Enerzine

Stocker de l’énergie dans le sous-sol

Partagez l'article

La question du stockage de l’énergie éolienne aurait-elle trouvé sa solution dans le sous-sol de l’Iowa ?

Près de Dallas, une centaine d’entreprises contribuent à un projet de recherche en vue de stocker l’énergie éolienne.

Leur solution : stocker de l’air en sous-sol.

Un compresseur d’air gigantesque propulse en effet de l’air comprimé dans le sous-sol, composé de sable poreux. Le système fonctionne comme un ballon géant, qui permet de restituer en surface l’air conservé sous pression.

Celui-ci actionne ensuite les turbines d’une centrale à gaz, augmentant de 60% sa capacité.

Le stockage de l’air comprimé permettrait de réguler ainsi la production éolienne.

Le sous-sol étudié dans l’Iowa devrait contenir l’équivalent de 20 semaines de production, suffisament pour assurer la production énergétique suffisante en cas d’absence de vent prolongée.

Le projet devrait être finalisé pour 2011. Une centrale de l’Iowa, productrice de 268 Mw, devrait être la première à intégrer ce système de stockage propre.

L’institut national de recherche en énergie électrique estime que 85% du territoire américain possède un sous-sol compatible avec ce type de stockage.

 

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Stocker de l’énergie dans le sous-sol"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Christophe
    Invité

    Ce site idéal est très rare, voire inexistant(loin des 85% annoncés). S’il existe une poche ‘gigantesque’ sableuse, comment garantir son étanchéïté, surtout avec des sollicitations constantes de pression. L’air comprimé doit s’insinuer dans les pores du sable: il y a des pertes de charge. Les rendements mécaniques à la compression, puis à la détente dans la turbine sont loin de 100%, au mieux 40 et 40% soit 16% au final, s’il n’y a pas de fuites! La production(hors fabrication) est propre; le stockage est propre; mais à quel prix!

    Christophe
    Invité

    Ce site idéal est très rare, voire inexistant(loin des 85% annoncés). S’il existe une poche ‘gigantesque’ sableuse, comment garantir son étanchéïté, surtout avec des sollicitations constantes de pression. L’air comprimé doit s’insinuer dans les pores du sable: il y a des pertes de charge. Les rendements mécaniques à la compression, puis à la détente dans la turbine sont loin de 100%, au mieux 40 et 40% soit 16% au final, s’il n’y a pas de fuites! La production(hors fabrication) est propre; le stockage est propre; mais à quel prix!

    wpDiscuz