Iberdrola transforme les tourniquets du métro en mini-éoliennes

A l’occasion de la Journée européenne du vent et de l’éolien, Iberdrola, fournisseur et producteur d’énergie verte, s’est associé avec une école d’ingénieurs pour détourner les tourniquets du métro en mini-éoliennes productrices d’énergie à chaque passage. Ces éoliennes sont installées au cœur du métro Parisien, à Miromesnil, les 15 et 16 juin.

En parallèle, Iberdrola a organisé une matinée de réflexion sur les enjeux de la transition énergétique. Les énergies renouvelables comme solution pour répondre à l’urgence climatique ? Comment faire accepter au plus grand nombre l’importance de leur rôle ? Comment accélérer l’indépendance énergétique de la France et de l’Europe ? Pour répondre à ces questions, l’énergéticien a réuni autour de la table différents experts et conduit une étude Ifop sur les Français et l’énergie, leurs connaissances, leurs attentes, leurs envies. Décryptage.

L’indépendance énergétique comme enjeu prioritaire pour 73% des Français

Dans un contexte tendu pour le marché de l’énergie, marqué par la hausse des prix et des questions d’approvisionnement soulevées par le conflit russo-ukrainien, la souveraineté de la France en la matière constitue le premier sujet d’importance pour les Français, avec ¾ des personnes interrogées le mentionnant comme un enjeu « tout à fait prioritaire » (73%). La sécurité nucléaire est le 2ème sujet le plus largement jugé prioritaire (69%), suivi de près par la hausse des factures d’énergie (66%) puis du développement des énergies renouvelables (61%).

En dépit de cet intérêt, un sentiment généralisé de méconnaissance, en particulier pour l’éolien

L’importance accordée au sujet de l’énergie est telle que les Français sont majoritaires à penser que l’on en parle pas assez dans le cadre de la campagne des législatives (55%) et même dans le débat public en général (51%). Ce qui peut aussi expliquer un sentiment de ne pas être assez informé : interrogés plus spécifiquement au sujet des énergies éoliennes, ils sont 53% à déclarer qu’ils se sentent plutôt mal (44%) ou très mal informés (9%).

Plus spécifiquement, les résultats de l’enquête montrent un niveau de connaissances limité concernant les différentes dimensions de la filière : 77% des répondants se sentent mal ou plutôt mal informés concernant la façon dont les éoliennes sont démantelées et recyclées, 72% sur la façon dont elles sont produites ou encore 68% sur l’impact de la filière éolienne sur l’économie nationale.

Sur un quizz de vrai/faux qui a été présenté aux Français, et à titre d’exemple, les personnes interrogées étaient 66% à ne pas savoir que la filière de l’éolien crée actuellement 6 emplois par jour ; 63% à ignorer que 62 éoliennes couvrent les besoins en électricité de près de 835 000 habitants ; et 61% à ne pas savoir que la filière de l’éolien a permis la création de 900 entreprises sur le territoire. 52% ignoraient aussi que l’éolien est la 3ème source de production d’électricité en France.

« Ce sondage apporte un véritable éclairage sur la nécessité d’accompagner au plus près le développement des projets éoliens pour favoriser leur acceptation. En effet, si les Français sont 54% à indiquer avoir de bons a priori relatifs à l’éolien contre 46% des mauvais, il parait intéressant de souligner que les a priori positifs sont plus nombreux (60%) parmi les riverains de parcs éoliens. En tant qu’acteur clé de ce secteur, Iberdrola a à cœur d’améliorer la compréhension du public sur l’éolien, qui apporte une réponse aux enjeux énergétiques et climatiques auxquels nous faisons face. En effet, sans l’éolien et sans le développement massif des énergies renouvelables en général, nous ne pourrons pas atteindre les objectifs de transition écologique et d’indépendance énergétique », commente Emmanuel Rollin, Directeur offshore Iberdrola Renouvelables France.

6 tourniquets éoliens installés dans le métro : une opération pour sensibiliser le grand public aux enjeux de la transition écologique et montrer qu’il existe partout des sources d’énergies vertes

1,5 milliard : c’est à peu près le nombre de passages annuels dans le métro parisien. Une affluence massive qui pourrait générer aussi une énergie considérable. C’est exactement ce qu’a décidé de montrer Iberdrola, leader mondial de l’énergie éolienne, en collaborant durant près d’un an avec 13 étudiants de l’école d’ingénieurs Junia basée à Lille. Ensemble, ils ont imaginé et créé des tourniquets de métro avec des pales d’éoliennes capables de générer de l’énergie à chaque passage. Le résultat : 6 tourniquets de métro d’un nouveau genre !

Esthétiquement, les barres ont été remplacées par des pales d’éoliennes : une manière d’illustrer les énergies renouvelables et de montrer immédiatement le nouveau rôle de générateur d’énergie verte de l’objet. À l’intérieur c’est tout un système, lui aussi inspiré des éoliennes grandeur nature, qui a été conçu afin de pouvoir produire de l’énergie à chaque passage. Le principal challenge technique a été d’arriver à créer de l’énergie avec un mouvement non continu et très court : un tiers de tour seulement par passage.

Pour sensibiliser les Français à l’impact de chaque geste de notre quotidien et au bénéfice des énergies renouvelables pour l’environnement, Iberdrola a installé ces tourniquets au cœur de la station de métro Miromesnil du 15 au 16 Juin. Ce sont les premières éoliennes sous terre du monde ! Avec cette initiative innovante, Iberdrola souhaite montrer au plus grand nombre qu’il existe des sources d’énergies vertes exploitables autour de nous. « Avec ce prototype installé au cœur du métro, Iberdrola s’invite dans le quotidien des Français pour leur donner un aperçu créatif et pédagogique de notre mission : fournir une énergie verte, locale et au plus grand nombre. Collaborer avec des étudiants était également important pour nous, ce sont les ingénieurs de demain, qui devront relever des défis énergétiques de plus en plus complexes », commente Reginald Thiebaut, Directeur Général chez Iberdrola Énergie France.

« Ces 6 tourniquets dans la station, permettront d’alimenter les écrans du stand. Mais si on développait ces tourniquets à l’échelle du métro parisien, ils pourraient générer environ 150 MWH en 1 an, de quoi faire chauffer électriquement 4 foyers pendant environ 10 ans » Vincent Hongre, Étudiant ingénieur système électrique 5ème année à Junia HEI.

Méthodologie : enquête réalisée par l’Institut Ifop pour Iberdrola, du 11 au 18 mai 2022, sur un échantillon représentatif de la population française de 2019 personnes âgées de 18 ans et plus.

À propos d’Iberdrola

Iberdrola est l’un des leaders mondiaux de l’énergie, le premier producteur d’énergie éolienne et l’un des fers de lance de la transition énergétique vers une économie à faible émission de carbone. Le Groupe fournit de l’énergie à plus de 100 millions de personnes dans une dizaine de pays. Il développe des énergies renouvelables, des réseaux et réalise des activités commerciales en Europe (Espagne, Royaume-Uni, Portugal, France, Allemagne, Italie et Grèce), aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et en Australie. En tant que plateforme de croissance, Iberdrola est présent notamment au Japon, en Irlande, en Suède et en Pologne.

À propos de Junia

Depuis 1885, JUNIA porte des formations initiales – notamment les titres d’ingénieur HEI, ISA et ISEN Lille -, des activités de recherche, des services de conseil aux entreprises et des formations continues. Elle constitue aujourd’hui, avec ses 5 000 étudiants, l’un des premiers pôles d’enseignement supérieur associatif privé d’Europe à but non lucratif. JUNIA, école des transitions, contribue aux grands enjeux : nourrir la planète, développer la transformation numérique et industrielle, accélérer la transition énergétique et urbaine, renforcer les technologies de la santé et du bien-vivre. JUNIA est membre de l’Université Catholique de Lille. Chiffres clés : 5 000 étudiants / 27 000 diplômés / 5 diplômes / 450 salariés / 23 laboratoires de recherche (dont 4 avec le CNRS). En mai 2021, est créé JUNIA ALUMNI, le réseau de tous les diplômés et étudiants JUNIA qui regroupe 25 200 ingénieurs.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : iberdrola.fr
Autre lien : www.junia.com

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires