Le biométhane provenant des déchets alimente 9 600 foyers en énergie (GB)

Cet hiver, le fabricant allemand d’installations de biométhanisation WELTEC BIOPOWER a commencé la construction d’une installation de biométhanisation à Pontefract, dans le comté anglais du Yorkshire de l’Ouest.

Ce projet de valorisation énergétique des déchets est l’une des plus grandes installations énergétiques que WELTEC BIOPOWER ait construit durant ses 18 ans d’existence. Cette installation sera opérationnelle fin 2019 et approvisionnera le réseau britannique de distribution de gaz avec env. 7,3 millions de m³ de biométhane. Cette quantité d’équivalent écologique en gaz naturel alimentera durablement en énergie env. 9 600 foyers.

« Les matières entrantes contribuent de manière significative à la durabilité du projet », souligne Dr. Kevin Monson, directeur des ventes chez WELTEC UK. Plus de la moitié des 80 000 tonnes de substrats sont des déchets alimentaires. « À ceux-ci viennent s’ajouter le fumier de bovins et de volaille ainsi que l’ensilage d’herbe et de seigle fourrager ». C’est notamment en raison de la valorisation conséquente des déchets que la gérante de l’Association britannique de la méthanisation et du biogaz ADBA, Charlotte Morton, considère les projets de biométhanisation tel celui de Pontefract comme novateurs sur le plan écologique et économique. Selon l’ADBA, la digestion anaérobie des déchets alimentaires pourra couvrir, à l’avenir, un tiers du besoin en gaz ou en électricité du Royaume-Uni et entraîner la création de 35 000 nouveaux emplois.

« Mais pour qu’un projet de l’envergure de celui de Lanes Farm Energy puisse être rentable, il faut également une très grande expérience ainsi qu’une planification préalable et une technologie personnalisées », explique Carsten Hesselfeld, ingénieur commercial chez WELTEC UK. Tel Sultan, gérant de Lanes Farm Energy, accorde aussi beaucoup d’importance à ces attributs : « Nous nous sommes entretenus intensément avec dix fabricants d’installations. Finalement, nous avons opté en faveur de WELTEC en raison de leur savoir-faire et de leur expérience. »

Étant donné la structure des substrats, il fut décidé d’employer deux trémies de dosage de 110 et 200 m³ à fond mouvant pour alimenter les cuves de fermentation. Pour le stockage temporaire des substrats liquides, WELTEC installe à Pontefract cinq cuves, dont deux sont entièrement en acier inoxydable, y compris le sol. Le mélange des matières entrantes solides et liquides a lieu dans deux unités MULTIMix. Carsten Hesselfeld explique que «grâce au prémélange dans le MULTIMix et au broyage, les matières sont plus accessibles pour les bactéries dans les digesteurs et le brassage requiert moins d’énergie ».

Inscrivez-vous à l'Achat Groupé EnergieMoinsChere.com
achat-groupe.energiemoinschere.com

Notre ambition : obtenir 21% de remise sur votre gaz et électricité ! C'est gratuit et sans engagement.

La production de gaz a lieu dans quatre cuves de fermentation en acier inoxydable d’une hauteur de 8,80 mètres et d’une contenance de 6 848 m³, bien supérieure à la moyenne. WELTEC a opté en faveur d’un procédé de filtration membranaire pour conditionner le biogaz en biométhane de haute qualité. Le biogaz brut y est raffiné de manière efficace et sans perte de méthane au cours d’un processus de séparation en plusieurs étapes.

À partir de décembre 2019, env. 850 m³/h de biométhane seront produits et injectés dans le réseau de gaz.

Outre le biométhane, on obtient également des résidus de méthanisation qui sont employés comme amendement de haute qualité agronomique. Ces résidus sont d’abord purifiés puis séparés. Le concept de durabilité se retrouve aussi dans ces phases du processus, car le module d’hygiénisation est doté d’un système de récupération de la chaleur. WELTEC a intégré une centrale de cogénération de 500 kW à Pontefract pour l’approvisionnement supplémentaire en énergie. L’opérateur obtient des revenus supplémentaires en injectant les volumes excédentaires de chaleur et d’électricité provenant de la centrale de cogénération dans les réseaux de distribution locaux.

Les installations de biométhane comme celle de Lanes Farm Energy jouent un rôle toujours plus important dans le mix énergétique britannique. Avec la production de biométhane à partir de déchets, la réduction de CO2 est d’env. 90 % par rapport au charbon ou au pétrole. « La Grande-Bretagne doit rééquilibrer son mix énergétique pour accroître la sécurité énergétique après le Brexit et atteindre les objectifs de réduction du CO2 fixés avec l’accord de Paris sur le climat. Le biométhane durable à partir de déchets organiques est un élément important de ce puzzle énergétique », commente Dr. Kevin Monson, qui ajoute : « grâce à la fourniture de chaleur et de carburant durables et renouvelables à partir de déchets, le biométhane sera certainement promu par les gouvernements capables d’anticiper l’avenir. Les installations de biométhane sont le symbole d’une économie de recyclage durable. La technologie a fait ses preuves et le réseau de gaz est un réseau de distribution pérenne. »

A propos de WELTEC BIOPOWER

La société WELTEC BIOPOWER GmbH, basée à Vechta en Allemagne, fait partie des leaders mondiaux de la construction d’installations de biométhanisation en acier inoxydable. Depuis 2001, elle les planifie, les développe et les construit. Aujourd’hui, la PME emploie environ 80 personnes et a érigé plus de 300 unités de production d’énergie dans 25 pays. Le réseau de distribution et de service après-vente s’étend sur les cinq continents. Des entreprises de gestion des déchets et de l’agro-alimentaire, de l’agriculture et du traitement de l’eau font partie de ses clients.
Partagez l'article

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des