Une île espagnole a fait le choix du 100% renouvelable

La petite île espagnole de El Hierro mettra en service à partir de cet été, une centrale hydro-éolienne, qui lui permettra normalement d’ici la fin de l’année de se passer totalement des énergies fossiles.

D’une superficie de 278 km2, cette île située dans l’archipel des Canaries s’avère être un endroit propice pour tester un système de production d’énergie entièrement renouvelable. La centrale "introduira l’énergie dans le système de manière progressive (…) à la fin de l’année, et si tout se passe bien, nous pourrons arriver à 100%" a précisé une porte parole de Gorona del Viento.

Comme son nom l’indique, le projet hydro-éolien intègre à la fois un parc éolien, et une centrale hydro-électrique d’une capacité installée globale de près de 23 MW. Outre que le parc éolien alimentera en énergie le réseau électrique, il aura aussi pour mission d’alimenter une station de transfert d’énergie par pompage. La centrale hydroélectrique utilisera l’énergie stockée afin d’assurer la stabilité du réseau.

La centrale électrique sera constituée de 4 turbines de 2,83 MW chacune, pour une puissance totale de 11,32 MW. Avec une hauteur de chute de 655 mètres, le débit maximal généré est de 2 m3 par seconde.

Le parc éolien comprendra quant à lui un ensemble de 5 générateurs Enercon (E-70) d’une puissance unitaire de 2,3 MW, pour une capacité installée globale de 11,5 MW.

Une île espagnole a fait le choix du 100% renouvelable

En se basant sur la planification de l’énergie mise en oeuvre dans les îles Canaries, la demande d’électricité prévue a été estimée à 48 GWh/an pour 2015.

Le projet, dont le coût s’élève à 80 millions d’euros, est promu par Gorona del Viento El Hierro, avec la participation du Conseil de l’île (60%), Endesa (30%) et de l’Institut technologique des Canaries (10%).

Ce projet hydro-éolien permettra d’éviter à terme une consommation annuelle de 6.000 tonnes de fioul qui doivent être importés par bateau vers l’île, avec à la clé des économies financières estimées à plus de 1,8 million d’euros par an.

De même, les émissions annuelles de 18.700 tonnes de CO2, principale cause de l’effet de serre sera évitée. Ce CO2 correspond à celui qui pourrait être fixé par une forêt de 10 à 12 hectares, une surface équivalente à 20.000 terrains de football.

Les avantages environnementaux du projet, tant du point de vue énergétique que sur le plan hydrologique sont indéniables. Et cette petite île de 11.000 habitants constitue au final un bel exemple qui pourrait être imité à travers la planète.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

115 Commentaires sur "Une île espagnole a fait le choix du 100% renouvelable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
De passage
Invité
12 hectares “équivalents” à 20 000 terrains de football…? 12 ha = 120 000 m², ce qui met “votre terrain de football” à … 6m², la surface d’un tapis de salon ! Messieurs, comment voulez-vous qu’on croie un quelconque de vos autres chiffres si de telles énormes erreurs sautent aux yeux du premier venu? Vous desservez la cause des EnR qui vous est chère. Il est vrai qu’en Europe les EnR sont développées sans regarder les coûts et alors où va-t-on? Dans un précipice économique qui aurait pû être évité pour certaines solutions – actuellement noyées dans le fatras du… Lire plus »
Tres bon
Invité

Qui à dit que l’éolien et / ou le renouvelable ne marchait pas? Super projet, merci pour ce bel exemple.

Mangedesguepes
Invité

@ De passage Il s’agit d’une erreur de frappe, ils parlent de 20 terrains de football et non de 20 000. (les zéros sont d’ailleurs barrés). Et en effet, 120 000 m^2 ça fait environ 20 terrains de foot… Beau projet en tout cas.

Temb
Invité
Un magnifique projet, qui fonctionne et en plus sur une île. C’est autre chose comme vision de l’avenir que des déchets radioactifs, des particules fines de charbon et du gros fioul qui tache. En plus ça s’accompagne d’un remplacement des véhicules thermiques par des véhicules électriques rechargés à 100% par des ENR. Un très beau projet, rentable (se substitue à du fioul 2 fois plus cher) porteur et générateur de valeur ajoutée sur leur territoire au lieu d’importer du combustible fossile ou fissile. Bref tout pour être haï par les adorateurs du dieu EDF et du centralisme radicatif et fossile… Lire plus »
Temb
Invité

Dans la bataille qui se joue entre les différentes énergies, l’éolien montre qu’il représente l’une des énergies les plus compétitives. 2 exemples : Gamesa qui vient d’étendre ses garanties de 20 ans à 30 ans sur ses éoliennes. Après les appels d’offres au Brésil attribués à plusieurs GW d’éolien entre 30 et 50€ le MWh, voici le Kenya, pays particulièrement peu bancable qui arrive pourtant à placer 311MW à 75€ du MWh (33% moins cher que l’EPR).

Temb
Invité

4,7GW à construire cette année, avec un prix moyen à moins de 40€ du MWh (50$/MWh) Au passage Alstom devrait prendre 20 à 25% de ce marché.

Homer
Invité

Oui ça marche. Mais regardez la taille de l’instalation pour 11 000 habitants.

zoziau
Invité

Bravo les Canaries ! A cette petite échelle, cela démontre une fois de plus la complémentarité efficace des EnR, notamment hydro + éolien qui sont aujourd’hui des filières matures et rentables. Ca doit être simple de trouver une île ici ou outre-mer pour reprendre ce modèle, et convaincre les derniers sceptiques du sérieux de tout ça ?

Rickobotics
Invité

sans utilisation de véhicules 100% électrique, les importation de pétrole vont malheuresement devoir continuer … donc 100% renouvelable me parrait un peu déplacer comme titre …

Stephsea
Invité
Oui, capables de vraiment exploiter les ENR, sans spéculation, sans religion, sans sectarisme. C’est prouvé une fois de plus. Devrons nsou attendre de ne plus avoir le choix pour enfin choisir les ENR, massivement? Et alors ne sera t’il pas simplement trop tard? Car plus l’échéance est reculée, plus le défis à relever est imposant, et plus les moyens manquent. Tout ce la est mathématique. Mais force est de constater que les ENR ne sont pas encore des arguments suffisants pour se faire élire, du moins en France. L’écologie sectaire s’est emparée de ces thèmes et les tient précieusement en… Lire plus »
gaga42
Invité

Oui ça marche, oui c’est génial, mais oui ça devrait être généralisé chez nous (un champs d’éoliennes = un stockage STEP). Il est grand temps que le subventionnement des EnR intermitentes soit réservé aux projets comprenant ce genre de stockage, même si le MWh coute alors 2 fois plus cher, ces énergies deviendront alors crédibles. .

Nicias
Invité

Le site est idéal, une ile déserte et désertique, montagneuse, ventée, impossible à alimenter pour un tarif raisonnable. Et cerise sur le gâteau, une consommation de 4,36Mwh/an/habitant si j’en croit les chiffres présentés ci-dessus ; soit presque deux fois moins qu’en France/Europe de l’ouest. La production théorique maximale délivrée par les éoliennes est de ~100Gwh par an. Si elles produisent 48Gwh, cela nous fait un beau facteur de charge de ~50%, 2 fois supérieur au reste de l’Espagne. C’est peut-être possible, ils ont vraiment beaucoup de vent. Et 300 jours de soleil par an !

b api
Invité

La combinaison éolienne avec stockage hydro peut tout autant fonctionner avec du photovoltaïque et du stockage hydro, ou une combinaison des trois. A condition d’avoir une petite montagne toute proche ! Car plus le dénivelé est important, plus le stockage volumétrique de l’eau est petit. OK autour des Alpes, en Corse et autres îles montagneuses. Pas facile du côté de la Bretagne.

Sicetaitsimple
Invité

– mais 74 M€ pour au bout du compte 11MW de puissance installée , c’est pas donné, ça fait pratiquement 7000€/kW (ou 700€/habitant d’ailleurs) – 35M€ de subvention à la construction. -ce qui se traduit par un “tarif d’achat” de 256€/MWh, basé donc non sur le coût total mais sur le coût moins la subvention. – et la centrale diesel reste necéssaire ( mais exitait déjà) et continuerai si on comprend bien à fournir 17% de la production. Faut juste pas réver…..ou alors faut avoir les moyens de ses rêves.

Sicetaitsimple
Invité

7000€/habitant, pas 700.

Dan1
Invité
On a déjà parlé de El Hierro, c’est là : En France, on a par exemple Montezic, c’est un peu moins haut mais très nettement plus puissant (plus de 900 MW). Pour ceux qui doute encore des efforts de la France dans le domaine de l’hydraulique : Grosso modo, fin 19ième siècle et première moitié du 20ième siècle, on a mis des barrages partout (dont certains sont aujourd’hui noyés dans des lacs plus grands). La Truyère est l’exemple typique de l’équipement maximum des cours d’eau. On peut moderniser et optimiser mais ça ne fera toujours que moins de 100 TWh… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Un seul exemple : Il ya des milliers de barrages hydroélectriques possibles en Bretagne,” Je pense que vous devriez faire une petite recherche sur “directive cadre sur l’eau” et /ou “retablissement de la continuité écologique des cours d’eau”. La tendance est plutôt à supprimer ou araser des ouvrages existants, certainement pas à en construire de nouveaux, du moins en Europe.

Good-digits
Invité

Merci pour vos chiffres,que cet article de bisounours,s’était bien gardé de donner pour ne pas ternir le rêve utopique du tout ENR.En plus,il y a(je vous cite) la centrale diesel qui reste necéssaire ( mais exitait déjà) et continuerai si on comprend bien à fournir 17% de la production.Là aussi ,l’article de bisounours n’en parle pas.Merci de l’avoir signalé(article d’elpais.com).

fredo
Invité
@Dan1: “Pour les grosses STEP, c’est pas si facile, car il faut de la chute, du débit et deux lacs d’autant plus grand que la constante de temps d’utilisation est grande.” Un projet d’EDF SEI en Guadeloupe à Grande Terre est une Step Marine de 50 MW pour 20 heures de fonctionnement et une capacité de stockage d’électricité d’un gigawatt heure (GWh), temps de réponse 5 à 10 secondes, le niveau inférieur est la mer, le “grand lac” du bas, et le niveau supérieur une falaise. coût évoqué par Edf Sei : 250Mns€ incluant création d’une filière step marine (modules… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

que nous en avions déjà parlé, avec moins de détail. Mais en relisant, ça va, je m’y retrouve! Vouloir appliquer des solutions de systèmes isolés où la référence du prix de l’electricité c’est du gazole dans des moteurs diesel à des grands réseaux, c’est juste débile…. PS à good-digits: you are welcome.

Dan1
Invité
Pour les bisounours qui ne souhaitent plus l’être et pour ceux qui souhaitent simplement s’informer sur le potentiel des STEP : C’est pas les projets qui manquent ! A titre indicatif, la plus grande STEP française, avec 1,8 GW de puissance, ne peut stocker qu’un peu plus de 1 heure de consommation en pleine hiver. Sa production annuelle n’est que d’environ 1,5 TWh. Mais ce qui est précieux avec une STEP, c’est le lissage à courte constante de temps avec un temps de réponse très bref. Pour le stockage de masse de l’électricité à longue ou très longue constante de… Lire plus »
fredo
Invité

“c’est pas donné, ça fait pratiquement 7000€/kW” ok, mais le gazole non plus c’est pas donné, donc il conviendrait sans doute de prendre en compte les économies réalisées .

Dan1
Invité

J’ai souvent évoqué les projets mix EnR + stockage notament à La Réunion. Pour La Guadeloupe, vous trouverez cela dans le document que je viens de citer. Evidemment que la France a tout intérêt à pousser ces projets pour ses îles et c’est ce qui est fait. Mais il n’y a aucun miracle ni en France ni ailleurs, sinon ça se saurait. Les Japonais ont aussi étudié à Okinawa. Je pense que du point de vue de l’hydraulique, la France a beaucoup fait de puis 200 ans et ça continue :

Sicetaitsimple
Invité

1,8M€ par an si on en croit le site d’un des promoteurs de ce projet, Endesa. donc environ 160€/an et par habitant. Je vous laisse faire la division à la méthode de ma grand-mère et ensuite on parle business plan avec de l’actualisation?

Bachoubouzouc
Invité
“Bref tout pour être haï par les adorateurs du dieu EDF” Comme l’ont déjà dit certains, EDF aussi travaille à des projets similaires dans les DOM-TOM. Merci de lever un peu la pédale sur le EDF-hating. “voici le Kenya, pays particulièrement peu bancable qui arrive pourtant à placer 311MW à 75€ du MWh” D’une part, l’article parle de 310MW et non 311. “Enjoliver” le chiffre de 1MW me semble assez ridicule. D’autre part, la construction de ce parc à 623M€ bénéficie (si je comprend l’article en anglais que vous citez) de 35M€ de subvention de la part de l’UE et… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

250M€ pour 50MW nous dites vous. Très bien, mettons, c’est d’ailleurs pas incohérent avec les chiffres de El Hierro. Ca fait quand même cher pour un ouvrage qui ne produit pas d’énergie, et même qui en consomme ( rendement d’une STEP env. 80%)… Le jour ou les fans du stockage “d’electricité” auront compris ça , on aura avancé! Stocker de l’electricité sus une forme quelconque ( hydraulique, chimique,…) pour refaire ensuite de l’électricité, ça n’a rien à voir et c’est beaucoup plus cher que d’utiliser de l’électricité “excédentaire” en substitution d’autres usages, y compris les moins nobles comme l’effet Joule.

Guydegif(91)
Invité
Voilà une très belle illustration et bel exemple qui pourrait s’installer à moultes endroits à travers la Planète, d’un MIX énergétique_EnRs judicieux pour une île ou une région, afin d’assurer une autonomie énergétique ! Eolien + Hydroélectricité + STEP !…+ un peu de Géothermie_qd_volcanisme + un peu de PV ou CPV + stockage H2 façon-solideMg-McPhy-Energy, etc… Voici un exemple qui pourrait ou devrait faire école dans certaines de nos îles, où encore trop de Fuel, Diesel, perdurent, comme Corse, Réunion, Martinique, Guadeloupe, ainsi que certains ”ilots-Région-métropole”, où le relief, donc le dénivelé suffisant existe ! Il faut une volonté politique,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Un très beau projet, rentable”. Avec près de la moitié de l’investissement payé par le contribuable via une subvention et un tarif d’achat de 256€/MWh, on peut effectivement espérer que ce soit rentable pour la société de projet! Pour la collectivité, disons que ça se discute…..

Sicetaitsimple
Invité
Si on y regarde d’un peu plus près, ce projet est typique de la folie qui a saisi l’Espagne vers 2007-2008, date vers laquelle il a été réellement engagé, même si les décisions de principe étaient bien antérieures. Si on le regarde au prisme d’aujourd’hui, il serait totalement redimensionné. Tout d’abord n’importe quoi en terme de dimensionnement du reservoir haut et du réservoir bas ( le réservoir haut est plus de 2 fois supérieur en volume au “bas”,(360.000m3/150.000m3) alors que le seul exutoire, c’est la mer,et quand il faut repomper, il n’y a plus que 150.000m3 disponibles. Ensuite cette volonté… Lire plus »
zoziau
Invité

Vouloir faire du “tout renouvelable” sur une ïle avec des énergies locales inépuisables en prévoyant un back-up diesel est-il plus “débile” que de faire reposer son approvisionnement électrique à 75% sur une seule source issue d’une matière première épuisable et 100% importée ?

zoziau
Invité

Et sans plan B bien sûr en cas de FukuChinon par exemple. Mais on sait tous que ça ne peut pas arriver chez nous pasqu’on n’est bien trop forts…

Sicetaitsimple
Invité
Vous avez raison, si on compte pas ce que ça coute (notamment au consommateur métropolitain qui paye ce qui est installé dans les iles) c’est beaucoup moins débile….Et des energies locales et inépuisables y’en a quasiment partout, pas seulement dans les iles. Mais vous savez, quitte à m’avancer à sa place, je suis certain que même Bachoubouzouc (que je salue au passage) est prêt à remplacer le nucléaire par du renouvelable…Il ira chez EDF En! . Ca coute combien, that’s the question. On sait juste qu’aujourd’hui (c’est un exemple mais très significatif) environ 25% d’electricité renouvelable ça coute 62€/MWh de… Lire plus »
fredo
Invité
“1,8M€ par an si on en croit le site d’un des promoteurs de ce projet, Endesa. ” 64,8M€ coût total du projet pilote / 1,8M€ mini économies gazole par an = 36 ans max soit tout proche des 35 ans du tarif d’achat de l’EPR anglais qui n’avait pas choqué les pronuc. Endesa parle cependant d’économies de 40.000 barils pour 1,8M€ soit 0,28€/l, or coût du baril de brut puis raffinage (sans compter réacheminement aux Canaries) est plutôt de 0,6€/l soit le double mini, ce qui ramènerait le payback à 18 ans, curieux sachant qu’on parle ici de toute façon… Lire plus »
Tassin
Invité

@ fredo : Tu as oublié de prendre en compte l’investissement dans les moteurs diesel en plus des 1,8M€/an de combustible.

Stephsea
Invité
J’ai au moins la satisfaction d’avoir obligé les “sophistes-lobbyistes” à sortir du bois, et donc à s’exposer explicitement anti-ENR… Qui a dit que les ENR n’étaient pas chère? Pas moi. Les ENR sont extrêmement chères. L’énergie est extrêment chère, y compris celle que nsou cossommons aujourd’hui et qui n’est PAS renouvelable. Nous vivons à crédit, avec des dettes par habitant infiniment supérieures à 7k€/hab. Vosu le savez, je ne reviens pas sur ce constat. C’est un thème complexe mais accessible à qui s’en donne la peine. Le fait que les ENR soient chères les rend d’autant plus urgentes, et pas… Lire plus »
Lord predator
Invité
Vous avez souvent l’habitude de prendre les chiffres qui viennent, de faire votre petit calcul de coins de table, et que vos alliés Bachou and co reprennent sans vérification ? Oui … Vous dites “mais 74 M€ pour au bout du compte 11MW de puissance installée , c’est pas donné, ça fait pratiquement 7000€/kW (ou 7000€/habitant d’ailleurs) ” j’ai pas envie de partir sur la vérification de vos calcul qui sont de toutes maniére FAUX Si vous relisez l’article, il s’agit de 11 MW Hydraulique et 11MW Eolien, donc 22 MW au totale, mais il s’agit probablement d’une erreur d’inattention.… Lire plus »
Papijo
Invité

Encore un projet pour des riches (probablement financé par des “aides” payés par des pauvres: Un coût de 80 M€ permettant une économie de 1,8 M€ de fuel, soit 7270 € par habitant ou 25 000 € par foyer. Il faudrait plus de 40 ans pour rembourser … s’il existait des banquiers qui prêtent à 0% d’intérêts. De plus, il faudra payer l’entretien (3 à 5% de l’investissement soit 2,4 à 4 M€ par an), les assurances, etc. Mais c’est vrai que pour les écologistes, l’Espagne (comme la France) est un pays immensément riche !

Lord predator
Invité
80 M€ sur 40 ans (comme vous le préconisez, sa n’est que 182 Euros par an et par habitant pour une énergie propre et non intermittente premiérement, deuxiémement comme Fredo la démontrer c’est 1.8M Euros annuelle pour un prix du fioul dérisoire comparer aux VRAI prix du marcher (subvention ?) enfin il faudra que vous nous communiquiez vos sources, jamais vus un Parc Eolien ou Hydraulique avoisinnant les 3 à 5% de l’investissement en maintenance de maniére annuelle ??! Vous avez rêver ou bien ? Enfin dernier points, vous êtes soit trés courtermiste soit ignorant pour ne pas savoir que… Lire plus »
Papijo
Invité
A hudax – Pour comprendre, la Martinique, c’est environ 400000 habitants pour 400 MW installés (), donc en technologie “classique”, 11 MW suffisent. Le problème, je pensais que vous aviez compris, c’est que contrairement à une centrale nucléaire, une éolienne n’a pas une durée de vie de 40 ans, et pas question de les prolonger jusqu’à 60 ans ! A Lord predator: Si le prix du fuel doit monter, personne ne peut le prévoir. Aux USA, le prix du gaz naturel a plongé de 60 ou 70% ces dernières années. Bientôt, nous aurons peut-être du gaz à “prix USA”, et… Lire plus »
fredo
Invité

“c’est que contrairement à une centrale nucléaire, une éolienne n’a pas une durée de vie de 40 ans” en revanche dans 110 ans il y aura toujours du vent, mais plus d’uranium (5,3 Mns t réserves 2009 / 55.000 t conso par an), et le bassin hydraulique il sera toujours là aussi ! PS: Merci de nous épargner le coup de découverte éventuelle nouveaux gisements uranium (pas prévisible idem que pour pétrole comme vous le dîtes plus haut) , ni de la 4G nuke impasse pour l’instant.

Bachoubouzouc
Invité
“Si vous relisez l’article, il s’agit de 11 MW Hydraulique et 11MW Eolien, donc 22 MW au totale, mais il s’agit probablement d’une erreur d’inattention. Vous pouvez commencez par diviser vos tarifs par 2.” Sans vouloir répondre à sa place, Sicétaitsimple l’a déjà expliqué et vous ne l’avez visiblement pas lu ou pas compris : Les habitants de El Hierro n’investissent pas dans 22MW au total, mais dans 11MW garantis et pilotables. Sachant que la STEP ne produit pas d’énergie, elle consomme de l’électricité éolienne et n’en restitue que de l’ordre de 80% (son rendement). Son calcul se tient donc… Lire plus »
Dan1
Invité
Une STEP est une installation de stockage… elle consomme donc d’abord de l’électricité comme le dit Bachoubouzouc. D’ailleurs en France, elle paye le TURPE : Evidemment, il y a des STEP pure et des STEP mixtes. Dans ce dernier cas, le bilan de production est complexe. Mais pour l’île d’El Hierro, c’est simple, la STEP est pure. Donc, nous avons bien un outil de production de 11,5 MW adossé à un système de lissage de cette production. Si les 48 GWh de consommation sont couvert par la STEP à 80% de rendement, cela veut dire qu’il faudra 60 GWh de… Lire plus »
Verynuke
Invité
Mox uranium plutonium thorium Les EPR(s) pourront ainsi fonctionner dans le futur avec des mixed oxydes à l’uranium-plutonium-thorium. Les ressources seront alors de plusieurs siècles gràce à l’abondance du thorium,sans même avoir spécialement besoin de surgénérateurs au sens strict du terme.De simple réacteurs 3G++,pouvant faire l’affaire,gràce à ce supermox uranium-plutonium-thorium. En plus… Puisque les EPR(s) (et les atméa(s)) pourront fonctionner avec un mix au thorium,les constructions d’EPR(s) et d’ATMEA vont représenter un marché d’au moins une centaine de réacteurs chacun,à travers le monde,tout au long de ce siècle.Les pays riches en thorium comme l’Inde,la Chine,la France,etc… seront intéressé au premier… Lire plus »
Lord predator
Invité
Je ne suis ni anti ni pro-nucléaire (un scoop sur ce forum :O ) ceci dis les réserves mondiales d’uranium ont été multiplier par 5 ces derniéres années passant a 30 Mt (Source Science et vie XXI Siécle, Nucléaire ou charbon) Ensuite je suis un pronucléaire en se qui concernant deux réacteur 4G celui au sel fondus, et celui à Haute température qui ont énormement de potentielle, une sécurité intrinséque, pas de déchets radioactif, un rendement trés élévés, bref, tous se qui ferait un nucléaire durable (mince ils font pas de bombe, curieux) Mais certainnement pas les EPR, Astrid et… Lire plus »
Lord predator
Invité
J’en suis entiérement d’accord, cependant il est FAUX de dire qu’il s’agit de “puissance installé” dans de bonne conditions STEP et plein de Vent, la capacité sur le réseaux peut monté à 22MW, pour quelqun qui est pointilleux lorsqu’il s’agit de parler en MW de Puissance Installé par les ENR au lieu de production, vous comprendrez 😉 De plus, je ne comprend pas le surdimmensionnement de leurs réseaux, sachant que j’ai crû comprendre que la pointe sur cette île était de 8 MW … Sa aurait permis de rendre le projet moins cher et mieux perçus par certains des contributeurs… Lire plus »
Dan1
Invité

Je ne suis pas sûr qu’avec 11,5 d’éolien, le système soit surdimensionné pour une pointe de 8 MW. Car un système éolien fonctionne rarement voire jamais à pleine puissance. Bien sûr, il y a la STEP, mais quand elle est vide et que l’éolien est en berne… y a plus de jus. A moins que.. avec le diésel ? Evidemment, il y a le cas où la STEP est pleine et l’éolien au maximum !

Sicetaitsimple
Invité
Vouz aurez remarqué que j’avais pris soin d’écrire “mais 74 M€ pour au bout du compte 11MW de puissance installée , c’est pas donné”. C’est dans le “au bout du compte” que se trouvait la nuance. Mais pour vous faire plaisir, je vais rectifier: “Il y a bien 22MW de nouveaux moyens installés, plus 12,7MW de diesels existants, soit 34,7MW installés. Pour une puissance “utile” de 10 à 12MW, car de toutes façons c’est la puissance maximale appelée sur l’ile ( hors pompage). “mais 74 M€ pour au bout du compte couvrir une pointe maximale de11MW de puissance appelée ,… Lire plus »
Dan1
Invité

“le vieillissement inattendu de ces aciers irradiés inquiètent les services de controle nucléaire” Vous êtes bien sûr qu’il s’agit de vieillissement inattendu ? Et de là, on fait on fait un parallèle avec les cuves françaises.

Sicetaitsimple
Invité

Tout d’abord, il faut bien sûr lire 200GW (et non MW) dans mon post précédent, mais le lecteur aura, je l’espère, rectifié de lui-même… 36 ans de payback… J’espère que vous plaisantez? Vous connaissez des gens qui investissent comme ça? OK, les chiffres sur les économies de gazole sont difficilement compréhensibles, il doit y avoir des effets “com” derrière.

Sicetaitsimple
Invité

Je pense que même sur l’ile d’El Hierro, les gens dorment la nuit et donc consomment assez peu d’électricité, donc la STEP va pouvoir statistiquement recharger . Et puis il y a effectivement les diesels qui continuent à fournir 17% de l’électricité dans les articles présentés par ailleurs, courageux mais pas téméraires les gens d’El Hierro!

wpDiscuz