L’opinion allemande bascule en faveur du nucléaire

Les premiers résultats d’un sondage d’opinion sur la question de la prolongation de la durée de fonctionnement des centrales nucléaires en Allemagne ont été divulgués le 8 octobre 2007 par le quotidien allemand Tagesspiegel.

48% des personnes interrogées se disent favorables à une prolongation, contre 44% d’opinions défavorables.

Selon Klaus-Peter Schöppner, chef de l’institut ayant réalisé le sondage (Emnid), le rapport des allemands à l’énergie nucléaire devient davantage rationnel.

L’opinion bascule pour la première fois en faveur du nucléaire civil : "La composante émotionnelle, qui dominait depuis Tchernobyl, connaît aujourd’hui un certain recul dans l’opinion. Une majorité d’allemands est maintenant favorable à l’allongement de la durée de vie des réacteurs nucléaires".

 
BE Allemagne numéro 357 (18/10/2007) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51453.htm

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Claude

Cette façon de présenter les choses est erronée et fallatieuse . Il ne s’agit que de la prolongation de quelques années du plan “sortir du nucléaire” et non pas un revirement d’opinion en faveur du nucléaire . Le plan de sortie du nucléaire en Allemagne ne peut de toute façon pas être appliqué tel qu’il est prévu au risque de créer une pénurie , il faudra bien aux Allemands allonger la période prévue avant l’arrêt de leur dernière centrale . Il s’agit ici de savoir s’il y aura une prolongation du plan ou non . Ce qui n’est pas la même chose qu’un revirement d’opinion en faveur du nucléaire . L’interprétation donnée ici est erronée .

Ray

Les Allemands voient que leurs centrales marchent bien et que leurs moulins à vent les ruinent et les asphyxient, alors ils changent d’avis. C’est normal.

phibell

il est naïf de croire que la solution pour se substituer aux énergies fossiles passe par les “énergies propres”, on parle du nucléaire comme polluant à longue échéance, mais 1), le démantèlement de centaines d’éoliennes (pour remplacement..) ou de panneaux solaires pouvant produire autant d’énergie qu’une centrale nucléaire conduirait à produire en phase de démontage si ce n’est autant de pollution atmosphérique, autant de déchets “réutilisables” 2) il est difficile de mettre en oeuvre des éoliennes couvrant des départements entiers pour compenser le nucléaire.. 3) ici on ne parle pas de la problématique de production. Il faut être raisonnables et réduire nos consommations énergétiques, passer le plus rapidement possible à la génération suivante de centrales nucléaires produisant moins de déchets (et recyclant une part de ceux mis déjà en stockage…d’attente) bref le nucléaire n’est pas une pure solution énergétique et/ou écologique, le nucléaire est encore jeune, il faut faire grandir sa technologie pour arriver au zéro CO2…eau+chaleur… Aujourd’hui les solutions technologiques d'”énergies renouvellables” sont trop jeunes et vont plafonner en rendement annuel… (2000watts /m2 de soleil…) il faut avant tout REDUIRE nos consommations énergétiques. Dernière chose une petite prière pour que les centrales allemandes ne fassent pas un joli “boum!!!” le temps est pourtant de remplacer (ou de mettre hors service ) ce matériel vieillissant… êtes vous autant en confiance dans une voiture de 100000 km entretenue, ou une voiture de 500000 km entretenue??? on peut tout faire mais le taux de pannes est toujours plus élevé dans un cas…

Ar Fur

@ Claude Je suis 100% d’accord avec vous, le titre est inadmissible. Il ne s’agit en aucune façon d’une volonté de développer le nucléiare mais de gérer dans de bonnes conditions la sortie du nucléaire.

4
0
Laissez un commentairex