• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre quotidienne d'information ▼
    Exemple ?  
Des batteries invisibles à l'oeil nu
  
Les batteries du futur seront probablement invisibles à l'oeil nu. Plus petites qu'une cellule humaines, les batteries mises au point par des chercheurs du MIT sont assemblées par des virus.

Ces batteries offrent un éventail de possibilités : des laboratoires embarqués jusqu'au capteurs médicaux, elles pourraient se coller sur une grande variété de surfaces à la manière d'un timbre.

A ce jour, l'équipe de chercheur a mené avec succès les tests d'assemblage de deux des trois composants de leur batterie. La batterie complète devrait être réalisée prochainement.

"A notre connaissance, c'est la première fois qu'une impression par microcontact a été utilisée pour fabriquer et positionner les électrodes d'une microbatterie, et le premier assemblage réalisé à partir d'un virus" se félicitent Paula T. Hammond et son équipe.

La technique ne nécessite "pas de matériaux coûteux, elle est réalisée à une température moyenne" explique Belcher, professeur en science et ingénierie des matériaux et en biologie.

L'équipe participe au programme de recherche MIT Energy initiative, qui entend proposer de nouvelles solutions technologiques pour faire face aux enjeux énergétiques.

Une batterie se compose de deux électrodes, une anode et une cathode, séparées par un électrolyte. En l'état actuel des travaux, l'équipe du MIT est parvenue à créer l'anode et l'électrolyte.

Sur un matériau vierge et caoutchouteux, l'équipe a utilisé une technique commune, la lithographie douce, afin de créer de minuscules piquets, de l'ordre de 4 à 8 millionièmes de mètres de diamètre. Ils y ont déposé plusieurs couches de deux polymères, qui, ensemble, agissent comme un électrolyte solide et une pile séparatrice.

C'est là qu'entrent en jeu les virus, qui s'auto-assemblent au sommet de la couche de polymères, formant l'anode. Pour cela, les chercheurs ont modifié les gènes du virus afin qu'il produise des membrane de protéines qui collectent les molécules d'oxyde de cobalt pour former des fils utltraminces, et une fois assemblés, l'anode.

Le résultat final : un timbre composé de petits piquets, chacun recouvert de couches d'electrolytes et d'une anode en oxyde de cobalt. Le timbre est ensuite retourné. L'electrolyte et l'anode sont alors transférés sur une structure de platine qui, avec une feuille de lithium, est utilisée pour le test.

La prochaine étape : le développement de la troisième partie de la batterie, la cathode, avec la même technique d'assemblage virale. L'équipe explore également la possibilité d'adapter le timbre pour l'implanter sur des surfaces courbes. "Nous nous intéressons également à l'intégration [des batteries] dans des organismes biologiques" ajoute Belcher.

[ Illustration article ]

 Lu 875 fois 
 Publié le 16/09/2008 à 09:06 
© Enerzine.com
 
Envoyer à un ami Envoyer Flux RSS Enerzine
Imprimer Imprimer
Guydegif(91)


Membre
depuis le 26-11-2007
le 16-09-2008 09:18:48

Bravo au mit ! bravo aux bons virus!
Super piste ! il reste encore du tuff mais tout ça parait génial ! C'est rare qu'on dise Merci à des virus, ici des bons virus qui travaillent pour nous! sympa !  Pour mieux comprendre, Merci nous donner quelques chiffres de puissance, charge en Ah, dimensions, durée de vie, prix, date d'arrivée à taille industrielle....Bonne continuation, Bon courage ! Keep going !! Great stuff ! A+ Salutations Guydegif(91)

Of92


Invité



le 16-09-2008 17:04:37

Fabuleux
Décidemment nous vvons dans un monde formidable rempli d'opportunités et seule l'imagination nous limite!

 
  Pseudo  
  Email (facultatif)   
  Titre   
 

Avertissement !

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'éditeur ou de ses représentants.

En appuyant sur le bouton 'ajouter votre commentaire', vous déclarez avoir lu, compris et approuvé (la charte) d'enerzine.com

Un commentaire abusif ? Signaler le ici 

En mode invité : il faudra attendre 3 minutes avant que votre commentaire soit publié.
Conseil : pour laisser une ligne blanche entre 2 paragraphes, appuyez 2 fois sur Entrée

  Code de validation :   7995
  Recopier le code ci-dessus   

Pas encore membre ?
1 minute suffit pour le devenir
et poster votre 1er commentaire ...

login pass
J'ai perdu mes identifiants 

Etre un membre connecté vous permet :
  • de réserver son 'pseudo',
  • d'être reconnu auprès des autres membres,
  • de voir les signatures et les profils,
  • de vous envoyer des messages privés,
  • d'accéder sans limitation au forum,
  • et bien d'autres fonctions encore ...
  
 
Derniers communiqués
Retrouver Enerzine.com sur ...
S'abonner au rss
S'abonner à Twitter
S'abonner à Facebook
S'abonner à la newsletter
S'abonner à Youtube
S'abonner à Google+