Le premier détaillant canadien teste le camion hybride

La Compagnie canadienne Loblaw conduit actuellement un projet pilote qui vise à améliorer le niveau d’efficacité de la consommation du carburant de sa flotte de transport de 2 % par rapport à celui de 2009.

Depuis le mois de juillet, Loblaw évalue la performance des camions hybrides pour ses trajets sur le réseau routier de l’Ontario en milieu urbain. Ces essais permettront de déterminer les avantages que pourrait potentiellement offrir la technologie hybride pour les camions de la flotte de transport de l’entreprise.

Le camion hybride testé par Loblaw a été fabriqué par Peterbilt Motor Company et intègre un système d’alimentation énergétique parallèle complémentaire. En apparence, il ressemble en tous points aux autres camions, mais il se distingue par sa technologie hybride qui aide le camion à accélérer après un arrêt. Le fait d’actionner le système de freinage génère de l’électricité qui est emmagasinée dans la batterie. Plusieurs magasins de Loblaw sont situés dans des environnements urbains où les livraisons sont nombreuses et nécessitent des démarrages et des arrêts fréquents… des conditions idéales pour tester la technologie hybride indique la compagnie.

« Nous déployons d’imposants efforts dans tous les secteurs de notre entreprise en vue de respecter nos engagements en matière de responsabilité sociale. Ce projet pilote est l’une des nombreuses initiatives que nous avons déjà mises en œuvre au sein de notre chaîne d’approvisionnement pour atteindre nos objectifs d’économie de carburant pour 2010. Nous pensons être sur la bonne voie pour réussir à réduire la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone inhérentes au transport des marchandises dans nos magasins », explique Robert Wiebe, vice-président principal, Chaîne d’approvisionnement, Les Compagnies Loblaw limitée.

Les résultats du projet pilote permettront de déterminer dans quelles proportions l’entreprise pourra convertir sa flotte de camions à la technologie hybride. Parmi les autres initiatives prises par Loblaw pour réduire la consommation de carburant, citons notamment l’utilisation du biodiesel, la réduction du temps de marche au ralenti des camions, l’ajout de déflecteurs latéraux sur les remorques et le recours à des remorques à essieux multiples permettant d’augmenter la charge utile des camions réduisant ainsi le nombre de camions sur les routes.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cersil

Si ça fonctionne aussi bien qu’avec les bus ils vont faire de sacré économie !

Guydegif(91)

On reste un peu sur sa faim quant aux explications autour de: ” ….sa technologie hybride qui aide le camion à accélérer après un arrêt.” Et c’est tout ce qui est dit pour ce qui est de la techno utilisée…si ce n’est une petite phrase sur la récupération d’énergie au freinage: Le fait d’actionner le système de freinage génère de l’électricité qui est emmagasinée dans la batterie. Ceci dit en guise de ronchon, il faut reconnaitre que l’initiative est là ainsi que celle des biobus décrits dans le lien indiqué par Cersil ! Donc, BRAVO aux Canadiens pour toutes ces BONNES initiatives pour réduire les GES ! même si la techno est plus chère, un bilan économique fait ressortir que le Retour sur Investissement est largement POSITIF ! Il serait temps que des expériences de ce genre soient plus mises en oeuvre et plus prisées et commentées chez NOUS ! A+ Salutations Guydegif(91)

Unefois

Cela se teste déjà en Belgique, dans la chaîne COLRUYT qui est devenue n°1 en Belgique après la déglingue de Carrefour en Belgique. Le support en est un camion DAF modifié dans les propres garages de la chaîne. Le but est de livrer de façon nocturne les surfaces commerciales sises dans les centre-ville, et ceci dans le plus grand silence que permet la phase électrique de cet hybride.

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime