Eolien : la Chine passe la vitesse supérieure

La Chine vient de lancer le chantier du plus important parc élien du pays.

Le projet est implanté dans la province du Gansu (Nord-Ouest) ; sa première phase offrira une puissance de 5,16 GW en 2010, pour atteindre 12,71 GW à la fin 2015.

La parc représente un investissement de 17,57 milliards de dollars. Pour les autorités chinoises, ce projet d’envergure marque le point de départ d’une nouvelle phase de développement de l’éolien dans le pays.

La Chine entend passer en 2020 à une centaine de GW installés, contre 12 GW aujourd’hui. Zhang Guobao, chef de l’administration nationale de l’Energie, a souligné que la Chine occupait désormais le 4ème rang mondial. Mais alors que le secteur a atteint une certaine maturité, des obstacles demeurent dans le pays : le déséquilibre de la répartition des ressources éoliennes et des marchés, les difficultés de connexion au réseau, et la construction sans concertation de nombreuses petites centrales.

Désormais, la Chine concentrera ses efforts sur de grands projets éoliens, de plus de 10 GW, a-t-il indiqué. 5 projets sont en actuellement en cours. 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
35 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bobi

Ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère en Chine Si ce dynamisme pouvait inspirer nos decideurs et les convaincre qu’il n’y a pas que les epr dans la vie 😉

serge23

Sur le site :  

Daiting

Et pendant ce temps là en France on continue à regarder le nombril. Au lieu de vraiment se bouger les cul pour passer au ENR les gaulois préfèrent se lamenter sur la fermeture des usines lié au secteur automobile. 

Lord predator

Heu Serge23 … j’crois que tu t’es planté de forum et a fortiori d’article pour y mettre ta propagande anti-éolien là … J’me demande presque si c’est pas de la provoc mdr Enfin bref, Cordialement,

Fanfouer

+1 avec Lord Predator, Les petitions telles que celle envoyée par serge23 pronent l’imobilisme en terme de création d’infrastructures mais les gens qui les écrivent sont les premiers à crier à l’imposture lorsque la lumière s’éteint. C’est comme les lignes HTB, il faut bien qu’elles passent quelquepart pour que le système continue à être fonctionnel, sinon c’est un non sens à moyen terme.

serge23

Allez donc déjà voir ce qui est écrit sur la pétition comme moi je lis comment ces pauvres chinois se promettent des lendemains difficiles avec leur réseau électrique. Peut-être même serez voyus convaincu comme moi je l’ai été un jour. Car j’ai été pro-éolien mais j’ai vu le dessous des discours soi-disants écologique alors qu’ils n’étaient que financiers. J’ai viré ma cuti comme on dit. A qui le tour? Aprés MM.Verilhac, Jancovici, Waechter, Rahbi, Clément….

Eole45

Pour ma part j’aurais aimé signer un moratoir sur la construction des nouveaux EPR! Ne comprend toujours pas cet acharnement contre l’éolien…

Eole45

Que l’éolien soit une histoire d’intérêt économique, je vois pas trés bien ou est le probléme!!! Donnez moi un secteur ou ca n’existe pas! Vos objections contre l’éolien tiennent de moins en moins la route! Remarquez continué de faire les marioles, que l’on vous laisse faire, mais croyer moi que vos agissements vont nous couter trés chére à l’avenir! C’est facil de raconter n’importe quoi, mais si vous étes si malin, que proposé vous alors?

serge23

Actuellement il faudrait plutôt parler d’un acharnement pour l’éolien avec le tarif obligatoire de rachat de l’électricité éolienne, les diverses subventions aux développement, la forte augmentation du nombre d’éoliennes… Tout ceci sans avoir quasiment aucune retombée sur les émissions de gaz à effet de serre. Bravo Messieurs les financiers… aprés les montages des subprimes… ceux des éoliennes, bien sûr avec les risques refilés aux consommateurs et aux contribuables.  

serge23

Pour Eole 45 Allez dons lire les études trés intéressante de M.Jancovici, conseiller de M.Hulot sur son site Il vous dit quoi faire mais visiblement pas de l’éolien. Bien sûr, cordialement, gardez le sourire. Celà me fait plaisir car j’ai été comme vous. C’est dur de changer d’avis mais à la fin ça fait du bien.

Eole45

Je n’ai pas dit que l’éolien était la réponse à tout les mots, mais une solution comme parmis d’autres! Biensur la priorité est au économie d’énergie! Le dévellopement des moyens de productions d’énergies renouvellables doit se faire dans une politique énergétique coérente, qui inclue l’éfficacité énergétique, économie d’énergie et énergie renouvellable ! Dire que l’éolien est une énergie abusivement subventionné, s’est ce que dit vent de colére (pro nucléaire), ce qui pompe le plus dans la CSPE c’est la cogénération, la part de l’éolien est minable, a ce propos les antis éolien on commencé à fermer leur clapé à ce niveau là!Et le nucléaire n’a pas été subventionné par vos impot????Je vous rappel que cette filiére moribonde qui nous aura couté pas moins de 500 milliard d’Euro sur 50 ans, et qu’il en faudra certainement plus du double pour la déconstruction de l’ensemble du parc Français!!!! Mais ca VDC ne veut rien savoir, les membres de ce commité ne sont ni plu ni moins des bobos richissimes …

enerZ

Merci de ne plus faire de SPAM avec votre lien sur le moratoire éolien. 1 seul lien suffit. Cette attitude n’est pas conforme à l’esprit du forum. Cordialement Le modérateur

serge23

Qu’est ce qu’un bobo richissime? Celui qui a investi dans l’éolien.

serge23

Et pourquoi la CRE a-t-elle émis un avis négatif sur le tarif de rachat de l’éolien pour EDF? Question pour interpol

serge23

Quizz : quel est le pays qui par tête d’habitant émet le moins de gaz à effet de serre? Le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Espagne.

chelya

Si vous voulez vous taper une bonne tranche de rigolade allez regarder les premiers noms parmis les signataires de cette pétition 🙂 J’ai remarqué d’ailleurs plusieurs doublons et il semble qu’il y a une bonne moitié de retraité parmis signatures. Ceci confirme la sociologie de l’anti-éolien typique, un urbain aisé qui s’achète une maison de campagne et qui craint que la taxe professionnelle amène de l’activité dans les zones rurales et une augmentation de la population du village où il habite (il veut vivre dans un musée humain en plein exode rural, pas dans un endroit qui assure un avenir a ses jeunes). Quant à Pierre Rabhi d’après ce que je sais il n’est pas contre les éoliennes, il est contre les projets qui n’impliquent pas assez les populations. C’est un gros problème français : il faut savoir qu’en Europe une bonne partie du financement des éoliennes vient des populations locales, ça permet d’obtenir un financement plus intéressant (pas d’intérmédiaire bancaires) et d’impliquer directement les populations qui peuvent ainsi soutenir et tirer un bénéfice du projet éolien qui se déroule à leur portes. En France il est impossible de réaliser un parc éolien dont l’appartenance est locale et collective comme partout ailleurs parce que dès que le nombre d’investisseurs dépasse les 99 il faut réaliser une procédure d’information prévue par l’Autorité des marchés financiers et il s’agit d’une procédure trop lourde pour qu’elle puisse être mise en oeuvre.

Fanfouer

Visà vis de ce que dit serge23, je suis pour ma part convaincu que la “sauvegarde de l’envrionnement” avec toute l’envollée de générosité qui va avec ne sera de ce monde que quand elle deviendra un business. Sans cela, rien ne sera fait rapidement et à grande échelle. Qu’y a-t-il donc de si mal dans l’économie éolienne? D’autre part, je comprend les inquitudes des “anti-EPR”, “anti-nucléaires” et conssort mais qu’ont-ils de mieux pour produire les 40 000 MW quotidiens à faible cout de carbone? Inutile de partir dans des longs discourts, la solution me suffit : elle répondra à une question que je me pose depuis longtemps.

De passage

Il n’y a effectivement pas de problème financier actuel à acheter l’éolien aux conditions actuelles du marché, qui S’ALIGNE SUR L’OFFRE LA PLUS CHERE DE L’INSTANT, C’EST A DIRE SUR LA SOURCE D’ENERGIE QUI EST SUREMENT DISPONIBLE EN CINQ MINUTES. 77€ c’est le double du coût du nucléaire et du charbon. Mais acheter à ce prix là une énergie aléatoire est un non-sens économique, elle ne “vaut” pas un clou économiquement parlant. De tout cela on en reparlera quand l’éolien aura atteint 10% de la consommation nationale: Pour aller au delà avec une énergies aléatoire (ce que les pro-éolien s’obstinent à ne pas comprendre, ref Danemark), il faudrait des investisements considérables d’interconnexions ne travaillant que 20% du temps, construire des barrages avec de vastes retenues d’eau, bref boulverser le paysage et ce à très fort coût ajouté, rendant le MWh éolien moyen non pas à 83€ mais 125€. Sans compter l’éolien off-shore déjà à 140€. Mais la bulle éolienne aura craqué d’ici là grâce aux danois et allemands qui finiront par accepter de dire que l’éolien restera toujours marginal, sauf aux Kerguélen et Patagonie où il y a toujours du vent. Je prends rendez-vous

interpol

[size= 11pt; color: black; mso-ansi-language: FR;” lang=”FR”>

serge23

J’aimerai bien connaitre l’étude d’impact du projet pharaonique de l’éolien en Chine. Enerzine doit probablement se l’être procuré avant de faire son article.  Je suis allé en 2000 sur le chantier du barrage des 3 gorges, celà promet pour ce nouveau chantier. Energies renouvelables ne veut pas dire écologie, c’est même le plus souvent le contraire. Personne n’a répondu au quiz! Personne ne m’a répondu sur l’avis négatif de la CRE sur le tarif de rachat qu’elle considérait comme un tarif permettant de faire des profits exhorbitants aux détriments des consommateurs. Quant à la réflexion du modérateur, ci-jointe la définition du SPAM : Le pourriel (québécisme) ou spam (anglicisme) désigne une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s’agit en général d’envois en masse effectués à des fins publicitaires, malhonnêtes ou sans but premier sinon que d’agacer leur destinataire. Pourquoi la rédaction n’a-t-elle pas fait un article sur la pétition nationale sur le moratoire éolien alors qu’une grande partie des médias s’en est fait l’écho? C’est pour ceci que je suis bien obligé de faire la communication sur ce thème sur tous les sujets traitant de l’éolien (ceci pour le modérateur). A moins que la censure est droit de cité sur ce site?

serge23

22% de la population française est retraité. J’espère que tu le seras un jour ou peut-être l’es tu déjà. Lors du référendum européen ,les partisans du non dont je n’étais pas étaient ultra minoritaires au début, on a vu ce que celà pouvait donner l’assurance arrogante d’une élite sur de son point de vue. Je te souhaite donc ce même sort. Plus l’éolien se déploira, plus la résistance sera forte.

trimtab

Encore une fois les ‘anti’ et les ‘pros’ ceci ou cela se déchainent et se jettent à la figure les histoires de gros sous, de manipulation et de ‘profiteurs’, sans comprendre que dans chaque revolution industrielle, economique ou sociale il  y a toujours des profiteurs, manipulateurs et amateur du ‘make a fast buck’.   Ceci est la nature même de la bête, ce système capitaliste dans lequel nous fonctionons (encore), avec ces lois de ‘profit’, l’offre et la demande, de ‘oportunisme financiere’, de notion de ‘retour sur investissement’ etc etc, et avant que ça change, il faudra du temps.   Mais ça changera lentement mais surement car dans le domaine des energies renouvelable il y une particularité qui n’existe pas dans ‘l’acien modèle’ capitalistique.   Il n’y a pas cette notion ‘gestion de la rareté’, epine dorsale de notre ‘capitalisme’ actuel, car des ‘ressources’ (soleil, vent, marrée, etc) sont ‘universels’ et ‘gratuits’ (c’est seulement la technologie qui coûte de l’argent).   Ceci veut dire que ‘l’industrie’ des ENR’s doit trouver un nouveau modèle ‘économique’ de fonctionnement, ce que certains appelleront ‘A New Green Deal’, Eco capitalisme, etc …….    En attendant, certains en profitent, en font beaucoup ‘opérations financières’ sur la vague des ENR’s (grandes groupes, mais aussi bien le particulier un peu ‘motivé’, ne perdant jamais  de vu ‘le retour sur investissement’ de ses quelques metres carrés de panneaux PV), mais le modèle va forcement changer, car la nature de la bête est bien différent !   Donc un peu de pragmatisme messieurs les ‘querelleurs’, et mettons nous d’accord au moins que d’abord il faut consommer moins, et après il faut produire ‘renouvelable’. Tous les renouvelables, chacun avec ses avantages, ses défauts et ses contraintes.   Et qu’on ne fera pas notre ‘nouvelle omelette’ énergétique’ sans casser quelques oeufs, sans avoir des ‘profiteurs’ et d’autres ‘piques assiettes’ dans la cuisine, et surtout sans un peu d’imagination (et coopération ?) pour créer le recettes du futures !   Trimtab    

trimtab

Encore une fois les ‘anti’ et les ‘pros’ ceci ou cela se déchainent et se jettent à la figure les histoires de gros sous, de manipulation et de ‘profiteurs’, sans comprendre que dans chaque revolution industrielle, economique ou sociale il  y a toujours des profiteurs, manipulateurs et amateur du ‘make a fast buck’.   Ceci est la nature même de la bête, ce système capitaliste dans lequel nous fonctionons (encore), avec ces lois de ‘profit’, l’offre et la demande, de ‘oportunisme financiere’, de notion de ‘retour sur investissement’ etc etc, et avant que ça change, il faudra du temps.   Mais ça changera lentement mais surement car dans le domaine des energies renouvelable il y une particularité qui n’existe pas dans ‘l’acien modèle’ capitalistique.   Il n’y a pas cette notion ‘gestion de la rareté’, epine dorsale de notre ‘capitalisme’ actuel, car des ‘ressources’ (soleil, vent, marrée, etc) sont ‘universels’ et ‘gratuits’ (c’est seulement la technologie qui coûte de l’argent).   Ceci veut dire que ‘l’industrie’ des ENR’s doit trouver un nouveau modèle ‘économique’ de fonctionnement, ce que certains appelleront ‘A New Green Deal’, Eco capitalisme, etc …….    En attendant, certains en profitent, en font beaucoup ‘opérations financières’ sur la vague des ENR’s (grandes groupes, mais aussi bien le particulier un peu ‘motivé’, ne perdant jamais  de vu ‘le retour sur investissement’ de ses quelques metres carrés de panneaux PV), mais le modèle va forcement changer, car la nature de la bête est bien différent !   Donc un peu de pragmatisme messieurs les ‘querelleurs’, et mettons nous d’accord au moins que d’abord il faut consommer moins, et après il faut produire ‘renouvelable’. Tous les renouvelables, chacun avec ses avantages, ses défauts et ses contraintes.   Et qu’on ne fera pas notre ‘nouvelle omelette’ énergétique’ sans casser quelques oeufs, sans avoir des ‘profiteurs’ et d’autres ‘piques assiettes’ dans la cuisine, et surtout sans un peu d’imagination (et coopération ?) pour créer le recettes du futures !   Trimtab    

Vinc33

J’invite tout le monde à consulter les avis CRE : Ils sont négatifs pour toutes les énergies renouvelables. Bel encouragement donc pour développer les EnR en France. Et en compéraison, le solaire qui a décidément le vent en poupe en ce moment en France, est racheté 30 ct€ /kWh au sol, et 60 ct€ /kWh lorsqu’il est en toiture. Pour rappel l’éolien c’est 8,3 ct€ /kWh. Donc serge23, si vous trouvé que l’éolien coute cher, que pensez-vous du tarif du solaire PV, et du biogaz? toutes ces EnR coutent aujourd’hui plus cher que l’éolien. Qu’elle est selon vous le vrai prix de l’électricité? Ma vision est claire aujourd’hui au sujet des antiéoliens. Des retraités qui ont vécu dans un monde sans limite avec comme seul objectif se payer un bout de campagne pour passer une retraite paisible. Mais pensent-ils au monde dans lequel ils vivent aujourd’hui? pensent-ils au monde dans lequel il vivront demain?

fredhu

Fait chier ! Toujours pas compris ? Batailles renouvellée, chiffres menteurs à l’appui, anti- vs. pro-, le cul arquebouté (si c’était physiologiquement possible, d’ailleurs …) sur ses opinions faites au slogan télévisé et à l’impression que l’agression subie en prenant une vérité (partielle, comme d’hab’) dans la tronche ne peut être répondue que par une bascule dans l’extremisme opposé … UN PEU DE BON SENS !! Plutôt que se bouffer le nez à savoir si les prochains TW seront ou ne seront pas ventilos ou nuks, bougez-vous le derrière pour imaginer comment vous, simple humain favorisé et gâté, pourriez utiliser chaque kW pour chauffer votre barraque deux fois, trois fois, dix fois plus longtemps, comment utiliser chaque kW pour vous déülacer deux fois, trois, dix fois plus loin, pour produire dix fois plus, … Course à l’infini: ouvrez vos yeux, la solution ne viendra pas des tranche EPR ou des parcs éoliens supplémentaires, mais de l’art, de la volonté, du courage de consommer moins pour le même résultat  ! Nuk ou ventilos, on en crevera de la même manière si le fantasme de la “courbe de croissance infinie” n’est pas abattue d’un bon coup de fusil. Merci à trimtab de me laisser l’espoir que le bourin surconsommateur (on va me faire regretter ces mots …) n’est pas universel.

Yves verilhac

J’ai lu avec intérêt les échanges faisant suite à la demande de moratoire que j’ai initiée contre la prolifération anarchique des aérogénérateurs industriels. Je suis naturaliste depuis 1970, anti nucléaire convaincu je manifestais contre Super Phoenix à Creys-Malville alors que certains d’entre vous n’étaient peut-être pas nés, en 77 (il y a eu un mort pour mémoire côté manifestants). Ce que je ne comprends pas c’est comment, au nom de l’écologie, on peut s’asseoir sur les principes de base que nous imposons aux autres activités. J’ai écrit un texte sur le sujet qui s’appelle « les 7 pêchés capitaux d’Eole » : mauvaise gouvernance, privatisation des bénéfices, gaspillage, mitage, saucissonnage, absence de principe de précaution.. Vous n’aurez pas de mal à le retrouver sur la toile. A mon sens votre discussion n’est pas tout à fait la bonne : il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises sources d’énergie dans l’absolu. Chacune a son lot d’inconvénients : le nucléaire avec les risques de contamination et les déchets, l’hydroélectrique qui détruit les fleuves, le thermique et son CO2, l’éolien industriel et les paysages entre autres…Le fait est que cet éolien industriel va avec le nucléaire et le thermique. Il ne peut en aucun cas le remplacer. Nous avons un récipient plein de fuite devant nous, et nous nous demandons avec quoi le remplir pour éviter les fuites. L’éolien industriel c’est un peu de sirop de menthe dans le puit sans fond. Pour compenser la seule augmentation de la consommation française entre 2007 et 2008 il faudrait 1400 aérogénérateurs de plus. 14.000 en 10 ans uniquement pour justifier le nucléaire ? Pour continuer à éclairer partout la nuit, à développer la climatisation, à chauffer l’extérieur des cafés dans les rues l’hiver et à “brumiser” les passants dans les rues l’été dans le midi ? On s’amuse à chercher une solution devant un résultat sans se poser la question de la cause du problème. Et on fait croire aux gens que la technique y pourvoira… (après Dieu…). L’éolien industriel ne diminue en rien le nucléaire et le thermique : ça rassure les gens de le croire alors que personne n’a jamais osé affirmer un tel mensonge. Vous aurez donc le nucléaire (le Président de la République a annoncé deux nouveaux EPR), le charbon, l’hydraulique et en plus des paysages mités par des hectares de panneaux photovoltaïques, d’éoliennes industrielles, de champ de colza… C’est une vraie bonne question politique qui est ouverte grâce au moratoire. Comment voyez-vous nos campagnes demain vous ? Je les souhaite avec des agriculteurs qui entretiennent l’espace et nous fournissent des produits sains. Avec ces énergies prétextes, on est en train de finir de tuer l’agriculture extensive. Les solutions ? : premièrement faire des économies (nous avons une marge de 10 à 15% tout de suite) et deuxièmement développer des solutions alternatives localement. Envoyer très peu d’énergie dans un système centralisé plein de fuite est inefficace. Pourquoi croyez-vous que les objectifs d’énergies dites renouvelables (c’est presque du niveau du fantasme) sont toujours affichés en % et non en chiffres constants ? pourquoi croyez-vous que les particuliers sont démarchés pour  surtout ne pas mettre du solaire mais du photovoltaïque sur leurs toits ? Votre défense de la monoénergie est le même que celui utilisé pour le mono tourisme, la mono agriculture et le nucléaire ! Pourquoi croyez vous que les circuits courts se développent comme les Amap, locavor etc pour la nourriture ? En plaçant les énergies dites renouvelables dans un système centralisé et plein de fuites vous accumulez tous les inconvénients. Un vrai débat de société me semble-t-il. Sur la forme, vous êtes quelques uns à donner des jugements de valeurs particulièrement péjoratifs sur moi-même ou les gens qui signent la demande de moratoire. Je ne trouve pas sain cette agressivité ni correctes les attaques personnelles. Est-ce que nous vous avons agressé ou manqué de respect ? Pourquoi tant de haine ? Qu’est-ce qui vous permet de porter des jugements de valeur sur notre niveau d’intelligence ou nos motivations ? Est-ce que c’est pour éviter de répondre sur le fond ? Ou vous avez investi dans l’éolien industriel ? Ces attaques desservent vos arguments. Sur le fond je suis toujours intéressé et ouvert à la discussion. Sur les menaces et autres manques de respect je garde un oeil sur la ligne jaune et je n’hésiterai pas à porter plainte le moment venu. Nous ne sommes heureusement pas en ex Urss et le dogmatisme n’a pas force de Loi en France. J’ai quant à moi scrupuleusement veillé à n’attaquer personnes publiquement : pourtant je connais des associations de protection de la nature qui se font acheter par les promoteurs en réalisant leurs études préalables, des maires qui acceptent les mats des éoliennes sur leurs terrains privés pour toucher la location ce qui aide à leur décision en Conseil municipal, la plupart des communes qui implantent les machines le plus loin possible de leur propre village pour ne pas les avoir sous les yeux tout en gardant la taxe (le fameux nimby dont vous accablez de pauvres particuliers), des Préfets qui signent les permis juste avant de partir pour un autre poste. Question morale et bonne gouvernance nous ouvrons le débat quand vous le voulez. On ne peut pas faire n’importe quoi au nom de l’écologie, et surtout pas l’inverse. Cordialement Yves VERILHAC

Yv

Bonjour, je vous ai adressé un texte hier que j’aurais voulu voir publier en qualité d’invité. Je constate dqu’il n’est toujours pas en ligne. N’ai je pas respecté la procédure ou a-t-il été censuré ? Yves VERILHAC

Tartempion

Pour la 1ère fois au monde, la vrai démocratie est enfin en marche ………. ! ! ! Les Jancovici et autres aboient, mais la caravane technique passe ……..   Le solaire sera bientôt rentable, sous 10 ans certainement, et l’éolien le précèdera de 4 ou 5 ans ……….. et ceci est admis par tous les techniciens sérieux………………………….. Que croyez-vous qu’il va se passer une fois ces 2 rentabilités atteintes ?   Eh bien, le monde ne risque-t-il pas de changer au fur et à mesure de la démocratisation de l’énergie qui ramènera l’autosuffisance alimentaire … ? Avec un peu d’imagination politique, on peut prédire sans risque que le monde est réellement en train de changer avec des répartitions plus égaliatires pour la 1ère fois de notre ère ….

Dan1

Ah comme on aimerait vous croire quand vous faites un lien direct entre l’avènement de l’éolien et la répartition égalitaire des ressources mondiales… sauf que : Pendant ce temps là les africains fabriquent leur électricité le plus souvent avec des centrales à fioul et paye le kWh hors de prix (pour eux, et aussi très cher pour un européen). Dans le même temps, les chinois essaient à marche forcée de s’implanter en Afrique pour récupérer les matières premières nécessaires à leur développement. Donnez leur rapidement la technologie éolienne et photovoltaïque pour qu’il puisse sortir du pétrole (pour le nucléaire c’est pas nécessaire… ils n’y sont pas entrés). Rappel : 2000 Wc de capteur PV clé en main vendu en France au moins 20 000 Euros, ça représente entre 200 et 400 mois de salaire de beaucoup d’africains soit entre 17 et 34 ans d’épargne intégrale ! Pour démocratiser cela en Afrique ou ailleurs chez les quelques milliards d’individus qui sont loin du mode de vie occidental, il faudra donc une chute vertigineuse des coûts de production. Le solaire thermique chinois basique (chauffe eau à thermosiphon) ce serait moins cher, mais la plupart du temps ils n’ont pas besoin d’eau chaude ! Les EnR vont peut être participer à une meilleure répartition des richesses en limitant les dépendances, mais ce sera modeste et lent.      

Dan1

Oui certains pays ont développé et développerons encore les EnR. Prenons un excellent exemple que vous avez cité : l’Ethiopie. Ce pays a une population égale à celle de l’Allemagne (environ 82 millions d’habitant et en croissance) et une consommation d’électricité plus de 100 fois moindre (moins de 5 TWh contre plus de 500 en Allemagne). Donc problème climatique ou pas la consommation va exploser. Imaginons que les allemands réduisent de 90 % leur consommation en passant à 50 TWh (un peu plus que ce que fait l’éolien allemand), pour arriver à ce niveau, les Ethiopiens devraient multiplier par 10 leur production !   On voit donc tout de suite qu’en Ethiopie on ne parle pas de réduction globale de la consommation mais de comment produire plus pour accompagner la proportion croissante de la population raccordée au réseau (qui a doublé en 20 ans, mais il reste 80 % à raccorder !). Comment fait l’Ethiopie : elle produit la quasi totalité de son électricité avec l’hydraulique car c’est un pays montagneux et arrosé (c’est la Norvège de l’Afrique). C’est les barrages qui font le travail assisté par du thermique. Que compte faire l’Ethiopie : construire de grands barrages avec plusieurs milliers de MW installés et un facteur de charge proche de 50 %. L’Ethiopie en profitera pour alimenter ses voisins plus mal dotés par la nature et dépendant du pétrole pour les centrales électriques (développement des interconnexions).  Mais là, levée de bouclier des associations environnementales et recule de la banque européenne pour le financement. Conclusion : un pays comme l’Ethiopie qui produit déjà la quasi totalité de son électricité avec des EnR, va sûrement continuer dans cette voie, mais pas forcément massivement avec de l’éolien et du photovoltaïque. Cela se comprend très bien pour un pays de hauts plateaux avec un point culminant à 4500 mètres.     

Dan1

Quand vous dites que le PV c’est 18 000 Euros pour 3 kWc (6 euros le kWc clé en main), je veux bien vous croire, mais alors passez le mot aux démarcheurs à domicile, y compris aux grosses entreprises type EVASOL/TENESOL qui vous font des propositions de plan de financement à plus de 25 000 Euros pour 2 000 Wc. J’ai même eu une proposition à 13,4 Euros le Wc soit largement plus du double que ce que vous annoncez (les Wc devaient être super bien intégrés !). Il y a le discours et la pratique. 

alain843

ne souffle pas sur la braise ou alors regarde bien d’où vient le vent sinon tu vas mettre le feu à ta grange.   ps: si tu as un peu de temps , pense quand même à souffler sur les éoliennes que tu croises…

Dan1

Pour chelya : Pourquoi opposez vous les capteurs solaires à tube sous vide et le mode de circulation du fluide caloporteur en thermosiphon ? Les deux sont compatibles et vendus, même si on peut faire de la circulation forcée. Les chinois sont effectivement champions du monde des capteurs sous vides (et commencent à inonder les magasins de bricolage français), mais justement ils sont champions du monde des chauffe eau solaires à capteurs sous vide thermosiphon ou autres. Voir les offres dans les liens cités infra. D’ailleurs, l’un des commentateurs sur Enerzine en importe !               

Salahdine

avec le concours d’une entreprise allemande de l’ex RDA nous nous apretons a mettre en place 16 aérogénérateurs de 3 kw accouplées à des pompes en continu l’eau pompée au fil du vent servra à réalimenter les fogaras systémes traditionnels et séculaires d’irrigation an niveau des palmeraies algériennes elles seront installées à 9 m de hauteur et profiteront d’un vent de vitesse moyenne de 9 m/s aussi vous constaterez que meme nous algeriens pensons aux energies renouvelables avec une priorité pour le solaire certes mais sans oublier l’éolien

Verilhac

Ma réponse aux personnes agressives à l’égard de la demande de moratoire  était affichée puis elle a disparu. Est-ce normal ? Bien cordialement Yves VERILHAC

35
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime