GE : nouveau moteur à gaz d’une puissance de 9,51 MW

La division "moteurs" de General Electric (GE) a présenté hier, lors d’une cérémonie à l’usine GE de Jenbach, en Autriche, son plus puissant moteur à gaz de production d’électricité – le moteur J920.

Avec un rendement électrique de 48,7% et une puissance de 9,51 mégawatts (MW), le nouveau moteur J920 qui devient selon la firme américaine "le plus efficace de sa catégorie" fournit assez d’énergie pour alimenter 18 500 foyers européens moyens.

Depuis la fin de l’été, le prototype du moteur a fait l’objet d’essais réussis sur un banc d’essai spécialement construit dans les installations de fabrication de GE Jenbacher en Autriche.

L’étape suivante pour GE consiste en un programme pilote à grande échelle, au cours duquel le nouveau moteur sera mis en service pour la première fois pour la « Stadtwerke » (la compagnie d’électricité municipale) de la ville de Rosenheim, en Allemagne. Le début de la production en série est prévu après cette phase d’essai et le nouveau moteur devrait être disponible en 2012 pour son utilisation dans des pays utilisant les fréquences de 50 et 60 Hz.

Le rendement électrique du J920 a été amélioré de plus de 2 points de pourcentage pour atteindre 48,7%. "Nos nouveaux moteurs à 20 cylindres atteignent ainsi le meilleur résultat au monde pour tous les moteurs commercialisés dans cette catégorie" a indiqué GE dans un communiqué.

En outre, le J920 emploie un concept novateur en trois modules, sous la forme d’un groupe générateur standard de qualité supérieure, comprenant le moteur lui-même, un générateur et un module auxiliaire fabriqués à l’usine Jenbacher de GE. Le nouveau J920 est de plus doté du même turbocompresseur innovant à deux étages que le J624 présenté récemment**.

GE : nouveau moteur à gaz d'une puissance de 9,51 MW

Il est possible d’atteindre des niveaux de rendement particulièrement élevés de 90% et plus lorsque le J920 est utilisé pour la cogénération de chaleur et d’électricité. Dans ce cas, le module J920 permet des économies de carburant de plus de 130 millions de kWh d’énergie primaire (76 000 barils de pétrole), tout en diminuant de plus de 7 800 t les émissions de CO22.

Enfin, le moteur atteint sa pleine puissance en seulement cinq minutes, ce qui le rend d’autant plus intéressant pour une utilisation comme système d’appoint pour les pointes de consommation.

Caractéristiques du J920

Puissance
– 9,5 MWel
– Correspond aux besoins en électricité de 18 500 ménages européens

Rendement électrique
– 48,7%

Rendement total (PCCE)
– 90% et plus

Économies annuelles en CO2
– 1 500 tonnes de CO23
– 7 800 tonnes de CO2 dans les applications de PCCE4

Principales applications
– Fourniture indépendante d’électricité
– Production combinée de chaleur et d’électricité
– Régions chaudes et en altitude
– Stabilisation du réseau électrique, par exemple système d’appui aux parcs éoliens

Avantages
– Grande densité de puissance pour un faible coût
– Démarrage rapide en 5 minutes
– Installation et maintenance rapides et faciles
– Complète flexibilité des centrales grâce à l’installation de moteurs multiples

Disponibilité commerciale

– À partir de 2012 pour les pays utilisant les fréquences de 50 et 60 Hz

** En juin de cette année, GE avait déjà réussi une autre avancée technologique avec le premier moteur à gaz au monde équipé d’un turbocompresseur à deux étages. Cette nouvelle technologie a été utilisée pour augmenter la puissance du J624, jusqu’alors le plus gros moteur à gaz Jenbacher, de 4 MW à 4,4 MW et lui faire atteindre un rendement électrique de 46,5%.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Du collectif

qui pourra être utile à la Bretagne,progressivement,au fur et à mesure des obligations qu’elle pourrait avoir de combler une partie de son déficit énergétique,en combinant ces engins au gaz naturel(ou même au biogaz,quand il y en a)avec des Enr(s) intermittentes éoliennes et solaires.Ce genre de générateur atteint sa pleine puissance en seulement cinq minutes, ce qui le rend d’autant plus intéressant pour une utilisation comme système d’appoint pour les pointes de consommations et aussi,donc, POUR LE SUIVI DE CHARGE. En plus,il fonctionne en cogénération,donc il fournit aussi de la chaleur(quand il y a un réseau chaleur pour ça).Potentiellement: Pour environ 3000 MWe en Bretagne,il suffirait de seulement 316 générateurs de ce type:316*9.5= 3002 MWe. Intéressant! Balladeur

Oeil de cain

Eolien + Solaire = H2 + moteur = électricité à la demande …….. C’est à cela qu’il tendre : les intermittents produisent de l’ H2 que l’on peut stocker pour ensuite l’utiliser suivant le besoin …

Guydegif(91)

OUI, de tels moteurs pour Zones avec PéNURIE électrique comme la Bretagne, certains endroits PACA, région Centre, etc…avec du biogaz issu des sites de Méthanisation à la ferme lancés en AO pour la Bretagne en ce moment(pour éliminer lisier et autres cochonneries…), Biogaz qu’on pourrait compléter avec du gaz naturel en appoint éventuel, le tout COMBINé avec les autres EnR dispos ou à développer en Bretagne: éolien, éolien offshore, PVstd ou à concentration façon ZénithSolar vu ces jours-ci, biomasse végétale type Miscanthus en cogénération… Réactivité de démarrage sur 5 minutes est un vrai plus en cas de pic d’appel de courant ! –> A méditer sérieusement comme solution ! A+ Salutations Guydegif(91)

Du collectif

incorporer de l’hydrogène (issue de l’électrolyse par énergies intermittentes,solaires & éoliennes)dans le méthane du gaz naturel(ou du biogaz).Ce mélange,déjà connu,s’appelle:HYTHANE. L’hythane est un enrichissement du méthane par de l’hydrogène jusqu’à 20%. (Hythane est un nom déposé par l’UQTR). L’hythane permet d’utiliser les infrastructures existantes de transport et de distribution de gaz ainsi que les chaudières à gaz, cuisinières, chauffe-eau, etc. Avantages de l’hythane : – il permet de lancer la production de masse de l’hydrogène ainsi que son transport et sa distribution en utilisant le réseau de gazoducs existants, et l’acceptation de l’hydrogène par le public et de progressivement augmenter le pourcentage d’hydrogène dans l’hythane, – il permet une petite réduction des gaz à effet de serre. Le fait que les particuliers utilisent quelques pourcents d’hydrogène mélangés au gaz naturel entraînera la banalisation de ce nouveau vecteur énergétique et son acceptation par le public avec une image positive de combustible écologique. Il y a une synergie entre le gaz naturel et l’hydrogène au niveau de l’utilisation et du transport (hythane, gazoducs, etc). L’hythane peut aussi être utilisé pour les transports, les véhicules fonctionnant au gaz naturel peuvent être additionné d’hydrogène pour fonctionner à l’hythane comme le propose Volvo. L’hythane permet une combustion avec une température de flamme plus basse, il n’y a pas de production de Nox. La solution du transport d’hydrogène mélangé au méthane dans des gazoducs, avec séparation à la fin : De plus l’hythane peut être séparé en méthane et en hydrogène à la sortie du gazoduc avec des membranes, ce qui permet d’avoir de l’hydrogène pur après le transport, etc. Par exemple, en France il y a 27 000 Km de gazoducs à 60 bars, cet immense réseau existant peut être utilisé pour transporter l’hydrogène. L’hythane alimenterait donc très bien,aussi,ce générateur de 9,5 MWe produit et vendu par General Electric (GE). Balladeur .

r17777

Changer le robinet avant de boucher la passoire??? Est ce logique? Pour ce qui est de la bretagne que j’habite et connais bien énergétiquement via mes audits énergétique, le roblème vient pas vraiment d’un déficit d’électricité , mais plutôt d’une sur-consommation …tout dépend d’ou on se place pour reagerder le problème ! En effet , alors que la bretagne est certe la région de france la plus sous perfusion électrique , c’est aussi celle ou les variation de pointe sont les plus grande car c’est la région la plus chauffé électriquement ! 35% des batiments chauffé contre 30% en moyenne nationnale! Alors avant de vouloir nous mettre les centrale thermique (quon mérite c’est tout à fait vrai) , et donc avant de militer contre , il faudrait arréter le délir du chauffage électrique sous toute ses formes !!! Depuis l’avénement de la supercherie des pompe à chaleur, et le renchérissement des fossiles  , près de 80% de la cosntruction neuve est toute électrique ici !  sans arler de l’explosion des remplacement de chaudière par de la pac haute température avec des cop minable ! Qd je vois le nombre de maisons que j’expertise hyper mal isolées/ventilées/utilisées  je me rend compte de l’énorme potentiel négawatt des économies d’énergies que l’on boude par bétise/ méconaissance/ fainéantise intéllectuel…ou même appat du gain (photovoltaïque)! Ici à côté de Brest une commune qui se veut écolo , est entrain d’imposé la monomur ( rapport coût/performance/énergie grise minable !!) et les PAC pour sons soit disant futur éco-quartier, alors même qu’une maison BBC à 55kwh/M²/an rend caduque économiquement tout système complexe de chauffage! Sans parler justement du fait que ces PAC engendre de forte pointe supplémentaire, tout en consommant autant d’énergie fossile ou du moins de kwh primaire non renouvelable que des solution bien moins chère laissant d’avantage de budget pour la conception efficace du bâti!  On se croirait revenir 5 à 8 ans en arrière technologiquement parlant ! A noté qu’une pac ça ne dure pas très longtemps par rappoort à des isolant, des VMC double flux , des étanchïté à l’air …et de bonnes habitudes! que plus le prix des énergie augmentent  et moins c’est intéréssant VS économie par rebouchage de la passoir! et que ça engenrde pas mal de frais caché (abonnement, entretien , et vérification anuel d’étanchïté des circuit gaz  par une entrepreise tierce indépendante ) Bref …avant de vouloir justifier de nouvelle technologie thermo-electrique, faut commencer ar regarder le problème du bon côté. Car là c’est vraiment s’avouer vaincu d’avance et intellectuellement/éthiquement etc …c’est vraiment nul…voir minable ! Mais sur un oint je suis d’accord avec vous … nous les Bretons avons que ce que nous méritons ! et le plus marant dans l’histoire , c’est que bcp des gens qui militent contre les centrales à gaz existante ou en projet produisent leur chauffage et leur eau chaude  par voie électrique! la honte ! quel crédibilité ensuite ?!

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime