Les cellules solaires flexibles arrivent sur les toits

Avec un rendement de 11%, la compagnie californienne SoloPower a commencé à produire des panneaux solaires flexibles (CIGS) sur sa ligne de fabrication, dont la gamme a été spécialement conçue pour réduire les coûts de production et d’installation.

SoloPower utilise un procédé exclusif de galvanoplastie pour la fabrication de ses cellules CIGS (cuivre, de l’indium, du gallium et du sélénium) sur feuille métallique souple. Les cellules solaires sont ensuite placées dans un système d’encapsulation qui fournit une protection contre l’humidité et contre les agressions extérieures. Par ailleurs, le process de fabrication n’exige pas de salles blanches.

Comme les panneaux solaires en films minces de la firme peuvent être posées directement sur les toits plats, – sans cadres et sans racks supplémentaires – le coût global s’en trouve diminué d’autant.

"Nous nous sommes concentrés sur le développement de produits innovants, des modules légers, souples et robustes, ajoutant une valeur significative aux toitures solaires, aux installations montées au sol, et à l’émergence du marché PV intégré au bâtiment", a déclaré Arthur Rudin, Vice-président marketing chez SoloPower.

Les cellules solaires flexibles arrivent sur les toits

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
fredo

voilà qui va faciliter l’intégration du solaire dans les bâtiments. Reste à voir s’ils vont réussir à produire en quantité, l’exemple Nanosolar incite à la prudence.

Panneau solaire

Pour ma part, je trouve le rendement photovoltaique ridiculement bas. A voir si ça vaut le coup de faciliter l’installation photovoltaique mais de perdre en rendement…

Ju

“du gallium et du sélénium” N’est-ce pas polluant?

Ornaz

La revue Architecture Durable (été 2010) présente la possibilité de recouvrir une véranda avec une telle installation. Avantages présentés : transparence quasi totale, 90% de la chaleur absorbée ou réfléchie et…production de courant. Qui a déjà installé ce type d’équipement et que faut-il en penser? (agrément, fiabilité, coût…) Merci DR .