Le plutonium britannique débarque à Cherbourg

L’Atlantic Osprey a déchargé cette nuit les quelques centaines de kilos de poudre de plutonium en provenance d’Angleterre, destiné au retraitement dans l’usine de Melox, dans le Gard.

Débarqué au port de Cherbourg, le plutonium sera reconditionné à l’usine de la Hague cet été avant d’être acheminé vers Melox, à Marcoule, pour y être transformé en combustible MOX. Il provient de la centrale de Sellafield, au Nord Ouest de l’Angleterre, opérée par le groupe britannique BNFL.

En mars dernier, l’association écologiste Greenpeace révélait l’opération et dénonçait le danger que représente selon elle ce transport transmanche. La justice française, saisie par Areva, a interdit aux militants écologistes de s’approcher du convoi, sous peine d’une amende de 75 000 euros par infraction constatée. Elle a également débouté l’association de sa demande d’information concernant de futurs transports. Selon Greenpeace, 1,3 tonne de plutonium doit être retraitée en France.

 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime