Accord sur la formation aux économies d’énergie

Dans le cadre du Grenelle Environnement, un partenariat a été conclu avec les professionnels du bâtiment et EDF pour prévoir la révision générale des Règles de l’Art de la construction, ainsi que la formation aux économies d’énergie de 120 000 professionnels du bâtiment.

EDF contribuera d’ailleurs à ce programme à hauteur d’environ 70 millions d’euros, grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie.

L’offre de formation adaptée aux besoins devient un enjeu majeur pour la réussite des objectifs du Grenelle Environnement qui prévoit la réduction de 38% de la consommation d’énergie des bâtiments existants d’ici 2020, la généralisation des « bâtiments basse consommation » en 2012 puis les « bâtiments à énergie positive » en 2020.

Ce partenariat devrait permettre de former, d’ici 2012, quelque 120.000 professionnels aux économies d’énergie et de lancer la révision générale des "Règles de l’Art", document technique des métiers de la construction. Celui-ci couvre des opérations aussi diverses que les fondations, la plâtrerie, la construction en bois et l’étanchéité des toitures et des façades, et fait référence dans les contrats de construction et d’assurance.

Mis au point dans les années 50 par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), il a été régulièrement mis à jour et sera révisé par un ensemble de 200 professionnels, chargés de réécrire l’Encyclopédie moderne du bâtiment.

   

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Iece import

Encore une nouvelle formation ? Pourquoi seulement EDF et CSTB. ENERPLAN le grand spécialiste des formations aux métiers du solaire n’aurait’il pas été retenu? quel nouveau label va sortir du chapeau ? QualiPV, QualiSol, QualiBat ca servira plus à rien? le QCM payé en moyenne 900 euros pour avoir son qualiPV serait a réviser ? il faudra payer combien la nouvelle formation pour être qualifié à Quoi? 120.000 professionnels ? es ce un voeux pieu? on ne pose actuellement que 3000 kits 3kw /mois. Au fait, une grande question à tous ces messieurs qui décident pour nous puisqu’ils sont des “professionnels du photovoltaique”: dans 20ans les fameux 3kw posés en intégration au bati? quand on va les démonter, faudra t’il remettre les même tuiles qu’au départ, ou alors devra t’on boucher le trou avec de la tôle ? Le nouveau système d’intégration veut que le démontage d’un panneau rende la toiture impropre à l’usage, ok, alors dans 20 ans ça donnera du travail aux couvreurs: il y a un problème dans ce concept Français d’intégration vous ne trouvez pas? Au départ on casse la toiture existante pour poser du PV qui doit obligatoirement faire l’étanchéité, et dans 20 ans on recommencera, on cassera le kit PV, pour reposer des tuiles? c’est une spécificité Française. C Sailliard, gerant IECE Import perpignan le 6 juillet 2010

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime