Quelques conseils pour réaliser des travaux de rénovation dans votre logement

Le temps faisant son œuvre, votre habitat devra un jour ou l’autre faire l’objet d’une rénovation ; Que ce soit pour réduire la consommation d’énergie, améliorer le confort intérieur ou encore valoriser le bien immobilier en vue d’une prochaine vente, vous pouvez toujours anticiper et entreprendre des travaux au gré de vos besoins. Pour réaliser la rénovation énergétique par exemple, vous bénéficiez d’une aide spécifique (MaPrimeRénov’).

Étape 1 : l’isolation

La première chose à faire consiste à vérifier l’isolation de votre maison ou de votre appartement. L’aspect isolation doit non seulement apporter davantage de bien-être mais également garantir une meilleure rentabilité à moyen long terme. La performance énergétique a en effet un impact direct sur le prix de votre bien à la vente comme à la location.

Pour se faire, vérifiez dans l’ordre, l’isolation de la toiture car la “perte de chaleur” peut atteindre les 30%. Isolez tout autant les combles, qu’ils soient aménageables ou non. Ensuite, les murs doivent être isolés, par l’extérieur si possible pour obtenir une efficacité maximale. Les murs concernés sont ceux qui sont exposés au nord et donc aux mauvaises conditions météorologiques. Plus l’isolation des murs est importante, moins ils se refroidissent rapidement. Un faible écart entre la température des murs et la pièce vous apportera un confort maximal. Il est aussi conseillé d’isoler le plancher en rez-de-chaussée si votre maison est bâtie sur un vide-sanitaire ou un sous-sol. Enfin, comme 10 à 15% de la chaleur s’échappe par les fenêtres, pensez à les remplacer par du double ou triple vitrage, si ce n’est déjà fait.

Étape 2 : la ventilation

L’installation d’un mécanisme de ventilation a pour effet de limiter les phénomènes de condensation et donc de la dégradation progressive des peintures et des boiseries (fenêtres, mobiliers, etc. ). L’air d’un logement mal renouvelé a également comme inconvénient majeur de concentrer divers polluants nocifs pour la santé qui sont aujourd’hui bien identifiés. Ce sont les composés organiques volatils (COV) constitués de peintures, de colles et autres produits de traitement du bois. Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) efficace qui a pour fonction de gérer les flux d’air (entrée / sortie) demeure indispensable pour ne pas dégrader l’habitat et nuire à la santé de ses occupants.

Étape 3 : le chauffage

Une fois les deux étapes précédentes (isolation et ventilation) finalisées, vous pouvez envisager de faire évoluer ou de remplacer le système de chauffage existant. Plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de votre budget. Selon l’Ademe, le chauffage représente 66% des consommations énergétiques d’un foyer tandis que la production d’eau chaude sanitaire atteint les 11%. Pour se chauffer et/ou produire de l’eau chaude, des systèmes autres que le gaz et le fioul s’invitent sur le marché. On trouve notamment la pompe à chaleur (PAC), le chauffage au bois et le chauffage solaire qui deviennent des dispositifs toujours plus performants, plus économiques et plus écologiques.

En conclusion, si vous voulez entreprendre des travaux de rénovation, il est utile de se poser les bonnes questions et de réaliser les actions dans l’ordre. D’abord, prenez le temps d’identifier les ponts thermiques, ensuite vérifiez que les différentes pièces (cuisine, salle de bain, WC, etc.) disposent d’une bonne ventilation. Et enfin, vous pouvez faire contrôler la vétusté et le rendement de votre installation de chauffage avant de savoir s’il faut en changer.

Crédit image : Unsplash

Partagez l'article

 

[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires