Les carburants marins recyclés d’Ecoslops conformes à la norme ISO 8217

Ecoslops, l’entreprise française capable de produire des carburants à partir de résidus pétroliers maritimes a annoncé hier que les carburants marins recyclés (MDO et IFO 380) générés par l’unité industrielle de Sinès ont été analysés par l’organisme indépendant SGS.

Selon la jeune start-up introduite récemment en bourse, ceux-ci répondent "parfaitement" aux critères de la norme internationale ISO 8217 et disposent de caractéristiques techniques de qualités supérieures à celles annoncées.

Cette certification indépendante confirme la valeur ajoutée de la solution mise en œuvre par Ecoslops. Elle permet par ailleurs à la société d’intégrer le marché mondial du « bunkering » (Marché du carburant marin mondial) avec des prix de référence en rapport avec la qualité des carburants produits.

L’analyse effectuée par le cabinet indépendant SGS a permis d’établir que les caractéristiques du Distillate Marine Fuels (annoncé MDO) et du Residual Marine Fuel (annoncé IFO 380) produits par Ecoslops sont bien supérieures à celles annoncées**.

D’après Ecoslops, ils possèdent même des qualités bien supérieures à celles requises par l’ISO 8217 en ce qui concerne des paramètres particulièrement importants pour la bonne performance des groupes propulseurs des navires tels que la viscosité, l’indice de cétane (capacité du carburant à s’enflammer, équivalent pour les moteurs diesel de l’indice d’octane des moteurs à essence) ou la teneur en soufre et en cendres (pour le DMA par exemple la teneur maximum autorisée pour la teneur en cendres est de 0,010% en poids alors que le DMA d’Ecoslops n’en comporte que 0,001%).

Les résultats de cette analyse permettent non seulement à Ecoslops de confirmer sa capacité à produire des carburants marins dotés de très bonnes caractéristiques techniques, mais aussi de fixer un prix de vente issu des référentiels mondiaux faisant autorité auprès des armateurs ou des acteurs du marché du « bunkering ».

Enfin, les carburants d’Ecoslops bénéficient aussi de leur image « verte », étant issus du recyclage, valeur d’avenir de l’économie circulaire.

Les carburants produits par Ecoslops ont vocation à être vendus au cours du marché du DMA et du RMD 80 sur les marchés internationaux ou en direct auprès d’armateurs faisant escale au port de Sinès. Leur qualité supérieure permet d’envisager une commercialisation dans la fourchette haute des prix du marché du « bunkering » pour des carburants de cette catégorie. Pour rappel, Ecoslops bénéficie de l’exclusivité de la collecte des slops sur le port de Sinès, 1er port de commerce du Portugal.

La technologie utilisée permet de produire 50% de MDO et 30% d’IFO 380 à partir de slops « secs ».

** Ces échantillons, prélevés le 13 février 2015 à Sinès (Portugal), mettent en évidence que le MDO est en fait un DMA (MGO) se valorisant sur le marché des carburants marins entre 5 et 10 % au-dessus du MDO suivant les zones géographiques et que l’IFO 380 est en fait accessible à la catégorie RMD 80 qui se valorise à plus de 15% au-dessus de l’IFO 380.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les carburants marins recyclés d’Ecoslops conformes à la norme ISO 8217"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Une nouvelle réjouissante, en supposant que le prix de revient “compétitif”, ce que ne dit, malheureusement pas, l’article.

wpDiscuz