Le développement durable s’invite dans la grande école

Lancée en juin 2006, la campagne "Campus Responsables" a pour objectif d’inciter les établissements d’enseignements supérieurs (grandes écoles de commerce et d’ingénieurs, universités, etc.) à intégrer progressivement le développement durable aux programmes d’enseignement et de recherche mais aussi à l’ensemble des activités administratives des établissements *

Cela doit permettre aux établissements de rattraper leur retard sur leurs concurrents internationaux et de se différencier pour attirer élèves & enseignants, tout en :

  • anticipant la demande dela société civile et des Pouvoirs Publics (la période 2005-2014 a été baptisée « Décennie de l’Education au Développement Durable » par les Nations-Unies)
  • contribuant à l’objectif de « développement de la prise en compte du développement durable dans la formation professionnelle » figurant dans la Stratégie Nationale de développement durable
  • anticipant la demande des entreprises en professionnels connaissant le sujet (70% des 250 premières entreprises françaises cotées disent avoir entamé une démarche de développement durable)
  • devançant les attentes des étudiants (dont 70% veulent intégrer des critères éthiques dans leur recherche d’emploi)
  • anticipant les futurs critères d’accréditation (cf. l’intérêt de l’AACSB pour l’« ethics education » et la diversité et le projet de l’EFMD avec le Global Compact en 2004)
  • réalisant des économies (éco-efficacité).

A ce jour, 8 écoles en sont devenues membre (HEC, l’ESCP-EAP, Euromed Marseille, Bordeaux Ecole de Management, l’Université de Technologie de Troyes, l’ESCEM, Le groupe HEMA.)

* (services généraux, gestion, architecture, relations avec les entreprises, les riverains et les autres publics externes, politiques des stages, etc.).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Souscrire  
Me notifier des