Déploiement massif de l’éclairage LED : l’Europe compte sur vous

Un Livre vert sur l’avenir de l’éclairage par LED a été adopté la semaine dernière par la Commission européenne qui a par la même occasion lancé une consultation publique sur ce sujet.

La suppression progressive de la commercialisation d’ampoules à incandescence traditionnelles dans l’UE d’ici au mois de septembre 2012 signifie que dans un avenir proche, environ 8 millions d’ampoules à incandescence devront être remplacées dans les foyers, les bureaux et les rues par des solutions d’éclairage moins énergivores. Parmi celles-ci se trouvent les technologies d’éclairage par LED et LED organiques (OLED), également appelé éclairage à semi-conducteurs (Solid State Lighting, SSL).

L’éclairage par LED est l’une des formes d’éclairage les moins consommatrices et les plus adaptables, avec à la clé des économies d’énergie et des réductions de factures pouvant atteindre 70 % par rapport aux autres technologies d’éclairage. L’accélération du déploiement de l’éclairage par LED devrait permettre de renforcer l’industrie européenne dans le secteur, tout en diminuant l’énergie consommée par l’éclairage de 20 % d’ici à 2020.

Cependant l’éclairage par LED exige de surmonter certains obstacles sur le marché, à savoir le prix d’achat élevé du fait du caractère plus sophistiqué de cette technologie par rapport aux autres, le fait que les utilisateurs potentiels y sont peu familiarisés et l’absence de normes communes. C’est pourquoi, la Commission Européenne souhaite organiser une consultation jusqu’au 29 février 2012 pour recueillir les avis sur ses idées.

"En ce qui concerne la généralisation de l’éclairage par LED, le calcul est vite fait. Nos portefeuilles et notre planète y gagneront. Nous souhaiterions connaître vos idées sur la manière d’accélérer le déploiement de cette technologie et, consécutivement, de faire profiter l’Europe d’un maximum de nouveaux emplois et d’économies" a déclaré Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission.

La consultation publique posera notamment les questions suivantes :

► Quelles actions permettraient de surmonter les obstacles existants et d’accélérer le déploiement de l’éclairage par LED en Europe ?

►De quelle manière assurer la présence sur le marché de produits équipés de LED qui soient de bonne qualité, sûrs et conformes aux attentes des consommateurs ?

►Comment renforcer la coopération du secteur de l’éclairage avec les architectes, les concepteurs d’éclairage, les installateurs de systèmes électriques et les secteurs de la construction et du bâtiment ?

►De quelle manière l’UE peut-elle soutenir le mieux l’esprit d’entreprise et la compétitivité dans le secteur de l’éclairage ?

►La promotion de l’éclairage par LED basse consommation est l’un des principaux objectifs de la stratégie numérique pour l’Europe.

 

Le livre vert est disponible en version française .PDF (ici)

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lionel_fr

Gros consommateur de LED’s depuis des années , je peux assurer que l’économie est très supérieure à 70% pour une raison toute bète et dont personne ne parle : la suppression de l’abat-jour ! En effet les LED émettent un fasceau très directif (on peut acheter plusieurs type de directivités mais les plus directives sont les moins chères) Cette caractéristique inhérente et un peu d’astuce rendent le plus souvent inutile l’usage des abats jour. Or l’abat-jour est l’ustensile le plus idiot et le plus inutilement énergivore qu’on ait inventé depuis qu’on sait produire des sources lumineuses trop intenses pour l’oeil humain. Toute l’astuce consiste désormais à réinventer l’éclairage avec des LEDS et cela consiste le plus souvent à les diriger vers des surfaces claires (murs, plafond…). En outre , il faut choisir des modèles ‘blanc-chaud’ càd tirant sur le jaune plutôt que sur le bleu et multiplier leur nombre plutôt qu’augmenter la puissance unitaire. Les leds modernes type Luxeon 3w ont un blanc très proche de l’halogène basse tension mais elles sont vraiment dangereuses pour les yeux en cas de radiation directe. Les constructeurs GE, OSRAM, PHILLIPS, .. produisent des bulbes de plus en plus confortables mais il est vraiment dommage de remplacer les vieux bulbes : mieux vaut refaire l’éclairage des pièces avec des “guirlandes” plutôt que copier les anciens bulbes ou spots avec leurs abats-jours stupides. Soyons créatifs !!

Lionel_fr

Pour allumer une led, il suffit d’un courant redressé (continu), la tension n’a pas beaucoup d’importance mais la basse tension est moins dangereuse pour les consommations faibles. Chaque led est branchée en respectant la polarité , directement sur l’alimentation continue en intercalant une résistance sur le coté (+). La valeur de cette résistance peut être calculée ici : ou plus simplement Résistance = (U – L) / I U = Tension Alim en volt L = Tension de la led en volt (max 3.5) I = Intensité en Ampère (max 0.06) Les max sont indicatifs pour ne pas transformer vos led’s en super-novas. Les LED’s rouges consomment beaucoup moins d’énergie que les autres, cela peut être amusant pour activer un mode “super-éco” façon Star-Trek pour les soirées d’hiver en Brtetagne ou en PACA !! Tout est permis , surtout les trucs un mpeu “allumés”, ne pas hésiter à démesurer , s’amuser , refaire la lumière est très marrant Pour les allumés graves : il y a les platines à microcontrôleurs style Arduino qui permettent d’ajouter de la tragédie ou de l’héroic-fantasy, personnellement j’adore mais pour les “sérieux” on peut aussi faire des détecteurs de présence pour quelques centimes et faire encore des économies…. soyons fous

trimtab

Dans la vaste ‘marmite’ dénergie, beaucoup disent que déjà l’électricité (en tant de ‘vector’) est presque dans ‘l’épaisseur du trait’ de l’énergie primaire ‘totale’, et que l’éclairage ladedans est presque ‘peanuts’. Mais (selon ce source ): l’ eclairage (sous toute ses formes) fait quand même 19% du jus mondial ! Ca fait un sacré poids de peanuts ! Et si on ‘rationaliser’ au mieux l’eclairage avec des technologies actuelles les plus performantes on pourrait réduire la part du jus ‘lumière’ à 7 % du total mondial………..de quoi à fermer 705 centres charbons dans le monde (sur les 2670 existants !): Simone, éteint l’enseigne, on ferme la boutique…….et je n’ai pas d’actions à l’EDF ………..et le charbon ça pue…………..! trimtab

moise44

@Lionnel_fr Vous emblez en connaître un rayon sur cette technologie appliquée a l’éclairage. Mais pourriez vous nous apporter un ou deux liens sur les volumes de fabrication de ces déifférents types de leds ? @trimtab Je suis bien d’accord avec vous que a l’échelle d’un pays, ce n’est pas grand chose, mais effectivement cela se voit plus au niveau mondial… En fait, je pense que ce type d’éclairage est surtout intéressant pour les grosses puissances en Ville plus que pour les particuliers. J’entendais l’autre jour a la radio que la facture électrique d’éclairage d’une communes peut représenter jusqu’a 45% du buget annuel ! Si nous pouvions le faire tomber a 15 ou 20% ce serait déja un gros progrès ! Certains disent qu’il n’est pas utile de laisser l’éclairage dans les zones indusrielles ou sur les parking de supermarchés, mais il ne faut jamais oublier les vols et la disuasion qu’apporte l’éclairage sur les tentations inombrables de piller tous types de denrées… Pour conclure, je pense déja au recyclage, mais aussi au fait qu’il faut impérativement faire diminuer la facture d’éclairage des communes et que dces leds sont une bonne idée pour çà. Mais, je suis moins sur pour les particuliers.

Chris75sf

Depuis quelques mois je n’utilise plus que des LEDs pour éclairer mon appartement et la puissance lumineuse est au rendez-vous => C’est possible et sans se ruiner

Claude b.

Tant que la qualité de la lumière ne sera pas améliorée, je parle de la chaleur en Kelvin, et qu’ il n’est pas évident d’utiliser un “dimmer” réostat pour en contrôler l’intensité. Je tiens absolument a avoir un abat-jour qui est la source de l’ambiance d’un décor. Pour moi, le led est froid, en éclairage, et en chaleur dégagé qu’il faut remplacer donc plus de chauffage. Actuellement, Je magazine pour acheter les ampoules au tungstène et m’en faire une réserve, leur disparition est MALHEUREUSEMENT ÉVIDENTE.

Lionel_fr

@Trimbab C’est bizarre cette vieille rengaine qui dit que ça ne sert à rien. Durant les années 80, j’avais 250w pour éclairer, 150w de tv, 150w pour l’ordi. Aujourd’hui 8w de leds, 20w de tv, 35w ou 10w de laptop ou netbook selon les cas, micro ondes une fois sur 2 et chauffage condensation mais il parait que ça ne sert à rien, je crois que les jancovici kids abusent de ce genre de négation pour se donner un peu d’altitude mais qu’en réalité ils pagayent dans le bac à sable… @Moïse Le volume de led’s mondial est suffisant pour lire mon comics , jusque là , ça me suffit @Chris Cool partner ! Je regarde ma lampe a led et il me semble que le rendu des couleurs est bien meilleur qu’avec des tungstène mais à peu près comparable à de l’halogène à ceci près que mon luminaire flexible titre exactement 2.3w sur le wattmetre. @Claude Rien ne vaut le bon vieux temps , une lampe à pétrole est encore plus chaude dans tous les sens du terme et une vache dans chaque pièce pour le chauffage.. Les températures de blanc led sont nombreuses, mes préférées sont les luxeon mais uniquement en torche à piles. Pour les applications fixes , le genre luxeon à souder. Les leds à éviter sont les minibulbes bon marché dont la t° est trop élevée (blanc bleu) . Préferer les “blancs chauds” @ Rouget Les résistances électroniques ne sont pas faites pour chauffer (cela les détruirait) , le couplage avec les leds permet simplement de limiter le courant qui traverse la led de de lui éviter une fin tragique. Le courant excédentaire rencontre trop de résistance et passe par un autre chemin (câble d’alim) , la consommation des résistances est nulle à inquantifiable à priori Losque on fonctionne sur batteries ou bien que la tension d’alim est inférieure à celle de la led, il faut ajouter un petit ampli-op qui permet au contraire de remonter la tension. On travaille avec des puissances de l’ordre du watt ! cela ouvre des horizons

irisyak

Nous avons les fluocompactes qui sont des arnaques car la seule chose à vérifier c’est le nombre de off autorisés. A moins de 20 000 of il ne faut pas acheter. Elle sont très peu nombreuses à l’indiquer. Elles le sont encore moins à l’atteindre et elles sont rares à le confirmer dans les faits si elles le signalent. En gros une arnaque totale. Pour les LED elles éblouissent si éclairage direct. Pour avoir un peu de puissance il en faut plusieurs pour remplacer une 100 Watts à filament .. C’est donc compliqué et très cher. Si par bonheur on en trouve assez puissante pour remplacer une 100W alors elle se met à griller en moins de 6 mois. Du coup les économies c’est pour jamais, cest aussi une totale arnaque. Seuls des bricoleurs très pointus peuvent éventuellement y trouver leu compte.

trimtab

Pourquoi avez vous compris que ma ‘rengaine’ disait que ‘ça ne sert à rien’ quand, mes nombreuses commentaires depuis 3 ans disent toutes exactement le contraire ? Que chacun doit penser, faire, comprendre et assumer ses responabiltés devant les défis qui nous sont possés. Du nettement moins à la place du toujours plus, a toujours été ma ‘rengaine’. Le ‘bucky boy’ que vous avez mal compris. trimtab

Tech

la résistance en série avec la diode, c’est de l’électronique de base. I il faut une tension supérieure à la valeur qui va ‘allumer” la diode( cela dépend de la couleur de la diode(rouge (1,6 volt), vert, jaune, bleu(3V, blanc(qui en réalité comporte souvent plusieurs diodes!). mais attention dés que cette tension est dépassée, le courant peut rapidement devenir “infini” ou tout du moins trés élevé et griller la diode, donc la résistance en série controle le courant max dans la diode environ 5 milliAmpères. mais effectivement le RxIxI est perdu en chaleur dans la résistance! si tous les fabricants d’appareils avec une diode de veille baissaient de 1 mA le courant dans leur diodes, 1. on ne s’en apercevrait pas visuellement , mais 2. au niveau mondial on économiserait plus de 10 MWatt instantanné à multiplier par 12 heures par 365 jours, je vous laisse calculer le nombre de centrales à l’année! fin du cours sur l’alimentation des diodes ;o)

Lionel_fr

Désolé je me suis mal fait comprendre ! j’étais plutôt d’accord avec votre post @Tech Ok la résistance disperse. C’est pourquoi les bonnes circuiteries passent par un régulateur de courant plutot qu’une résistance. Mais à quoi bon se poser tant de problèmes pour s’atteler à la tâche ? N’importe qui peut monter une résistance en série et 9 fois sur 10, la dépense énergétique sera inifime puisque l’alim ne sera pas calculée au millimètre surtout en montage parallèle. Mon propos était de suivre l’esprit de l’article plus que de faire de la politique énergétique. Un bon montage avec un ampli-op (un circuit cmos généralement intégré aux controleurs des engins electro-ménagers) Bien calculé, la perte est complètement négligeable : l’impédance du cuivre n’est pas nulle non plus et l’alu de nos câbles THT est encore pire !!!! Mon opinion sur la politique énergétique est que les 10Mw perdus devraient plutôt être investis dans l’apprentissage des gens pour qu’ils se débrouillent par eux même plutot que de discuter sur le milliwatt perdu par chaumière. D’autant plus que la motivation des gens est primordiale pour migrer vers une nouvelle techno et que celle là en l’occurrence, fait gagner des GW si elle est bien utilisée. Pour la circuiterie led idéale en basse tension continue, j’ai trouvé ce lien : Mais encore une fois : le plus important est d’utiliser la led, essayer , tester, se tromper, recommencer… les alims de bonne qualité devraient suivre Il faut retenir que laLED est sensible au courant qui la traverse et non pas l’intensité ou la tension mais les milliwatts ! Pour la variation d’intensité lumineuse, la bonne méthode est de jouer sur le pwm (largeur d’impulsion electrique) et rien d’autre. C’est vraiment facile avec in circuit passif mais encore plus fun avec un petit contrôleur : pourquoi pas apprendre ça à l’école ? Un controleur à 6 euros peut contrôler 8 leds ! en quoi est ce moins important que d’apprendre à écrire sans faute ? Faut-il vraiment attendre que GE ou PHILIPS nous sorte un bulbe à led car on est trop bètes pour comprendre qu’une technologie de rupture requiert un minimum de changement d’habitudes des utilisateurs. Donc conclure : la résistance n’est pas géniale , surtout avec de multiples leds en parallèle mais c’est souvent bien mieux que le fluo ou le tungstène

Lionel_fr

Après de multiples essais d’éclairage par LEDs, je note que la forme la plus facile à intégrer ayant le meilleur rendement énergétique est la réglette. En cherchant “réglette led” sur google, vous trouverez plein de fournisseurs. J’ai retenu celui-ci car son offre est bien documentée et accompagnée de photos d’intégration dans le mobilier qui permettent de se faire une idée (désolé pour la pub) Cliquer sur la documentation en .pdf qui donne beaucoup plus d’info sur les tailles disponibles, connectique, accessoires… La consommation de 3w ne présume pas de la consommation réelle du transfo 12v DC sur le secteur. Le cas ideal est de se trouver dans le tiers supérieur de la capacité du transfo (cf posts précédents) Les problèmes liés à l’alimentation DC sont toujours les mêmes : les solutions adoptées pour l’halogène basse tension et les autres équipements DC seront efficaces bien qu’il faut considérer que les leds risquent de rester allumées pendant de très longues durées (tout le monde a le réflexe de les utiliser comme veille car elles consomment peu) Contrairement à ce qu’écrit Claude b , on voit bien qu’il est possible de faire de très belles choses avec ce type d’éclairage. Pourtant il reste beaucoup à faire pour l’utiliser à 100% de ses capacités et faire des économies d’énergie très substancielles : les petites lampes fluo consomment au moins 3 x plus et son pénalisées par les abats jours ou les gros reflecteurs spot. La directivité des LEDS permet souvent de supprimer ces accessoires qui nuisent à l’efficacité

maxxxx

Autant les LED peuvent avoir des application intéressantes, autant elles n’ont pas vocation à remplacer tous l’éclairage existant. Je ne parlerais même pas d’éclairage public ou les lampes sodium basse pression sont encore bien loin d’être rattrapées par les LED en terme de rendement. Mais pour le résidentiel et le tertiaire, souvent l’éclairage fluo présente déjà un très bon rendement (tubes et fluocompactes juste derrière). A mon sens, les LED, hors usage décoratif (boutiques/enseignes/spots/salon/…), ne se justifient que lorsqu’une lumière de qualité n’est pas nécessaire et dans des locaux à forte intermittance de présence (couloirs, sanitaires, placards…) car le fluo est très désavantagé dans ces conditions (temps d’allumage / usure prématurée). Aux partisants inconditionnels des LED : J’ai chez moi une pièce à tout faire (bureau, PC, bricolage…) éclairée par un tube fluo. Le rendement est d’environ 75 lm/W (tube 58W – 4500 lm et ballast électronique) et l’IRC est supérieur à 9 (avec une température de couleur de 5500 K si vous voulez tout savoir). Est-ce que vous pouvez me proposer mieux (moins de conso électrique à puissance lumineuse et IRC équivalents) avec des LED ? J’en doute. Et pour tous ceux qui se chauffent à l’élec. il faut bien penser à ne prendre en comtpe les économies d’électricié que pendant la période non-chauffée de l’année ! (ou encore mieux, changer de chauffage pour une PAC ou une chaudière bois) Bref… Quand l’halogène des toilettes me lâche, je passe aux LED ^^

13
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime