Alstom : une centrale au fioul pour l’Arabie Saoudite

Alstom a signé un contrat d’environ 1,9 milliard d’euros pour la construction de la 3e tranche de la centrale de Shoaiba en Arabie Saoudite

Suite à une lettre d’intention du 28 juin 2008, Alstom a signé un contrat d’une valeur d’environ 1,9 milliard d’euros avec Saudi Electricity Company (SEC) pour la construction de la 3e tranche de la centrale thermique de Shoaiba.

Cette nouvelle installation, d’une puissance de 1 200 MW, sera construite à proximité de la centrale actuelle située sur le littoral de la Mer rouge à 100 km au sud de Djedda. Au terme de ce projet, la centrale de Shoaiba comprendra 14 tranches de 400 MW pour une production totale de 5 600 MW.

Selon les termes du contrat, Alstom, chef de file du consortium, assurera notamment la conception, la fourniture, l’installation et la mise en service de l’intégralité de la centrale, qui comprend des chaudières au fioul, des turbines à vapeur STF40, des turbo-alternateurs GIGATOP, des systèmes de désulfuration des fumées à l’eau de mer et les équipements auxiliaires.

La conception des chaudières prévoit l’utilisation de pétrole brut et de fioul lourd ; elle fait appel à la technologie de pointe développée par Alstom dans le domaine de la combustion tangentielle à faible émission de NOx. Saudi Archirodon, partenaire d’Alstom dans le cadre de ce consortium, réalisera l’ensemble des travaux de génie civil et maritime afférents.

Les phases 1 et 2 du projet Shoaiba ont été fournies clés en main par un consortium piloté par Alstom. Le contrat portant sur la construction de la phase 1, qui comportait 5 tranches de 400 MW, a été signé en octobre 1998. Ce premier contrat, parvenu à son terme en 2003, a été suivi par un second contrat signé en mars 2004 pour la construction de la phase 2 , qui comportait 6 tranches de 400 MW. La phase 2 a été achevée en décembre 2007. La dernière tranche (n° 6) a été mise en exploitation commerciale avec six mois d’avance sur la date d’achèvement prévue au contrat.

La demande d’électricité en Arabie Saoudite a fortement augmenté dans les vingt dernières années, parallèlement à l’essor économique rapide du pays, ce qui nécessite des investissements massifs destinés à renforcer les capacités de production d’électricité de ce pays.

« Nous nous félicitons de participer à un projet qui fournira un tiers des besoins de la région en électricité et qui constitue la plus grande centrale thermique au fioul du Moyen-Orient »a souligné Patrick Kron, Président et CEO d’Alstom

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Alstom : une centrale au fioul pour l’Arabie Saoudite"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

Bravo : laver et desulfurer les fumees de combustion a l’eau de mer , fallait y penser et le faire ! … Et il y en a qui pensent que l’innovation est morte ( ou ” inerte ” …. ) en France !Dommage !

renewable
Invité

voilà un beau projet, très durable et écologiquement irréprochable! Alstom a de quoi être fier, l’Arabie Saoudite est décidément très en avance sur tout….

Momo
Invité
Oh non ,  l’Arabie Saoudite n’est pas ” en avance sur tout ” ! …. ( l’article ci-dessus se limite a ns. signaler l’agrandissement d’une centrale electrique  en la rendant moins polluante grace a un procede Francais , c’est tout …. mais c’est deja pas mal , non ? ) …. mais son peuple veut jouir ( COMME NOUS EN OCCIDENT depuis des decennies ) du confort et du luxe qu’apporte l’electricite … et ce Pays a des reserves nationales de combustible liquide pour des annees ! Alors , tout betement ils veulent des outils de transformation de ce liquide en … Lire plus »
wpDiscuz