Louis Dreyfus Armateurs se lance dans l’éolien offshore

Deux groupes français que sont Neoen et Louis Dreyfus Armateurs associent leurs savoir-faire pour développer l’éolien en mer autour de projets jugés selon eux "avancés, crédibles, créateurs d’emplois pour la France".

Ce partenariat stratégique dont l’objectif est de faire aboutir des projets éoliens offshores en France permettra également d’offrir des sources de diversification industrielle pour Louis Dreyfus Armateurs.

Le gouvernement français, à travers le plan de développement des énergies renouvelables issu du Grenelle de l’environnement, souhaite que l’énergie éolienne en mer atteigne une puissance totale de 6.000 MW à l’horizon 2020.

Dans ce but, le Ministre d’Etat, Ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, a présenté le 5 Mai 2010 un plan d’accélération de l’éolien en mer qui se traduit par une planification concertée prévue d’ici l’été 2010, un cadre réglementaire simplifié porté par le « Grenelle 2 », et le lancement d’un premier appel d’offres en septembre 2010 visant à l’implantation de 3 000 MW dans les zones propices.

Neoen a investi depuis trois ans dans des expertises techniques et environnementales approfondies afin d’identifier les sites les plus appropriés en terme d’efficacité énergétique et les moins impactant en terme de conflit d’usage et d’intégration au milieu. L’expertise de Louis Dreyfus Armateurs dans l’industrie maritime renforcera les capacités de neoen à mener à bien ces projets, de 100 à 300 MW par parc éolien marin, de leur conception à leur exploitation, pour des investissements de 350 millions d’euros à 1 milliard d’euros par parc.

Louis Dreyfus Armateurs et neoen estiment que l’émergence de ces projets en mer permettra la création de plusieurs centaines d’emplois en France et travaillent dès aujourd’hui avec les acteurs locaux à l’identification des profils et compétences.

« Notre partenariat avec Louis Dreyfus Armateur, expert du monde maritime, répond à une volonté forte de neoen de s’allier à des industriels solides, disposant de ressources complémentaires aux nôtres, afin de peser durablement sur l’édification d’une filière pérenne et créatrice d’emplois. Aujourd’hui, l’éolien maritime est entièrement à bâtir en France, et cette alliance, entre deux groupes français est fondatrice d’un acteur industriel national sur ce secteur. » explique Xavier Barbaro DG de neoen.

« L’éolien maritime représente une opportunité rare pour nous de nous positionner sur une filière industrielle entièrement nouvelle en France. Le rapprochement stratégique avec neoen, représente une réelle valeur ajoutée en permettant d’unir nos savoir-faire complémentaires, pour faire aboutir des projets réalistes d’envergure dont notre industrie et nos ports ont besoin. » ajoute pour sa part Pierre Géhanne, DG de Louis Dreyfus Armateurs.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz