La 1ère centrale solaire thermodynamique à concentration en chantier

Le chantier de construction de la 1ère Centrale Solaire Thermodynamique à Concentration Française de grande puissance a démarré en novembre dans la petite commune de Ghisonaccia en Haute-Corse.

Lauréate du premier appel d’offres de la CRE sur les installations solaires de plus de 250 KW, ALBA NOVA 1 d’une puissance de 12 MW devra faire la démonstration des performances de la technologie Fresnel développée par l’entreprise Solar Euromed.

Solar Euromed et son partenaire Habtoor Leighton Specon (HLS), l’un des principaux groupes de construction au Moyen Orient, assureront en outre l’exploitation de la centrale qui devrait fournir l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 10.000 personnes. Le chantier qui vient de démarrer s’achèvera en 2015 pour une mise en service prévue en Juillet de cette même année.

Les retombées locales pour la Corse devraient être assez importantes. En effet, sur les 60 millions d’euros d’investissement budgétés, pas moins de 30 millions seront issus du tissus économique corse. Ainsi, de nombreux composants et services tels que le génie civil ou le terrassement sont fournis localement. La turbine, élément clé de la centrale sera quant à elle fournie par General Electric.

Cet projet laisse enfin entrevoir le développement d’une nouvelle filière industrielle qui doit être soutenue prochainement par l’annonce de nouveaux appels d’offres.

Cette référence de taille industrielle constitue donc une étape majeure dans le développement de l’industrialisation et de la commercialisation de la technologie Solar Euromed.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Truc77

Désolé de le rappeller mais le solaire à concentration …..ça ne sert plus à rien …. Le PV est moins cher , ne nécessite pas d’entretien , se stocke aussi par les autres moyens connus , réseau , step etc…

Flyingfinn

OK pour le prix, à l’heure actuelle tout du moins, mais encore faut-il savoir si l’on parle de panneaux chinois avec dumping ou d’autres…Quant au stockage, merci de donner quelques détails parce que le “stockage réseau”, il dit qu’il comprend pas…Et merci de donner également des éléments de coûts pour un ensemble PV + stockage… En outre, le CSP présente l’intérêt de pouvoir s’hybrider facilement avec d’autres moyens de production, en particulier les CCG… Donc non, le CSP ne sert pas à rien…

Temb

60millions pour 12MW ou 5€ du watt, c’est presque digne d’un EPR en termes de cout, avec 5,2€ du Watt pour ce dernier. Heureusement qu’il ne s’agit que d’un prototype ! Cette techno très chère pour l’instant a 2 avantages sur le PV (à 1€ le Watt), c’est sa production plus “étalable” et sa durée de vie théorique qui doit pouvoir dépasser les 30/35ans du PV. Reste à savoir si du PV à 1€ le Watt couplé à des batteries ne peut pas être meilleur marché dès aujourd’hui, et donc plus compétitif même en base que ce type de solaire ou que l’EPR…

Temb

Mille fois, et pourquoi pas 10 000fois?? Le prix de l’installation est le même que pour le nucléaire, l’amortissement est 1,5 fois et plus rapide (20 ans contre 35ans). Ensuite la production d’une centrale de ce type en corse sera de l’ordre de 2500heures par an à comparer aux 6830H effectives moyennes du parc français, ou aux 7880H prévues de l’EPR. Le rapport final de cout est donc d’environ 1 à 2 en faveur du nucléaire, pas de mille… Quand au PV seul, s’il reste cantonné dans un mix à une part ou son intermittence ne pose pas de problèmes, il est 2 à 4 fois moins cher que l’électricité produite par un EPR sur sa durée de vie (35ans contre 60ans, 20ans d’amortissement à 100€ puis 15ans à 10€ contre 110€ pendant 35ans pour l’EPR puis 25ans à 50€).

maxxxx

Et pour ceux qui, comme moi, se seraient posé la question, j’ai vérifié, il s’agit bien de 12 MW électriques.

Billou

Dimensionner des accumulateurs pour stocker l’équivalent d’une semaine de production d’électricité (à raison de 1,5 TWh par jour en gros) pour lisser l’intermittence demanderait la fabrication de 7 tonnes de batteries plomb-acide par Français. Les énergies renouvelables c’est l’avenir !

Entik

Bonjour, Sauf erreur de ma part, le solaire à concentration est couplé à une turbine à flamme ou à combustion interne. La question du combustible reste donc posée, en particulier en Corse. Pour ma part, je verrais bien un couplage avec une turbine gaz, donc plus tôt sur le continent, ou effectivement avec un cycle combiné. Cordialement

Tech

cette techno a ses avantages et ses inconvénients, pour moi le problème est ailleurs. quelle étati auparavant la source de production de courant la plus proche de Ghisonaccia? environ 3000 habitants rappel cette centrale est dimensionnée pour 10 000. et loin de Bastia ou Ajaccio les villes les plus peuplées. étant donné que cette solution doit souvent être couplée à une CCG, et si on veut éviter d’imorter du gaz, il aurait donc peu-têtre été plus judicieux d’installer cette centrale où une source de gaz locale pourrait être utilisée (gaz de décharges, gaz de digesteurs divers, H2, toutes méthanisations.) et l’ile obtiendrait ainsi une réelle indépendance énergétique.

Bachoubouzouc

“et sa durée de vie théorique qui doit pouvoir dépasser les 30/35ans du PV.” Plus le temps passe et plus les pro-PV nous annoncent des durées de vie en augmentation délirante. Ces durées de vie se basent souvent sur des études théoriques sur les capacités de production d’un panneau de silice dans le temps. Il ne tient donc pas compte : – de la maintenance plus ou moins bien réalisée par le propriétaire du panneau sur l’onduleur – du nettoyage des panneaux situés sur des toits parfois très en hauteur. Bonjour la mousse. – de l’évolution des réglementations qui rendront peut-être les installations non rentables d’ici quelques années, et celles-ci seraient alors dégagées par leurs propriétaires à la première réfection de toiture venue. Les éoliennes durent au Danemark en moyenne 17 ans. Bref, je doute donc très fortement que les panneaux PV dépassent en pratique les 20 ans de durée de vie moyenne.

Sicetaitsimple

qui veulent comparer le prix du MWh à celui d’un EPR. Bah, c’est simple, si vous allez chercher sur le site de la CRE (c’est un peu compliqué), vous y trouverez que ce projet était le seul recevable dans la “catégorie 2” de l’appel d’offres du 15/09/11 et que le prix offert était de 349,9€/MWh. Il faut aussi aller chercher a délibération de la CRE du 26/07/2012.

Sicetaitsimple

Le dossier Alba Nova était jugé incomplet par la CRE à l’ouverture des offres, mais a été rattrapé par la suite….. Donc on ne sait pas, mais l’autre (il y en avait deux) a été retenu à 349,9. Il était peut-être deux fois moins cher…..

christiana

Vous indiquerez quelles zones on inonde. Vous expliquerez vous même aux habitants que si on les chasse de chez eux uniquemen parce que vous n’aimez pas l’énergie propre et fiable.

christiana

“EDIT : Effectivement, si le “rendement” dont parle btamain était un abus de langage pour désigner le facteur de charge, ” Le facteur de charge est bien une sorte de rendement.

Sicetaitsimple

l’être humain travaille le jour et pas la nuit donc c’est le jour qu’il a besoin d’électricité”. Bah oui, peut-être bien aussi un peu tôt le matin et le soir aussi…et puis la nuit c’est bizarre à moins que tous les “RTE” du monde ne soient ligués dans une conspiration et nous enfument, j’ai comme l’impression qu’il y a quand même un peu de consommation d’électricité…..

Bob1

“Plus le temps passe et plus les pro-PV nous annoncent des durées de vie en augmentation délirante. Ces durées de vie se basent souvent sur des études théoriques sur les capacités de production d’un panneau de silice dans le temps.” Ne dites pas n’importe quoi, quelqu’un d’interessé comme vous sait qu’il y a maintenant suffisament de retour sur experience sur les panneaux PV J’ai moi meme vu des panneaux photowatt mono datant probablement des années 80 (avec des cellules rondes, comme on fait plus) et qui fonctionnent toujours très bien. Y’a pas de raisons pour que ca soit une exception 😉

trimtab

Vous avez raison concernant les ‘retours d’experience’………! Voilà un exemple que j’ai déjà cité plusieurs fois ici: Presque 35 ans et toujours vaillante…! Car, comme résume l’auteur, un cellule PV (silicium) est comme un morceau de roche, qui produit du jus quand il est exposé au soleil…….et tant qu’il n’est pas physiquement ‘cassé’ il continuera à le faire….! Il y même mieux mais c’est un peu ‘autre chose’: trimtab

Sicetaitsimple

OK, one example… Il y a aussi les panneaux “Hespul” installés vers Lyon,et certainement plein d’autres, construits il y a 20 à 30 ans, bichonnés au jour le jour et fabriqués dans des conditions très différentes de celles d’aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est différent, c’est du panneau fabriqué et installé en masse, et installé un peu n’importe où avec des propriétaires qui sont Mr n’importe qui. Vous pouvez chercher sur le Web, vous ne trouverez aucune étude sérieuse sur l’évolution du productible du PV en conditions “réelles”, tout compris. Certes des études sur la perte de puissance d’un panneau “normal”, parfaitement clean, on tourne environ à 1%/an. Rien (mais je ne demande qu’à être dementi) sur le taux de mortalité ( c’est-à-dire le panneau qui claque carrément), Rien sur la dégradation “normale” liée à l’encrassement (poussières, mousses,…). A moins de monter vous-même sur le toit deux fois par an, ça va couter de l’argent et un propriétaite “moyen” ne le fera peut-être pas. Bref, il n’y a qu’en regardant des chiffres au niveau d’un parc national et mature, et en corrigeant de l’ensoleiment moyen, qu’il sera possible de dégager de réelles tendances d’un réel parc. Le parc nucléaire francais par exemple a des performances relativement faibles en termes de disponibilité vis-à-vis d’autres références, mais il est représentatif car très important et déjà à mi-vie . Ce n’est pas encore le cas pour le PV. On regardera avec attention dans le futur les performances du parc allemand, le plus important et le plus “vieux” pour en tirer des chiffres représentatifs. Bonsoir à Simone et Lily!

trimtab

D’accord, ça a été ‘bichonné’ probablement mais, 35 ans ça commence à faire….?: trimtab

Truc77

Il y a aussi le stockage CAES qui s’est bien amélioré récemment , la production de méthane ou d’hydrogène aussi ne prenne pas de place , un bon réseau avec un mix éolien / PV marche aussi. Enfin donc ce ne sont “plus” les solutions qui manque si on aime pas les STEP. Je n’ai rien contre le CSP (Français en plus) , mais malheureusement ça me semble hors sujet aujourd’hui, le coût est 4 ou 5 fois plus élevé quand même (je n’ai pas le chiffre exact mais c’est beaucoup plus cher en tout cas) ….

Jojo

Attention les sciences infusées ! le CSP dont parle Enerzine va s’inserer dans un réseau insulaire ! Les couts se rapprochent de 0,187 Euros/Kwh, donc rien d’absurde !

20
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime