c’est dommage !

renewable

Je tiens simplement à souligner le risque lié aux activités nucléaires quelles quelles soient et donc au très grand risque que l’on prend à laisser se developper des filières dans des pays instables et ou la culture démocratique n’est pas suffisament installée pour prétendre à un réel contrôle. Les Indonésiens ont comme nous le droit à un certain confort, à de l’énergie en quantité pour assurer leur développement mais cette liberté s’arrête la ou commence celle de l’humanité entière…il me semble que confier un tel programme à un pouvoir connu davantage pour sa corruption et sa brutalité que pour sa transparence est un danger pour nous tous. C’est au nom de cela que je me premet de m’alarmer!

3
0
Laissez un commentairex