“Le gouvernement ampute la transition écologique” selon la fondation Hulot

Selon la fondation Nicolas Hulot, le gouvernement aurait décidé d’amputer la transition écologique de l’un de ses principaux leviers en décidant d’annuler une séance plénière du Comité pour la fiscalité écologique le 5 juin dernier.

"La suspension sine die des travaux du comité, à ajouter à celle de l’éco-redevance poids lourd, sont de très mauvais signaux. Le gouvernement parait se résoudre à une écologie incantatoire quand l’atteinte des objectifs qui seront affichés dans le prochain projet de loi de transition énergétique nécessite tous les leviers à la disposition de l’Etat parmi lesquels la réglementation, l’investissement, mais aussi la fiscalité. Nos organisations demandent à ce que le comité reprenne ses travaux au plus tôt afin de formuler des propositions concrètes pour la loi de finance 2015" a réaffirmé la FNH.

La mise en suspens de mesures positives pour les ménages

Le comité travaillait à l’adoption d’une série d’avis sur des mesures positives pour les ménages : "prime à la conversion sur le fioul et sur les vieux véhicules polluants, bouclier énergétique pour les personnes en situation de précarité énergétique… "

Il travaillait aussi sur des propositions pour la suppression progressive des 20 milliards d’euros de subventions à la pollution, "d’autant plus choquants dans un contexte d’austérité" a précisé FNH. Ou encore à des réformes sur la fiscalité des déchets, de l’urbanisme comme à des solutions concrètes pour sortir du piège du diesel. Les pics de pollution de l’air connus cet hiver ont montré que le problème de la sous-taxation du diesel, signalé par le Comité l’an passé, restait entier.

La France toujours très en retard sur ses voisins européens

Ce comité avait été créé suite à la première conférence environnementale pour conseiller le gouvernement dans la transcription opérationnelle de ses engagements sur la transition écologique. "Il avait dès lors prouvé son utilité en permettant la mise en place d’une contribution carbone dans les taxes énergétiques" a précisé encore la fondation. "Malheureusement, un an avant la conférence internationale sur le climat à Paris, l’objectif que s’est fixé le gouvernement de rejoindre la moyenne européenne en matière de fiscalité écologique est loin d’être atteint."

"Le moment n’est donc pas venu d’enterrer le comité pour la fiscalité écologique, mais plutôt de l’encourager à proposer des mesures justes et efficaces pour le projet de loi de finances pour 2015, à commencer par une trajectoire ambitieuse pour la contribution climat énergie" a conclu la fondation.

Ségolène Royal contredit Matignon

Contrairement à Matignon, la ministre de l’Ecologie a affirmé dimanche que le projet de loi sur la transition énergétique restait au programme pour une adoption à l’automne 2014. "Le projet de loi sur la transition énergétique n’est absolument pas reporté à 2015. Il va suivre son chemin, il sera à l’automne à l’Assemblée, si les commissions parlementaires saisies fin juillet font leur travail", a confirmé la ministre à Arcachon, après avoir précisé qu’il serait présenté en Conseil des ministres le 18 juin et non le 11 comme prévu initialement.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
25 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pierreerne

Le pouvoir d’influence et de décision accordés par les médias à des organisations non gouvernementales ou à des associations comme celles de M. Hulot, auto-proclamées les unes et les autres, sont une insulte à la démocratie.

Verdarie

Enfin une bonne nouvelle ! Arrêter l’écologie punitive et réfléchir aux outils qui nous permettraient vraiment de sortir de l’impasse des industries fossiles en privilègiant les industries propres par des baisses de charges plutôt que par des hausses ou des impôts nouveaux sur l’existant. Voilà quelque chose de simple à mettre en place et le progrès se fera seul et sans heurts. Mais peut on demander aux écolos d’avoir un peu d’intelligence ? Que ne ferait-on pas pour récolter 250 SMIG par mois par élu pour le parti !

Wtf

Le pouvoir d’influence des ONG et des associations est “malheureusement” loin d’être comparable aux lobbies des multinationales. Réveillez-vous, la démocratie n’existe pas ! Pour ce qui est de la transition énergétique, il est évident qu’il faut appuyer le développement des énergies renouvelables dans notre mix énergétique, comme ça a été le cas pour le nucléaire depuis les années 70. Le nucléaire comme les énergies fossiles ne sont pas des énergies d’avenir, vu la raréfaction des ressources fossiles.

Nicias

Le comité travaillait à l’adoption d’une série d’avis sur des mesures positives pour les ménages : “prime à la conversion sur le fioul et sur les vieux véhicules polluants, bouclier énergétique pour les personnes en situation de précarité énergétique… ” Ce ne sont pas des mesures positives pour les ménages mais des mesures positives pour pour une minorité de ménages et négatives pour les autres qui payent. Il travaillait aussi sur des propositions pour la suppression progressive des 20 milliards d’euros de subventions à la pollution, Il n’y a pas de subventions à la pollution en France. Hulot voulait sans doute dire qu’il faut augmenter (niveler par le haut) les taxes sur les carburants. Je ne trouve pas ces propositions de Hulot mauvaises, mais est-on vraiment obligé de tordre le sens des mots, voir mentir pour les faire passer ? Encore un siècle d’écologie et tous les mots finiront par puer dirait Nietzsche.

Nicias

… de l’écologie est de : 236 millions d’€ pour Greenpeace. 525 millions pour le WWF 100 millions pour les nains comme le Sierra Club ou l’Environmental Defense Fund. De quoi donner du fil à retordre à des entreprises dont la mission est de faire des profits en satisfaisant leurs clients.

Dan1

Si on se réfère au classement annuel des annonceurs, AREVA ne figure pas dans les 100 premiers français : Le dernier, Chevrolet étant à 52,6 millions d’Euros, j’en déduis qu’Areva c’est moins que ça ?

Reivilo

On se souvient effectivement de la “superproduction” d’Areva “Lépopée de l’énergie” 15 millions d’Euros pour un film de 60 secondes, retiré par l’ARPP au bout de quelques semaines car portant un message de confusion entre nucléaire et EnR. Petit bras peut être mais pas mal joué quand même ! Dans un autre style le patron d’EDF pourrait avoir joué aussi avec quelques millions au bénéfice de son humoriste d’épouse. Gestion saine “en bon père de famille” en quelque sorte.

Doume

Cette chanson de Dalida décrit parfaitement le manque de courage et de conviction des politiques. de belles paroles pour faire plaisir à ceux qui penssent à la pérénité de notre planête, mais au quotidien le rouleau compresseur des lobbies en place continue de maximiser ses profits? Politique du dos rond quand le poltique se réveille contre ses intérêts, et on laisse pourir la situation, les non décisions d’aujourd’hui valant décision de continuer sur la lancée actuelle au grand bonheur de Vallourec, Areva,…

Nicias

Je parle ici de l’Environmental Defense Fund, célèbre pour sa lutte contre l’usgage du DDT y compris pour combattre la malaria (du 100% naturel). Un milliardaire vient de lui léguer 100 millions d’un coup :

Herve

“La France trés en retard sur ses voisins Européens” Pour une fois je suis du meme avis que Hulot. Nos émissions de CO2 sont 30% plus faibles que nos voisins d’outre rhin. C’est catastrophique. La bonne nouvelle, c’est que si hollande applique son programme (réduction du nucléaire à 50%), nous devrions rattrapper une partie de notre retard. L’ennui c’est que ça va couter cher.

Dan1

Effectivement, la France ne rattrapera jamais son retard sur l’Allemagne en matière d’émission de CO2 : Et c’est surtout vrai dans le domaine de la production d’électricité ou le ratio était déjà énorme énorme (facteur supérieur à 10) et où le fossé se creuse encore. En effet, les chiffres 2013 laisse penser que ça repart à la hausse en Allemagne alors que ça baisse en France : Nous sommes donc condamnés à être toujours en retard et en résumé nous resterons des attardés.

Reivilo

Un indicateur objectif est donné par l’intensité énergétique. (Il est correlé à l’activité économique, plus il est faible moins on consomme par unité de PIB) Pour les inconditionnels du match France/Allemagne on peut comparer l’évolution de cet indicateur ici.

Wtf

Effectivement l’Allemagne a fait le choix de sortir du nucléaire pour orienter sa politique énergétique vers les énergies renouvelables. Pour ce faire, ils sont contraints de passer par une période de transition, où ils vont devoir utiliser des centrales à charbon et donc augmenter leur émissions de CO2. Seulement, ils vont diminuer leur quantité de déchets nucléaires ! Ils vont également améliorer leur autonomie d’approvisionnement en ressources énergétiques ! C’est donc un mal pour un bien ! En France, le nucléaire ça a été un choix, et on a massivement inversti pour ! En sortir (ou le diminuer) c’est également un choix, et on devra surement massivement investir pour ! Seulement, c’est une solution bien plus pérenne : Les énergies renouvelables utilisent des ressources … renouvelables (pour encorer qlq millions d’années), abondantes (il y en a pour tous les goûts et toutes les régions), gratuites (pourvu que ça dur) et libre de tous différents politico-économiques !

Wtf

Et les déchets nucléaires, ça ne compte pas ? Assurer l’approvisionnement des ressources, ça ne compte pas ? Une transition énergétique se fait par étape. De plus, il y a d’autres leviers pour diminuer ses émissions de GES. La production d’énergie n’est pas le seul pôle d’émission !!!

Dan1

“Et les déchets nucléaires, ça ne compte pas ?” Ben si, mais les déchets nucléaires sont infiniment moins encombrants que les déchets des centrales à charbon. Par exemple, pour 50 ans d’activités en France et plus 20 000 milliards de kWh produits, cela se résume à 5 000 m3 (ou moins selon le conditionnement) de déchets de Haute Activité à Vie Longue (HA-VL). Vous me direz que ce n’est pas un problème pour le charbon-lignite puisque l’immense majorité des déchets ont déjà été rejetés dans l’atmosphère. Pour information, une production de 20 000 TWh au charbon c’est en gros 20 milliards de tonnes de CO2 plus divers polluants (arsenic, mercure, uranium, thorium…) qui sont rejetés dans la nature sans contrôle. Ensuite, le cas de l’Allemagne et des déchets nucléaires est intéressant, car plus on sort vite du nucléaire et plus on produit vite une grande quantité de déchets liés au démantèlement. Or, l’Allemagne ne possède pas de structure de stockage définitive pour y mettre les déchets issu du démantèlement des centrales nucléaires. Mais, ils ne sont pas à court d’idées :

sunny

“Ensuite, le cas de l’Allemagne et des déchets nucléaires est intéressant, car plus on sort vite du nucléaire et plus on produit vite une grande quantité de déchets liés au démantèlement.” Cynisme Vous ne voulez pas de déchets? Ne faites pas de démantellement! Il faut absolument que vous postuliez dans la COM chez AREVA ou EDF. Si si allez-y

Dan1

Non cohérence. Si on veut tout fermer rapidement et démanteler, il faut peut se poser très rapidement la question de la destination des déchets. Car c’est inéluctable, on ne désinvente pas le nucléaire les déchets potentiels sont là et ils ont été produits il y a longtemps. Donc Allemagne ou France c’est pareil (au volume près) les déchets potentiels doivent être pris en compte. Sauf que c’est un problème plus urgent en Allemagne qu’en France pour cause de sortie rapide. En France, non seulement nous sommes plus avancé sur la solution, mais nous sommes moins pressé car le démantèlement sera plus étalé. C’est quand même pas de ma faute si l’Allemagne ne possède toujours pas de solution définitive ! Mais ils vont commander une armée de CASTOR qu’ils vont stocker dans des hangars : Il ne suffit de trépigner sur sa chaise en disant “on arrête tout tout de suite” pour ensuite s’apercevoir qu’on ne sait pas stocker convenablement les déchets. Si on veut démanteler rapidement il faut assumer une accélération de la mise en place des solutions de stockage… sinon c’est CASTOR pour des décennies.

Wtf

Avant de parler d’une durée de démentelement, il faudrait une véritable volonté politique. Qu’ils prennent le temps qu’il faut pour démenteler les centrales ! Là n’est pas le problème. L’urgence est à la diminution des investissements dans le nucléaire en faveur de solutions renouvelables.

Nicias

Greenpeace : Le coût courant économique du nucléaire dépasserait, dans ces conditions, les coûts futurs de production des principales énergies renouvelables électriques. Ce dépassement serait effectif dès aujourd’hui pour l’éolien terrestre (coût compris entre 40 et 80 €/MWh), dès 2018 pour le solaire et à partir de 2020 pour l’éolien maritime. Ils mélangent deux méthodes de calcul pour faire une comparaison. Le torchon de Baupin est bien meilleur.

Dan1

De toute façon si la grenouille (éolien + photovoltaïque) veut se faire aussi grosse que le boeuf (nucléaire en France et fossile ailleurs), il faudra intégrer les coûts systémiques comme le recommande la Cour des Comptes. Dans l’hypothèse du : “on remplace les 80% de nucléaire par 80% de nouvelles EnR” Il faut assurer la même garantie de service. Il faudra donc gérer l’intermittence avec d’autres moyens qui ont un coût. Le nucléaire a fait la preuve qu’il était capable d’alimenter un grand pays en électricité à hauteur de 80% pendant des décennies avec une grand fiabilité et à un coût très compétitif tout engendrant un grand nombre d’emplois sur le territoire et en ayant un effet bénéfique sur la facture énergétique (les exportations d’électricité compensant bien plus que les importations d’uranium). On attend le SYSTEME qui pourra faire aussi bien sinon mieux. Il faut raisonner global.

lr83

Quelle assiduité, quelle persévérence, ça force le respect 🙂 C’est ça la force des pro-nuk, toujours rabacher la même litanie. Un bourrage de crane institutionnalisé. Heureusement, ils ne sont pas immortels et disparaîtrons un jour de leur belle mort (radioactive !). On pourra juste regretter le temps perdu et constater le retard pris par notre pays !

Reivilo

Y’a une bouilloire radioactive qui pète chez nous, ils vous diront encore qu’avec tous ces avantages fabuleux, tant de bonheur et de prospérité (?) dans notre vie grâce à Areva il faut bien accepter quelques inconvénients mineurs… Pour une autre “vision globale” avec un scénario détaillé et réaliste, sur la gestion des fluctuations, la sortie du nucléaire etc. on peut utilement explorer cette base.

Dan1

“Pour une autre “vision globale” avec un scénario détaillé et réaliste” Je vous propose d’en discuter ici, il y a des amateurs :

Verdarie

Le hic c’est le système De toute façon si la grenouille (éolien + photovoltaïque) veut se faire aussi grosse que le boeuf (nucléaire en France et fossile ailleurs), il faudra intégrer les coûts systémiques comme le recommande la Cour des Comptes. Tout à fait, Dan a raison lorsqu’il évoque ce problème ! Ce qu’il oublie de nous dire c’est qu’avant de pouvoir produire de l’énergie nucléaire, il faut d’abord se préoccuper de trouver le minerai. Que celui ci peut être assimilé à une « réserve stockable » et qu’il faudrait donc se préoccuper de ce que coûte la recherche, l’extraction, la pollution ainsi crée, le stockage sur site, le transport , le stockage dans l’usine, le traitement du minerai pour le rendre exploitable. Puis le stockage des déchets sur site ,le transport, l’enfouissement et la surveillance pendant le temps nécessaire. Tout ça, sans oublier de comparer les risques pour le pays et les populations . C’est avec tous ces coûts qu’il faudrait pouvoir comparer les méthodes de stockage proposées ? Dans l’hypothèse du : “on remplace les 80% de nucléaire par 80% de nouvelles EnR” Il faut assurer la même garantie de service. Il faudra donc gérer l’intermittence avec d’autres moyens qui ont un coût. Si l’on commençait à construire des centrales nucléaires aujourd’hui pourraient-elles nous garantir contre l’intermittence ? Non ! Elles le peuvent juste parce qu’on leurs à laisser le temps de se développer. Lorsque le Enr auront compris l’intérêt de ce que je propose, mon moteur, l’intermittence pourra n’être qu’un mauvais souvenir . Alors évidemment on peut ironiser, mais ma patience à aussi ses limites car n’est pas dit que si, les politiques ou les industriels Français ne s’intéressent pas à ce système, il n’existe pas dans le monde d’autres institutions qui pourraient sans doute s’y intéresser ? Grâce à la force des réseaux sociaux qui ne sont pas tenus de suivre les schémas déterminées par l’administration pour contraindre les porteurs de projets d’en passer par leur moule. J’attends donc des offres sans commentaires pour discuter de ce projet et laisse le soin à ceux qui n’ont comme idée que de dénigrer ou de déblatérer parce qu’ils ne sont incapables de proposer quoi que ce soit, de commenter mes propos . Le nucléaire a fait la preuve qu’il était capable d’alimenter un grand pays en électricité à hauteur de 80% pendant des décennies avec une grand fiabilité et à un coût très compétitif tout engendrant un grand nombre d’emplois sur le territoire et en ayant un effet bénéfique sur la facture énergétique (les exportations d’électricité compensant bien plus que les importations d’uranium). . C’est vrai, mais le choix de l’époque résultait également des possibilités de construction de la dissuasion nucléaire . C’est sans doute pour ça qu’il a eut cette préférence ? Car les gens de l’époque étaient aussi des pragmatistes ! Il avaient connus les affres de la guerre et savait faire la différence entre les paroles et les actes ! Quant aux coûts compétitif, aujourd’hui on commence seulement à entrevoir sur nos factures ce qui était jusqu’ici caché , comme par exemple la remise en état des centrales, les mises aux nouvelles normes, l’enfouissement !…… Mais on ne nous parle toujours pas de la surveillance sur le temps nécessaire pour réduire ces déchets à une innocuité totale ? Aujourd’hui nous n’en somme plus au développement de la bombe. Les gens sont mieux informés des risques ne serais ce que par la découverte de la gravités des accidents. (voir le dernier science et vie qui relate qu’à Tchernobyl c’est une hauteur de 16 m de feuilles qui ne se décomposent plus et qui risque de contaminer le voisinage, en cas d’incendie ?) Et si les exportations compensent les importations, ce serait sûrement encore mieux s’il n’y avait pas d’importation ! Une société figée par l’atome ! C’est ce que nous prépare nos énergéticiens ? On attend le SYSTEME qui pourra faire aussi bien sinon mieux Evidemment si l’on attend que ce soient les petits copains du nuke comme à présent ou on les retrouvent dans tous les évènements sur l’énergie (veille), les énergies nouvelles (contrôle et maîtrise des émergeants) ou les concours (droit de regard sur l’innovation), qui peuvent par la prédominance financière ( avec notre argent) et l’accès au réseau de distribution (construit et payé par nos parents), contraindre ou asphyxier leurs concurrents (voir les déboires de la compagnie du vent ). Il ne faut donc pas s’étonner des hésitations des porteurs de projet qui ne seraient là que pour servir la soupe à tous les profiteurs de cette entreprise crée par nos parents afin de disposer d’une énergie accessible et peu chère mais dépossédés de ce bien collectif par une gestion calamiteuse et l’incompétence des hommes politiques corrompus !

Guydegif(91)

”Le projet de loi sur la transition énergétique n’est absolument pas reporté à 2015. Il va suivre son chemin, il sera à l’automne à l’Assemblée, si les commissions parlementaires saisies fin juillet font leur travail”, a confirmé la ministre à Arcachon” Arrêtons de tj repousser à demain ! Comme pour la fameuse loi sur ”l’interdiction des Sacs plastiques”, votée il y a 4 ans et pour laquelle le Décret d’Application n’a jamais été voté par le Gouv. NKM & Co !! ..sans doute sous la pression de qqs lobbies….. Un comble ! Cette fois-ci, Ségolène a fait voter et promulguer la loi sur l’interdiction des Sacs Plastiques, avec date d’effet au 1/01/2016 ! Voilà qui est efficace et exemplaire ! Donnons un max de chances à TOUS les Eléments et Acteurs de la TE pour aboutir ASAP ! Notre vie et celle de la Planète en dépendent ! YA+KA ! ASAP ! TOUS ! A+ Salutations Guydegif(91, 68 et 30)

25
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime