Énergies renouvelables : l’expansion totale des capacités a atteint un nouveau record en 2021

De nouvelles données publiées par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) montrent que les énergies renouvelables ont poursuivi leur progression et gagné du terrain malgré un contexte mondial difficile. À la fin 2021, la capacité mondiale de production d’énergies renouvelables s’élevait à 3 064 gigawatts (GW), soit une augmentation du stock de ces énergies de 9,1 %.

Bien que l’énergie hydroélectrique ait représenté la plus grande part de la capacité de production renouvelable totale dans le monde avec 1 230 GW, le rapport Renewable Capacity Statistics 2022 de l’IRENA montre que le solaire et l’éolien ont continué à dominer les nouvelles capacités de production. Ensemble, ces deux technologies ont contribué pour 88 % à la part de toutes les nouvelles capacités renouvelables en 2021. La capacité solaire est en tête avec une augmentation de 19 %, suivie par l’énergie éolienne, qui a renforcé sa capacité de production de 13 %.

« Cette progression soutenue est un nouveau témoignage de la résilience des énergies renouvelables. Les excellentes performances enregistrées l’année dernière offrent aux pays la possibilité de bénéficier dans une encore plus large mesure des nombreux avantages socio-économiques des énergies renouvelables. Toutefois, malgré cette tendance mondiale encourageante, notre nouvelle publication Perspectives pour les transitions énergétiques mondiales montre que la transition énergétique est loin d’être suffisamment rapide ou généralisée pour éviter les conséquences désastreuses des changements climatiques », déclare Francesco La Camera, Directeur général de l’IRENA.

« La crise énergétique que nous traversons actuellement vient confirmer que le monde ne peut plus compter sur les combustibles fossiles pour répondre à sa demande énergétique. Les fonds versés dans les centrales électriques à combustibles fossiles produisent des résultats indésirables, tant pour la survie d’une nation que pour celle de la plansète. Les énergies renouvelables devraient devenir la norme dans le monde entier. Nous devons mobiliser la volonté politique pour accélérer le Scenario 1,5 °C. »

Pour atteindre les objectifs climatiques, les énergies renouvelables doivent croître à un rythme plus rapide que la demande énergétique. Or, malgré une augmentation significative de l’utilisation des énergies renouvelables pour la production d’électricité, de nombreux pays n’ont pas encore atteint ce stade.

En 2021, 60 % des nouvelles capacités ont été ajoutées en Asie, portant le total des capacités renouvelables à 1,46 térawatt (TW).

La Chine a été le principal contributeur, avec un ajout de 121 GW à la nouvelle capacité du continent. L’Europe et l’Amérique du Nord, les États-Unis d’Amérique en tête, occupent respectivement la deuxième et la troisième place, avec un ajout de 39 GW pour la première et 38 GW pour la seconde. La capacité d’énergie renouvelable a augmenté de 3,9 % en Afrique et de 3,3 % en Amérique centrale et dans les Caraïbes.

Malgré une croissance régulière, le rythme observé dans ces deux régions est beaucoup plus lent que la moyenne mondiale, ce qui souligne le besoin de renforcer la coopération internationale en vue d’optimiser les marchés de l’électricité et de stimuler les investissements massifs dans ces régions.

Principales tendances par technologie :

  • Énergie hydroélectrique : sa croissance a augmenté de façon continue en 2021, la mise en service de plusieurs grands projets ayant été reportée à cette année.
  • Énergie éolienne : en 2021, son expansion s’est poursuivie, mais à un rythme plus lent qu’en 2020. (+93 GW contre +111 GW l’année précédente).
  • Énergie solaire : avec l’augmentation des nouvelles capacités dans toutes les grandes régions du monde au cours des années précédentes, la capacité solaire mondiale totale dépasse aujourd’hui l’énergie éolienne.
  • Bioénergie : l’expansion nette des capacités s’est accélérée en 2021 (+10,3 GW contre +9,1 GW en 2020).
  • Énergie géothermique : la capacité géothermique a enregistré une croissance exceptionnelle en 2021, avec un ajout de 1,6 GW.
  • Électricité hors réseau : la capacité hors réseau a augmenté de 466 MW en 2021 (+4 %) pour atteindre 11,2 GW.

À propos de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)

L’IRENA, principale agence intergouvernementale pour la transformation énergétique mondiale, accompagne les pays dans leur transition vers un futur propulsé par les énergies renouvelables, et constitue à la fois la plate-forme principale pour la coopération internationale, mais aussi un centre d’excellence, et un référentiel en matière de politiques, de technologies, de ressources et de connaissances financières au sujet des énergies renouvelables. Comptant 167 membres (166 États ainsi que l’Union Européenne) et 17 pays supplémentaires engagés dans le processus d’adhésion, l’IRENA promeut la large adoption et l’utilisation durable de toutes les formes d’énergies renouvelables dans un objectif de développement durable, d’accès à l’énergie, de sécurité énergétique, de prospérité et de croissance économique à faible émission de carbone.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.irena.org

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MARLOT

Et pour pallier les intermittences de toutes ces énergies renouvelables, combien de GW de centrales au gaz ont-ils été installés ?

Badier

Aucune. Dans le pire des cas, cela remplace des centrales au charbon.

En France et en Europe depuis dix ans, on ferme les centrales nucléaires, les centrales au charbon et la production d’électricité bascule vers les renouvelables.

Lionel_fr

Aucun besoin de centrale fossile pour compenser l’intermittence en Europe. L’interconnexion Norvège-RU a compensé la baisse de débit France-Angleterre mise à mal par les menaces de rupture d’approvisionnement électrique des îles anglo normandes dont la France a eu la délicatesse de menacer son voisin lors de la crise des pêcheurs. Ce n’est pas un hasard si la France est le seul pays au monde a proférer des inepties sur le backup de centrales à gaz en compensation de l’intermittence et des comportements indignes concernant la fourniture d’énergie aux populations voisines. Notamment vis à vis de l’Angleterre et de l’Espagne. On… Lire plus »