Le Grenelle de l’Environnement appliqué en Alsace

La Région Alsace a signé avec le ministère de l’Environnement une convention pour l’application anticipée en Alsace du Grenelle de l’Environnement.

Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d’Alsace, et Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, ont signé la convention ce mercredi 13 mai à la Maison de la Région Alsace, à Strasbourg. Prévu pour la période 2009-2013, le Pacte Ecologique se fixe comme objectif de réussir la transition énergétique de l’Alsace.

Il s’articule autour de trois grands axes :

  • Réduire fortement les consommations énergétiques des constructions neuves,
  • Accélérer la rénovation thermique du parc de logements,
  • Développer les énergies renouvelables.

D’ores et déjà, la Région lance deux appels à projets :

Le premier concerne le logement privé neuf construit selon les normes basse consommation. Les particuliers acquéreurs bénéficieront d’une prime de 3000 € de la Région par logement construit selon les normes du BBC, portant ainsi à 75% le taux de financement du complément d’investissement nécessaire. Cet appel à projets est ouvert pour 200 logements par an. Par ailleurs, le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt, instauré par l’Etat, est bonifié et rallongé dans le cas des constructions BBC.

Le second appel à projets concerne la rénovation du logement social et s’adresse aux bailleurs sociaux. La Région apporte un financement complémentaire au prêt bonifié à 1,9% de l’Etat, pour les logements rénovés selon les normes du BBC, de sorte que le taux d’intérêt s’établisse à 0%. Il est ouvert pour 500 logements par an.

En matière d’énergies renouvelables, la Région Alsace compte accentuer ses efforts en faveur de la production d’électricité et de chaleur à partir de la biomasse, de la géothermie et du solaire photovoltaïque. Ces projets s’appuieront sur le fonds chaleur renouvelable mis en place cette année.

Dans le cadre de l’appel d’offres « Biomasse 3 » lancé par le Ministère de l’Ecologie pour la construction de centrales électriques alimentées à partir de biomasse (250MW de puissance cumulée), l’Alsace sensibilisera et mobilisera les acteurs locaux afin que des projets de qualité puissent être présentés et retenus. Elle accélèrera également le programme de développement des réseaux de chaleur bois dans les communes alsaciennes

En matière de géothermie, la Région et l’ADEME accompagneront cinq projets de géothermie profonde à l’horizon 2015.

En matière de solaire photovoltaïque, la Région vient de lancer un programme d’équipements des lycées en capteurs photovoltaïques, ainsi que la loi l’autorise désormais.

Le principe de signer un Pacte Ecologique entre l’Etat et la Région avait été arrêté par Jean-Louis Borloo et Adrien Zeller en septembre 2007, lors du Conseil des Ministres qui s’était tenu à Strasbourg. Cette décision était, selon eux, cohérente avec la politique de la Région Alsace mise en œuvre avec l’ADEME, depuis 2002 : le programme Alsace Energivie. Initialement orientée sur les énergies renouvelables (solaire et bois-énergie), cette politique a été complétée par des objectifs dans le domaine de l’efficacité énergétique, dans le but d’atteindre une consommation de 50 kWh/m²/an dans les logements neufs.

Le texte de la Convention est consultable en ligne (PDF, 216 kb)

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Koko

200 logements par an vraiment c’est pitoyable,  juste un cache misère médiatique pour rassurer le bon peuple… Décidemment les politiciens sont complètement hors jeu à part pour sauver les banquiers et leurs amis, bienvenu en ploutocratie française.

seb

D’accord avec Koko, ce plan est une honte, en tout 700 logement chichements subventionnés pour 1 847 604 habitants… on est très loin du compte ! Rien sur les transports, du saupoudrage pour les ENR avec encore et toujours des subventions pour le solaire PV pour les particuliers qui produit de l’énergie à des couts exhorbitants … A quand de vraies politiques de baisse des consommations ? Quand sortira t’on de l’affichage ?

Denlaf

Bien sûr qu’il faut réaliser des économies d’énergie à tous les niveaux. On doit également favoriser une diminution de la consommation énergétique aussi bien dans les anciennes constructions (qu’il faut rénover) que dans les nouvelles. L’objectif le plus important à atteindre est le développement harmonieux et judicieux des énergies renouvelables. Je favorise le développement des énergies vertes. Il faut exploiter l’éolien, le photovoltaïque, la biomasse et l’hydroélectricité (selon ses ressources). Les grands projets de développement énergétiques restent essentiels à l’économie de la France. Il faut réduire, puis éliminer, la production d’énergie à partir des combustibles fossiles et, donc, éviter de construire de nouvelles centrales nucléaires ou thermiques (charbon,pétrole,ou gaz naturel). Je n’ai pas oublié la géothermie : ce n’est pas seulement de cette façon que je vois l’exploitation de l’énergie emmagasinée dans l’eau. C’est très coûteux, donc moins accessible pour une bonne portion de la population. Quand c’est possible, je suggère plutôt qu’on aille chercher l’énergie directement dans nos étendues d’eau (océans, mers, fleuves, lacs, et rivières) où, même en hiver, elle possède une température minimale de 4 degrés Celsius. Or, 1 mètre cube d’eau dont on abaisse la température de 1 degré Celsius nous livre une énergie thermique de 1,2 kWh (on peut l’abaisser de plus de 1 degré Celsius). C’est là que la thermopompe eau-eau nous prouve jusqu’à quel point elle peut être rentable. Avec les thermopompes actuellement sur le marché, on peut atteindre des coefficients de performance de 3 ou 4 (C.O.P. se situant entre 3 et 4). Ce qui signifie qu’en investissant seulement 1 kWh d’énergie électrique dans la thermopompe on obtient 3 ou 4 kWh d’énergie thermique (le tout dépendant de la température de l’eau et de la performance de la thermopompe). Cette énergie, utilisée dans nos résidences, permettrait des économies variant entre 60% et 70% sur la facture de chauffage et de production d’eau chaude. Or, de l’eau, il y en a plus qu’il en faut pour combler nos besoins énergétiques. Évidemment, on ne peut pas exploiter toute cette eau, mais on peut y aller au maximum selon les disponibilités locales. On se rendra rapidement compte qu’on peut ainsi se permettre d’éviter la construction de nouvelles centrales nucléaires ou thermiques. C’est dans cette direction qu’il faut aller. D’autres énergies renouvelables sur :                                        http://www.denis-laforme.over-blog.com  

Dan1

Depuis que notre ami Denlaf a découvert les pompes à chaleur, ils les vend à toute occasion en oubliant même de mettre le lien vers son BLOG ! Pour nous européens, on connaît déjà un peu et le pays qui l’a le plus développé au niveau résidentiel (la Suède) fait malheureusement partie de ces horribles pays qui n’écoutent pas les maîtres rhétoriciens et produisent leur électricité au nucléaire. heureusement que la Suède est suivie par un pays plus écologique comme l’Allemagne qui alimente ses pompes à chaleur au… charbon.   Enfin, il faut remarquer qu’une pompe à chaleur, ça marche drôlement bien avec des électrons nucléaires. A lire Denlaf, on se demande s’il n’est pas payé par Bleu Ciel EDF qui a lancé une campagne pour les pompes à chaleur (certes majoritairement aérothermiques). Pour ceux que la technique intéresse je vous suggère le lien suivant vers DIMPLEX  

Denlaf

Je n’ai rien à vendre, l’ami Dan 1; ce que je vous livre, ce sont des conseils et des recommandations qui me semblent préserter des avantages économiques et écologiques. Il n’y a pas que la géothermie qui m’intéresse. Dans mon blog je parle d’économies d’énergie, d’énergies renouvelables, de climat, de réchauffement climatique, de cycles glaciaires-interglaciaires (qu’on pourrait être en train de modifier) et de bien d’autres sujets connexes. Donc, rien à vendre : pas de lobby. Je suis simplement un professeur de chimie retraité qui veut présenter son humble opinion sur le réchauffement climatique et tenter de proposer des solutions à ce problème qui pourrait nous mener vers la “SIXIÈME EXTINCTION “. Je sais que vous êtes également très sensibilisé : vous intervenez souvent et votre opinion m’intéresse. Alors, mon seul but est la promotion des énergies vertes. Pour ce qui est des articles que je présente dans mon blog, je devrai les actualiser. Certains articles ont été écrits il y a près de 18 mois et les choses changent rapidement dans le domaine des énergies renouvelables. Le développement de l’éolien,de la géothermie et du photovoltaïque ( pour ne nommer que ces types d’énergie) a beaucoup progressé. Cependant, je crois que l’essentiel s’y trouve. Après tout, le contenu de ces articles a comme objectif de renseigner et sensibiliser. Soyez indulgent, C’est un point de vue d’amateur que je présente. http://www.denis-laforme.over-blog.com           ou encore : Denis Laforme.

5
0
Laissez un commentairex