Google va cofinancer une autoroute de l’énergie “propre”

Google annonce avoir signé, lundi, un accord dans le développement d’un projet de construction d’une ligne subaquatique à haute tension de 560 kilomètres de long au large des côtes Est américaines, reliant le New Jersey à la Virginie.

D’un coût total estimé à 5 milliards de dollars, le projet "Atlantic Wind Connection" (AWC) a pour objectif d’interconnecter de futurs parcs éoliens offshore d’une capacité totale de 6.000 MW qui seront installés à 20 miles (30 km) des côtes. Google indique dans un communiqué que cette capacité représente "60% de l’énergie éolienne qui a été installé dans tout le pays l’année dernière, soit suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins d’environ 1,9 millions de foyers".

La région "Mid-Atlantique" serait un endroit propice pour mettre en place toute l’infrastructure nécessaire. Elle offrirait plus de 60.000 MW de potentiel d’éolien offshore en eaux peu profondes situé à quelques kilomètres au large. Cela signifie que les projets éoliens pourront profiter de vents plus forts tout en étant pratiquement hors de portée de vue terrestre.

Google va financer une autoroute de l'énergie "propre"

Le projet AWC sera dirigé par la compagnie Trans-Elect. Il sera financé par Google, la firme d’investissement Good Energies (37,5%) et le japonais Marubeni (15 %).

Trans-Elect espère entamer la construction d’une première tranche dont le coût s’élèverait à 1,2 milliard de dollars au large de la côte Est des États-Unis en 2013. La production d’énergie est prévue 3 ans plus tard, en 2016.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Google va cofinancer une autoroute de l’énergie “propre”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Economies
Invité

milliards de dollars,ça fait moins de 10,8 millions de dollars par kilomètre ! L’économie est-elle réalisée parce qu’il n’y a pas de pylônes ?

jp
Invité

Personnellement, je constate que les USA n’ont toujours pas d’éolien offshore de même que le France. Voyez : 

Propv
Invité

Tiens c’est marrant, 6000 MW, comme l’objectif Grenelle 2020 pour le photovolltaïque (voir brêve Enerzine du même jour. Sauf qu’en France, EDF,ERDF, la CRE, l’Assemblée nationale pleurnichent sur les 500 millions d’euros que ceci respresenterait alors que les américians vont dépenser 5 milliards pour un super réseau avec de l’éolien. On critique souvent les américains mais franchement, c’est qui les petits rigolos dans cette affaire !

Economies
Invité

aux USA,mais après leur problème dans le golfe du Mexique et les délais pour rèaliser cette ligne,ils ont largement le temps de s’y mettre. La question serait-elle de commencer par mettre en place un bon réseau ou des moyens de production économiques ? Ils ne peuvent peut-être pas tout faire d’un coup.

Economies
Invité

shore aux USA va sûrement être foudroyant (sans arrière pensée)car après cette longue bataille ils ne vont certainement plus tergiverser. Merci encore

michel123
Invité

Cela dit c’est quand même exorbitant. C’est le prix de deux centrales nucléaire rien que pour cabler une zone qui ne produira que 6000 MW crête , soit 2000 MW(taux de charge moyen de 30%) c’est à dire à peine deux tranches de centrales nucléaires). Le prix des turbines n’est pas compris dans le devis . J’espère que cette industrie naissante arrivera à serrer ses prix en construisant en série et en améliorant les procédés de production , d’installation et de maintenance

trimtab
Invité
Quand on évoque le ‘prix’ de certains projets de grande envergure concernant des ENR’s (tel ce projet ou d’autres tel que Desertec) et surtout des nouveau ‘réseaux’ à concevoir pour leurs ‘réussite’, et en évoquant parfois le coté ‘pharonique’ de ces projets, on oublie souvent de les ‘comparer’ avec d’autres exemples de ‘réseaux’ ou ‘d’infrastructures’ que nous connaissons, pour ce faire un peu une idée de leur coût ‘relatif’. En France par exemple, nous avons un reseau autoroutier d’environs 11,000 km, et selon les sources, le coût de construction se situe entre 6 millions € et 10 millions € le… Lire plus »
Nadia33
Invité

Et en France le lobby nucléaire à choisi d’installer des EPR…

Economies
Invité

une porte ouverte : pour 6 milliards de US dollars on est pas encore au prix d’un (1)EPR voir les coûts réestimés en Finlande et à Flamanville.

Pastilleverte
Invité
il est assez logique que le lobby nucléaire a choisi d’installer des EPR, sinon il ne s’appelerait pa “lobby nucléaire” ! Le plus intéressant dans l’histoire c’est d’imaginer transposer le transport d’électricité “enterré” iso aérien, si on le fait (et pour cause) dans l’océan, on devrait pouvoir le faire sur terre; Gros investissements et gros travaux, mais sur le long terme que d’économies (dégats des tempêtes par exemple) et pendant la durée des travaux on peut espèrer xxxx emplois pendant yyy ans.De plus nous avons un champion français (cocorico) du cablage, qui s’appelle Nexans (à moins que leurs usines ne… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

ouf ! apparemment le plus gros actionnaire “étranger” est la Deutshe Bank avec moins de 5% du capital

wpDiscuz