Le développement durable s’invite dans la grande école

Lancée en juin 2006, la campagne "Campus Responsables" a pour objectif d’inciter les établissements d’enseignements supérieurs (grandes écoles de commerce et d’ingénieurs, universités, etc.) à intégrer progressivement le développement durable aux programmes d’enseignement et de recherche mais aussi à l’ensemble des activités administratives des établissements *

Cela doit permettre aux établissements de rattraper leur retard sur leurs concurrents internationaux et de se différencier pour attirer élèves & enseignants, tout en :

  • anticipant la demande dela société civile et des Pouvoirs Publics (la période 2005-2014 a été baptisée « Décennie de l’Education au Développement Durable » par les Nations-Unies)
  • contribuant à l’objectif de « développement de la prise en compte du développement durable dans la formation professionnelle » figurant dans la Stratégie Nationale de développement durable
  • anticipant la demande des entreprises en professionnels connaissant le sujet (70% des 250 premières entreprises françaises cotées disent avoir entamé une démarche de développement durable)
  • devançant les attentes des étudiants (dont 70% veulent intégrer des critères éthiques dans leur recherche d’emploi)
  • anticipant les futurs critères d’accréditation (cf. l’intérêt de l’AACSB pour l’« ethics education » et la diversité et le projet de l’EFMD avec le Global Compact en 2004)
  • réalisant des économies (éco-efficacité).

A ce jour, 8 écoles en sont devenues membre (HEC, l’ESCP-EAP, Euromed Marseille, Bordeaux Ecole de Management, l’Université de Technologie de Troyes, l’ESCEM, Le groupe HEMA.)

* (services généraux, gestion, architecture, relations avec les entreprises, les riverains et les autres publics externes, politiques des stages, etc.).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des