Tempête : ERDF mobilise des moyens humains et techniques importants

Suite aux vents violents qui ont traversé la Normandie, la Bretagne et le Nord de la France, dans la nuit du dimanche à lundi, ce sont au total 75.000 foyers qui ont été privés d’alimentation électrique au plus fort de la tempête Christian.

Depuis dimanche soir, ERDF qui assurait déjà une pré-mobilisation en fonction des alertes météorologiques indique avoir mobilisé plus de 1.000 techniciens d’intervention sur l’ensemble des régions impactées.

Il a engagé d’importants moyens matériels pour intervenir au plus vite sur le terrain et cela malgré des conditions de travail extrêmes dues aux vents violents.

Selon le gestionnaire du réseau de distribution, lundi à 12 heures, il restait encore 42.000 foyers privés d’électricité : soit 18.000 en Bretagne, 16.000 en Normandie et 8.000 dans le Nord.

D’importants moyens humains et techniques ont été déployés : "5 hélicoptères ont décollé de Caen, Cherbourg, Dieppe et Morlaix pour aider les équipes sur le terrain." Par ailleurs ERDF a mobilisé ses équipes venant d’autres régions proches, notamment de Champagne-Ardennes, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Centre et Île-de-France pour renforcer les équipes sur le terrain.

Par ailleurs, dans le cadre du pacte électrique breton signé en décembre 2010, ERDF a annoncé hier qu’il apportera son concours lors de la seconde édition. En effet, ce pacte repose sur trois axes clés : "la maîtrise des consommations d’électricité, le développement des énergies renouvelables et la sécurisation de l’alimentation électrique."

Ainsi, grâce aux dispositifs de comptage, ERDF a indiqué qu’il contribuera à l’évaluation des opérations d’effacement et de production.

MAJ : 21h00

ERDF indique avoir rétabli à 21h près de 90% des clients privés d’électricité. Ceux-ci sont répartis de la façon suivante : 3.600 en Bretagne, 2.800 en Normandie, quelques centaines pour les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
77 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nature

Chaque hiver ,particulièrement dans le Massif central ,mais aussi dans les secteurs ventés de notre pays on rencontre le même discours épique d’ EDf,(ou ERDF) à la gloire de ses salariés lancés à la reconquête des lignes abattues .Une véritable épopée ,accompagnée d’images viriles. Simplement on préfèrerait voir ces lignes enfin enterrées, comme en Suisse ou en Autriche . Ces pays ,que l’on sache ,connaissent aussi de rudes chutes de neige , leur relief n’est pas celui de la Beauce, et le matériel n’y est pas gratuit. Moins d’autosatisfaction ,plus de réalisme et d’efficacité quotidienne serait préférable.

Bachoubouzouc

“Simplement on préfèrerait voir ces lignes enfin enterrées, comme en Suisse ou en Autriche . Ces pays ,que l’on sache ,connaissent aussi de rudes chutes de neige , leur relief n’est pas celui de la Beauce, et le matériel n’y est pas gratuit. Moins d’autosatisfaction ,plus de réalisme et d’efficacité quotidienne serait préférable.” De mémoire, ERDF enterre déjà 90% des nouvelles lignes qu’elle pose. Elle le fait, alors que le territoire français est nettement plus vaste et moins urbanisé que dans des pays comme la Suisse ou l’Autriche, où ces opérations sont nettement plus rentables. Elle réalise aussi des investissements significatifs pour enterrer les lignes existances et sécuriser au maximum le reste, au travers d’une politique assez ambitieuse : Elle effectue ces prestations et ces investissements tout en gardant le meilleur rapport qualité prix d’Europe, pour le plus grand bénéfice des consommateurs : Et en cas de tempête, les techniciens d’ERDF sont prêts à se mobiliser massivement, de jour comme de nuit et jours fériés, pour rétablir au plus vite le courant aux usagers. D’où cet article. Pour info, j’ai déjà vu des collègues anciens de la distrib faire 500 bornes pour aller donner un coup de main après des tempêtes. Au moins, il est certain que la gratitude ne vous étouffera pas.

Nature

Qu’ERDF engage des moyens importants pour rebrancher les ménages ,personne n’en doute.Que cette entreprise enterre les nouvelles lignes ,on le sait. Mais il s’agit des installations anciennes ,celles qui cassent. Et là ,il faudra attendre un siècle pour que l’enfouissement soit achevé à la cadence actuelle. Or il s’agit d’un service public ,bel et bien défaillant, quelle que soit la compétence des agents .La situation n’est pas nouvelle ,les ennuis perdurent. “42000 foyers sans électricité “,on ne se croit pas dans une économie avancée, à l’inverse d’autres pays alpins. Les images publicitaires, voire la propagande, ne changent rien à cet état de fait.

Bachoubouzouc

“Mais il s’agit des installations anciennes ,celles qui cassent. Et là ,il faudra attendre un siècle pour que l’enfouissement soit achevé à la cadence actuelle.” Qu’est ce que vous en savez, vous avez fait les calculs. “Or il s’agit d’un service public ,bel et bien défaillant, quelle que soit la compétence des agents .La situation n’est pas nouvelle ,les ennuis perdurent. “42000 foyers sans électricité “,on ne se croit pas dans une économie avancée, à l’inverse d’autres pays alpins.” Pourtant le graphe que j’ai cité plus haut montre qu’en termes de temps de coupure moyen, la France est sensiblement au même niveau que l’Autriche, pour un coût deux fois moindre. Je sais bien que le french bashing est un sport national, mais là vous devriez arrêter les conneries.

Nicias

Il peut être moins cher de réparer que d’enterrer (ce qui par ailleurs coûte bien plus cher à réparer même si c’est moins souvent).

Surcouf 23

A Chelya: avant de raconter n’impote quoi, je vous propose de venir faire un tour aux US… je travaille dans la conception, l’installation de cogénération, centrales électrique etc aux US, les campus américains sont nos coeurs de cibles. Il y a peut être 2-3 campus capables de ça, le reste c’est la gabégie la plus complète. Princetown est l’exception la plus complète dont tout le monde parle (c’est aussi plus facile à financer quand vos étudiants payent 50’000$/an… ). La majorité des universités auxquelles nous parlons dans le Nord Ouest des US ont perdu l’alimentation pendant 2-3 jours pour Sandy, et à chaque tempête c’est le même topo. Raisons principales, il n’y a quasi aucune ligne enterrée aux US, les transfo sont accrochés sur les poteaux (les fameuses “poubelles”) etc… donc les hôpitaux, les Universités, les data center, l’industrie pharmaceutique se protègent avec des cogénération capables de fonctionnement “iloté”. Et tout ça avec une électricité plus chère qu’en France. Je pense qu’il vaut mieux avoir un réseau solide, qui protège l’ensemble des industries, qu’un réseau pourri et une multitude de petits réseaux capable d’ilotage pour ceux qui peuvent se le permettre< En 23 ans en France, j'ai perdu la tension peut être 5 à 10 heures, en incluant la grande tempête de 99 (en habitant à la campagne), aux US en 3 ans j'ai largement dépassé ce total en habitant en plein centre ville. Quasiment tous mes collegues qui n'habitent pas en ville ont un groupe électrogène chez eux… ça donne une idée.. à la décharge des électriciens locaux, la densité de population est bcp plus faible qu'en France. Je pense connaitre mieux que bcp de monde sur ce forum la situation des infratructure élec aux US, le réseau français à côté c'est le grand luxe. Ca s'applique aussi à la DDE d'ailleurs…

Nature

Source: “la vie des réseaux”M.B.Lassus alors Directeur Gl Adjt /ERDF 2012 seront enfouîs 5000 Km./an sur les 1200000 Km.de lignes sont enfouîs 470000 Km. Restent donc à enfouir 730000 Km Soit :durée prévisible 146 ans (730000/5000) On a vu plus efficace.

Sandine

Un article qui a le mérite de montrer une entreprise public de distribution avec des moyens nationaux qui peuvent venir en solidarité des territoires ; ERDF peut être critiquée sur certains élements de transparence vers les collectivités locales (concession par exemple), mais est difficelement attaquable sur ses compétences, ses hommes et sa capacité à mobiliser dans ces moments de tempête. Pour ce qui concerne les investissements dans les lignes souterraines, pourquoi pas, mais à quel prix ? le tarif régulé, le TURPE sont bas, et les français ne sont pas prêts à payer plus semble t il pour améliorer la qualité d’alimentation à travers l’enfouissement des lignes. Pour ma part, côté FNCCR, je souhaite effectivement que le TURPE puisse être valorisé différement, la question des actifs régulés reste cependant entière et posera sans doute des questions dans TURPE 4, en espérant que les positions défendues ne retardent pas davantage certains investissements sur le réseau. Quant à des discussions sur les microgrids – au delà du économique discutable de réseaux indépendants et non interconnectés – la maintenabilité, la modernisation, le dépannage de ce type de réseau dans la durée sont autant de questions qui nécessitent des réflexions abouties, bref sans tomber dans le cliché R&D, les microgrids présentent aujourd’hui un intérêt limité.

Sicetaitsimple

Pour le premier point, c’est le moins qu’on puisse espérer d’une entreprise qui jouit d’un quasi monopole national, pouvoir mobiliser des moyens hors de la zone directe d’un évenement climatique. C’est de mon point de vue, malgré les “revendications” des “territoires”, un des principaux freins aux réelles décisions.Le jour où la grande tempète passe, la régie de distribution trépasse….c’est arrivé en 99. Sur le reste, tout-à-fait d’accord.

Dan1

A Surcouf 23. “Je pense connaitre mieux que bcp de monde sur ce forum la situation des infratructure élec aux US, le réseau français à côté c’est le grand luxe.” Si vous parlez de réseau de distribution, je pense que votre conclusion est la bonne. Le réseau US ressemble souvent à un infernal emmêlement de câbles avec des repiquages partout et c’est un véritable bonheur pour les écureuils équilibristes qui y voit là des voies de circulation ludiques. Bon, mais les électrons finissent par trouver leur chemin !

Sicetaitsimple

“Bon, mais les électrons finissent par trouver leur chemin !” C’est bien la peine de prendre des précautions oratoires! (29/10 à 19h20)

Sicetaitsimple

Je partage l’avis de Surcouf 23, et l’ai déjà exprimé plusieurs fois sur Enerzine en parlant “parfois de réseau de pays sous-développé”, par exemple ici, très grand moment sur Enerzine (Battle of the grids) (21/0/11 à 15h29): C’est d’autant plus surprenant que les épisodes cycloniques reviennent très régulièrement, mais c’est comme ça… Ca explique effectivement comme le souligne Surcouf l’équipement en moyens de production autonomes d’un certain nombre d’industries. Bref ce qu’on retrouve ( groupes electrogènes,…) dans un certain nombre de pays , même si là ça peut être une Bloombox soit disant verte ( bonjour Lionel).

Sandine

@Sicétaitisimple Le réseau des Etats Unis, à part dans les villes de l’Est, est vieillissant, peu adapté à la modernisation, largement aérien. Effectivement le réseau électrique français est en très bon état à côté. Je partage rigoureusement le même avis que vous: les régies en situation de crise ne peuvent pas être aussi solides qu’ERDF, peu importe leur taille, même les grosses n’y parviennent pas.L’économie de la distribution pour les grosse est en outre favorable, quand les petites ne bouclent pas leur mois (tarif de cession oblige). Ce qui je reproche à ERDF n’est pas celà, c’est de dresser des bilans comptables & techniques à la maille des concessions, au dela des comptes rendus annuels de concession. Sur le reste, je ne fais pas partie de ceux qui critiquent sans rien proposer à côté de viable, dans le souci de l’intérêt général, avec des moyens que j’estime limité à travers le TURPE (ERDF fait partie des distributeurs les miens bien rémunérés de l’Europe pour une qualité les meilleures, on peut toujours critiquer la productivité de ces gens là, encore faut il avoir des arguments factuels et chiffrés). La FNCCR a émis des recommandations, et ce qui semblait encore impossible il y a quelques années, nous avons signé un accord avec ERDF montant le bien fondé de notre attachement à une distribution électrique forte, avec un service public respecté, et avec notre volonté de poursuivre sereinement (et non sans concertation comme nos voisins allemands) la transition énergétique, c’est pourquoi d’ailleurs nous travaillons avec d’autres concessionnaires, et nous souhaitons également conserver des ELD en France à côté d’un distributeur national dans le respect des organisations historiques.

Sandine

@Sicétaitisimple Le réseau des Etats Unis, à part dans les villes de l’Est, est vieillissant, peu adapté à la modernisation, largement aérien. Effectivement le réseau électrique français est en très bon état à côté. Je partage rigoureusement le même avis que vous: les régies en situation de crise ne peuvent pas être aussi solides qu’ERDF, peu importe leur taille, même les grosses n’y parviennent pas.L’économie de la distribution pour les grosse est en outre favorable, quand les petites ne bouclent pas leur mois (tarif de cession oblige). Ce qui je reproche à ERDF n’est pas celà, c’est de dresser des bilans comptables & techniques à la maille des concessions, au dela des comptes rendus annuels de concession. Sur le reste, je ne fais pas partie de ceux qui critiquent sans rien proposer à côté de viable, dans le souci de l’intérêt général, avec des moyens que j’estime limité à travers le TURPE (ERDF fait partie des distributeurs les miens bien rémunérés de l’Europe pour une qualité les meilleures, on peut toujours critiquer la productivité de ces gens là, encore faut il avoir des arguments factuels et chiffrés). La FNCCR a émis des recommandations, et ce qui semblait encore impossible il y a quelques années, nous avons signé un accord avec ERDF montant le bien fondé de notre attachement à une distribution électrique forte, avec un service public respecté, et avec notre volonté de poursuivre sereinement (et non sans concertation comme nos voisins allemands) la transition énergétique, c’est pourquoi d’ailleurs nous travaillons avec d’autres concessionnaires, et nous souhaitons également conserver des ELD en France à côté d’un distributeur national dans le respect des organisations historiques.

Lionel-fr

On va dire que le réseau français est plus “propre”, moins de cables qui pendouillent et mieux sécurisé. Maintenant , j’aimerais que Surcouf23 nous dise comment il a monté son business avec les “campus comme coeur de cible” deux chasses gardées gouvernementales en France, sans prendre sa carte CGT, CFDT, sans se retrouver inondé de tracts qui expliquent pourquoi les énergies non-nuke sont complètement idiotes, avec interdiction de PENSER autrement. Ok le réseau US prend l’eau. Mais quand il explose et que tu es une petite boite spécialisée, ON T’APPELLE pour venir le réparer. Par où commencer pour expliquer à qul point avec un business pareil, tu serais chomeur en france et surtout que tu aurais vraiment intéret à la fermer si tu veux retrouver un job dans ta partie avant de mourir … Alors quoi, une génératrice à essence coute 200 euros en france et l’essence 1.53 euros par litre. Bien sûr , personne n’en a pour son résidentiel et quand une méchante tempète frappe , le contenu des congélos est foutu puisque EDF s’occupe de tout. Et où donc a-t-il déniché ce terme : “ilotage” ? il n’est pas dans le petit robert de l’énergie française , à part l’armée, l’ilotage est interdit sur tout le territoire. Il est formellement interdit à tout producteur de vendre de l’electricité à un tiers à l’exception d’EDF. Ce mot n’existe pas, il n’est même pas un lueur dans les yeux de celui qui le prononce, l’ilotage est un délit sans nom, pourquoi nommer quelque chose qui n’existe pas ? Ah vous installez une machine electrogène ? donc je suppose que vous avez un contrat de rachat avec EDF car sinon vous êtes un bandit, point barre. Votre boite sera saisie, vos biens mal acquis confisqués, vous avez le culot de prétendre posséder quoi que ce soit alors que vous n’êtes qu’un trafiquant d’electricité qui fait crever de braves salariés français ? Vous ne possédez rien, juste les fringues que vous portez et à condition qu’elles ne soient pas de marque trop voyante. Je me demande pourquoi j’adresse la parole à un bandit d’ailleurs, bienvenue au pays surcouf, tu reviens quand ??

Sicetaitsimple

Effectivement j’imagine que c’est un autre sujet d’inquiétude pour les ELD. Le jour où elles devront payer le “vrai prix” de l’énergie pour leurs tarifs régulés, elles vont certainement voir débarquer les fournisseurs alternatifs de façon assez agressive. Et là ça va devenir très dur, perdre à la fois de la marge et des parts de marché sur l’énergie, si faut juste vivre sur la part distribution….

Sicetaitsimple

En termes “electriques”, “ilotage” signifie “maintien en fonctionnement dans le cas d’une coupure de réseau”, rien à voir avec de la vente à vos voisins. En anglais, ça donne “house load operation”. Bref, votre disjoncteur d’arrivée s’ouvre et vous vous auto-alimentez jusqu’à ce que le réseau revienne. Toutes les grandes centrales ( par exemple) sont concues comme ça. Elles restent en cas d’incident réseau en fonctionnement à basse charge en alimentant uniquement leurs auxiliaires et sont donc prêtes à réinjecter de l’électricité sur le réseau dès que celui-ci redevient disponible. Ca va mieux avec l’explication?

Lionel-fr

En pein à coté.. L’article envoyé par chelya auquel Surcouf fait référence précise explicitement qu’il n’est pas question de “backup generators” mais de “microgrids” car les générateurs risquent de “ne pas démarrer ou tomber en panne de fuel” Il s’agit de GRiD , littéralement “réseau” ou encore : mutualisation de la génération électrique à l’échelle d’une communauté géographiquement compatible, qui tombe frontalement sous le coup de la loi française Donc la compréhension que vous faites du terme ” ilotage ” que surcouf avait lui-même approximé afin de se faire comprendre puisqu’il ne le pratique pas en contexte francophone, est mauvaise linguistiquement, mais aussi une aberration technique, devant ou derrière le disjoncteur, c’est une zone de votre cerveau français qui s’est nécrosée et que vous devriez essayer de sauver en vous expatriant comme surcouf l’a fait pour raisons professionnelles et comme je l’ai fait aussi Le deal est clair : 1. Surcouf revient, il retrouve son réseau à la naphtaline frouchouillarde mais il devient chomeur pour des années. Syndrome du retour au bled : quelques visites chez un psy qui sait ce que ça veut dire. 2. il reste aux US , fait sa vie là bas sans rien changer et ne revient chez les ancetes que pour les mariages et les enterrements 3. il monte en puissance dans sa boite et revient en europe pour négocier comme technico commercial. Dans ce cas il peut espérer qu’à l’occasion d’un projet de long terme, il pourra “s’expatrier à l’envers” et travailler avec son vieux monopole Devinez pourquoi il envoie des fleurs à son beau vieux réseau français ? la réponse est en 3. J’en suis deux étapes plus loin que lui mais le pari a en partie fonctionné pour moi. En revanche je n’ai jamais pu supporter le retour au bled et j’ai continué mon business d’expat’ sans jamais rapatrier en terre françoise soumis aux lois féodales que j’avais quitté plus tôt L’option 3 fonctionne donc mais il faut accepter de ne plus jamais avoir un pays vraiment à soi, dans le cas de surcouf , je crois que c’est déjà le cas. N’oubliez pas le soutien psychologique pour le retour au pays, vous ferez l’économie d’une dépression !

Lionel-fr

j’ai oublié une option importante pour un expat : 4. retour au pays, soutien psychologique et trouver un job salarié chez un sous traitant un une grosse PME. Ca marche ! le seul vrai problème est la réintégration Et enfin : 5. Partir avec sa famille (conjointe) dans un pays tiers : GB, NL, GER, ES, IT, SE …. qui rapproche du bled sans s’exposer au syndrome de Cabrel : “il s’est brulé les yeux” Je ne connais pas de 6eme scenario viable et de toutes façons il faut être très précautionneux dans le choix qu’on fait car vraiment ça fait des dégâts, je vous aurai prévenu Bon le réseau français est pas mal mais il coute tellement cher qu’on ne peut absolument pas le financer autrement qu’en écrasant l’économie et le PIB du pays entier. Voilà le dilemme et il n’est pas pret de changer

Sicetaitsimple

Vous pourriez peut-être arréter avec vos histoires de “cerveau nécrosé”, ça peut paraitre amusant une fois mais à force vous devenez ridicule. Bon alors, un campus. Bah un campus c’est alimenté par une alimentation electrique générale, les étudiants ne sont pas titulaires d’un abonnement d’électricité personnel en général. Boum, Sandy. black-out. Mais tel Tarzan , Ted surgit and ” began checking the school’s big natural gas-fired turbine generator. Serving 12,000 students and faculty, the generator routinely supplies all the school’s heat and hot water and half its electricity – the rest usually coming from the local utility.”After a few minutes in the dark, Mr. Borer flipped switches that restored power to much of the campus including one dining hall, the dormitories, and all the critical lab experiments. Some classrooms and administration buildings remained dark”. Il a réussi à coupler la turbine à gaz, c’est un héros! Merci Ted! Il nous en faudrait des gars comme ça en France! So what?

Sicetaitsimple

Ah oui, c’est vrai, coupler un engin quelqu’il soit sur un réseau mort un peu costaud nécessite de l’avoir prévu à l’origine, il faut que les charges aient été découplées au préalable et procéder à un “reloading” progressif sinon la “bête” risque de caler. Mais ça c’est du “smart grid” des années 50 ( 1900, pas 2000)!

Sicetaitsimple

Je ne sais pas si à l’université de Princeton ils ont un Département de Génie electrique, mais voilà deux beaus sujets d’étude au cas où il y en aurait un: “Implémenter sur le campus un système de délestage qui fasse que la turbine reste accrochée en cas de perte réseau afin que Ted n’ai pas à aller ouvrir et fermer manuellement des disjoncteurs avec sa lampe torche”….. ” Prévoir un système de couplage automatique et de relestage progressif au cas où le premier sujet n’aurait pas été correctement traité”. Ce qui est embétant c’est que si ça marche, ça met fin à “la légende de Ted”.

Sandine

La question des obligations d’achat n’est pas connectée directement à celle de MicroGrid. Ce que j’entends par microgrid c’est un réseau “autonome” capable de produire sa propre énergie, non connecté à un réseau “extérieur” au microgrid, une sorte d’autosuffisance, en temps réel. Ce qui exister, à quel cout ? comment gérer l’évolution de la charge ? la maintenance des outils de production ? ou encore tout simplément les aléas de fonctionnement ? La logique d’interconnexion avec le reste, avec “l’extérieur” redevient techniquement judicieuse. Mais alors quel “abonnement” pour cette liaison ? L’argument microgrid est magique à condition d’avoir un stockage énergétique, et de pointe avec des délais de couplage au réseau électrique quasi immédiat, ce stockage doit être fiable (entendez disponible), etc… Pour l’heure, la réalité économique impose la prudence.

Lionel-fr

Ben si tu installes 2kwc de pv sur le garage et que tu branches la sortie de l’onduleur sur une prise, tu fais de l’ilotage !! Plus sérieusement, à l’époque où on a décidé de donner des proprités par la loi, on maitrisait juste la technologie des interrupteurs et de la machine à écrire. Aujourd’hui un simple controleur permet à votre ordi portable de continuer à fonctionner quel que soit le branchement ou le débranchement de l’alim. Cette application est tellement bète que plus personne n’en parle depuis 1992. Tout le monde a juste pris l’habitude de brancher l’alim si possible et de surveiller la petite icône en bas à droite de l’écran , c’est tout Et on ne s’est pas arrèté à la sécurité d’alimentation, tout le monde sait modifier le profil d’energie de son portable , définir les timeout’s d’extinction de l’écran, du disque dur, veille ou veille prolongée.. Ca parait tellement extra terrestre quand on parle à des français, presque incongru si on se réferre aux capacités de l’industrie française à implémenter ce genre de choses. Par contre les bureaux d’études français le maitrisent, simplement on sous traite la fab’ à l’étranger , cette question n’est jamais posée , il est complètement inimaginable de confier une telle fabrication à un sous traitant français, ça l’a toujours été et à vous entendre , ça le sera toujours. Il y a bien quelques prestataires haut de gamme comme Thales ou le vieux thomson en son temps qui s’y soient essayés, mais depuis une dizaine d’années, les secteurs militaires et spatial on laissé tomber la fabrication en interne de mauvaises copies de produits disponibles dans le commerce. Un bon exemple est l’ordi portable ou la téléphonie mobile (qui est à la base de la majorité des sytèmes embarqués un peu pointus, et ça ne va pas changer de sitôt) Le résultat aurait pu être salutaire, les français auraient pu nouer des partenariats “solides” et admettre que certaines technologies n’ont aucune origine française mais pourraient le devenir un jour… Archos essaye de le faire, mais Archos n’est pas presataire de l’état , il est méprisé du secteur public qui s’enferme dans le déni de son complexe de cancre numérique. Et soudain : un nouveau président tout neuf se fait élire et pose des questions de potache :” pourquoi on sait pas faire ceci ?? ” “ca lui passera”.. et effectivement, comme par magie , le nouveau président devient un vieux président et ne pose plus de question embarassantes.. Ca fait maintenant 3 président que le pays fonctionne comme ça et je serai étonné que le prochain ne suive pas exactement le même chemin

Sandine

…il y a juste une réalité physique, les réseaux à l’extérieur de l’ultra microgrid géré par un microcontroleur que vous indiquez…c’est le courant continu associé à une batterie pour le cas d’un PC… Ainsi, sauf à dire que tout ce qui se passe à l’extérieur de l’ultramicrogrid de la maison isolée non interconnectée est un courant continu, ceci n’a aucun sens. Français ou pas, je ne connais encore pas de réseau “extérieur” fonctionnant en continu.

Lionel-fr

Bien que je devine un agacement derrière votre question, je vais quand même y répondre sans jackasser car elle soulève un point intéressant. Donc, on pose en préambule que les systèmes sont intelligents et notamment capable d’arbitrer le réseau afin de ne pas alimenter un département entier avec un groupe 3kw .. je n’ai pas de réponse d’ailleurs sur ce point. Comme il ne revet aucun caractère de probabilité en France, je peux encore moins dire comment on limite les points d’acces. Cela dit, les générateurs actuels délaissent l’ancien modèle mécanique ou on fait tourner le moteur à régime fixe pour obtenir du 50Hz Ce système ne permet pas d’adapter le régime à la consommation réelle ou autrement dit , vous consommez autant de fuel pour une ampoule que pour un four chaleur tournante. Pour résoudre ce problème on redresse le courant en sortie d’alternateur, cette opération vous laisse assez libre de choisir la tension de travail. L’intensité du courant sera donc directement issue du couple du moteur ou turbine et donc de sa consommation de fuel. Et on ajoute un onduleur pour le 50Hz qui n’est donc plus dépendant de la vitesse de l’arbre moteur. Admettons que vous ayez un circuit de secours incendie comme dans les immeubles, vous pouvez aussi le surdimensionner pour envoyer du continu dans la mesure du possible. Inutile de me rétorquer les limites , je les connais mais en tous cas vous avez une source de courant, libre à vous de l’utiliser telle quelle avec du matériel de bateau ou de camping car, ou bien de mettre un onduleur. Ensuite pour respecter le notion d’ilotage, la production locale (230vAC) devra bien obéir à une logique de commande, et c’est là que le numérique me semble important. En effet , la fréquence 50Hz est constante pour les raisons évoquées plus haut, la tension également puisque le circuit de mise sous tension fera son travail mais que va-t-il se passer si la consommation dépasse la production ? Ca dépend largement de la logique de commande. Maintenant comme Surcouf est muet comme une carpe , je n’en sais pas plus que vous. Si vous avez une idée , donnez là De toute façons , c’est une sorte de synthèse entre la portée du réseau, sa missibilité avec d’autres moyens de production voisins et la logique de transport, et le résultat est : une logique de commande

Sandine

Sur les aspects techniques: je m’interroge également la disponibilité de l’exploitaiton d’un système (hors incident) “onduleur (s’il y en a un dans une logique d’une partie de l’installation qui fonctionne en alternatif, et non pour l’interconnexion qui n’existe pas) / batterie / microcontroleur (pour l’équilibre)” par rapport à la disponibilité d’un bout de câble (hors incident). Je m’interroge aussi lorsque la batterie est en panne ou vide comment on fait ? On se connecte finalement au réseau “extérieur” ? quid ? Je m’interroge aussi sur le dimensionnement de cette batterie ? Un jour décide pour une raison propre d’installer un équipement plus énérgivore qu’initialement prévu, comment on fait ? qui paie ? Au final, bien que la technique puisse apporter des solutions, je n’en doute pas, elle suppose un savoir faire complexe, des modifications contraignantes (exemple comment gérer les sites industriels, le transport électrique…), ainsi la question économique reste entière. Je connais pour ma part plutôt bien les systèmes insulaires pour avoir étudié des cas symboliques dans le cadre de mission dans les DOM : Je suis parti en mission pour tenter de trouver des solutions à un cable qui avait “cassé” à la Désirade (Archipel de la Gaoudeloupe) ce câble reliant cette petite ile à l’Archipel. La petite Ile était privée par moment d’électricité pour des contraintes d’équilibre notamment à la pointe. Des groupes électrogènes avaient été installés, des scénarios d’équilibre avec actions sur la consommation ont été dans un premier temps envisagés en antichambre: Les groupes activistes étaient là pour défendre “l’indépendance électrique de l’Ile”, les mêmes qui défendent d’ailleurs l’indépendance tout court de l’Ile. Et un jour soit environ 20j après l’incident, les mêmes qui défendaient les microgrids, et les équilibres locaux, ont dit “finalement une interconnexion avec l’Archipel présente de meilleure garantie de disponibilité pour garantir l’équilibre, la maintenance, et les éventuels variations de consommation dans la durée.” En conséquence, tout le monde était d’accord, un nouveau câble a été déroulé. Je conserve ce souvenir en tête, il vaut ce qu’il vaut, mais rappelle au sens commun du bien fondé des connexions et à leur développement. Français, ou ailleurs, ce concept de microgrid indépendant me pose question sur le plan sécurité d’approvisionnement et sur le plan économique dans la durée. Pour l’heure, sans stockage (autre que chimique !), même avec une interconnexion accrue de réseau, je me pose des questions peut être ai-je tort, je n’ai pas encore vu ce type de réseau industriellement réellement existants, sans interconnexion.

Sicetaitsimple

“Cela dit, les générateurs actuels délaissent l’ancien modèle mécanique ou on fait tourner le moteur à régime fixe pour obtenir du 50Hz .Ce système ne permet pas d’adapter le régime à la consommation réelle ou autrement dit , vous consommez autant de fuel pour une ampoule que pour un four chaleur tournante.” . Gloups! Faut quand même le lire pour le croire! Enfin, on a progressé quand même par rapport il y a quelques temps puisque le 50Hz ne semble plus faire débat. “En effet , la fréquence 50Hz est constante pour les raisons évoquées plus haut, la tension également puisque le circuit de mise sous tension fera son travail mais que va-t-il se passer si la consommation dépasse la production ? ” Ah oui, que va-t-il se passer? Voilà une bonne question? Enfin, bienvenue dans une transition énergétique à base de groupes electrogènes de chez Casto.

Sicetaitsimple

“la production locale (230vAC) devra bien obéir à une logique de commande, et c’est là que le numérique me semble important.” Enfin une révélation, voire une illumination! Grâce aux réfléxions de Lionel, il apparait que pour maintenir la fréquence et la tension d’un réseau ( quelque soit sa taille d’ailleurs), il faut des “logiques de commande”. Je ne regrette pas de m’être connecté, quoique Français je me coucherais un peu moins bête ce soir.

Lionel-fr

Je suis d’accord avec vous sur le constat mais à un moment donné, il faut lancer les dés.. Si le concept est trop flou , il nous appartient de la cadrer peu importe les quolibets de 6ct et tous ceux qui n’apportent aucune information concrète. A un moment , il faut le faire malgré tout. Histoire de cadrer un peu : je serais tenté d’admettre que le réseau 230VAC va directement chercher sa tension sur un transfo. C’est à dire que si un second “ilôt” se forme quelque soit sa position , il devra tirer une ligne distincte sur le transfo, libre aux gestionnaires de définir plus tard à quelles conditions on peut interconnecter ces lignes. Mais pas de MT ni de liaison avec les quartiers alentour qui devront avoir leur propre segment BT avec ou sans ilotage. Ensuite on distingue deux cas sur le réseau MT : 1. dispo, 2. pas dispo Maintenant, si mon ilot se trouve dans le quartier scientifique, je serai peut être tenté d’exporter ma production vers l’hopital qui se trouve au delà de mon transfo, mais aussi, l’hopital peut souhaiter sauver les médicaments réfrigérés dans les pharmacies de la ville…. C’est ce point qui me semble assez crucial. Comme vous dites , il faut payer et si un plan d’urgence sanitaire peut trouver un financement alors le risque est réel, celui ci doit être cohérent pour trouver son financement. Mais cette logique de financement mutualisé entre en conflit avec l’évolution naturelle des techniques qui plaide plutôt pour des moyens de productions localisés là où la valeur ajoutée le justifie (datacenters, banques..) Pour ne rien simplifier le besoin fondamental des utilisateurs est surtout de sauver le contenu de leur congélo et avoir un minimum de lumière ainsi qu’un moyen pour s’informer et recharger son mobile Donc le monopoly du jour distribue des casquettes de pompier, ambulancier, médecin, pharmacien, sysadmin, étudiant, banquier, riche propriétaire, chef de pme …. et ensuite tout le monde s’écharpe comme des malades pour grapiller les quelques kw disponibles…. C’est donc un joyeux chantier Au demeurant, les piles à combustibles statiques , le solaire, le petit éolien sont autant d’îlots bien réels qui deviennent complètement inopérants en cas de gros blackout à cause de … la source de fréquence 50Hz dont les onduleurs ont besoin pour se synchroniser. Faute de cette source que j’appellerais , “oscillateur maitre” rien ne fonctionne et meme avec 10kwc de panneau on ne pourra même pas recharger un téléphone , EDF s’occupe de tout , je vous le dis !! La définition d’un ilot n’est donc pas la bonne, il ne s’agit pas d’une communauté géographique mais d’une communauté qui a de quoi payer ! hein..

Sicetaitsimple

C’est-à-dire que votre prose est tellement à coté de la plaque ces temps-ci (relisez-vous ci-dessus) que je ne vois pas vraiment d’autres moyens d’intervenir. Quid de la “Légende de Ted”?. Je ne vous entends pas, après une sortie mémorable sur une pauvre source citée par Chelya, revenir sur le sujet. C’est d’ailleurs d’autant plus surprenant de votre part que vous nous avez souvent mis en garde contre ce qui peut trainer sur le Web, vous ne devriez pas y croire dur comme fer parce ce que c’est une source Chelya. “The Christian science monitor”, c’est votre référence? Vous avez jeté un oeil aux autres articles de ce site? Quant à vos délires sur l’expatriation et la France, on se demande bien quel est le rapport avec le sujet. Je ne suis pas sûr que le plus malade ( car vous me recommandez souvent d’aller voir un psy) soit vraiment moi, mais bon. Comme c’est mon jour de bonté, je vous recommande une loi de commande assez universelllement adoptée,qui marche bien et qui est libre de droit, c’est: P=C ( Production = Consommation).

Lionel-fr

Ca fait 5 posts que vous consacrez à porter des jugements – la seule chose que vous sachiez faire à part hurler avec les loups, je vous imagine assez bien au temps médieval dans les caves de chateaux faire expier leurs fautes aux pauvres pécheurs de l’inquisition. Je vais faire court, je n’ai ni besoin d’un choeur pour hamoniser mes posts que d’un aboyeur qui fustige systématiquement ce que je dis, en particulier quand il se réfère à une prétendu raison raisonnable qui ne concerne que lui, son enfance maltraitée, ses parents alcooliques qui le battaient et la misère de son origine qui m’indiffère complètement Allez vous faire psychanalyser ailleurs que sur un forum sur l’énergie et arrètez de me lécher les bottes, ça fera des vacances à tout le monde.

Sicetaitsimple

“Maintenant, si mon ilot se trouve dans le quartier scientifique, je serai peut être tenté d’exporter ma production vers l’hopital qui se trouve au delà de mon transfo, mais aussi, l’hopital peut souhaiter sauver les médicaments réfrigérés dans les pharmacies de la ville…. C’est ce point qui me semble assez crucial.Comme vous dites , il faut payer et si un plan d’urgence sanitaire peut trouver un financement alors le risque est réel, celui ci doit être cohérent pour trouver son financement.” Ceci sans aucune coupure, c’est un extrait in extenso. Avant d’aller attaquer mes parents alcooliques en justice, est-ce qu’un seul lecteur d’Enerzine peut me dire si il y comprend quelque chose? C’est en fait assez crucial…..On attaque pas ses parents comme ça….

Ghaby

Eh bien,à la lecture de tous les posts de Lionel-fr, très agressifs à votre égard et incroyablement délirants à différents niveaux: J’ai beaucoup de mal à me défaire d’une certaine impression de malaise,comme si l’on avait à faire à une sorte de curieux psychopathe échappé d’un cabanon. Une expérience vraiment désagréable de quelque chose qui a beaucoup avoir,en tous cas, avec l’univers psychatrique. Un vrai gros malaise,particulièrement désagréable…Vraiment…(En plus,c’est lui qui vous traite de fou..). Voilà !!!

Sicetaitsimple

Je vous remercie de votre analyse et de votre soutien, mais je ne souhaite pas que ca devienne un concours du plus “fou”. La question etait simplement “est-ce quelqu’un comprend quelque chose” à l’extrait que j’avais fait des propos de Lionel, en termes purement “techniques”. Je pense qu’il vaut mieux clôre là ce débat (pas avec vous, avec Lionel). Merci, et bonne soirée.

Dan1

Je ne suis pas spécialiste des pathologies rares, mais je constate que Lionel à une forte tendance à diluer ses pensées dans une prose extensive dont le fil est difficile à suivre même avec une attention soutenue. Dans ce cas, la lecture en diagonale est un bon moyen de saisir l’essentiel sans se noyer. Je constate également un goût plus prononcé pour la provocation que pour l’argumentation bien étayée : Je ne sais pas si c’est pathologique, mais il semble plus être dans le pathos que dans le logos !

Dan1

Je dois préciser que, diagonale ou pas, il est assez fréquent que je ne comprenne pas une grande partie de la prose Lionelesque… la quantité ne fait pas la qualité.

Lionel-fr

rassurez vous je n’ai pas vraiment cure de vos jugements. Surcouf fait de la lèche à son pays natal car il aimerait y revenir et profiter de son expérience américaine ce à quoi il est honnète de lui dire qu’il ne trouvera pas car ces métiers ne sont pas accessibles pour lui. Ensuite il y a le cas de Simplet qui répond à des posts qui ne lui sont pas destinés. Si je m’adresse à sandine , c’est plutot à lui de faire des commentaires, ce qu’il a fait d’ailleurs. Et de façon intéressante, c’est quelqu’un qui sait de quoi il parle et si la notion d’insularité lui est peu familière, il a quand même travaillé dessus Maintenant si vous avez lu ma prose , c’est que ça vous a interessé, de même que m simple , dans le cas contraire , il existe un site sur lequel je ne poste rien, si vous voulez faire autre chose , surtout n’oubliez pas cette adresse : google.com ! Les opinions profondes de simplet parfois , ça agace, parfois ça énerve quelqu’un de complètement incompétent techniquement qui passe son temps à donner des bons et des mauvais points à longueur de forum. Je ne veux pas des bons points du roi des parasites

Fernand

à Sicetaitsimple Vous me donnez l’occasion de vous répondre ! Je lis souvent avec intérêt Enerzine, et je suis vraiment stupéfait de la logorrhée (je pense que c’est le mot exact) de votre interlocuteur, et de la patience et de la retenue dont vous faites preuve pour lui répondre. Je ne sais pas s’il relève de l’hopital psychiatrique, mais ça y ressemble beaucoup. En tout cas, d’accord avec Ghaby. Que cela ne vous décourage pas pour animer ce forum, et bon courage pour la suite !

Lionel-fr

Daaaan et simplet sur un même fil, quelle chance de vous voir ensemble … Justement, le japon va augmenter son tarif d’achat eolien offshore afin de se débarrasser de son industrie nucléaire, j’ai pensé que vous seriez heureux de l’apprendre. On ne sait pas si ils vont installer 7 ou 9 GW de PV cette année 2013, beaucoup de gens pensent que ce sera proche de 10 Pour un pays presque aussi nucléairisé que la France , c’est un bon score : Et les investisseurs se bousculent pour financer une liaison HVDC entre l’angleterre et… l’Islande , j’ai pensé que vous seriez heureux de le savoir. L’angleterre n’a pas vraiment besoin d’un EPR de plus si elle a une liaison de même capacité vers le pays le plus énergétique du monde… Et pour un coût nettement inférieur et un temps de mise en service d’un an ou deux au lieu de dix, c’est une sécurité d’approvisionnement équivalente. Cool non ? Faut lire Bloomberg de temps en temps

Lionel-fr

Le mot logorrhée est utilisé fréquemment par un habitué d’enerzine très pro nucléaire. Je ne me rapelle plus de son pseudo, mais ce n’était pas Fernand… Ils vont tous faire comme vent de colère et changer de pseudo pour faire croire qu’ils sont nombreux? Et ce Ghaby, étonnant, jamais vu ce pseudo mais comme Fernnd , il lit souvent enerzine .. va sur la deuxiame page de commentaire pour parler de réseau.. non! de lionel… sujet intéressant pour un total newbie Voulez vous arreter de tricher sur le forum ?

Sicetaitsimple

En tous les cas, ça fait plaisir de voir des “inconnus” (enfin je crois,Fernand, Ghaby, je ne me souviens pas d’avoir déjà vu ces pseudos ), réagir de cette façon. Si mes interventions ( mais pas que les miennes bien entendu) vous intéressent, vous questionnent sur le sujet de l’énergie, j’en suis très heureux, c’est le but, moi j’ai mes convictions et je trouve au travers de dialogues souvent constructifs l’occasion de les faire évoluer, ce que je disait il y a 5 ans n’est plus tout-à-faitce que je dis aujourd’hui). Un psychopathe pourra penser que je suis en train de bourrer les urnes sous des pseudos différents, le Webmaster saura éventuellement lui dire que ce n’est pas le cas. Et merci pour votre encouragement à continuer à animer ce forum, pour tout vous dire ce n’est pas parce qu’on me traite de fou que ça va me faire y renoncer!

Sicetaitsimple

Merci de bien vouloir dès Lundi nous dire si j’ai utilisé des pseudos “originaux” pour me répondre.

Lionel-fr

Toute cette pommade entre pronukes on s’entraide , c’est beau la vieille camaraderie. Vous devriez organiser une “fête des neutrons, bière et pichon à volonté” On a donc un habitué du forum qui vient de prendre deux pseudos jamais vus pour passer incongnito , c’est vachement rassurant de jaser avec ce genre de mec ! C’est pas du tout manipulatoire comme technique, c’est pas comme si M Simple était content de se faire des fans, que dis-je , des admirateurs, et deux d’un coup ! ——— Je trouve quand même l’idée de l’ilot interessante parce qu’elle ressemble a des notions qu’on trouve en administration de réseau IP. Ce serait dommage qu’on zappe ce sujet à cause d’un parasite et d’un tricheur Un autre point important est que les productions locales se développent, qu’il s’agisse de déchets de bois, de biomasse agricole, vent, PV, moteur gaz pauvre, Stirling et surtout : de pile à combustible fixe Bloom energy (rien à voir avec Bloomberg) a annoncé une division par deux de ses prix par watt et il est loin d’être le seul à faire du SOFC.. Avec les piles des autos qui disposeront de leur propre circuit de distrib : C’est potentiellement 30 millions d’îlots électrique qui vont envahir le territoire Il serait peut être temps d’y penser plustot que de rèver au vieux temps du renouveau nucléaire …

Sicetaitsimple

Passer de l’ilôt qui réalimente l’hopital ( tiens pourquoi l’hopital?) qui lui-même réalimente les réfrigérateurs des pharmacies de ville ( je n’invente rien, voir plus haut, les médicaments sont pour vous si importants Lionel?), à l’éolien offshore (japonais où pas) est effectivement un saut abrupt! Il n’y a pas moins “local” (en termes electiques) que l’éolien offshore, sauf à chauffer des fermes aquacoles à l’électricité, mais je n’ai pas encore vu ce type de projet.

Lionel-fr

Le sujet des ilots est vraiment très intéressant. Chelya a mis ça dans le fil et c’est très approprié par rapport au sujet car les ilôts ont une fonction de backup évidente en cas de blackout général Que l’article qu’il cite soit Baptiste, évangéliste ou simplement luthérien , on s’en fiche Surcouf a des réflexions intéressantes mais très fragmentaires, Sandine a une opinion proche des milieux français extrèmement précieuse Lionel essaye de délimiter un champ qui permettrait une simulation Sicetaitsimple est farouchement opposé , on ignore pourquoi (il aime pas chelya), Dan1 est venu à la rescousse jouer les gros bras mais n’a rien à dire sur le sujet , Les deux pseudos bidons n’aiment pas lionel Pourtant la connectivité des ilots est manifestement un des sujets les plus marquants de ces 50 prochaines années ! dommage qu’on s’arrète aux bagarres des seuls qui n’ont exprimé aucune idée sur la question Je ne veux surtout pas de pommade ou de bataille , plutôt un avis critique et sincère comme l’a fait Sandine. Ca existe encore sur enerzine ou c’est devenu juste un site de bagarre ?

Sicetaitsimple

“Maintenant, si mon ilot se trouve dans le quartier scientifique, je serai peut être tenté d’exporter ma production vers l’hopital qui se trouve au delà de mon transfo, mais aussi, l’hopital peut souhaiter sauver les médicaments réfrigérés dans les pharmacies de la ville…. C’est ce point qui me semble assez crucial.Comme vous dites , il faut payer et si un plan d’urgence sanitaire peut trouver un financement alors le risque est réel, celui ci doit être cohérent pour trouver son financement.” ca veut dire quoi? en francais à peu près intelligible?

Sicetaitsimple

“Les ilots c’est du back-up” La franchement les promoteurs des smart grids vont vous en vouloir! C’est pas possible d’être autant à coté de la plaque!

Lionel-fr

Ca veut dire qu’on ne peut pas délimiter l’ilot géographiquement. L’hopital (qui possède des backups électrique) a une mission à remplir et son job n’est pas d’alimenter ses voisins mais ses coéquipiers et notament les pharmacies qui disposent de médicaments. L’hopital n’a aucun autre rôle à remplir mais les pharmacies sont loin de l’hopital. L’îlot “Hopital” est donc géographiquement distant. Il dispose d’un budget pour son backup, c’est donc un îlot réel , pas un campus dont on se demande bien où il va trouver du budget. Afin de bien remplir sa mission et donc de justifier son budget, l’hopital a besoin de maintenir le froid dans les frigos des pharmacies (mais aussi lumière et portes automatiques…) L’ilot hopital disposant d’un budget conséquent ne peut pas se contenter d’alimenter le segment BT de son paté de maisons , il doit uniquement alimenter ses locaux et les pharmacies distantes afin de remplir la mission pour laquelle on le paye !

Lionel-fr

Les fournisseurs d’electricité via biomasse ne sont pas du backup, mais ils sont un ilot Les piles à combustibles fixes ne sont pas du backup, les piles d’automobiles ne seront pas du backup Ce seront des ilots au sens réseau du terme Le terme ilot se réfère au réseau , il pose des problèmes de commande, de tension, de synchronisation

77
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime