Kita : plus grand projet solaire d’Afrique de l’Ouest (50 MW)

Akuo Energy, premier producteur indépendant français d’énergie renouvelable, a annoncé la signature avec le gouvernement de la République du Mali d’une convention de concession et d’un contrat d’achat pour la construction et l’exploitation du projet de Kita.

Kita est une centrale solaire de 50 MW située à un centaine de kilomètres au Nord-Ouest de Bamako. La signature de ces contrats majeurs permet d’entériner le développement du projet et d’en lancer le financement.

50 MW de puissance installée

Kita est un projet photovoltaïque d’une puissance de 50 MW, ce qui en fait non seulement le plus grand projet de production d’énergie solaire d’Afrique de l’ouest à ce jour mais encore une réponse majeure à un enjeu d’intérêt public : avec 38% seulement de foyers raccordés, le Mali devra accroître substantiellement ses capacités électriques pour accompagner sa croissance économique.

Ce dont le pays a pleinement conscience : en février 2013, le Ministère de l’Energie et de l’Eau du Mali a signé avec le R20 un protocole pour l’accompagner dans le développement de ses capacités de production électrique pour une puissance de l’ordre de 160 MW, dont 50 MW à Kita.

En juin 2013, le R20 a décidé de confier à Akuo Energy le développement et l’exploitation de ce portefeuille de projets.

Une convention de concession doublée d’un contrat d’achat

La convention de concession signée avec le gouvernement de l’Etat Malien est structurée selon le modèle « BOOT » (« Build Own Operate and Transfer »). En tant que concessionnaire du projet, Akuo Energy, au travers de sa filiale locale Akuo Kita Solar, finalisera ainsi le développement et pourra exploiter pendant une durée de 30 ans les installations de la société de projet, période à l’issue de laquelle leur propriété sera transférée à l’Etat Malien. Concomitamment à cette convention de concession, Akuo Kita Solar a signé avec l’opérateur national Energie du Mali-SA un contrat d’achat de l’électricité de 28 ans. La première injection dans le réseau devrait intervenir à l’issue d’un processus de 24 mois.

"Nous saluons la vision et le pragmatisme du gouvernement malien, le soutien de notre partenaire le R20 et l’expertise de nos équipes, qui nous ont permis d’arriver à la signature aujourd’hui de ces contrats extrêmement solides, qui sont les pièces clefs indispensables pour permettre le inancement du projet. Cette avancée majeure est à nouveau l’occasion pour nous de réitérer notre conviction dans l’incroyable potentiel de développement des énergies renouvelables sur le continent africain. Et les marques d’intérêts que nous recevons de la part d’un nombre croissant d’acteurs inanciers, banques et investisseurs, pour nous accompagner dans le inancement du projet de Kita, nous montrent que cette vision est de plus en plus partagée" a conclu Eric Scotto, co-fondateur et président d’Akuo Energy.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Temb

Voici un exemple dont Areva pourrait s’inspirer en Niger ! Ce pays qui est le 2ème plus pauvre au monde nous permet à nous français de produire les 2/3 de notre électricité depuis plus de 30ans. Pour quel bénéfice? Aucun, au contraire nous pompons sa nappe phréatique fossile pour nos usines d’extraction d’uranium, celle-ci a baissé du plus de 15mètres depuis le début de l’exploitation, dans un des pays qui souffre le plus au monde du manque d’eau ! On aurait pu croire que sur l’électricité Areva et EDF auraient au moins fait un geste symbolique mais non ! Leur taux d’accès est de 14,4%, l’un des plus faibles au monde !!! Heureusement qu’il y a des PME (en particulier françaises) pour venir aujourd’hui déployer des projets d’ENR, sans déchets radioactifs, dans les pays du sahel. Heureusement qu’il y a des projets comme celui porté par JL Borloo sur l’électrification de l’Afrique comme projet d’espoir pour apporter aux gens la possibilité de s’instruire, de travailler, de se développer en premier lieu dans leurs pays (prise de conscience tardive de sa part, au passage). La France devrait avoir honte de la situation au Niger, alors que nous aurions pu faire de ce pays une vitrine des supposés bienfaits du nucléaire. Au final cette énergie est mauvaise sur toute la ligne, nous en profitons chez nous pour pas trop cher parce que les nuisances sont ailleurs et que nous exploitons les mines dangereuses, pleines de déchets, très consommatrices en eau chez les pauvres ! Pas la moindre installation solaire d’Areva au Niger, c’est une honte absolue.

Dan1

A Temb “Ce pays qui est le 2ème plus pauvre au monde nous permet à nous français de produire les 2/3 de notre électricité depuis plus de 30 ans.” Encore une fois, vous en profiter pour exagérer les chiffres sans les donner. Si on veut être synthétique, le Niger ce serait plutôt un tiers de l’approvisionnement en uranium.

Temb

Sauf que vous prenez les chiffres de 2011 sans tenir compte de l’historique. Autre point, Areva a d’autres clients qu’EDF. Mais bref, je vous reconnais bien là, sur une situation scandaleuse de votre nucléaire idolâtré vous preferez noyer le poisson sur un détail, alors que votre filière devrait tout simplement faire son mea culpa total sur cette situation scandaleuse qui dure depuis des décennies. Décidement vous n’avez honte de rien ! Heurusement que les ENR arrivent pour ces pays du sahel, après des décennies de mépris teinté de colonialisme de la part de la filière nucléaire.

Dan1

Sauf que une fois de plus, la différence entre vous et moi, c’est que Dan1 donne des chiffres précis et des sources et, Temb ne donne rien, il se contente d’affirmer. Toujours la même histoire !

Temb

??? Ici c’est vous qui répondez à côté, comme d’habitude quand le sujet est catastrophique pour votre Dieu nucléaire. Qu’est-ce que le nucléaire a apporté au Niger à part des problèmes d’eau, des dictatures et des montagnes de déchets radioactifs? C’est le 4ème pays le moins éléctrifié au monde! Le 2ème pays le plus pauvre au monde !! Votre filière n’a même pas eu la décence d’apporter un peu d’électrification alors que ce pays est notre principale source d’approvisionnement depuis des décennies !!

Dan1

Non non, pas à côté : vous avez affirmé sans source : “”Ce pays qui est le 2ème plus pauvre au monde nous permet à nous français de produire les 2/3 de notre électricité depuis plus de 30 ans.” Je conteste les 2/3. Donnez vos sources.

Temb

A la lecture de votre post je me suis dit : ce type est une ordure en fait. Je parle de la situation scandaleuse au Niger alors que ce pays est notre principal fournisseur sur 30 ans et lui me dit que depuis 2011 ce n’est plus tant que ça. Mais non vous êtes surement de bonne foi, et au moins cela m’aura permis de creuser un peu cette histoire et plus on regarde, plus c’est scandaleux. En fait cela dure depuis 40ans et pas 30. Et le Niger a founi au départ à la france de quoi satisfaire 40% de la demande mondiale pendant des années, avec presque 100% de nos besoin pendant des années ! Mais si on ne parle même pas de la destruction des nappes d’eau fossiles et des déchets planqués un peu partout, on a un autre gros truc bien scandaleux : Les énormes subventions indirectes de notre uranium pendant des décennies du fait de l’absence de paiement de taxes au Niger grace à des accords locaux avec les dictatures de l’époque. Et ceci n’a pas été comptabilisé par la cour des comptes dans le cout du nucléaire, tout cet argent qui aurait du être payé au Niger et qui aurait servi à ce que le pays soit plus développé, qu’il y ait moins de guerre, demortalité infantile, etc… Combien de morts indirects du fait de ce politique colonialiste? Plus on creuse sur le sujet nucléaire, plus c’est moche… Voici les termes du contrat avant 2004 avec le Niger : Exempt from any export duties on its uranium production. * Exempt from all entry taxes, customs duties and value-added tax, on materials, equipment, machines, parts and petroleum products used in mining operations, including everything from sulfur and other chemicals used to process ore, vehicles, and even protective clothing. * Protected by a stability clause so that an increase in royalties tax under a new 2006 mining law did not affect them. * Protected so that if another uranium miner negotiated better terms, Areva would automatically benefit from the same conditions. * Guaranteed that any audit of the mines ordered by Niger will remain strictly confidential. * Granted an exoneration of up to 20 percent of corporate income tax to help fund future prospecting. Non mais sans blague????? C’est ça l’idée du développement équitable pour la filière nucléaire???? A vomir. Pour comparer avec des chiffres qui parlent plus, 2 années d’exploitation de pétrole avec juste 20 000 barils par jour ce qui est un petit gisement a rapporté au Niger autant que 40ans d’extraction d’uranium !!!!

Dan1

“A la lecture de votre post je me suis dit : ce type est une ordure en fait.” La routine quoi, avec Lionel on a déjà vu pire. Vous affirmez : “Et le Niger a founi au départ à la france de quoi satisfaire 40% de la demande mondiale pendant des années, avec presque 100% de nos besoin pendant des années” Maintenant, l’ordure vous pose une question précise : D’où tenez-vous ces informations ?

Pastilleverte

merci à Dan, et Trmb pour élever le débat. Quelques points mériteraient d’être précisée. 1/ même si ce n’est à priori pas un problème au Mali, quelle surface est utilisée pour cette centrale solaire ? 2/ on omet de nous faire le coup de “soit la consommation deXXX foyers ou habitants”, et comme on ne peut surement pas appliquer le même ratio qu’en France (le “sauf chauffage” aurait pourtant été du meilleur effet…), mais pour ma culteure personnelle j’aurais bien aimé (coeff 10 ou plus par rapport à chez nous ?) 3/ Même au Mali, le soleil ne brille pas tout le temps toute la journée, et, à ma connaissance, pas la nuit, qui est presque de 12H en raison de la latitude. Quels paliatifs pour ces moments “sans” (assez de lumière) ? Bref vive les enr, mais pour quel coût/bénéfice, dans ce cas précis ?

Temb

@Jmdesp : relisez ce que je dis, je m’insurge justement sur le fait que les 40années d’exploitation de ce minerai n’ont rien apporté sur des points essentiels au Niger. Avec tous les bénéfices que nous en avons retiré, Areva aurait au moins pu faire quelque chose pour l’électrification de ce pays! mais c’est un dialogue de sourds auquel je me prête là, vous n’en avez tous rien à cirer, le seul but est de noyer le poisson pour détourner l’attention sur ces faits scandaleux. @Pastillverte : Passer de 0h d’électricité à quelques heures par jour est déjà un vrai progrès, et quand ça économise du fioul lourd de générateurs c’est très bien aussi. Trop dur à comprendre pour vous? Vous preférez quoi, qu’on laisse la situation en l’état? Pas de bol ça se finance sans subvention comme c’est le cas pour votre nucléaire. Vous ne pouvez rien y faire, le PV se développe là bas. Dommage pour vous? @Dan1 : Noyez le poisson, noyez le poisson, ça vous va si bien. En attendant vous n’avez rien à dire sur le scandale de la stuation de ce pays qui contribue pourtant encore autant à notre “confort”, 30 à 40% aujourd’hui de notre parc nucléaire. Vous n’en avez bien évidement rien à faire que cela ne leur apporte rien tant que votre nucléaire sacré peut gagner un tout petit peu de compétitivité en France au détriment des Nigériens ou des Kazakh. En fait bien sur le Niger ce n’est rien, les 100 000tonnes extraites par la france là bas (soit 12années de consommation du parc actuel, ou 40années du parc de 1987) ne comptent pour rien. Vous qui êtes si friand d’images de mines de charbon vous allez nous dire aussi que ceci ne pose aucun souci comme c’est chez les pauvres : Il est beau votre nucléaire ! Il donne envie de rejoindre votre secte 🙂

Dan1

A Pastilleverte “3/ Même au Mali, le soleil ne brille pas tout le temps toute la journée, et, à ma connaissance, pas la nuit, qui est presque de 12H en raison de la latitude.” C’est vrai qu’au Mali, la longueur de la nuit varie moins qu’en France, mais globalement, sur l’année, la durée d’ensoleillement potentiel ne dépend pas de la latitude puisqu’elle est partout la même : 8 760 / 2 = 4 380 heures / an. Donc au pôle ou à l’équateur, c’est la même chose… mais avec une répartition très différente concernant l’alternance été/hiver qui est très marquée au pôle et presque aucune variation dans les zones intertropicale proche de l’équateur. En revanche la puissance d’irradiation théorique est très différente entre le pôle et l’équateur à cause de la hauteur moyenne du soleil. Enfin, ces 4 380 partout sur terre c’est évidemment de la théorie car chacun sait que ce n’est pas parce que le soleil est levé qu’il brille… même au Mali :

Dan1

A Temb Hier, je vous ai posé une question à laquelle vous vous êtes bien gardé de répondre : “Vous affirmez : “Et le Niger a founi au départ à la france de quoi satisfaire 40% de la demande mondiale pendant des années, avec presque 100% de nos besoin pendant des années” Maintenant, l’ordure vous pose une question précise : D’où tenez-vous ces informations ? J’ajoute aujourd’hui : Pourquoi ne voulez-vous pas citer clairement vos sources comme je le fais ?

Temb

@Dan1 : Noyez le poisson, noyez le poisson, ça vous va si bien. En attendant vous n’avez rien à dire sur le scandale de la stuation de ce pays qui contribue pourtant encore autant à notre “confort”, 30 à 40% aujourd’hui de notre parc nucléaire. Vous n’en avez bien évidement rien à faire que cela ne leur apporte rien tant que votre nucléaire sacré peut gagner un tout petit peu de compétitivité en France au détriment des Nigériens ou des Kazakh. En fait bien sur le Niger ce n’est rien, les 100 000tonnes extraites par la france là bas (soit 12années de consommation du parc actuel, ou 40années du parc de 1987) ne comptent pour rien. Vous qui êtes si friand d’images de mines de charbon vous allez nous dire aussi que ceci ne pose aucun souci comme c’est chez les pauvres : Il est beau votre nucléaire ! Il donne envie de rejoindre votre secte 🙂

Dan1

A Temb Vous refusez obstinément de répondre à une question pourtant très simple. Qu’est-ce qui peut bien vous empêcher de répondre à cette question ? Vous voulez protéger vos sources ? Pour ma part, je me suis déjà exprimé à propos de l’uranium au Niger ailleurs sur Enerzine.

Temb

Comment se fait-il que la filière nucléaire n’ait rien apporté au Niger et que les aides énormes consenties pendant des décennies par les dictatures successives dans ce pays (en échange de quoi d’ailleurs?), au détriment des populations locales, ne soient pas compatbilisée dans les subventions au nucléaire français?

Dan1

Décidément vous refusez de citer vos sources. C’est si compliqué que ça ?

Temb

Décidement vous refusez de répondre aux questions que j’avais posé. Comment se fait-il que la filière nucléaire n’ait rien apporté au Niger et que les aides énormes consenties pendant des décennies par les dictatures successives dans ce pays (en échange de quoi d’ailleurs?), au détriment des populations locales, ne soient pas compatbilisée dans les subventions au nucléaire français?

Temb

De même que dans votre habitude de ne jamais répondre aux questions qui fâchent vous n’avez pas répondu à ceci non plus, dévoyant comme d’habitude sur le charbon allemand ! Je repose donc : Vous qui aujourd’hui nous racontez à quel point la filère japonnaise et son autorité nucléaire manquaient d’indépendance et de profesionnalisme, qu’en est-il de la filère Chinoise? La transparence totale indispensable à la sécurité nucléaire est elle possible dans un pays qui n’est pas une démocratie?

Dan1

Donc vous refusez toujours de citer vos sources. Et vous recommencez en affirmant : “Vous qui aujourd’hui nous racontez à quel point la filère japonnaise et son autorité nucléaire manquaient d’indépendance et de profesionnalisme” Admettons, mais où ai-je écrit cela ? Source ??

19
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime