Le « Y-Parc » apporte efficacité énergétique et esthétique transparente

Avec EXPLORIT, le « Y-Parc » d’Yverdon-les-Bains reçoit un nouveau centre multifonctionnel combinant loisirs, formation, affaires et divers services sous un même toit.

Au coeur du plus grand parc scientifique et technologique de Suisse, la nouvelle construction avant-gardiste conçue par le bureau d’architecture Philippe Gilliéron est à la fois un accroche regard local et un pôle d’attraction interrégional pour les visiteurs. Le corps de bâtiment se compose de deux parties reliées ensemble par un atrium entièrement vitré en tant que niveau de desserte. Les verres à triple isolation munis de couches de protection solaire et d’isolation thermique de Glas Trösch contribuent à une performance énergétique élevée des bâtiments et assurent un bien-être maximal des visiteurs.

Apprendre de manière ludique au Parc scientifique et technologique

Apprendre en jouant, telle est l’idée fondamentale sur laquelle repose le concept d’EXPLORIT existant déjà en Suisse sur plusieurs sites sous la forme de centres Edutainment. En tant que centres de formation interactifs, tous misent sur la méthode d’apprentissage STEAM (Science, Technology, Engineering, Art, Math). L’approche pédagogique aide les enfants et les adolescents à assimiler les disciplines respectives en encourageant la recherche et l’expérimentation autonomes. L’offre didactique comprend plusieurs univers d’expériences et expositions, tels que la « Kindercity » et la « Sciencecity », qu’accueille également le nouvel EXPLORiT du Parc scientifique et technologique « Y-Parc » d’Yverdon-les-Bains. En outre, une infrastructure sociale diversifiée a été mise en place en fonction du site, profitant également aux collaborateurs des 200 entreprises locales : à côté des restaurants, magasins et cinémas, nous trouvons ici des espaces de co-travail, de création pour start-ups et des offres de bien-être, ainsi que divers prestataires.

Coeur architectural doré

La nouvelle construction est non seulement un point de repère architectural dans ce qui est actuellement le plus grand parc scientifique et technologique de Suisse, mais aussi sa pièce maîtresse fonctionnelle. Le projet du bureau d’architecture Philippe Gilliéron l’exprime aussi bien en termes de forme et de volume que de conception de façades : avec son corps de plus de 100 mètres de long, le bâtiment d’une superficie de quelque 14 000 mètres carrés occupe un emplacement central et constitue le point le plus élevé de tout l’« Y-Parc » avec sa tour de six étages. La force de rayonnement centrale du bâtiment est également soulignée dans le sens abstrait par l’or rutilant des éléments de façade en aluminium anodisé, déjà perceptible de loin.

Sur le plan fonctionnel, le projet s’articule en deux parties reliées ensemble par un atrium entièrement vitré comme niveau de desserte. Tandis qu’une partie abrite les affectations pédagogiques et créatives, l’autre partie comporte des magasins et des bureaux.

Efficacité énergétique et esthétique transparente

De même que le bâtiment, en tant que lieu de formation de la relève, est orienté vers la durabilité, il remplit également cette exigence en termes énergétiques: outre une installation solaire sur le toit, un réseau d’îlot pour l’alimentation autonome et une installation de récupération de chaleur, les verres à triple isolation avec leur couche d’isolation thermique SILVERSTAR EN2Plus de Glas Trösch contribuent à la performance énergétique des bâtiments conformément à la norme Minergie P.

« Un défi particulier a été relevé dans la planification de l’atrium entièrement vitré », explique l’architecte dirigeant Mehdi Rouissi. « Il était important pour nous de mettre en évidence l’esthétique transparente de l’atrium en tant qu’élément de liaison des deux corps de bâtiment tout en respectant toutes les exigences en matière de protection thermique et solaire ».

Le triple vitrage isolant moderne se distingue ici par plusieurs points : la faible transmission de l’énergie solaire de la couche de protection solaire SILVERSTAR SUNSTOP Silver 20 T pallie la surchauffe de l’atrium pendant l’été, tandis que la couche d’isolation thermique SILVERSTAR EN2plus permet de réduire les pertes de chaleur en hiver. Ainsi, d’une part, la transparence maximale de l’atrium est maintenue sans impliquer le montage de stores.

D’autre part, la consommation d’énergie et l’émission de CO2 sont réduites au minimum en raison de la faible demande de chauffage et de refroidissement.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires