Le centre des congrès de Davos se plie à la mode du photovoltaïque

Avec sa piscine intérieure, le centre des congrès de Davos a lancé la première phase de son système photovoltaïque de 340 kWp, juste à temps pour la rencontre annuelle du forum économique mondial qui se tient jusqu’au 25 janvier.

Le centre des congrès de Davos constitue l’un des lieux de congrès des plus modernes situé dans les Alpes Suisses.

Installée par EES Jäggi Bigler AG de la ville de Etziken avec le soutien de Amstein et Walthert AG Zurich, la première phase du système PV possède une capacité de 72 kWp et se situe sur le toit du bâtiment du centre des Congrès de Davos et celui du hall de la piscine. Le site comprend 625 optimiseurs de puissance SolarEdge et 11 onduleurs SolarEdge SE17K. La tension de chaine fixe du système SolarEdge permet une augmentation du nombre de modules par chaîne jusqu’à 54% par rapport à un onduleur traditionnel.

Le centre des congrès de Davos se plie à la mode du photovoltaïque

La technologie SolarEdge a été simulée pour fournir un rendement énergétique accru de plus de 12% par rapport à sa conception d’origine.

Le dispositif de poursuite du point de puissance maximale ( MPPT : Maximum Power Point Tracking) au niveau du module permet d’accroître de 10% le nombre de modules sur le toit au cours de la première phase, améliorant ainsi le rendement énergétique. Le centre des congrès de Davos a pu notamment placer les modules photovoltaïque sur le toit de l’Atrium du bâtiment, chose qui aurait été impossible avec un onduleur traditionnel.

Le centre des congrès de Davos se plie à la mode du photovoltaïque

"Dans la mesure où le centre de la conférence doit couvrir de larges événements tels que la rencontre annuelle du Forum Economique Mondial, le centre des congrès de Davos est fier d’utiliser les technologies les plus avancées et des infrastructures fiables," a déclaré Mr. Urs Barandun, le Chef de projet de la communauté de Davos. "La communauté a opté pour cette technologie, en raison de ses nombreux avantages en termes de protection contre l’incendie et l’ombrage."

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

Pour une fois c’est le bon terme la “Mode” du PV. On verse une larme de gratitude envers les Riches qui font un peu d’écolo boboïsme pour faire semblant d’avoir bonne conscience ( $$$$)

Temb

Une “mode” à 20% de croissance annuelle, avec 45GW de prévus en 2014, encore des couts en baisse et toujours plus de pays qui s’y mettent… La “mode” du nucléaire s’essouffle, reprise par celle du PV ? 😉

Pastilleverte

pour le nucléaire (cycle de mise en oeuvre très long), rendez-vous en 2030. Sans compter la filière thorium, hélas peu étudiée par des nucléaristes biberonnés à l’U et au Plutonium cause bombinnette. Pour le PV, rappellez-moi quels sont les moyens de “back-up” prévus, right now, centrales lignite ou charbon ? ou fioul ou gaz (de schiste?) Pour les éoliennes, rappellez-moi qui produit les “terres rares”, et dans quelles conditions sociales et environnementales elles sont extraites et travaillées (bon Ok c’est lon la Chine, tant qu’ils gardent leur m**** chez eux, nous avons bonne conscience écologique)

Temb

Pour le PV il n’existe auun pays au monde qui ait construit des moyen de back up pour l’intégrer. Le pays record c’est l’Italie avec 7% dans son mix. Partout le PV vient remplacer du thermique, donc transformer du thermique qui produisait en base en un thermique qui est de plus en plus coupé une partie de la journée. Terres rares : il y en a surtout dans les centrales nucléaires, presque aucun modèle d’éolienne terrestre n’en a, et certaines éoliennes off shore en ont, en particulier celles d’Areva, bien habitué à laisser sa m… chez les autres depuis des décennies, en particulier au Niger en Algérie et en Sibérie… Et prêt à installer des centrales chez kadafi ou dans n’importe quelle dictature au monde pourvu qu’elle active une garantie de paiement en France. Comme ça quand ça foire, comme tout le temps (Finlande, Flamanville), c’est le contribuable-actionnaire obligé qui éponge et les patrons de ces groupes peuvent continuer à se servir la soupe en toute impunité. Rappel : Le Niger qui fournit 40% de notre nucléaire depuis 50ans est toujours le 2ème pays le plus pauvre du monde. C’est ça la notion de développement durable d’Areva 🙂

nrjlibre

bonsoir Bien envoyé Temb ! Déci-dément, ils nous mettront des bâtons dans les roues juusqu’au bout ces nucléomachins ! Faut avoir le moral pour y croire encore, aux renouvelables en France avec des sectaires pareils ! En tous cas, comme disait Barbara: Dis, au moins le sais-tu Que tout le temps qui passe Ne se rattrape guère… Que tout le temps perdu Ne se rattrape plus! Sinon on attend la cata ? Ou pas ? Au secours

Sicetaitsimple

“Pour le PV il n’existe auun pays au monde qui ait construit des moyen de back up pour l’intégrer.” C’est exact! Comme le développement soutenu des renouvelables electrogènes date d’environ 5 ans en Europe (et seulement de facon significative en europe depuis cette date, ce n’est pas encore le cas ailleurs depuis aussi longtemps) , et que la crise économique date à peu près de la même époque, et que l’Europe sans ces nouveaux renouvelables savait faire, il n’est pas étonnant qu’il n’y ai pas nécessité de moyen de back-up! Tant qu’il y a trop de puissance disponible parce que le “nécessaire” est supplémenté de “l’accessoire” intermittent, pas de souci, sauf économique pour le “nécessaire”. Mais le “nécessaire” va forcément se lasser (fermer des centrales), et là nous verrons apparaitre les “couts cachés” des intermittents, c’est-à-dire payer du fossile (essentiellement gaz) pour rester la plupart du temps à l’arrêt. On ne peut pas eternellemnt rester un passager clandestin…

Oublie

SUGGESTION de transport à grande vitesse (TGV) grâce au photovoltaïque Communiqué « Didier Delmotte, citoyen français, ancien président fondateur et propriétaire de la compagnie Air Littoral créée en 1972 en France, dirigeant un bureau d’études indépendant, vient de déposer un brevet en Suisse avec extension internationale et a l’honneur de vous présenter un nouvel aéronef révolutionnaire dont l’une des nombreuses applications est un dirigeable à la fois aérostat et avion nommé AEROSTAT-PLANEqui s’inscrit entièrement dans une politique de développement durable, car construit en spruce (bois aviation) et à propulsion électrique (photovoltaïque) et/ou hybride. De par sa forme profilée d’aile d’avion, son aérodynamisme est tel qu’il peut voler avec ou sans hélium en fonction de la puissance installée. Selon les modèles et les motorisations, électriques ou par turbopropulseurs, les capacités de charge sont de 100 à 300 tonnes sur 1.800 à 24.000 km à des vitesses allant de 185 à 555 km/h. L’AEROSTAT-PLANEignore le crash, il est donc de ce fait levéhicule, toutes catégories, le plus sur au monde. Didier Delmotte précise que de ce dirigeable, il a été développé une version« bombardier d’eau »pouvant larguer jusqu’à 300 tonnes de liquides, ce qui pourrait résoudre tous les problèmes d’incendie dans le monde, ainsi qu’une version « gros porteur »pouvant transporter 1.400 personnes sur 6.000 km avec un confort et une sécurité incomparables, et ce à des prix défiants toute concurrence. Le projet pourrait générer un million d’emplois sur vingt ans dans le monde. Il est précisé que le financement du projet est assuré par la Fondation Indépendante du Développement Durable Didier Delmotte (FIDD) qui recherche un partenaire industriel avionneur. Documentation technico-commerciale préliminaire succincte sur demande. 0033139977159 et 0033675575142 PROPOSAL : SUGGESTION of transport at high speed (TGV) thanks to the photovoltaic one Official statement Didier Delmotte, French citizen, former President founder and owner of the company Air Littoral created in 1972 in France, directing an independent engineering and design department, have just deposited a patent in Switzerland with international extension and have the honor to present a new revolutionary aircraft to you of which one of the many applications is an airship at the same time airship and named plane AEROSTAT-PLANEwho fits entirely in a policy of durable development, bus built in spruce (wood aviation) and with electric (photovoltaic) and/or hybrid propulsion. From its shaped shape of wing of plane, Its aérodynamisme is such as it can fly with or without helium according to the working installed capacity. According to the models and motorizations’, electric or by turbopropellers, the load capacities are 100 to 300 tons out of 1.800 to 24.000 km at speeds going from 185 to 555 km/h. L’AEROSTAT-PLANEbe unaware of the crash landing, it is thus of this fact itconvey, all categories, more safe in the world. Didier Delmotte specifies that of this airship, it was developed a version« water bomber »being able to release up to 300 tons of liquids, which could solve all the problems of fire in the world, as well as a version “ large transport aircraft »being able to transport 1.400 people out of 6.000 km with an incomparable comfort and a safety, and this at defying prices any competition. The project could generate a million employment over twenty years in the world. It is specified that the financing of the project is ensured by the Foundation Independent of the Durable Development Didier Delmotte (FIDD) which seeks an industrial partner airframe manufacturer. [size= 8pt; mso-ansi-language: EN-US;” lang=”EN-US”>

Oublie

SUGGESTION de transport à grande vitesse (TGV) grâce au photovoltaïque Communiqué « Didier Delmotte, citoyen français, ancien président fondateur et propriétaire de la compagnie Air Littoral créée en 1972 en France, dirigeant un bureau d’études indépendant, vient de déposer un brevet en Suisse avec extension internationale et a l’honneur de vous présenter un nouvel aéronef révolutionnaire dont l’une des nombreuses applications est un dirigeable à la fois aérostat et avion nommé AEROSTAT-PLANEqui s’inscrit entièrement dans une politique de développement durable, car construit en spruce (bois aviation) et à propulsion électrique (photovoltaïque) et/ou hybride. De par sa forme profilée d’aile d’avion, son aérodynamisme est tel qu’il peut voler avec ou sans hélium en fonction de la puissance installée. Selon les modèles et les motorisations, électriques ou par turbopropulseurs, les capacités de charge sont de 100 à 300 tonnes sur 1.800 à 24.000 km à des vitesses allant de 185 à 555 km/h. L’AEROSTAT-PLANEignore le crash, il est donc de ce fait levéhicule, toutes catégories, le plus sur au monde. Didier Delmotte précise que de ce dirigeable, il a été développé une version« bombardier d’eau »pouvant larguer jusqu’à 300 tonnes de liquides, ce qui pourrait résoudre tous les problèmes d’incendie dans le monde, ainsi qu’une version « gros porteur »pouvant transporter 1.400 personnes sur 6.000 km avec un confort et une sécurité incomparables, et ce à des prix défiants toute concurrence. Le projet pourrait générer un million d’emplois sur vingt ans dans le monde. Il est précisé que le financement du projet est assuré par la Fondation Indépendante du Développement Durable Didier Delmotte (FIDD) qui recherche un partenaire industriel avionneur. Documentation technico-commerciale préliminaire succincte sur demande. 0033139977159 et 0033675575142 PROPOSAL : SUGGESTION of transport at high speed (TGV) thanks to the photovoltaic one Official statement Didier Delmotte, French citizen, former President founder and owner of the company Air Littoral created in 1972 in France, directing an independent engineering and design department, have just deposited a patent in Switzerland with international extension and have the honor to present a new revolutionary aircraft to you of which one of the many applications is an airship at the same time airship and named plane AEROSTAT-PLANEwho fits entirely in a policy of durable development, bus built in spruce (wood aviation) and with electric (photovoltaic) and/or hybrid propulsion. From its shaped shape of wing of plane, Its aérodynamisme is such as it can fly with or without helium according to the working installed capacity. According to the models and motorizations’, electric or by turbopropellers, the load capacities are 100 to 300 tons out of 1.800 to 24.000 km at speeds going from 185 to 555 km/h. L’AEROSTAT-PLANEbe unaware of the crash landing, it is thus of this fact itconvey, all categories, more safe in the world. Didier Delmotte specifies that of this airship, it was developed a version« water bomber »being able to release up to 300 tons of liquids, which could solve all the problems of fire in the world, as well as a version “ large transport aircraft »being able to transport 1.400 people out of 6.000 km with an incomparable comfort and a safety, and this at defying prices any competition. The project could generate a million employment over twenty years in the world. It is specified that the financing of the project is ensured by the Foundation Independent of the Durable Development Didier Delmotte (FIDD) which seeks an industrial partner airframe manufacturer. [size= 8pt; mso-ansi-language: EN-US;” lang=”EN-US”>

8
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime