Al Gore consomme personnellement 220 000 kWh !

Certains environnementalistes craignent que les mécanismes compensatoires ne se substituent à une réduction réelle de l’empreinte carbone des consommateurs (en diminuant leur consommation d’énergie par exemple) et à une réglementation des émissions imposée par la loi, deux méthodes plus efficaces pour réduire les émissions de GES.

La controverse récente au sujet de la facture d’électricité d’Al Gore, auteur du livre "An Inconvenient Truth" dont est inspiré le documentaire du même nom et militant des mécanismes compensatoires (il compenserait tous ses trajets aériens ainsi que sa consommation électrique personnelle par des donations), est une bonne illustration de ce phénomène.

En effet selon le Tennessee Center for Policy Research (un institut de recherche à but non lucratif), la facture électrique du domicile d’Al Gore à Nashville, TN, indiquerait une consommation d’environ 220 000kWh pour l’année 2006 (191 000kWh selon l’Associated Press), alors que la consommation moyenne d’un foyer américain est d’environ 11 000kWh par an (la moyenne de Nashville serait de 15 600kWh par an).

L’entourage d’Al Gore a répondu que l’énergie était d’origine écologique puisque la famille Gore participe au programme "Greenpowerswitch" (alimentation en énergie d’origine renouvelable : solaire, éolien, méthane issu de déchets) de son fournisseur d’électricité (Nashville Electric Service)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Al Gore consomme personnellement 220 000 kWh !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
burno
Invité

Cette facture comprend elle le chauffage ? Si oui ca n’a rien d’étonnant pour peu qu’il ait un patrimoine immobilier digne d’un ancien candidat à l’élection présidentielle !

Claude
Invité

Ce qui représente 20 fois la consommation moyenne d’un logement Américain et ressemble fortement à : “faites ce que je vous dis et ne faites pas ce que je fais” …

burno
Invité

Si l’on compare la consommation moyenne des logements (dont une bonne partie surtout aux états unis sont chauffés au fioul ou au gaz) et la consommation moyennes des logements chauffés à l’électricités, on trouvera probablement qqch assez proche de 20 fois… LA consommation d’énergie finale restant à peu près la même… Tout cela pour dire qu’il faut souvent garder un sens critique face aux affirmations de la presse. Reste que la consommation d’énergie primaire est plus importante avec le chauffage électrique à cause du mauvais rendement des centrales et des pertes importantes lors du transport de l’électricité.