Poweo devient concessionnaire du barrage des Pradeaux

Poweo, le premier fournisseur alternatif d’électricité a obtenu la concession du barrage des Pradeaux.

Cette annonce fait suite à la signature d’un décret intervenu fin juillet sur "la mise en concurrence" des concessions des barrages hydroélectriques français.

Avec le barrage des Pradeaux localisé à Grandrif dans le département du Puy-de-Dôme (63), Poweo devient producteur d’électricité d’origine hydraulique. Ce barrage sera exploité en direct par Poweo, via le nouveau centre opérationnel ENR de Dijon, avec également un relais local pour les interventions d’urgence.

La concession de ce barrage – par Poweo – construit dans les années 1930 et géré jusqu’alors par la Société d’Energie électrique de Grandif prendra effet jusqu’en 2037. A noter que le groupe Dalkia (filiale d’EDF) est actionnaire minoritaire.

Le barrage d’une hauteur de 23 mètres et d’un volume de retenue de 2 hm3, possède une production annuelle de 7 gigawattheures (GWh) et alimente 1 500 foyers.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bem

Bonjour,La puissance annuelle ne serait t-elle pas de 7GW et non 7GW/heure ?Cdt

Joe

La puissance s’exprime en W (Watt), MW (Mégawatt), GW (Gigawatt), .. etcLa production électrique s’exprime en Wh (Wattheure et non pas Watt par heure), kWh (kilowattheure), GWh (Gigawattheure), .. etcDans le cadre de ce barrage, il s’agit surement :- d’une puissance installée avoisinant les 10  MW- d’une production électrique annuelle de 7 GWhCordialement,J. breton

Alainr

Quelques précisions pour Grandrif :hauteur de chute: 487 mètres sur plus de 5 kms de longaltitude barrage 1300 mdébit turbiné 900 litres/secondepuissance maximum instantanée : 2544 kwéquipement de 3 turbines Pelton  production annuelle 7 Gw  soit 7 000 000 kW La société concessionnaire du site est privée.

Momo

OK pour tous les renseignements techniques ….mais une PRODUCTION  , annuelle ou non , ne peut pas etre exprimee en GW ou KW qui sont des unites de PUISSANCE ….. Donc Joe doit avoir raison : puissance installee 10MW  ,  et production annuelle ( en 7000H / an de fonctionnement , ce qui semble logique )  7 GWheure . Cordialement

Jp du carladez

Le Barrage a une puissance de 4Mw Il tourne donc 1750h par an en équivalent pleine puissance (et à la demande), ce qui est à peu près le lot des Barrages du Massif Central. La disponibilité de cette énergie la rend indispensable à la stabilité de notre réseau électrique si jalousé par nos amis européens. Nous produisons beaucoup pas cher et avec une grande stabilité.Pour info :1750hX4Mw =7000Mw/H donc 7GW/h annuel

Jp du carladez

Désolé pour les unités il fallait lire 7OOOMwh soit 7Gwh.                             ……………………………………………………………………………………………………………………..                                           .

Momo

Merci pour les donnees et calcul ci-dessus …..   Effectivement , 10MW  x 7000H / an auraient donne 70GWh  , et non 7 comme indique  + haut par moi …. 1000 excuses !  

Nogaz76

Je suis habitant d’un petit village, Saint Jouin-Bruneval, à 5 kms d’Etretat, où Monsieur Beigbeder désire implanter un port méthanier afin d’alimenter ses centrales au gaz. Je suis élu dans ce village et nous nous opposons de toutes nos forces à ce projet ainsi que celui (toujours porté par POWEO !) de construction d’une centrale au charbon au Havre. Il m’est complètement insupportable d’entendre Monsieur Beigbeder parler d’énergie verte et de développement durable. Depuis quand le gaz et le charbon sont-ils propres ?   Certes les centrales au gaz sont moins émettrices de CO2 que d’autres centrales thermiques, mais c’est occulter tout les processus d’extraction du gaz, de liquéfaction (transformation en GNL) et de transport, qui sont fortement consommateurs d’énergie (donc émetteurs de CO2) et qui en outre provoquent une déperdition dans l’atmosphère de méthane, qui est un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le CO2 (cf article dans La Recherche, en mars dernier). La stratégie qui consiste à dire que POWEO c’est du vert est purement et simplement malhonnête. Si POWEO s’engage à faire à l’horizon 2012 25% d’énergies renouvelables,  cela veut dire qu’il fera 75% d’énergie d’origine polluante et émettrice de CO2!   Quand Monsieur Beigbeder parle de nécessité de diversifier l’approvisionnement énergétique de la France, qui est-il pour nous dire cela ? Qu’elle compétence a-t-il ? N’est ce pas à l’Etat d’en juger ? Or l’Etat ne soutient pas ces projets, car ils sont à l’opposé du texte de loi établi par le gouvernement (Grenelle de l’environnement) et voté à la quasi unanimité par les députés. Ce texte préconise de « réduire les besoins en énergie » et donc de diminuer la consommation énergétique, d’économiser les énergies fossiles, de développer les énergies renouvelables. Ce texte prévoit en outre « la taxation des consommations d’énergies fossiles ». On est donc très loin du discours de Monsieur Beigbeder qui aimerait voir fleurir ces centrales au gaz. Sa stratégie qui consiste à dire que c’est une nécessité pour la France tient de l’esbroufe. Un exemple frappant de ce mensonge est que son projet de port méthanier dans notre village n’a pas obtenu la dénomination de « Projet d’Intérêt Général » par l’Etat, et ce malgré les amitiés connues et le lobbying fait par Monsieur Beigbeder.   Ce Monsieur n’est pas du tout philanthrope, sa carrière parle pour lui. C’est un financier opportuniste, certes plutôt doué, qui cherche à profiter de l’ouverture du marché de l’énergie, comme il a profité de la bulle internet et comme il prévoit de profiter de l’ouverture du marché des transports ferroviaires. C’est le fruit (gâté) du capitalisme et de l’ultralibéralisme dont on découvre aujourd’hui les méfaits. S’il était honnête et réellement respectueux des générations futures, il ferait 100% d’énergies renouvelables, mais cela est beaucoup moins lucratif que le gaz…

8
0
Laissez un commentairex