Le projet de stockage de déchets radioactifs toujours d’actualité

Le Comité de Haut Niveau (CHN) qui a un rôle de suivi et de développement économique autour du laboratoire de l’Andra en Meuse / Haute-Marne, dont le prochain centre de stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde (CIGEO) s’est réuni lundi à Bure-Saudron sous la présidence d’Eric besson, Ministre de l’Industrie et de l’Energie.

Le Comité a ainsi examiné les actions d’accompagnement économique menées par les Groupements d’intérêt public « Haute-Marne » et « Objectif Meuse », ainsi que par les producteurs de déchets nucléaires, EDF, le CEA et Areva.

Le constat a été fait de l’essor des retombées pour le territoire : par exemple, les achats d’EDF, d’Areva et du CEA auprès des entreprises locales, directement ou via leurs fournisseurs de rang 1, ont été multipliés par plus de 8 depuis 2006. Cette progression, rendue possible par les efforts d’adaptation et d’organisation des entreprises du territoire, doit se poursuivre. Par ailleurs, le CEA a confirmé les objectifs du projet Syndièse – cad la production de carburants d’origine lignocellulosique -, malgré les difficultés rencontrées qui ont nécessité une reconfiguration.

Le Comité a également fait le point sur la préparation du Schéma Interdépartemental de Développement du Territoire. Il a proposé d’inscrire le projet CIGEO dans une assise interdépartementale à la fois tangible et pérenne, en créant une zone interdépartementale dont les recettes seraient partagées à 60 % pour la Meuse et 40 % pour la Haute-Marne et qui comprendrait l’entrée de la descenderie du centre CIGEO, en Haute-Marne, contiguë à la Meuse.

Le projet de Schéma Interdépartemental de Développement du Territoire et les textes qui donneront une existence légale à la zone interdépartementale seront inclus dans le dossier du débat public sur le projet CIGEO, qui aura lieu en 2013.

Eric Besson a également visité le laboratoire souterrain de l’Andra, où sont menées des études en vue du stockage géologique de déchets radioactifs. « Ma visite est la première visite ministérielle autour des déchets radioactifs depuis août 2005. Je suis particulièrement heureux du travail que nous avons accompli aujourd’hui au service de l’intérêt général. Au service de l’intérêt des Meusiens et des Hauts-Marnais en dessinant les bases du schéma interdépartemental de développement du territoire et en actant les grands principes de la zone interdépartementale, ainsi qu’en mettant l’accent sur le développement des projets d’accompagnement économique. Au service également de notre politique de gestion sûre et responsable du nucléaire, en avançant dans la direction du débat public qui aura lieu au premier semestre 2013 », a déclaré t-il déclaré.

[DVID]

** Le Comité a rassemblé, sous la présidence d’Eric Besson, les parlementaires de la Meuse et de la Haute-Marne, les présidents des conseils généraux de la Meuse et de la Haute-Marne, le Président de l’Andra, le PDG d’EDF, l’Administrateur général du CEA et le Directeur général délégué ‘Areva, ainsi que les préfets et les services de l’Etat concernés. Le Ministre de la Défense et des Anciens combattants, ancien parlementaire de la Meuse avant son entrée au Gouvernement, a également participé au Comité.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Il a bonne mine le chef de file des pro-nucléaire, avec un porte-parole comme lui on a de quoi être fier de défendre le tout nucléaire à la française… Il passe son temps à dénigrer les ENR, à entraver leur essor en France avec la bénédiction de tout ce que notre pays compte de pro-nucléaire et il vient faire la promo de son centre de stockage à 35 milliards d’euros qui n’est provisionné qu’à hauteur de quelques milliards par la filière nucléaire… En attendant il n’est toujours pas trouvé le site final qui va accueillir tous les pires déchets qui s’accumulent dans des piscines faiblement protégées sur tout notre territoire… Qui veut devenir la poubelle nucléaire de la France? Plein de retombées économiques pour le territoire qui l’acceptera, tout le monde a un prix….

Steph

Qui racolle-t-on pour entreposer les dechets nuke ? Les territoires les moins riches et les plus mal defendus politiquement, tout ca en leur proposant quelques su-sucres economiques. A quiconque souhaite comprendre une partie de la problematique des dechets, je conseille le visionnage du film ‘Into Eternity’ sur youtube.

Devoirdereserve

Cher Renewable, Je vous rappelle que les coûts de l’électricité nucléaire, tels que calculés par la Cour des Comptes comprend les provisions pour démantèlement et pour le stockage. Je vous rappelle que la Cour a établi leur très faible sensibilité aux variations possibles du projet CIGEO. Une des conclusions du rapport de la Cour était : “Il n’y a pas de coûts cachés”. Vous parlez de piscines faiblement protégées. Vous parlez de quoi là ? Du combustible usé ? Ou des déchets ? Si vous confondez les deux, je serai ravi de vous expliquer la différence énorme. En terme de volume, de toxicité, de stabilité. Et de différence de politique avec nos si vertueux amis scandinaves, qui mettent tout ensemble au fond du trou… Maintenant, si vous voulez discuter du fond, c’est-à-dire de ce qu’on devrait faire des déchets, qui sont là, qui resteront là, même si on sort du nucléaire demain, on peut discuter… Que voulez-vous en faire ? Les couler au fond de la mer ? Les envoyer dans le Soleil ? Les transmuter ? (blague : ce sont les écologistes qui ont exclu cette possibilité) Les laisser en surface ? Ou ne rien faire du tout ? Opteriez pour cette dernière “solution”, qui vous fournirait une occasion de geindre continuellement contre le nucléaire. Préféreriez-vous que le problème ne soit pas résolu, pour conforter votre vision ? Ne serait-ce pas juste irresponsable ?

Devoirdereserve

Ben oui, bien sûr, les élus locaux, c’est juste des pov’gars. Et le “lobby nucléaire” est tellement riche, puissant et méchant, tandis que les ONG sont gentillettes. D’ailleurs, je vous invite à lire le rapport parlementaire qui raconte (page 174) comment le maire d’Auxon a été intimidé, menacé de mort, pour que sa commune n’accueille pas un centre de stockage pour des déchets de faible activité ! Voilà la vision de la démocratie de certains intégristes. Enfin, je vous indique que l’enfouissement est désormais la voie de référence au niveau européen consacrée par une directive votée par le Parlement Européen… qui n’est quand même pas à la botte du lobby nucléaire franco-français. (il n’y a qu’à voire l’article de ce jour sur l’efficacité énergétique, non ?)

renewable

La cour des comptes a justement soulevé l’incohérence entre l’estimation d’EDF (pour laquelle elle a rappelé l’insufisance des provisions) et celles de l’ANDRA. une paille cette différence, juste 20 milliards € pour l’nstant, en l’absence de chiffrage plus précis. Et dans le nucléaire, on a l’habitude de voir les couts multipliés par 10 ou plus… Pour les déchets et le combustible usé vous me faites bien rire, votre tour de magie c’est de dire : “un jour on le “retraitera” et les réutilisera sans qu’il ne reste de déchets au bout”. Je préfère croire au 100% ENR qu’au “un jour le combustible usé ne sera plus un déchet”, ça coute moins cher et c’est moins dangereux. Et pour ces déchets justement, je suis pour leur enfouissement. Grace à vous on a pas le choix, merci au passage pour cette belle m… que VOUS nous laissez. Mais ça ne m’empêche pas de critiquer la méthode pour un problème dont je n’ai pas voulu et que le lobby nucléaire NOUS a imposé sans débat démocratique. Si on devait partir de 0 aujourd’hui on vous dirait d’aller sur la Lune avec votre modèle du passé, vous et votre idole qu’est Eric Besson. Ah oui, vous avez aussi Alègre, Sarkozy, Fillon, NKM. Super, que des gens d’avenir qui ont tout compris.

Eloi

>>”La cour des comptes a justement soulevé l’incohérence entre l’estimation d’EDF (pour laquelle elle a rappelé l’insuffisance des provisions) et celles de l’ANDRA. une paille cette différence, juste 20 milliards € pour l’instant, en l’absence de chiffrage plus précis.” C’est bien de lire le rapport de la cour des comptes, mais il conviendrait de ne pas se contenter d’en citer une partie : – La cour des comptes est là pour relever les incohérences entre les approches passées et les approches actuelles. Loin d’être un reproche, votre remarque pointe le fait que le système fonctionne. – l’évolution du chiffrage de l’ANDRA est en partie due aux exigences de réversibilité (p.145), qui est en partie liée au projet recyclage long terme des déchets haute activité. Il n’est donc pas cohérent de soutenir une “impossibilité de recyclage” et la réalité d’un “chiffrage haut”. Soit on exclut la possibilité de recycler à long terme, et on part sur un chiffrage bas, soit on l’accepte et on part sur un chiffrage haut. – La valeur élevée de ce chiffrage est contesté, ce qui doit être noté, plutôt que systématiquement relever la valeur haute (p.146). Le contre projet est à 15 G€, ce qui, pour un siècle de production nucléaire ne représente pas grand-chose. – L’application vis-à-vis des charges de gestion du combustible usé du chiffrage de l’ANDRA est évalué par l’ASN : “Sur la base d’une simulation simplifiée, si l’on retient la dernière hypothèse de devis de l’ANDRA, le coût annuel de production de l’électricité nucléaire augmenterait de 200 M€ (soit + 1 % en €/MWh)”. Soit +0.5% du prix de l’électricité. >>”Pour les déchets et le combustible usé vous me faites bien rire, votre tour de magie c’est de dire : “un jour on le “retraitera” et les réutilisera sans qu’il ne reste de déchets au bout”.” C’est un peu le problème de tout recyclage, non ? Concernant le nucléaire, l’aspect que vous trouvez “magique” provient d’un léger manque de culture. L’important du recyclage des déchets nucléaires est bien de stabiliser la quantité de plutonium et d’actinides mineurs dans le cycle, voire de la réduire dans le cas de l’uranium appauvri (qui du reste n’est pas légalement un déchet) et du Pu et des AM dans le cas de réacteurs “incinérateurs” ou de réacteurs sous critiques type MYRRHA. >>”Je préfère croire au 100% ENR qu’au “un jour le combustible usé ne sera plus un déchet”, ça coute moins cher et c’est moins dangereux.” En parlant d’ENR et de recyclage, les premiers parcs géants d’éoliennes au monde, en Californie ou à Hawai, attendent qu’on les remplace. Au fait, combien de panneaux solaires fonctionnent-ils à partir des matières recyclées d’autres panneaux solaires ?

Devoirdereserve

Enfin ! Vous êtes pour l’enfouissement. J’en prends bonne note. Mais enfouir quoi au fait ? Que vous ne fassiez pas la différence entre combustible usé et déchet est assez étonnant, pour quelqu’un d’averti comme vous. Car, ne vous en déplaise, il n’y a pas de déchet dans les piscines ! Les piscines, c’est pour le combustible usé qui refroidit en attente de son traitement. Le traitement, c’est un bête tri sélectif : ce qui est valorisable on le garde, ce qui est inutile, c’est du déchet. Comme la pub pour les déchets conventionnels le dit bien, ça permet de réduire les volumes. Ah, oui, c’est vrai : comme vous contestez l’usage même du nucléaire, ce que j’appelle “valorisable”, pour vous reste du déchet, puisqu’on ne devrait pas s’en servir. C’est cohérent. Je vous reconnaît ça. Mais admettez que trier, pour gérer au mieux chaque déchet suivant sa dangerosité, c’est bien la moindre des choses ? Sur Enerzine, on parle aujourd’hui de Recylum. On pourrait parler des batteries et piles, qui finissent dans un four unique, sans démontage, sans tri, sans valorisation. Le monde “conventionnel” découvre le tri-recyclage aujourd’hui. Le retraitement du combustible nucléaire, ce n’est pas magique. Ce n’est pas dans le futur : ça fait 30 ans que l’industrie nucléaire l’a fait. C’est pas un coût exorbitant. C’est juste quelques dixièmes de pourcents du coût de l’électricité nucléaire. Alors même si la Cour des Comptes s’est gouré d’un facteur dix, ça restera quelques pourcents.

renewable

Content que ça vous fasse plaisir. Pour ma part je n’ai pas le choix, VOUS nous avez imposé ceci. Quand aux déchets ou combutibles usés, il y a une part que l’on peut réutiliser via le MOXage mais nous sommes les derniers au monde à le faire, et nos derniers contrats avec des pays étrangers arrivent à expiration sans renouvellement en vue… Mais même dans ce cas de retraitement il reste au final des déchets bien crado qui ne sont pas qualifiés comme tels mais comme “réserve” par votre cher EDF sous prétexte d’une hypothétique utilisation finale future. Sauf que là vous aurez un peu de mal à nous faire avaler la construction de cette 4ème génération surtout sur le plan économique, qui est votre seule critère de choix uisque sécurité, environnement et déchets ultimes vous vous en fichez complètement en nous imposant votre tout nucléaire à la française.

Jean du ps

Sachet qu’au PS,nous sommes aussi là,nous qui sommes favorables au nucléaire.Et les gens comme vous,n’ont aucun pouvoir de nous en chasser,encore heureux.Au plus,François(Hollande)fermera et fera démenteller Feisseiheim.Mais Flamanville sera continué et entrera en service.Astrid sera lancé.Le retraitement pour obtenir et exploiter le Mox continura.Alors arretez de confondre PS et EELV.Vous n’êtes vous aussi qu’un courant d’idée(antinucléaire) au PS et sans plus.Le PS n’est pas à vous.François Hollande continura le nucléaire même si ça vous dérange.D’autre part Arnaud Montebourg à décidé à juste titre de faire battre Cécile Duflot si on essait de lui imposer dans son secteur,quitte à risquer l’exclusion du PS.Et il est pas le seul à refuser le dictact des antinucléaires du PS.Alors arretez de confondre PS et SDN.C’est très malhonnête de votre part.Et ça n’aide pas du tout le parti.Bien au contraire.

Jean du ps

Sachez et non “sachet”: Faute de frappe,ça arrive.

Nanar

“Hollande continuera le nucléaire même si ça vous dérange”. “Les gens comme vous n’ont aucun pouvoir” Pour mémoire on est un certain nombre en France à souhaiter une sortie rapide du nucléaire sans être encarté dans un parti ou un autre. (vous en aurez une petite idée le 11 mars) En démocratie la liberté d’opinion existe non ? Vous êtes sûr de ne pas confondre PS et PCUS ?

renewable

Eh oui il y a des conservateurs partout… Sauf qu’aujourd’hui dans l’entourage de Hollande les discours et les personnes ont beaucoup évolué et ça ne me dérange aucunement que l’EPR soit construit, bien au contraire, c’est le meilleur exemple qui soit. Mais les plus ardents défenseurs du nucléaire au PS sont partis à l’UMP mon cher Jean : Besson et Alègre, vous pouvez les y rejoindre dans la défense d’un modèle TOUT-nucléaire que seul l’UMP et le FN défendent (avec les quelques communistes du type soviétique qui existent encore). Au PS tout le monde est d’accord pour au moins baisser la part du nucléaire à 50% en fermant 24 réacteurs et pour beaucoup d’autres à ensuite en sortir. Quand au MOX il s’éteindra de lui même, ce n’est ni rentable, ni sécurisant, ni utile. Astrid on verra bien mais comme il s’agit de R&D ça a au moins l’interêt de faire progresser la science. Si un jour on siat faire du nucléaire propre, illimité et totalement sûr, moi je suis pour 🙂

Jean du ps

Eh non! on ne rejoindra pas Besson et Allègre.On reste au PS que ça vous plaise ou non.Le PS n’est pas aux antinucléaires.Est-ce que je vous demande de rejoindre EELV ? Je dit: Ne confondez pas PS et EELV car à vous lire,c’est pas évident. D’autre part:Fermer 24 réacteurs ,c’est loin d’être fait,si c’est trop cher pour le pays,ça sera annulé sans hésitation.Et d’autres EPR seront construits si on ferme les 24 réacteurs . Le Mox est rentable,utile et sûr.Et sera utilisé de plus en plus(que ce soit dans l’EPR ou dans les réacteurs actuels),même si les antis sont contre. De plus,construire 20 000 MWc de PV et avoir 20 000 MW de capacité éoliennes d’ici 2020,ne gênera en rien nos réacteurs nucléaires contrairement aux mensonges de certains antinucléaires.Nous attendons cela sans la moindre appréhension(sauf si ça revient trop cher financièrement,mais on verra).

Dan1

Et pourquoi pas faire 50% de nucléaire dans le mix électrique français en 2025 ou 2030 ? Par exemple, si les Français consommaient autant d’électricité per capita que les Norvégiens (130 TWh pour 5 millions d’habitants), il faudrait 1 660 TWh. On pourrait alors produire seulement 830 TWh avec du nucléaire au lieu de 400 à 420 actuellement. Pour atteindre l’objectif de 50 %, nous devrions donc doubler notre parc nucléaire. Je ne suis pas sûr qu’on arrive à cet objectif en 2025… à moins qu’Eva Joly nous impose le régime norvégien dès 2012 ! Sinon, plus raisonnablement, prenons la variante “EnR haut” des scénarios 2030 du dernier bilan prévisionnel de RTE. On y apprend qu’on produira 659,8 TWh d’électricité. dans cette hypothèse, 50% de nucléaire, ça fait 330 TWh. On va devoir alors réduire la production de 20 % ! C’est pas évident cet objectif de 50% de nucléaire. Il va encore y avoir des mécontents… chez EELV !

Sicetaitsimple

Quand son “physique” (hydro, gaz) est naturellement affriolant, il est facile de jouer les stars… C’est plus compliqué ailleurs. Là, il faut jouer sur le maquillage à outrance ( nucléaire,…) Mais quand le physique n’est pas affriolant et qu’en plus on refuse le maquillage, là ça devient pathétique! PS: en aucun cas cette intervention ne vise qui que ce soit sur un plan personnel

renewable

Pro-nucléaire, pro-gaz de schistes, fan de Besson et d’Alègre et macho dernier cri 🙂 Pas trop dur la vie? @JeanduPS Si le MOX est si rentable, pourquoi sommes-nous les seuls au monde à y croire? Pourquoi l’EPR finlandais ne vas pas en utiliser? Quand au PS désolé mais il y a 2ans il était impensable de parler de modifier le tout nucléaire français, aujourd’hui tout le monde est d’accord pour dire que nous en avons trop et qu’il faut le réduire, et une majorité (85%) est pour que l’on en sorte un jour. Quand aux 40 000MW de renouvelables il ne vont pas géner si l’on ferme de réacteurs, sinon il vont gener car il faudra faire un peu de suivi de charge et dégrader le Fc de nos centrales, ce qui augmente le prix du MWh nucléaire… @Dan1 : vous oubliez un point : la réduction de la consommation, donc on va devoir faire bien moins de nucléaire que cela en 2025 (300TWh pour une conso stabilisée à 600TWh? sans doute moins encore) Bref on peut en discuter des heures de toutes façon nous n’avons pas notre mot à dire 🙂 sauf peut-être dans le grand débat sur l’énergie voulu par Hollande en 2013?

Sicetaitsimple

Merci! Je pense que vous avez une lecture assez selective de mes interventions, au moins sur certains thèmes que vous citez ci-dessus, mais c’est le propre des extrémistes ( de tout bord) que d’avoir ce type de lecture, et par ailleurs de tout prendre au premier degré.Je parlais d’énergie, relisez…

Dan1

“@Dan1 : vous oubliez un point : la réduction de la consommation, donc on va devoir faire bien moins de nucléaire que cela en 2025 (300TWh pour une conso stabilisée à 600TWh? sans doute moins encore)” Pourquoi voulez-vous à tous prix réduire la consommation d’électricité et seulement de l’électricité. Une fois de plus, vous prenez le problème par le petit bout de la lorgnette en ne considérant pas les hypothèses de l’ensemble du mix énergétique français. Or, nous pouvons très bien faire une MDE (Maîtrise de la Demande d’Energie) audacieuse visant à réduire notre consommation globale d’énergie tout en conservant un haut niveau de production d’électricité visant à permettre les transferts d’usages du fossile vers les énergies décarbonées. C’est pour cette raison que j’ai cité le scénario de RTE dans sa variante la plus favorable aux nouvelles énergies renouvelables (EnR haut). Vous êtes moins ambitieux… soit !

Jean du ps

Les Finlandais et les autres viendront au Mox parcequ’il est rentable et permet d’économiser de l’uranium235.c’est une question de temps.Les 40 000MW de renouvelables ne vont pas géner,même sans fermer des réacteurs,car on fera un peu de suivi de charge avec nos centrales toutes amorties et dés lors,pas de soucis de dégradation du Fc de nos centrales,car elles seront toutes amorties à cette époque(2020 et après), ce qui ne gêne pas sur leur prix du MWh. En plus malgré les MDE en tous genre,la conso d’électricité augmente dans tous les pays d’Europe et il est très possible qu’en 2020 et aprés 2020,les 63 GWe de nucléaire en France représente 50% de nos besoins électriques nationaux.Donc avec un parc nucléaire de même capacité qu’aujourd’hui,on sera déjà à 50%. Sur les opinions majoritaires à 85%,ça change selon les époques.C’est vraiment pas une référence,ni un argument.

19
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime