Alliance de 3 sociétés pour développer l’éolien offshore flottant en France

Equinor, RES et Green Giraffe ont annoncé leur association pour former Océole, un partenariat dédié au développement de l’éolien offshore flottant en France. Océole évaluera les différentes opportunités dans l’objectif de répondre aux prochains appels d’offres pour l’éolien flottant lancés par le gouvernement français.

Ce partenariat confirme l’ambition des trois entreprises de réaliser des projets éoliens flottants performants pour soutenir les objectifs de la France, qui vise 6,8 GW de projets éoliens en mer à l’horizon 2028 et la neutralité carbone à l’horizon 2050.

La France a pour ambition de devenir l’un des principaux marchés de l’éolien offshore flottant au cours de la prochaine décennie. Aux côtés de RES et Green Giraffe, nous sommes prêts à contribuer aux plans ambitieux du pays pour l’éolien en mer et à développer les premiers parcs flottants commerciaux français. Avec Océole, nous disposons des compétences industrielles, techniques et financières pour développer des projets où nous pouvons créer de la valeur et capturer les économies d´échelle de cette technologie prometteuse“, déclare Jens Økland, Vice-Président Directeur pour le développement des Énergies Renouvelables chez Equinor.

Delphine Robineau, Responsable Éolien Offshore chez RES ajoute : “Je me réjouis de l’engagement de RES dans ce partenariat qui renforce la complémentarité des trois entreprises. L’expérience réunie au sein d’Océole démontre notre capacité à développer la filière éolienne flottante en France avec des projets adaptés aux territoires, respectueux de l’environnement et des usagers de la mer“.

Equinor est le premier développeur mondial d’éoliennes offshore flottantes.

L’entreprise exploite le premier parc éolien flottant au monde, Hywind Scotland (30MW) et assure actuellement la construction du plus grand parc éolien flottant en développement, Hywind Tampen (88MW) situé en Norvège. Avec plus d’une décennie d’expérience opérationnelle de l’éolien flottant et une solide expertise en gestion de projet offshore en mer du Nord et dans le monde entier, Equinor est particulièrement qualifiée pour ouvrir la voie et poursuivre de manière sûre et efficace le développement de l’éolien offshore flottant en France avec ses partenaires.

RES dispose d’une expertise solide et reconnue dans le secteur de l’éolien en mer grâce à son expérience dans le développement, l’exploitation et la maintenance de projets ainsi que dans les services de support et d’ingénierie. En France, RES a remporté l’appel d’offres pour le projet éolien offshore au large de la baie de Saint-Brieuc en 2011. L’entreprise s’appuiera sur l’expérience acquise lors du développement de l’un des premiers projets éoliens en mer français, aujourd’hui entièrement autorisé et en cours de construction, et sur sa connaissance des territoires.

Green Giraffe est une société de conseil financier spécialisée dans le secteur des énergies renouvelables et bénéficiant d’une solide présence sur le marché mondial de l’éolien en mer grâce à son implication dans plus de 110 projets autour du globe. Son expérience considérable en fait un acteur majeur du secteur.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.oceole.fr

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lionel_fr

Une remarque ici. La production renouvelable espagnole n’est “pas supportée” par le système de comptage français. C’est un phénomène jamais vu auparavant. L’Espagne a recommencé à installer de l’éolien et du solaire en quantité significative. Ce jour, le 01-08-2021, la production ibérique est excédentaire à midi de 1351 MW, comme en atteste leur monitoring qu’on peut consulter ici : https://demanda.ree.es/visiona/peninsula/demanda/acumulada/2021-08-01 La situation de la péninsule ne leur laisse pas le choix : le seul pays pour exporter l’excédent solaire est la France, d’autant que le Portugal est, lui aussi très bien pourvu en photovoltaique. Comme on peut le voir sur… Lire plus »

ADE

Un jour comme-ci, un jour autrement. Que disent les moyennes annuelles?

Lionel_fr

Ben non, le phénomène ne fait que s’amplifier depuis le printemps. Les chiffres d’export français sont devenus complètement faux vers l’Espagne (et donc le solde annuel l’est également mais il n’est publié qu’en mai pour l’année précédente). En corolaire, on peut facilement voir que la France n’importe pas les excédents espagnols. Les Ibères sont donc livrés à leurs capacités de STEP et l’affaire ne peut qu’empirer, l’Espagne a été excédentaire tout l’hiver et installe 6 GW d’EnR / an pour une consommation moitié inférieure à la nôtre. Politiquement, c’est à couteaux tirés en France, jamais les manœuvres d’obstruction aux EnR… Lire plus »