Enerzine

Le lithium, nouvel eldorado ou mirage éphèmère ?

Partagez l'article

De toutes les technologies actuellement étudiées permettant d’alimenter convenablement les véhicules électriques, il semble que celle utilisant les batteries au lithium-ion soit la plus prometteuse.

Adaptées aux voitures urbaines, ces batteries offrent un meilleur stockage et une durée de vie plus longue que les anciennes générations faîtes de nickel-métal-hydrure. Ainsi, les plus grands constructeurs automobiles comme General Motors, Toyota, Mercedes, BMW ont tous dans les cartons, de nouveaux modèles hybrides ou 100% électriques qui rouleront au lithium-ion (Volt, Prius, Mini, etc).

Cela signifie également que dans un futur proche, le lithium est susceptible de devenir un produit très recherché. Déjà, entre 2003 et 2007, l’industrie a doublé sa consommation de carbonate de lithium, un composant intervenant dans la fabrication de la plupart des cathodes des batteries lithium-ion.

Mitsubishi, qui prévoit de produire 30.000 voitures électriques à l’horizon 2013, estime que la demande croissante de lithium épuisera les stocks en moins de 10 ans, sauf si de nouvelles mines de sel sont découvertes.

La moitié des réserves mondiales de lithium est située dans les Andes du sud, dans des pays comme le Chili et la Bolivie.

 

Le cas de la Bolivie

Avec des réserves estimées à 5,4 millions de tonnes, les mines de sel De Uyuni (bolivie) devraient devenir rapidement "l’Arabie Saoudite" du lithium, car ces dernières deviennent la cible des plus grands constructeurs automobiles.

Le lithium, nouvel eldorado ou mirage éphèmère ?
[Credit Image : ESA – Salar de Uyuni – Bolivie]

Grâce à ces importantes réserves de lithium, comparées au Chili (3 millions de tonnes), à la Chine (1,1 millions de tonnes) et aux Etats-Unis (410.000 tonnes), la Bolivie donne au président bolivien Evo Morales, un levier économique et politique considérable.

Dans un premier temps, ce dernier a annoncé qu’il voulait exploiter ses mines de lithium (dans l’Uyuni) sans recourir à des partenaires extérieurs – alors même que des entreprises japonaises, françaises (ex. Bolloré) et sud-coréennes se sont précipitées pour essayer d’obtenir des concessions minières.

Aussi, comme la Bolivie a décidé de jouer la carte du lithium, le Président Morales a ensuite indiqué qu’il avait besoin d’investisseurs soucieux "du respect des règlements Boliviens" et non désireux "de faire de la politique" ou "de conspirer contre le gouvernement".

Le pays a commencé à construire une usine pilote d’extraction de lithium à un emplacement situé sur le delta du Rio Grande à Uyuni. Cette usine pilote coûtera au départ environ 5,7 millions de dollars, et pourrait coûter au final jusqu’à 150 millions de dollars, selon l’économiste Juan Carlos Zuleta.

Mais l’extraction du lithium possède également un coût environnemental élevé. Le Meridian International Research a fait valoir dans un rapport que "l’extraction de lithium nécessaire pour satisfaire 10% de la demande automobile mondiale causerait des dommages irréversibles et généralisés (…) incompatibles avec la notion de voiture propre".

Cette extration "va également générer de la pollution, et pas seulement à partir de combustibles fossiles, mais aussi des usines de lithium qui produisent du dioxyde de soufre. Ce n’est pas une solution magique", a expliqué de son côté Luis Echazú, le Ministre des Mines. En effet, l’exploitation minière oblige à utiliser du chlore pour séparer le lithium (cancérigène) à partir des composés de magnésium dont l’eau souterraine est pourvue.

William Tahil, directeur de recherche au Meridian, a estimé que la planète aura besoin de 420.000 tonnes de carbonate de lithium – soit six fois plus que la production annuelle mondiale actuelle. D’autre part, R. Keith Evans, un géologue spécialiste du lithium, a déclaré sur son blog qu’il existait "28 millions de tonnes de ce métal à extraire, bien assez pour tout le monde".


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    24 Commentaires sur "Le lithium, nouvel eldorado ou mirage éphèmère ?"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    marcarmand
    Invité

    Si on trouve du lithium dans les lacs salés, l’eau de mer doit bien contenir aussi du lithium? Dans ce cas, il y doit y avoir là une solution alternative.

    Pastilleverte
    Invité
    C’est comme le pétrole et l’Arabie Saoudite, à 3$ le baril, peu de production et relativement peu de réserves, à 80$ bbl l’exploration en eaux profondes dans des endroits où on aurait pas penser pouvoir trouver l’or noir devient possible et rentable économiquement. C’est peut être vrai pour le Li (le Mexique a « (re) découvert » des gisements potentiels de Li, parce qu’ils devenaient rentables au prix actuel) Quant au cycle de vie du puits (de mine) à la roue, , celui des voitures électriques n’est pas forcèment plus vertueux que l’auto à pétrole. (rien en se crée, tout se transforme…) Moins de… Lire plus »
    Darcama
    Invité
    La Bolivie ayant décidé de jouer la carte du lithium,le président Morales n’apprécierait pas que sous prétexte de ne pas polluer un gros site de la Bolivie,on le prive de l’exploitation de son lithium minier pour une hypothétique extraction de l’eau de mer.Président Morales a besoin de dévellopper son pays et le niveau de vie de sa population très pauvre et non de réflexion douteuses d’écolos occidentaux gavés qui craignent plus la pollution  que l’état de misère du peuple Bolivien.Le peuple Bolivien a besoin de se dévellopper et le lithium est sa chance même si ça pollue.Que les écolo-bobos parisiannistes gavés foutent la paix au… Lire plus »
    Bernez
    Invité

    Le Président Morales est suffisamment censé pour ne se préoccuper ni de bobos parisiens gavés ni des gauchos sectaires du même coin , il connait son pays et son peuple mieux que quiconque et n’oubliera jamais d’où il vient et ce qu’il convient de faire.

    Mel
    Invité

    La Bolivie a bien le droit de se développer, oui. Mais se développer comme nous? Devenir accros au petit écran, manger gras, devenir égoïstes,… Dans « développement », mon cher Darcama, il y a un « l » comme dans libre, mais deux « p » comme dans « pauvres ».

    Darcama
    Invité
    Si les Boliviens veulent se dévellopper comme nous,ce n’est pas à vous,mon cher Mel,ni à personne de le leur interdire ou de les juger comme le font les sinistres bobo-écolos parisianistes gavés et autres » gauchos sectaires du même coin  » comme dit Bernez.Si le Bolivien décide de devenir ou non; ce que vous appellez arbitrairement de par votre idéologie « accros au petit écran, manger gras, devenir égoïstes,… « ;c’est à lui d’en décider et non à vous,ni aux bobo-écolos parisianistes gavés et autres » gauchos sectaires du même coin  » comme dit Bernez . Comprenez bien cela;vous n’avez pas à décider ou à penser à leur place ,comme le font… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité

    ..; est plutôt le terme que j’emploierai pour définir certaines réactions ci-dessus (dans morales il ya morale, non ?)

    pepelemoko
    Invité

    Le lithium est-il recyclable après avoir été utilisé dans une batterie : – 1 – sous forme « ions » ? – 2 – sous forme « feuille de métal » ?  

    Graudier
    Invité

    Le lithium est recyclable à 98% et il est plus rentable de recycler le lithium concentré des batteries que de l’extraire dans la nature. Une fois transféré en France, le lithium des batteries des voitures électriques française devient un gisement pour les générations de batteries futures.

    Graudier
    Invité

    …sur internet évoquent même un recyclage à 100 % ,mais plus cher, bien sur,qu’à 98 % .

    Mel
    Invité

    Ne vous trompez pas de cible. C’est actuellement bien nous qui leur disons comment se développer. Nous leur imposons notre pensée unique dans laquelle vous semblez bien être tombé quand vous étiez petit… Nos entreprises vont venir à coup de dollars imposer notre mode de vie aux Boliviens en échange de leur Lithium, comme en Arabie Saoudite. Et s’ils ne veulent pas de nos dollars et de notre mode de vie, on leur prendra de force, comme en Irak.

    Olivier2009
    Invité

    Cet article Enerzine est vraiment très superficiel, pour ne pas dire vraiment médiocre.  

    Darcama
    Invité
    …que vous voulez laisser au Boliviens,C’est celui néocolonialiste de Greenpeaces et de ses amis bobo-écolos parisianistes gavés et autres »gauchos sectaires du même coin  » comme dit Bernez .C’est faire un très gros affront aux Boliviens(typique de la mentalité bobo-écolo-extrême gauche et néocolonialiste par cette pensée unique altermondialiste ringarde ) que de les considérer comme incapables de vouloir rentrer dans le monde moderne et les déclarer tout juste bon à être des victimes du monde moderne occidentale. Ils sont très exactement de la même espèce humaine que tout les humains de la Terre et ont droit de ne pas subir votre sinistre pensée unique bobo-écolo-extrême gauche relevant du pire obscurantisme.C’est vous Mel… Lire plus »
    Mel
    Invité
    C’est marrant, je pourrais vous retourner exactement vos propos en changeant seulement quelques termes. Une seule nuance cependant: le système que vous défendez sans trop savoir pourquoi si ce n’est d’être dedans depuis votre enfance, a atteint ses limites. Personnellement, je n’ai jamais rien imposé à personne avec mes idées. Et je ne considère pas que nous ayons quelque chose à leur apprendre (et contrairement à vous, à leur prendre). Par contre, les vôtres ont imposé beaucoup de choses au monde entier: pollution, pauvreté, guerre,… Effectivement, c’est beaucoup plus facile de défendre un système quand on fait partie des 10… Lire plus »
    Antoine
    Invité

    C ne sera pas le nouvel Or  noir, le carbonate de lithium représente 3% du cout d’une batterie aujourd’hui, suite à l’augmentation de son prix sur le 3 dernières années. Au cout de revient aujourd’hui, des pays comme l’australie viennent d’annoncer avoir trouver des gisements. Et si le cout d’extraction monte encore, alors le lithium forme soluble en mer devient exploitable…

    Vianney29
    Invité

    citation de Mel: « Effectivement, c’est beaucoup plus facile de défendre un système quand on fait partie des 10 % qui en profite. Et, je le reconnais, j’en profite bien aussi. » Fin de citation.   Reconnaissez alors, aussi, que vous adorez cracher dans votre soupe .    

    Lord predator
    Invité
    Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, je suis d’accord avec les propos qui vont a l’encontre des votres, il est étonnant de voir a quels vitesse les Africains, Chinois, et autre habitant du Tiers-Monde s’équipe en nouvelle technologie, téléphone portable en tête, bien malgrés eux direz vous ? Je connais des habitants de madagascar qui sont prêt a se privé de manger pour se munir de ces appareils qui leurs facilitent tant la vie, MALGRES TOUT les barrages qui ont (cout, rechargement en éléctricités déficient, mauvaise infrastucture, territoire peu couvert, etc ) Si le monde en dévelloppement aspire… Lire plus »
    Mel
    Invité
    Ce n’est pas cracher dans la soupe que de soulever le problème de notre rapport aux pays plus pauvres. Nous sommes tous dans le même bateau. Le quitter ne m’apportera rien et n’apportera rien aux pays pauvres. La seule chose qu’on puisse faire, c’est de la sensibilisation. Et c’est ce que je fais. Et il y a encore du boulot. @Lord predator. Il n’y a pas de couteau remué dans la plaie. Cela fait même du bien d’entendre des propos contradictoires autrement que sur le ton de l’insulte de celui qui croit qu’il sait… Effectivement, le développement humain est le… Lire plus »
    Claude b.
    Invité

    Sur le marché financier canadien, dans les ressources minières, il ne se passe pas une journée sans que l’on annonce une nouvelle décourverte de Lithium. Et ce, depuis 3 mois. C’est une nouvelle bulle qui se forme. De plus-en-plus on en trouve au Québec. Mais, attention, est-ce vraiment la meilleure batterie avec du lithium? J’en doute! Toyota vient de dire NON aux batteries au Lithium-Ion pour les Prius.

    Vloud
    Invité

    L’autonomie en pure électrique d’une prius,est d’une poignée de kilometres. La batterie NiMH est suffisante pour ça et moins chère que la Li-ion. Maintenant avec des vraies hybrides comme la ‘Volt'(64 Km d’autonomie)et d’autres hybrides sérieuses du même genre(plus de 60 Km d’autonomie);Il faut du Li-ion . La BYD hybride des chinois(100 Km)au Li-ion.Mercedes va mettre du Li-ion sur une hybride qui aura 80 à 100 Km d’autonomie. Quand aux voitures pures électriques,elles seront dans l’immense majorité des cas aux batteries Li-ion. Pas la peine de faire de l’intox(claude.b),c’est stérile.

    Fernandez
    Invité

    Il me semble que quelqu’un se permet d’accuser indirectement notre président Morales d’être un dirigeant corrompu à qui on peut « graisser la patte ».Ceci est vraiment une accusation typique et particulièrement calomnieuse d’une personne dont la manière de penser relève des pires poncifs du néocolonialisme occidental.Nous condamnons avec la plus grande énergie ce type d’insultes indirectes fait à notre président .

    Philippe1972
    Invité

    Bonjour Antoine, D’où tenez-vous ce poids du Li dans le prix d’une batterie ? Ou bien parlez-vous des NiMH de certaines hybrides et pas des batteries de VEL ? Pour moi, au contraire, le prix du Li est un élément de coût important : 15 kg de Li dans la LMP de la Blue Car, à 60 $/kg du Li métal, ça fait environ 1000 $ de coût matière (!!!) par voiture, ce qui me semble déjà assez haut. Bien cordialement, Philippe  

    Denlaf
    Invité

    Avec l’exploitation des réserves de lithium, il va se passer la même chose qu’en Alberta avec les sables bitumineux. L’appât du gain passe avant la préservation de l’environnement.

    Guydegif(91)
    Invité
    Denlaf souligne un fait très vrai auquel les instances mondiales de tutelles(! voir si ONU, G20, DRIRE_mondiale ou autres sont le plus qualifiés et intègres) devront veiller, càd à préserver un équilibre judicieux entre exploiter les ressources PROPREMENT càd en utilisant des techniques ad hoc (pas d’acide, mercure ou autre à tout va, en larguant les résidus dans la nature…) càd avec les installations et dispositions adéquates respectant le DD. On peut le faire si on veut bien se donner la volonté et les moyens, quitte à devoir enforcer certaines procédures et normes. On le fait bien au niveau d’un pays comme la France avec… Lire plus »
    wpDiscuz