Le plus grand projet photovoltaïque sur toiture commerciale au Royaume-Uni

La compagnie ET Solar a annoncé avoir fourni des modules photovoltaïques de 6,1 MW installés sur la toiture du centre de distribution du détaillant britannique Marks & Spencer (M&S) à Castle Donington, dans la région anglaise des East Midlands.

Il s’agit de la plus grande centrale solaire installée sur une toiture à deux versants au Royaume-Uni.

Avec plus de 24.272 modules photovoltaïques répartis sur 900.000 pieds carrés (soit environ 83 600 m2), le projet devrait générer plus de 5.000 MWh d’électricité par an et alimenter en énergie 25 % du centre de distribution entièrement automatisé de M&S, réduisant ainsi l’empreinte carbone du détaillant de 48.000 tonnes au cours des 20 prochaines années.

M&S espère que les sources d’énergie renouvelable combleront la moitié de ses besoins en électricité d’ici à 2020.

Le projet a été conçu par SBC Renewables qui a choisi des modules ET Solar. "Les modules ET sont réputés à l’échelle mondiale pour leur performance, en particulier en cas de faible intensité du rayonnement solaire, ce qui est important pour une installation sur des toitures à faible pente comme c’est le cas ici" a déclaré Clive Weatherby, directeur technique de SBC.

L’installation a été réalisée par Mark Group tandis que la centrale est déjà reliée au réseau électrique.

"Au cours des prochaines années, en intégrant davantage de technologies novatrices pour augmenter l’efficacité, la fiabilité, la durabilité de ses modules photovoltaïques et, en particulier, faire en sorte qu’ils soient mieux adaptés aux exigences locales, ET Solar espère aider un plus grand nombre de clients à réduire le coût de l’électricité grâce à l’énergie solaire propre" a conclu Dennis She, PDG d’ET Solar.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le plus grand projet photovoltaïque sur toiture commerciale au Royaume-Uni"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
b api
Invité
Puissance 6,100 kWc pour productible 5.000.000 kWh par an Soit un ratio de productible de 820 kWh/kWc. Comment les anglais si pragmatiques financièrement acceptent de financer un tel ratio si faible, quand on sait qu’on peut atteindre 1500 kWh/kWc sur la Côte d’Azur ou la Corse, et jusqu’à 2200 kWh/kWc par exemple sur la Mer Rouge avec le même matériel et investissement. Il faut vraiment que le référentiel du coût électrique soit très élevé, ou que la démarche environnemantale soit très volontariste. Ce serait le même discours dans le “Nord” de la France et de l’Allemagne. Installer des éoliennes ou… Lire plus »
edc10
Invité

Ne cherchez pas dans la dévotion verte, ou l’hypothétique chereté de l’électricité anglaise (une des moins chère après la France). Ce sont les effets colatéraux du sur-subventionnement (montage financier juteux actuellement appliqué aux enr … )

Temb
Invité
Mais encore? Expliquez-nous ce “montage financier juteux actuellement appliqué aux ENR”? A moins que vous ne confondiez avec le montage financer juteux actuellement appliqué au nucléaire, avec 110€ du MWh indexé sur l’inflation depuis l’année dernière, et qui entrera en service dans 10ans au tarif hallucinant pour une énergie soi-disant mature d’environ 140€ du MWh? Pour 35ans? qui finira au bout de 35 ans à plus de 250€ du MWh? Avec une garantie d’état sur son prêt? Avec une gestion des déchets prise à 100% en charge par les contrinuables Anglais? Avec un démantèlement à la charge des mêmes contribuables?… Lire plus »
edc10
Invité

Blabla. Comme d’hab, vous parlez en énergie (MWh), qui est injectée fatalement sur un réseau avec le reste des productions qui doivent obligatoirement s’effacer. Facile de construire un argumentaire “vert” et bien pensant autour de ça, sauf que c’est un déni de réalité quant au service rendu par rapport aux productions pilotables. Et arrêtez de systématiquement opposer enr et nucl, ça devient saoulant.

Truffe
Invité
Concernant les tarifs de l’énergie, s’il y a distorsion de concurrence, il suffit de porter l’affaire devant les tribunaux Européens. C’est le problème (et l’avantage) des tarifs garantis, tout comme pour le projet EPR d’Hinkley Point, les prix annoncés et la garantie de financement par l’état (les états en l’occurrence) n’est elle pas une forme de subvention ou d’aide ? Coût du KWh et des projets : Il suffit de comparer entre ce projet EPR estimé entre 16 et 31 Milliards (suivant les sources) pour une puissance de 3.3 MW et l’EPR français à “seulement” 8.5 milliards pour 1.6 MW.… Lire plus »
wpDiscuz