Ford C-Max Solar Energi : la voiture solaire arrive enfin ?

Ford a annoncé la semaine dernière avoir conçu un prototype de voiture électrique** équipée d’un dispositif de panneaux solaires sur son toit qui aura pour fonction principale de recharger sa batterie !

"Au lieu de puiser l’énergie pour sa batterie à partir d’une prise électrique, la Ford C-MAX Solar Energi exploitera l’énergie du soleil" a précisé Ford dans un communiqué de presse.

Grâce à une lentille à concentration solaire, similaire à une loupe et spécialement développée à cet effet, la durée nécessaire pour charger la batterie sera fortement réduite. Ainsi, cette technologie permettra d’obtenir autant d’énergie sur une journée que l’équivalent de 4 heures de chargement sur le réseau électrique. Toutefois, le Ford C-MAX Solar Energi conserve la possibilité de se connecter sur une prise de courant.

Par ailleurs, toujours selon Ford, ce modèle inédit pourrait réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre d’environ 4 tonnes par an.

Des tests dans diverses conditions reproduisant des situations réelles doivent être encore réalisés afin de savoir si le concept peut être décliné sur des voitures de série.

Ford C-Max Solar Energi : la voiture solaire arrive enfin ?

Ford C-Max Solar Energi : la voiture solaire arrive enfin ?

Ford a estimé avoir commercialisé 85.000 véhicules électriques et hybrides en 2013, avec un éventail de 6 nouveaux véhicules électriques déjà disponibles chez les concessionnaires.

Le C-MAX Energi solaire Concept sera exposé au salon International du CES 2014 à Las Vegas, du 7 au 10 janvier prochain.

** Ce projet a été réalisé par le constructeur automobile américain en collaboration avec la compagnie SunPower basée en Californie et le Georgia Institute of Technology basé à Atlanta.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredo

autre info dans le communiqué de presse de Ford: “Internal Ford data suggest the sun could power up to 75 percent of all trips made by an average driver in a solar hybrid vehicle.” cela est à rapprocher du bilan de -46% constaté de conso essence lors de l’expérience sur hybride rechargeable menée 2 ans à Strasbourg. Le Cmax energi est déjà dispo aux US, pour quand en France et en Europe avec cette option solaire?

Guydegif(91)

Point 1: Question: Ce n’est pas mentionné dans l’article, mais espérons qu’il y a bien 3 sources d’alim élec: 1) PV du toit, 2) Prise de courant sur parking 3) récup. kWhs à la déccélération.

jumper

très joli mais c’est un prototype et on est loin de la réalité. Voici les problèmes : – le toit va devenir un radiateur surtout en été. Le dessous des cellules chauffe à 90° environ => va falloir pousser la clim à fond !! et puiser dans la batterie. – le poids. Il va falloir des kg en plus et de l’isolant pour le toit et éviter ainsi de transformer l’intérieur en four => la conso va augmenter – le SCX : il va falloir augmenter la hauteur du véhicule à cause de l’isolant sur le toit => la conso va augmenter dès +60 km/h – le prix : un panneau flexible + l’électronique associée => du poids bien sur, et surtout un coût à l’achat et en main d’oeuvre pour le poser lors de la production. – la fiabilité des calculs annoncés : je n’y crois pas une seconde. C’est calculé pour un Cmax garé à Los Angelès ou sur l’équateur ? En effet, en Ile de France, 8 m2 de panneau thermique (rendement de 50 à 70% au lieu de 14 à 18% pour du PV) vont me donner 2500 équivalent kWh soit 7500 kms environ Donc leurs 2 m2 X par 2 grace aux lentilles de Fresnel => arriver à faire mieux ??? J’ai de gros doutes.

gaga42

Je soumets ce petit calcul, merci de me corriger: 2 m2 de cellules, à raison de 1 kWh par an et par kWc, ça fait dans les 200 kWh/an dans des conditions optimales, disons plutôt 120 compte tenu des inévitables stationnement à l’ombre et de l’absence de pente… 1 L de carburant fait environ 10 kWh thermiques, soit moins de 30 mécaniques, on peut donc économiser par an l’équivalent de 40 L, soit… un plein ou 1000 km, donc entre 5 et 10% d’économie. C’est peu mais intéressant, quasiment aussi interessant que l’hybridation, avec un coût équivalent? @ jumper: le problème du chauffage est guère plus critique que pour les voitures normales (dont beaucoup sont toujours noires): une grande partie de ce problème vient des vitrages, de plus en plus grands et horizontaux. par contre, faudra plus chercher les places à l’ombre en plein été… Quelqu’un peut m’expliquer le coup des fresnel? 1 m2 au soleil reste 1 m2 au soleil! A moins d’utiliser du PV multicouches, genre Soitec, mais alors, quid du “tracker”? la voiture doit-elle être garée sous un “abri-loupe” mobile comme le suggère le dessin? auquel cas ça devient très débile, et la remarque de jumper sur le chauffage devient plus que critique…

climax1891

Comme le montre l’illustration ci-dessus, la voiture utilise une sorte d’abris bus fixe qui concentre le rayonement sur le toit où sont installés 1,5 m2 de panneaux solaires. Ainsi, les cellules photovoltaïques recoivent 8 fois plus d’ensoillement.

gaga42

Merci, j’avais mal compris (qq pb pour comprendre l’américain…), mais je confirme que je trouve ça super-débile (alors que le concept de PV sur le toit de la voiture peut se défendre): -Si c’est du fresnel, alors il faut que la voiture soit déplacée en fonction de la position du soleil (et si le spot tape dans le parebrise bonjour les dégats…) – Autant utiliser alors cette surface pour du PV conventionnel, car de toutes façons, la voiture est branchée, mais pourquoi faire simple alors que tout peut être compliqué…

crolles

D’accord avec gaga42 : Ou la voiture ne se trouve pas sous l’abris, et dans ce cas, au mieux, les deux m² de cellules produiront 300 ou 400W. En supposant que la conso électrique pour rouler la voiture soit de 200Wh par km, On va charger à 2km par heure. En plein soleil bien entendu. Pour info, la batterie de la Renault Zoe fait 25kWh pour150km environ. Une charge totale nécessiterait 60h – de soleil bien entendu. Ou la voiture se trouve sous l’abris, et alors vaudrait mieux que la toiture de cet abris soit recouvert de panneaux. La voiture pourrait alors se charger en direct. Et s’il n’ya a pas de voiture sous l’abris alors que le soleul brille, l’électricité est injectée sur le réseau. Bien plis simple, plus économique et plus “citoyen”. Le systeme de lentilles de Fresnel impose que la voiture se déplace selon la position du soleil. Sinon a la longue, les lentilles focuseront sur les portieres et non sur les cellules. Le soleil tourne de 15° par heure 🙂 Bref, c’est vraiment n’importe quoi pour créer un Buzz sans doute. Cdlt

gp

vouloir coupler VE + solaire PV ne date pas d’hier. Mais vouloir intégrer solaire PV à la carrosserie, au global, pas si intéressant que ça en a l’air car bcp trop cher (et totalement inutile qd véh. stationné à l’intérieur d’un parc couvert). Pour des produits de niche, oui à la rigueur. Pas pour un produit de masse comme l’automobile. Misons plutôt sur le dvlpt tant attendu des SmartGrids pour créer des synergies entre VE à batterie ultra efficients d’un coté & des centrales solaires PV de l’autre avec monitoring, gestion fine, maintenance au top, etc… VE + solaire PV + SmartGrids = la trithérapie de choc pour sortir du tout pétrole dans le transport! CQFD

Solar cars

Les concepteurs du bien connu et très efficient Twike 4XP tout comme ceux de l’Edison 2 Very light Car travaillent sur une version solaire. Par ailleurs les véhicules solaires dans la catégorie «Cruiser» (2 à 4 places) comme ceux qui ont encore couru récemment au World Solar Challenge 2013 ont l’avantage d’être parmi les plus efficients au monde et de loin : facteur 12 comparé à un véhicule actuel (faible poids, aérodynamisme, rendement 98% des moteurs dans les roues, minimum de batterie (20 kg), gestion efficiente de l’énergie, excellent couple, Cx/Cd et coef de roulement etc) et ont l’immense avantage de nous permettre de nous passer des importations d’énergies fossiles, d’éviter d’avoir à payer beaucoup de bornes de recharge et plus et de réduire la pollution directe à néant. Leur autonomie est confirmée sur des centaines de km y compris de nuit. Leurs vitesses vont de 100 à 150 km/h. Elles sont de plus en plus conçues pour être homologuées comme l’eVe Sunswift, la Bochum Suncruiser, la Solarworld GT, la Stella Solar (Eindhoven), la Navitas Solar (Purdue), la Calgary Solar, la Daedalus Solar, la Tafe Sa, la Stanford Luminos etc. Certaines ont des centaines de milliers de km par tous temps à leur actif (Solarworld GT etc). Les programmes européens de solaire dans l’automobile avancent également. Et si l’on veut se passer de la fibre de carbone dont celle de l’aviation cherche toutefois à être amplement recyclée, il y a la fibre de basalte produite sans pollution que les islandais comptent exporter et dont ICI entre autres a des brevets (voir article de Yale Univ “Environment 360” du 3 oct 13 de Cheryl Katz “Iceland Seeks to Cash In On Its Abundant Renewable Energy”. Quelques videos si les liens passent ! : eVe Sunswift 2 places 140 km/h (Australie) Stella Solar 4 places 140 km/h (Pays-Bas) Bonne année !

Solar cars

En complément : Solarworld GT 3 places (Allemagne) : SunCruiser 3 places 130 km/h :

Dan1

Effectivement cette annonce peut créer un buzz, comme Fiat l’avais déjà fait en 2008. J’avais déjà, fait quelques calculs sur le pouvoir de propulsion des panneaux solaires embarqués :

Sicetaitsimple

En fait, vous avez tout compris, c’est un produit de niche! C’est destiné aux gardiens de nuit, qui vont au boulot le soir et reviennent chez eux le matin… Bon, plus sérieusement, ça parait vraiment surprenant comme concept! Quant au “typical owner” qui va économiser 4t de C02/an, ça doit consommer, une Cmax “classique”.

chelya

Vous ne seriez pas en train de montrer à l’internet qu’aucun de vous ne sait ce qu’est un prototype ? Celà dit : beaucoup plus intéressant comme concept que de mettre le photovoltaïque en ombrière pour tout un tas de raison pratique et économique. Pour la question de l’optique, c’est la voiture qui se déplace et je rappelle que l’essentiel du marché de l’automobile ne se trouve pas à Paris mais dans la sun belt.

Jms

Energie solaire annuelle moyenne en Europe 1200 kWh/m² Energie solaire quotidienne moyenne en Europe 3288 Wh/m² Surface de panneaux sur le véhicule 1,50 m² rendement panneau à concentration 50% Energie journalière fournie par panneaux 2466 Wh/j Consommation du véh* 120 Wh/km Autonomie journalière 21 km *consommation mesurée sur ZOE = 12 kWh/100km

Jms

Mince le copié collé de Excel sur ce forum ne fonctionne pas ! Je retape tout ! Energie solaire annuelle moyenne en Europe = 1200 kWh/m² Energie solaire quotidienne moyenne en Europe = 3288Wh/m² Surface de panneaux sur le véhicule = 1,5 m² rendement estimé des panneaux à concentration = 50% Energie journalière fournie par panneaux = 2466 Wh/j Consommation du véhicule* = 120 Wh/km Autonomie journalière = 21 km * consommation ZOE mesurée. Un même calcul donne une autonomie proche de 50 km/j si le véh est sous les tropiques. Maintenant je trouverai cette solution géniale si les panneaux avec de tel rendement étaient directement sur le véhicule parce-que je ne comprends pas comment déplacer la voiture automatiquement sous ce portique !

Jms

Avec un équivelent de surface panneau de 12 m² et un rendement de 20% celà donne les autonomies moyennes suivantes : EUROPE = 66 km/jour Tropiques =110 km/jour

16
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime