Japon : obligation de rachat de l’électricité solaire

Le gouvernement japonais souhaite mettre en oeuvre une mesure d’obligation de rachat de l’électricité produite par les panneaux solaires des particuliers.

A l’heure actuelle, les compagnies d’électricité sont libres d’acheter l’électricité produite au prix de 24 yens le kWh (42 centimes). La mesure gouvernementale prévoit de rendre obligatoire le rachat de l’énergie, à un prix double : 50 yens. Le projet de loi sera prochainement soumis au Parlement japonais.

Dans son plan de relance de l’économie, le gouvernement a par ailleurs prévu une aide de 200 000 yens, soit 1698 euros pour aider les particuliers à financer leurs installations.

Le plan de relance japonais met l’accent sur des mesures destinées à accélérer le développement de l’industrie écologique. Outre le solaire, ces mesures essentiellement fiscales concernent les transports ‘propres’, le marché des droits d’émissions et la rénovation des bâtiments.

Le Japon s’est fixé comme objectif de multiplier par 10 la production d’électricité solaire d’ici 2020, et de diviser par deux les coûts de cette énergie dans les 5 ans à venir.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Propv

Il s’agit bien d’une obligation d’achat et pas de rachat “car l’électricité photovoltaïque n’est pas d’occasion” pour reprendre les dires de M. de L’epine de l’association Hespul!

Denlaf

Je suis en faveur de l’exploitation de la plupart(sinon toutes) des énergies renouvelables qui ne causent aucun dommage à l’environnement. Cependant, il faudra peut-être faire des choix en tenant compte du coût/kWh de chacun de ces types d’énergie. Je constate qu’à certains endroits en Europe et au Japon, par exemple, les gouvernements sont prêts à payer aux producteurs privés (en plus des subventions) 1$/kWh ou même presque 1 euro/kWh. Il me semble que ce sont des coûts très élevés. Jamais nous ne réussirons à fermer les centrales thermiques au charbon si on ne réussit pas à abaisser rapidement les coûts de production du photovoltaïque, de l’éolien ou de l’énergie provenant de la biomasse. Une des raisons pour lesquelles j’ai de la difficulté à m’adapter à vos coûts énergétiques c’est parce qu’ici au Québec on paie 0.06$/kWh ou 0.04 euro/kWh. Heureusement que nous avons la chance de profiter de l’hydroélectricité. Il n’en reste pas moins que vous pourriez diviser par 5 ou , au minimum, par 4 vos coûts au niveau du chauffage et de la production de l’eau chaude. Plutôt que de consommer directement l’électricité provenant du photovoltaïque, je vous conseillerais de l’investir dans des thermopompes eau-eau qui vous procureront un coefficient de performance(COP) variant entre 4 et 5. Je ne fais pas référence à des installations géothermiques coûteuses. Il suffit simplement, là ou c’est possible, d’extraire l’énergie des étendues d’eau (lacs,rivières, fleuves et océans). On peut le faire avec un rendement ou une économie pouvant atteindre 60% ou 65%,cela même en tenant compte des coûts reliés au fonctionnement de la thermopompe. Excellente façon de diminuer votre facture d’électricité. Voir : http://www.denis-laforme.over-blog.com

mido48

Je suis du meme avis que DENLAF :une solution energie propre peut etre tres économique dans une région mais absolument pas rentable dans une autre région. Si les themopompes sont interéssantes dans les pays qu’il cite,il en est de meme pour le photovoltaique dans les régions à fort potentiel solaire.On peut dores et dejà etablir une cartographie des solutions ENR du globe.Développer l’utilisation à des echelles plus grandes des differentes ENR permet d’en reduire les couts de production.Les choix exclusifs d’un type d’energie au detriment des autres types n’est pas à mon avis la meilleure solution.

3
0
Laissez un commentairex