La plus grande centrale solaire photovoltaïque du Royaume-Uni

D’une capacité installée totale de 15 MW, un projet comprenant trois centrales solaires photovoltaïques a été mise en oeuvre dans les Cornouailles anglaises en seulement 10 semaines.

En effet, Isolux Corsán a annoncé avoir achevé avec succès la construction et la mise en service de trois centrales solaires photovoltaïques à l’aide d’une enveloppe budgétaire d’environ 40 millions d’euros. Le développement et l’investissement ont été pris en charge par Banco Santander et un partenaire local. Ces centrales constituent à ce jour, les plus grandes jamais installées au Royaume-Uni.

Pas moins de 22 000 modules cristallins ont été installés sur des sites situées à Langform, Churchtown et Manor, où chacune de ces trois centrales solaires photovoltaïques compte une capacité installée de 5 MW.

Ce projet constitue la première initiative photovoltaïque d’Isolux Corsán au Royaume-Uni. La liaison avec le réseau d’électricité de Western Power Distribution a été établie avant les dernières modifications règlementaires cet été, qui ont eu pour effet de diminuer les tarifs de l’alimentation photovoltaïque au Royaume-Uni.

La compagnie espagnole indique avoir également construit la centrale solaire PV de Rovigo (Italie), la plus grande d’Europe avec une capacité de 72 MW et en seulement huit mois !  Implantée sur une surface de 85 hectares, la centrale produira de l’électricité renouvelable en quantité suffisante pour assurer la consommation annuelle d’une population de 16.500 foyers, tout en évitant l’émission dans l’atmosphère de 41.000 tonnes/ an de CO2. Pour cette construction, 280.000 modules solaires monocristallins et polycristallins ont été posés. Par ailleurs une technologie de pointe permet un suivi et un fonctionnement de la centrale à distance, incluant un système de surveillance anti-intrusion sur tout le périmètre, de plus de 4 kilomètres.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
59 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Bravo ! à nos amis brittaniques, plus au Nord que la majorité de notre territoire, donc avec ensoleillement moindre…et pourtant ils se lancent ! Il serait intéressant de nous dire à ”quel régime” de tels projets fonctionnent càd y a-t-il achat des kwhs par l’EDF national? et si oui à quel prix? quel type de ROI et durée? histoire de comparer le ”régime_PV_France” et ”le régime_PV_GB”. Merci. A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple

Je vous rassure, ils vivent exactement les mêmes problèmes que dans beaucoup d’autres pays( en Espagne en 2008, en république Tchèque début 2010, en France fin 2010, en cours et à venir en Italie), c’est-à-dire des remises en cause drastiques de tarifs établis depuis quelques mois pour cause de bulle spéculative. Il n’y a que les allemands qui sont relativement perséverants, mais leur facture d’electricité est en constante augmentation.

Rice

. Non seulement les allemands sont persévérants, mais en plus particulièrement malins : certes leur électricité est plus chère mais à les nouvelles filières d’ENR, ils créent des emplois, des taxes justifiées sur la richesse créée, des impôts sur les revenus créés et sur les sociétés, de l’investissement par ces gens qui ont un travail et des entreprises qui ont besoin de s’équiper, de l’exportation parce qu’ils savent ce que c’est de gagner des parts de marché à l’exportation “eux” (…). Alors oui, et comme beaucoup de contribuables, je suis prêt à payer plus cher, “raisonnablement” plus cher (au risque de déchainer les foudres des cerbères du GGP) si mon argent retourne dans la boucle économique vertueuse.

Sicetaitsimple

Tout est effectivement dans l’appréciation du “raisonnablement plus cher”. En Allemagne, c’est pour un consommateur moyen 2 fois plus cher qu’en France, et environ 1,5 plus cher que la moyenne européenne.

Rice

. Malgré ce tarif “prohibitif”, vivent-ils moins bien ? En valeur absolue, quelle est le montant de la dépense “électrique” d’un ménage allemand ? Est-il également le double ? La dessus, je serais tenté de penser que… non. D’abord parce que l’électricité ne sert pas au chauffage (trop cher et pas assez performant), surtout qu’ils n’ont besoin que de 15 kWh/(m2an) dans une maison passive, et que (peut-être) leurs comportements sont plus civiques. Mais là, je vous l’accorde, je préjuge. Mais si quelqu’un a des informations plus fiables et chiffrées, elles sont les bienvenues.

Eloi

Je ne suis pas spécialement impressionné par le temps de réalisation. Isolux Corsán a eu une productivité de 0,2 MWc.j-1 Si l’on prend 1 EPR de 1,6 GW, ca nous fait une production (80% de disponibilité) de 11 TWh.an-1. Si l’on suppose le PV anglais à 1000 Wh.Wc-1.an-1 (dommage que Enerzine ne fournisse pas la production attendue, en unités légales…), ca nous fait un équivalent EPR à 11 GWc. Au rythme de Isolux Corsán, il faudra 143 ans pour terminer la production. On comprend l’expression “emploi durable”.

Sicetaitsimple

pas simple à trouver à mon avis…Mais il n’y a pas tant de maisons passives que ça en Allemagne. En attendant, l’electricité c’est ce que j’ai dit et le gaz c’est un peu plus cher en Allemagne. Et si mes souvenirs sont bons, la consommation par tête tout compris ( en TEP) est un peu plus forte en allemagne, mais c’est à vérifier.

Sicetaitsimple

Pour la facture globale, je ne sais pas, mais la consommation d’electricité par tête est très comparable. La facture est donc bien multipliée par 2.

Rice

. Avec votre calcul, toutes choses égales par ailleurs, on considère donc que nos économies sont comparables, notamment du point de vue du tissu industriel et que la division “consommation d’electricité / nb. d’habitant” est un ratio de comparaison fiable ? … Je préfère attendre des chiffres plus détaillés.

Rice

Lu dans une revue hautement subversive (…) “C’est dans les secteurs résidentiel et tertiaire que les différences sont les plus nettes. Dans ces deux secteurs, la consommation d’électricité s’est pratiquement stabilisée en Allemagne depuis 2002, alors qu’elle a augmenté régulièrement en France de 1991 à 2009. La consommation d’énergie finale par logement et par m2 serait inférieure de 23% en Allemagne par rapport à la France, en données corrigées du climat (à conditions climatiques égales). C’est pour le chauffage que l’enquête de Global Chance constate un écart très important : la France ayant développé considérablement le chauffage électrique, elle en consomme 65% de plus que l’Allemagne. Plus étonnant, on retrouve aussi une différence forte de niveau de consommation électrique associée aux appareils ménagers, l’éclairage, l’audiovisuel et l’informatique (+27% en France qu’en Allemagne) : les ménages allemands sont moins énergivores, et pourtant leur taux d’équipement n’a pas ralenti. La différence de consommation viendrait donc d’une meilleure efficacité des appareils outre-Rhin, grâce à un environnement fiscal précoce qui a su créer un signal-prix clair en faveur de l’efficacité énergétique. La diversité du tissu énergétique allemand s’avère donc constituer un terreau favorable à la révolution énergétique postnucléaire que l’accident de Fukushima a catalysée.” Décidemment il ne connaissent pas leur chance de ne pas avoir de Gang des Grille-Pains…

Eloi

Quel verbiage ce Dessus. « Un signal – prix fort » ca veut dire en novlangue, un « prix fort » ? Pour information, et sans novlangue : * Prix de l’électricité pour les ménages : France : 11,5 €/MWh ; Allemagne : 20,9 €/MWh en 2008. Effectivement, ca donne envie d’être économe. C’est positif pour autant ? * Offre d’Energie Primaire : France : 4,18 tep.H-1 ; Allemagne : 4,13 tep.H-1. Ils sont meilleurs que nous en « économie d’énergie » de 1%. Woaw ! * Consommation pétrole : France : 1,48 t.H-1.an-1 ; Allemagne : 1,39 t.H-1.an-1 (6% moins) * Consommation gaz : France : 646 m3.H-1.an-1 ; Allemagne : 1200 m3.H-1.an-1 (2 fois plus) * Consommation charbon : France : 0,3 t.H-1.an-1 ; Allemagne : 3,3 t.H-1.an-1. (30 fois plus) Mais peut-être que les allemands font plus de renouvelable ? Bah non : * Energie renouvelable : France : 0,32 tep.H-1.an-1 ; France : 0,28 tep.H-1.an-1 S’il y en a bien qui pourraient donner des leçons, ce serait pas plutôt nous ? On fait mieux (moins de gaz naturel, moins de charbon) pour deux fois moins cher ! Et là, c’est pas de la Novlangue…

Rice

. @ Eloi Quand j’écris que le GGP est le meilleur avocat des ENR, je ne pensais pas spécialement à Vous, mais puisque vous nous faite la gentillesse de nous apporter des arguments sur un plateau (d’argent ! le Gang est riche…). Vous comparez le tarif de nos amis allemands avec un prix français artificiellement bas, pour ne pas dire honteusement trafiqué depuis 40 ans, qui ne tient pas compte : – du coût des subventions pour développer l’énergie atomique (versées) par l’état de 1946 à 2002, – du coût (à venir) de la mise en sureté des centrales existantes aux normes post-Fukushima, – du coût (à venir) des travaux de prolongation de la durée de vie de certains réacteurs, – des surcoûts des EPR en construction, – du coût (insuffisamment provisionné) du démantèlement des centrales les plus anciennes, – du coût (non provisionné) du stockage des déchets hautement actif à longue durée de vie, – du coût (non provisionné) du risque et de l’assurance (!!!) Combien va coûter Fukushima ? Chacun comprendra qu’en dissimulant depuis tant d’années, autant de postes aux montants aussi exorbitants, le prix de revient, et donc le prix de vente, ne peuvent être QUE compétitifs. Mais en réalité il ne le sont pas, et les français qui en ont bien profité, vont malheureusement regretter d’avoir aussi peu surveillé nos docteurs Folamour… De plus, si le français paye effectivement le KWh plus cher que l’allemand, il en consomme 65 % de plus pour se chauffer ! (justement parce qu’il n’est pas cher et que l’on a tendance à le gaspiller). Alors quand on fait une vraie comparaison, l’écart n’est que de 10 %. > Effet collatéral du tout-électrique : les consommations de pointe causées par le chauffage électrique entrainent des importations ponctuelles importantes et coûteuses, car contrairement à une idée reçue, la France importe plus d’électricité d’Allemagne qu’elle n’en exporte (rapport d’activité 2009 de RTE). Et même si ce solde à de fortes chances de changer provisoirement de camp avec l’arrêt du nucléaire allemand, rien ne justifie plus aujourd’hui notre dépendance au chauffage électrique si ce n’est le désir (le besoin !) d’EDF de vendre son électricité. Pour finir, je rappellerai que leur modèle (y compris énergétique) ne doit pas être si mauvais que cela au vu de leurs résultats économiques et sociaux : le chômage n’a jamais été aussi bas depuis 20 ans… Ceci explique peut-être cela. Mes salutrations à vos collègues du Miniver.

Rice

. Je rectifie la réponse de Pamina qui dans un moment de profond découragement (ce que je peu comprendre … Mais gardez confiance : quand vous aurez perdu votre emploi nucléaire, nous nous ferons un plaisir de vous en proposer 10 dans les ENR !) Donc le vrai commentaire est : “Impossible de lui répondre : nous ne sommes pas capables d’infirmer la moindre affirmation qu’il avance”.

Rice
Dan1

Celui qui est incapable de répondre c’est bien Rice qui n’a toujours pas répondu à ceci : Je reprends l’argument in extenso : “Pour Rice : “dès que vous nous aurez indiqué le coût de mise en sureté de l’ensemble du parc nucléaire français, le coût du démantèlement et le coût du stockage des déchets nucléaires pendant 10.000 ans, je vous répondrai personnellement” Pour ce qui concerne votre recherche incessante des “coûts cachés”, vous devriez consulter Benjamin Dessus qui a déjà publié une intéressante étude économique du nucléaire il y a déjà plus de dix ans. J’ai déjà maintes fois cité les documents afférents sur Enerzine et vous devriez les connaître… si vous n’êtes pas novice.” J’aimerai bien que Rice nous parle savamment de cette étude déjà ancienne et très complète au lieu de jouer sans cesse au troll.

Rice

. Pour éviter toute polémique stérile, VOUS allez simplement remplir les pointillés entre les paranthèses. VOUS verrez que ce n’est somme toute pas très difficile puisque VOUS connaissez tous ces chiffres, que VOUS avez régulièrement cité et que VOUS actualisez régulièrement (mais que VOUS vous obstinez à ne pas vouloir indiquer dans une seule et même réponse…). – cout des subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – coût de mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – coût des travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – coût du démantèlement des centrales : (………. €) – coût du stockage des déchets HA-VL : (………. €) – coût du risque (assurances et provisions) : (………. €). Vous voyez, ce n’est pas compliqué, surtout pour d’aussi éminents membres du “Miniver”…. Maintenant, si vous n’êtes pas en mesure de répondre… Vous ne ferez que confirmer nos craintes.

Sicetaitsimple

“Effet collatéral du tout-électrique : les consommations de pointe causées par le chauffage électrique entrainent des importations ponctuelles importantes et coûteuses, car contrairement à une idée reçue, la France importe plus d’électricité d’Allemagne qu’elle n’en exporte (rapport d’activité 2009 de RTE). Et même si ce solde à de fortes chances de changer provisoirement de camp avec l’arrêt du nucléaire allemand, rien ne justifie plus aujourd’hui notre dépendance au chauffage électrique si ce n’est le désir (le besoin !) d’EDF de vendre son électricité.” C’est bizarre, il y a peu, vous aviez reconnu suite à un débat entre nous que les exportations d’électricité francaises étaient globalement très significatives et pas à un prix bradé( je peux retrouver si vous souhaitez insister). Seriez vous du genre démago à ne rien apprendre et à adapter votre discours en permanence en fonction du sujet? PS: la question n’appelle pas de réonse tant celle-ci est évidente.

Rice

. Je n’ai pas souvenir d’une intervention dans ce sens sur les ” exportations significatives à prix non bradé avec l’Allemagne” ; par contre j’ai effectivement rappelé des exportation bradées vers les STEP suisses… Mais je pense qu’il s’agit pour Vous d’utiliser ici un stratagème à la Schopenhauer pour éviter de répondre à ma demande, non ? Alors sans vous commander, si vous pouviez commencer par nous communiquer les 6 chiffres demandés. Maintenant, si vous n’êtes pas en mesure de répondre… Vous ne ferez que confirmer nos craintes.

Dan1

A Rice. Je ne vais rien remplir du tout, c’est vous qui allez vous y coller… si vous en êtes capable. Si vous ne le faites pas, cela confirmera que vous n’assumez qu’un rôle de troll qui fait du remplissage de forum, mais n’apporte pas grand chose à ses concitoyens. Sachez simplement que Benjamin avait déjà en grande partie répondu et que je l’avez déjà évoqué sur Enerzine.

Dan1

A Rice : Sans vous commander, commencez donc par répondre aux questions que l’on vous pose. A ce jeu là, j’ai de nombreuses longueur d’avance sur vous.

Eloi

@ Pamina On commence à la connaître cette méthodologie, qui consiste pour l’accusateur à ne pas s’embarrasser à devoir fournir des preuves, ou des indices… Pour un peu, il lâcherait les chiens… Là sur un forum, c’est pas très grave, mais appliquée à la vie réelle, brrrr… Je ne sais pas pour qui il vote, mais si dernier applique les mêmes méthodologie à la société civile, il y a de quoi frémir. @ Tous ERRATUM : les coûts de l’électricité sont bien sûr : * Prix de l’électricité pour les ménages : France : 115 €/MWh ; Allemagne : 209 €/MWh en 2008. (1 c€/kWh = 10 €/MWh)

Sicetaitsimple

C’est dur de vieillir et de perdre la mémoire. C’était pourtant il y a environ 3 semaines.Et c’est même vous qui nous avez donné le lien vers la base Pegase dont je n’avais qu’un extrait récent.

Sicetaitsimple

Achhh ….Difficile de viellir. C’était le 11/09 à 15h08….Il y a 3 semaines…

Rice

. Après avoir longuement tourné autour du pôt, en nous invitant régulièrement à nous référer à des chiffres (parait-il) déjà publiés, en refusant de nous les rappeler (ce qui serait bien facile s’ils existaient ; même Bachoubouzouc vous a demandé de les mettre en ligne récemment), en nous inondant de posts bourrés de références pseudo-techniques, aussi longs qu’un discours du Politburo… nous y voici enfin : Vous n’êtes pas capables de produire le moindre argument chiffré. Désormais, vous aurez de plus en plus de mal à soutenir que le nucléaire est LA solution énergétique : irremplaçable, économique, propre, …ba, bla, bla. Vous n’êtes finalement que ce que nous soupçonnions depuis longtemps : une officine de propagande pro-nuke ! Le GGP serait-il l’émanation du MINIVER ?

Sicetaitsimple

Une de celles les plus fréquemment évoquées est: Achhh ces Suisses, vachement mailns, ils achêtent du courant francais pas cher la nuit et nous le revendent bien cher le jour… Les mêmes nous racontent que la Norvège va devenir la “batterie” de l’Europe, et vantent les mérites du stockage. Ils ont bien raison, l’hydraulique est le seul moyen pour l’instant existant de faire du stockage de masse d’électricité. Mais pour faire du stockage rentable, il faut bien sûr acheter pas cher et revendre cher. Cons de Francais, Malins de Suisses, Vertueux de Norvégiens, comprenne qui pourra…. Et concernant la Suisse, ce que certains oublient, c’est que certains producteurs suisses ont investi assez massivement dans les centrales nucléaires francaises en échange d’un droit de tirage qu’ils exercent bien naturellement….

Sicetaitsimple

“Vous comparez le tarif de nos amis allemands avec un prix français artificiellement bas, pour ne pas dire honteusement trafiqué depuis 40 ans,” Vous avez parfaitement raison: il suffirait d’augmenter les prix francais ( pour la part energie) de 20% , soit env. 10% sur le prix facturé, pour qu’il n’y ai plus aucun pb de financement . 50€env. pour les bénéficiaires de la Loi Nome aussi, bien sur. Ca ferait un MWh francais livré à env. 120MWh au lieu de 110, se serait toujours env. 2 fois moins que le même en Allemagne.

Rice

. “Quand on ne sait pas résoudre un problème, on le déplace” (Schopenhauer ou le Miniver ne vous renieraient pas). Continuez donc à nous amuser et à faire diversion, vous ne nous empêcherez pas de vous demander combien ont coûté, coûtent et coûteront … – les subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – la mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – les travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – le démantèlement des centrales : (………. €) – le stockage des déchets HA-VL : (………. €) – le “risque” (assurances et provisions) : (………. €). Si vous ne connaissez pas ces chiffres… vous y connaissez quoi à l’économie du nucléaire ? L’atome est déjà “socialement” indéfendable. Si, en plus demain on apprend qu’il est “économiquement” indéfendable……………….

Rice

. Bien sûr que je vais attendre les conclusions du rapport de la Cour des Comptes, mais depuis 6 mois que je viens sur ce site, je ne vous entend (le Gang des Grilles-Pains) que nous parler de la chance que nous avons d’avoir un Kw aussi peu cher. Ce à quoi je vous demande régulièrement d’argumenter un peu plus sérieusement en nous indiquant si oui ou non les 6 postes évoqués (et que j’appelle les coûts masqués), sont inclus dans le prix de vente et si oui, quels en sont les montants. Depuis 6 mois on tourne autour du pot sans répondre sinon par des “j’en ai déjà parlé”, “vous n’avez qu’à chercher par vous-même”, “reprenez mon post du …”, “c’est sans doute trop vous demander”, “ces réponses ont eté de nombreuses fois évoquées ici”, etc, mais sans jamais donner le moindre chiffre qui aurait moins de 10 ans ! Donc avant d’avoir le rapport, sur quels chiffres vous êtes vous basés pour annoncer aussi péremptoirement que nous avions l’électricité parmi les moins chère d’Europe ? Je vous demande de fournir 6 chiffres. Ou vous les avez et vous les communiquez, ou vous ne les avez pas et vous racontez n’importe quoi, mais cessez d’utiliser d’aussi grotesques procédés dilatoires ! Quant à répondre à d’éventuelles questions que vous me poseriez, c’est un autre forme de diversion que vous tentez d’employer, mais si vous reprenez mes contributions depuis 6 mois, vous remarquerez que j’évite de m’aventurer sur des chiffres que je ne posséderais pas. Moi. C’est de qui différencie un dogmatique nucléophile (vous avez dit nucléopathe ?) d’un contribuable lambda qui se pose de basiques questions.

Dan1

Pourquoi ne voulez-vous absolument pas répondre à la question du rapport de Benjamin Dessus ? Vous en êtes incapable ? Où bien vous voulez continuez à raconter librement n’importe quoi en évitant des éléments qui n’iraient pas forcément dans votre sens ?

Sicetaitsimple

Vous avez déjà une amorce de réponse dans mon post ci-dessus: si le prix des tarifs réglementés de l’electricité ( pour la part energie, hors transport et distribution) était augmenté de 20%, ce qui correspondrait à env. 10% sur la facture et donc env.au total la moitié de la facture allemande moyenne , tous ces débats sur ce que vous appelez des “coûts cachés”n’auraient plus lieu d’être, parce qu’ils seraient largement couverts. Sur l’electricité “la moins chère d’Europe”, vous avez vraiment une mémoire sélective. Tous les chiffres, pas ceux d’EDF, ont déjà largement été cités ici. Si votre alzheimer commence à être prononcé, demandez et jev ous repasse un lien, mais vous pouvez aussi chercher.

Rice

. … et on continue ! – Dan me demande de répondre à une question dont je n’ai pas la réponse et qui n’est ici que pour faire diversion, – Sicétaisimple me renvoit selon un procédé désormais bien connu, vers des “chiffres largement cités” ici, mais en attendant… COMBIEN ONT COUTE, COUTENT ET COUTERONT : – les subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – la mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – les travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – le démantèlement des centrales : (………. €) – le stockage des déchets HA-VL : (………. €) – le “risque” (assurances et provisions) : (………. €). Cessons ce verbiage destiné à “noyer le poisson” et la novlangue (chère au GGP et au MINIVER) ; contentez vous de nous donner ces 6 chiffres.

Dan1

C’est sûrement pas une diversion, car une partie de la réponse se trouve dans le rapport de Benjamin Dessus déjà évoqué. on est au coeur du sujet. Mais vous vous obstinez à ne pas vouloir chercher, tanpis !

Dan1

Il est par ailleurs amusant de constater que quand il s’agit de poursuivre la production nucléaire, tout les coûts sont incommensurables et… subitement quand il s’agit d’évaluer le coût d’arrêt du nucléaire, on vient nous dire que finalement le démantèlement ne sera pas si cher que cela et que le lobby nucléaire exagère sûrement les coûts pour retarder l’échéance. Le but n’est pas d’être cohérent mais de faire croire ce qui arrange.

Bachoubouzouc

Je vous ai déjà répondu sur ces chiffres il y un peu plus d’une semaine : Sérieux, vos problèmes de mémoire (sélective) deviennent gênants. Vous qui nous parliez il y a peu de maisons de retraite… @ Dan1 : Oui et vous oubliez que le nucléaire seul ne génère pas d’emploi… mais que dans le cadre de la sortie du nucléaire le démantelement lui en créé plein !

Bachoubouzouc

Je sens que le rapport de la cours des comptes va être comme le procès de Pierre Pelerin : réclamé à cors et à cris par les anti-nuc… puis contesté une fois que le résultat n’est pas conforme à l’attendu ! On entendrait presque déjà les “complots”, “fasciste”, “anti-démocratique”…

Rice

. Après nous avoir copieusement “intoxiqués” sur le (prétendu) coût économique de l’électricité d’origine nucléaire, aujourd’hui vous êtes subitement muets sur les coûts (et incapables de donner les 6 chiffres indispensables à l’établissement dun vrai prix de revient). Alors, si je vous donne l’impression de me répéter un peu (…)… COMBIEN ONT COUTE, COUTENT ET COUTERONT : – les subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – la mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – les travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – le démantèlement des centrales : (………. €) – le stockage des déchets HA-VL : (………. €) – le “risque” (assurances et provisions) : (………. €). On nous aurait menti ?

Bachoubouzouc

Et honnêtement votre argumentation ne tient vraiment pas la route : -Vous commencez par nous dire qu’il y a des couts cachés dans le nucléaire et que ces couts expliquent pourquoi le MWh nucléaire est si peu cher. -Ensuite vous êtes incapable de prouver vos accusations, à tel point que vous êtes obligé de nous demander à nous (!) les infos qui vous manquent (nous ne faisons par ailleurs que vous citer des données présentes sur internet). -Ensuite, comme couts cachés vous nous citez des trucs bizarres : couts de R&D de 1946 (comme s’il y avait des factures de quelques milliards datant de 1946 qu’on cache dans un coin de peur de renchérir le nucléaire !), ou encore des couts de mise en sureté post fuku ou de grand carénage que par magie EDF réussirait à faire payer par de mystérieux bienfaiteurs autres que ses clients ! Et tout cela entrainerait une augmentation du coût du MWh nucléaire de… de combien au fait? Plus cher, moins cher que le MWh ENR ?

Rice

. Beaucoup de bla, bla les membres du GGP ! Et en plus bcp de spéculations sur les commentaires que l’on fera (ou que l’on ne fera pas…) lors de la production du rapport de la Cour des Comptes. Mais pour des gens qui nous ont régulièrement assené le tarif particulièrement avantageux du KW atomique, vous êtes subitement bien silencieux sur les coûts : – des subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – de la mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – des travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – du démantèlement des centrales : (………. €) – du stockage des déchets HA-VL : (………. €) – du “risque” (assurances et provisions) : (………. €).

Rice

. Je n’ai (malheureusement) pas votre parfaite maîtrise du nucléaire pour avancer qu’il y a des coûts cachés, et n’ai pas nous plus accès à toutes ces sources fiables et objectives dont vous disposez. C’est pour cela que je viens vers Vous par avoir des informations. Alors, pour peu que l’on ne soit pas sourd, muet et aveugle, n’a t-on légitimement pas le droit de s’interroger, en le formulant différemment puisque vous ne semblez pas comprendre sur mes précédentes demandes : – de quel tiroir sont sortis les plans de la première centrale ? – quelles sont les mesures prises suite à la catastrophe de Fukushima ? – combien coûteront les travaux de prolongation de vie des vieilles centrales ? – que ferons nous des friches atomiques ? – dans quel centre de tri mettrons-nous les déchets irradiés ? – que ferons nous en cas de catastrophe ? Des questions simples pour des chiffres simples. Pas facile de mentir si longtemps sans se faire attraper un jour, hein M.Bachoubouzouc ? Et avouez que cela ne pouvait plus durer. Maintenant il faut rendre des comptes. ALORS, CES 6 CHIFFRES VOUS LES CONNAISSEZ OU PAS ?

Dan1

“Je n’ai (malheureusement) pas votre parfaite maîtrise du nucléaire pour avancer qu’il y a des coûts cachés…” Si vous n’avez pas suffisamment de maîtrise pour évoquer des coûts cachés… et ben ne les évoquez pas ! “…et n’ai pas nous plus accès à toutes ces sources fiables et objectives dont vous disposez.” Le pauvre chou qui ne dispose pas de mes moyens ! Achh l’assymétrie de l’information dans le nucléaire. C’est sûr j’ai une parfaite maîtrise de l’information nucléaire puisque j’ai google !! Avant de gémir et trépigner, commencez donc par faire ce que je vous ai suggéré : lisez le rapport de Benjamin Dessus. Pour ce faire tapez : “Benjamin Dessus coût filière nucléaire”… sur Google Après on discutera.

Bachoubouzouc

“Je n’ai (malheureusement) pas votre parfaite maîtrise du nucléaire pour avancer qu’il y a des coûts cachés” C’est bizarre, vous êtiez pourtant bien sûr de vous (et à de nombreuses reprises) quand vous disiez par exemple que “nous ne savons pas combien coûte un démantèlement”… Souvenez vous (si vous pouvez…) c’était un peu après nous avoir dit qu’ici on attaque les idées, pas les hommes : Loooool Rice vous êtes l’être le plus mauvaise foi de la terre entière !!!! 😀 Allez je vais tâcher de répondre à vos nouvelles questions : “de quel tiroir sont sortis les plans de la première centrale ?” De celui du Grand Nucleator, qui l’a conçue à son image… Je plaisante : Tout dépend de ce que vous appelez la première centrale. Si vous parlez du premier réacteur REP français, alors il s’agit de Chooz A et wikipédia (source ultra confidentielle) nous apprend qu’elle a été construite par Westinghouse (les suivants l’ont été par Framatome, aujourd’hui Areva). Pour le premier réacteur industriel français, alors il s’agit de Chinon A1 (“la boule”), et Wikipidia nous apprend aussi qu’il a été développé conjointement par le CEA et EDF. Pour les premiers réacteurs de recherche, il faut aller voir du côté de Enrico Fermi et Leó Szilárd à Chicago. Pour la France je ne sais pas trop, mais à tous les coups les premiers réacteurs ont du être construit par le CEA dans le cadre de recherches militaires. “quelles sont les mesures prises suite à la catastrophe de Fukushima ?” Pour cela, tout n’a pas encore été décidé, mais pour les plus grandes mesures ont été rendu public le mois dernier par EDF dans le cadre des rapports de sûreté post Fukushima (on en a aussi discuté sur Enerzine, mais toujours votre mémoire hein?). Si mes souvenirs sont bons, il s’agit d’un rajout de réserve d’eau type lac artificiel pour les sites qui n’en disposent pas encore, rajout d’un diesel par réacteur, développement d’une équipe nationale d’intervention dotée de moyens mobiles (diesels, pompes, etc) et de compétences spécialisées. “combien coûteront les travaux de prolongation de vie des vieilles centrales ? ” Je vous ai déjà répondu là dessus (info qui se trouvait dans un article d’Enerzine !), puis redonné le lien vers ma réponse. Donc démerdez vous, vous êtes grand maintenant. “que ferons nous des friches atomiques ?” Je n’en sais rien, mais puisque un démantèlement par définition doit rendre le terrain vierge de toute trace, on peut en faire ce qu’on veut. Aux Etats Unis, ils les laissent vierge et font généralement des visites sur ces terrains. “dans quel centre de tri mettrons-nous les déchets irradiés ?” Vous le faites exprès ? Le centre de Bure n’est pas assez connu comme cela ? Cessez de faire l’enfant. “que ferons nous en cas de catastrophe ?” Evacuation de la population dans un périmètre de sûreté (en fonction de la gravité des rejets, des vents etc). Fukushima est un bon exemple de ce qui peut se faire, à la différence près que nos centrales sont équipées de recombineurs passifs d’hydrogène (qui auraient évité les explosions qu’on a vu à la télé) et de filtres ultimes (qui permettent de filtrer 99% du césium lors d’une décompression d’enceinte vers l’atmosphère, et qui limitent ainsi considérablement la contamination alentours en quantité et en durée), et que nos organisations de crise assurent visiblement une bien meilleure communication avec la préfecture et les services de l’état que cela a pu se faire au Japon (mais encore une fois, je n’exprime ici que mon avis personnel). Pour le reste, je ne suis pas un spécialiste à ce sujet. Quelqu’un sur ce forum a parlé de technique pour décontaminer les sols, mais je ne me souviens plus trop de quoi il s’agissait. Voilà, j’ai répondu à toutes vos questions. Maintenant répondez à la mienne : Comment est-il possible de planifier aujourd’hui une sortie du nucléaire sans augmenter les émissions de CO2 ? “Pas facile de mentir si longtemps sans se faire attraper un jour, hein M.Bachoubouzouc ?” Voulez vous être plus précis, Rice, ou s’agit-il encore d’une de vos accusations sans fondement ?

Rice

. Je pourrais également faire une page de commentaires comme diversion pour tenter de noyer le poisson et au final… ne pas répondre. C’est votre façon de pratiquer, pas la mienne. Je préfère réitérer ma question et vous demander 6 chiffres, pas un roman-fleuve (6 petits chiffres ; si vous les connaissez bien sûr) sur les coûts : – des subventions de recherches entre 1946 et 2002 : (………. €) – de la mise en sureté post-Fukushima : (………. €) – des travaux de prolongation de durée de vie des centrales : (………. €) – du démantèlement des centrales : (………. €) – du stockage des déchets HA-VL : (………. €) – du “risque” (assurances et provisions) : (………. €). Si vous les connaissez, remplissez les zones entre parenthèses ; sinon, passez votre tour… et gardez la “novlangue” pour d’autres forums… 🙂

enerZ

Merci d’arrêter de poster les mêmes informations x fois sur le forum (non autorisé). Vous pouvez simplement faire un lien vers votre commentaire. voir l’explication >>>> ICI

Rice

Dont acte (mais vraiment dommage que vous vous arrêtiez à la forme et pas au fonds ; car dans ce cas votre message devrait avoir (également) d’autres destinataires…).

Bachoubouzouc

“Acchhh…. que de bla bla !” Tiens, Rice nous invente une nouvelle technique pour fuir un débat… Et toujours dans sa période fertile, il élude tout un argumentaire en le qualifiant de “novlangue” !!! 😀 Juste par curiosité : Pouvez vous citer un seul mot de mon commentaire qui ne soit pas en bon français ? Et voilà qu’il tient aujourd’hui à parler chiffres !!! Pourtant il y a une semaine et demi quand je les lui donnais, ces chiffres, il devenait soudainement muet… Petit rappel de la conversation en question :

Rice

. Petit rappel de la question à laquelle les membres du Gang des Grilles-Pains sont bien incapables de répondre en 6 chiffres (seulement) : Le reste n’est que (grossière) diversion de leur part. PS : pour ceux qui prennent le débat en route, je posais la question de savoir pour quels montants étaient facturés ou provisionnés certains postes constitutifs du prix de revient de l’électricité d’origine nucléaire qui nous est systématiquement présentée comme particulièrement “economique” au regard d’autres sources de production (mais sans jamais en apporter la preuve). Malheureusement, notre élite atomique à perdu ses notes. D’où mon acharnement à leur faire retrouver.

Bachoubouzouc

Pour ceux qui prenne le débat en route, la discussion a commencé il y a longtemps quand les anti-nucléaires ont prétendu qu’il y avait des coûts cachés dans le nucléaire. Cela leur permettait alors de tenter de faire oublier le coût (non négligeable) des ENR. Lorsque nous avons répondu qu’ils n’avaient pas le moindre élément tangible pour appuyer un tant soit peu ces accusations, cela en a refroidit la majorité d’entre eux. Mais il reste un irréductible Rice qui a décidé de résister en utilisant sa technique favorite (la mauvaise foi), plutôt que des arguments rationnels. Il a alors choisi que plutôt que de s’embêter à fournir les preuves de ses accusations (ce dont il est bien incapable), il allait se débarasser de cette tâche sur nous ! Depuis deux trois semaines, il nous pose donc inlassablement des questions sur ces “coûts”. J’avais déjà fourni ces chiffres dans une conversation précédente, dont je fourni ici le lien pour la troisième fois de la conversation, mais Rice (qui n’avait rien eu à dire dessus à l’époque) semble depuis incapable de simplement cliquer sur ce lien pour récupérer ces infos !! : J’imagine donc qu’il nous ressortira maintenant à tout bout de champ que nous n’avons pas ces chiffres, alors que nous les avons donné il y a longtemps et que ce n’était même pas à nous de le faire ! “Le reste n’est que (grossière) diversion de leur part.” En effet, camarade, mort aux chiens d’impérialistes ! ;D

Rice

. Bachoubouzouc à dit : “Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla” Puis il a rajouté : “Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla” Ce à quoi Pamina à dit : “D’accord !” Bon. Bien. Dont acte. Maintentant peut-on avoir les 6 chiffres ? Certains prétendent même les avoir fournis ici !!!! Dans ce cas ils n’auront aucun problème à les rappeler comme demandé : Alors, ces chiffres qui vous permettent de fabriquer le “kWh le moins cher du monde” (…), vous les avez ou pas ?

Bachoubouzouc

@ Rice : Bla bla bla. @ Pamina : Vous aviez raison : lui répondre ne sert à rien. Bonne soirée !

Dan1

Et le troll est toujours incapable de trouver le rapport de Benjamin Dessus en tapant trois mots sur Google ou bien en cherchant sur Enerzine. Dans les plus de 200 pages, il y a plus de 6 chiffres ! Mais au lieu de s’instruire objectivement on peut “on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant les coûts cachés ! les coûts cachés ! les coûts cachés !… mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien”

59
0
Laissez un commentairex