L’un des plus grands parcs éoliens de France inauguré

Le 15 juillet a eu lieu à Epizon (Haute-Marne) l’inauguration du parc éolien des Hauts Pays doté d’une puissance de 78 MW, ce qui en fait l’un des plus importants de France.

Le parc des Hauts Pays produira environ 204 millions de kilowattheures par an. Cette production d’énergie renouvelable correspond à la consommation électrique annuelle de près de 100 000 personnes, soit l’équivalent de la ville de Nancy. Il permettra une économie annuelle de 145 000 tonnes de CO2 par rapport à la production électrique d’une centrale au fioul, ce qui équivaut à l’émission annuelle de 72 000 voitures.

GDF Suez indique qu’environ "180 propriétaires et exploitants agricoles ont signé un protocole foncier fédérateur prévoyant une attribution équitable et transparente des indemnités foncières, qui leur seront versées selon des critères approuvés collectivement".

Les 39 éoliennes du parc des Hauts Pays sont reliées à un poste source privé qui comprend un transformateur de 225 000 volts et permet de résoudre la problématique de la distance entre le parc éolien et son point de raccordement électrique. Le parc des Hauts Pays devient ainsi le troisième parc en France à être directement raccordé au réseau électrique national.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
38 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
edc10

Si vous pouviez arrêter avec les équivalents CO2 et les centrales au fioul inexistantes qu’il faudra construire pour la régulation…spéciale dédicace à GDF-SUEZ qui se frotte les mains pour les centrales gaz à venir à chaque fois que le parc éolien augmente … Pour 1kWh produit, 10g de CO2 pendant 20% (éolien) avec obligatoirement centrales gaz ou charbon  (800g CO2 pendant les autres 80% du temps où il faut réguler) … au kwh, ça fait en moyenne 642 g CO2 … bref, l’éolien  connecté réseau ne résoudra jamais rien question CO2 (ni même le PV), du moins de la manière dont c’est fait actuellement (== injection) .. ce ne sont pas les danois qui vont me contredire …

Boubou18

Et oui! Mais çà, il ne faut pas en parler! C’est écologiquement incorrect! Il faut laisser croire que le photovoltaïque et l’éolien sont la panacée et vont remplacer toutes les centrales actuelles. Ce sont les fabriquants de bougies qui vont bientôt se réjoiur……………

Maurice.arnaud

Le parc des Hauts Pays produira environ 204 millions de kilowattheures par an.Soit 204 000 Mégawattheures.Pour une puissance nominale de 78 MW(ce qui en fait l’un des plus importants de France). Donc 204 000 / 78 = 2615,38 heures(théoriques équivalent en puissance nominale sur l’année) . Divisons par les 8760 heures d’une année entière . 2615,38/8760 = 0,298559… soit 0,2985 .En poucentage on a : 29,85 % . La moyenne nationale étant de 23 % de facteur de charge.On voit qu’à Epizon (Haute-Marne) le facteur de charge est supérieur de 6,85 points à la moyenne nationale et que ce site est donc un choix excellent de la part de GDF Suez-groupe Erelia .

Sicetaitsimple

A Maurice.Arnaud:je vois que la calculatrice est à nouveau de sortie!

Maurice.arnaud

J’aime bien préciser(quand j’en ai l’occasion) les facteurs de charges d’un lieu que ce soit dans le domaine Éolien ou dans le domaine Solaire et les comparer à la moyenne nationale approximative Française (23% environ pour l’Éolien et environ 10% à 11% pour le Solaire)pour avoir une idée de la pertinence du choix d’un lieu pour une implantation(Solaire ou Éolienne). Et encore,je ne l’ai pas fait pour tous les articles d’Énerzine qui m’en donne l’occasion,par manque de temps et de disponibilité.Sinon vous auriez eu droit à beaucoup plus de publication de facteurs de charges. N’y voyez pas d’hostilité envers les énergies Éoliennes ou Solaires,ça serait une erreur de jugement de votre part.Je vous rappelle que je suis autant en faveur des énergies Éoliennes et Solaires que de l’énergie Nucléaire. Cordialement .

Sicetaitsimple

J’avais remarqué que vous aimiez bien! Bon, avec les nouveaux tarifs du solaire et la prime régionale, vos calculs risquent parfois d’être décevants à l’avenir….

Maurice.arnaud

Peut-être,mais dans les domaines des énergies Éoliennes et Solaires,rien n’est jamais définitivement figé !

Blabla

Petite mise au point. Une éolienne produit pendant environ 23% du temps à puissance nominal ce qui ne signifie pas qu’elle produit que pendant 23% du temps. Une éolienne produit pendant 80% du temps d’une année mais pas forcement à puissance nominal (la puissance de sortie dépend de la force du vent). Dire qu’il faut palier la production éolienne par de la production d’origine thermique est faux. Vous pouvez pour cela regarder le site de RTE et la production d’électricité en temps réel par filière. Les centrales thermiques ne sont pas des sources d’appoint (il faut du temps pour démarrer une centrale thermique) mais constitue au même titre que l’éolien, le solaire et le nucléaire une énergie de base. L’hydraulique quand à lui est une énergie d’appoint (très réactif). Le thermique ne permet pas la “régulation” de l’éolien. La solution n’est pas dans le tout éolien ou le tout nucléaire mais bien dans un mixte énergétique pour pouvoir diversifier notre production et donc ne plus être dépendant des pays voisins. Je confirme donc les dires de l’article. L’éolien permet bien la réduction des émissions de CO2 liés à notre réseau en substituant les MW thermiques par des MW d’origine renouvelable. Si vous doutez je vous conseille d’aller voir directement le site de RTE ou encore du SER FEE. Merci

Dan1

Je cite : “Dire qu’il faut palier la production éolienne par de la production d’origine thermique est faux. Vous pouvez pour cela regarder le site de RTE et la production d’électricité en temps réel par filière. Les centrales thermiques ne sont pas des sources d’appoint…” Mouais, encore faut-il des exemples et il y en a. En France, L’éolien n’est assez significatif et RTE ne publie pas encore les valeurs historisée au pas horaire ou infrahoraire. Le sujet de la complémentarité éolien-thermique a été très très souvent débattu sur Enerzine et il y a de très nombreuses références citées. Le meilleur exemple est l’Espagne qui régule son mix en équilibrant éolien et gaz. Quand il y a pas de vent il y a du gaz et inversement et les courbes parlent d’elles mêmes Un exemple parmi d’autres : Mais il y a aussi des projets très novateurs et très parlant où le thermique (gaz ou biogaz) est le parfait allié de l’éolien : L’éolien n’est pas vraiment une énergie de base commandable (sauf pour l’arrêter), c’est surtout une énergie fatale comme l’hydraulique au fil de l’eau (il y a plusieurs hydrauliques). Et l’éolien décide tout seul de la puissance qu’il fournit au fil des heures… c’est à prendre ou à laisser.

Sicetaitsimple

Tout dépend du point de départ ( du parc existant). L’exemple francais n’est absolument pas significatif de ce point de vue (peu d’éolien,beaucoup de nucléaire, beaucoup d’hydraulique). Par contre , un parc récent comme celui de l’espagne montre bien qu’éolien et thermique (notamment au gaz)sont parfaitement complémentaires. Ne regardez pas les courbes de RTE ( qui vient pourtant de nous gratifier d’un amélioration significative) , mais plutôt celles de REE ( ou de REN, ou d’Eirgrid).

edc10

Je saisbien que le tx de charge n’est qu’un “artifice de calcul” et ne représente pas le fonctionnement réel. Et justement, c’est bien aussi cette petite intermittence qui nécessite une “régulation” pour contenir des gradients de puissance dangereux pour le réseau et pour pallier aux erreurs de prévisions, tout ça n’étant possible qu’avec le gaz (ou aux importations à forte teneur en CO2)… concernant les erreurs de prévisions, faudrait d’ailleurs que RTE publie, histoire d’illustrer ce que je dis. Je précise: si un parc est “déjà” constitué de gaz ou charbon, alors l’éolien est très bien pour diminuer les émissions CO2. Sinon, comme en France, si vous voulez 25GW d’éolien, alors les émissions augmenteront: 60g CO2 pour le nucléaire et 600g CO2 pour le couple “éolien+fossile”. Si la priorité des problèmes environnementaux est le CO2, alors la France fait un choix inepte, uniquement pour faire plaisir à GDF-Suez et au SER, et pour remplir les poches de certains politiques. S’il existe l’argument d’indépendance énergétique “européenne”, on n’a pas plus de gaz que de pétrole dans notre sous-sol … à moins d’inclure la Russie ou l’Algérie dans l’Europe, ça ne tient pas.

Kat cheshire

Le couple éolien + fossile?? C’est un peu facile puisque de toute façon le 100% nucléaire n’est pas possible, pourquoi ne pas également compter nucléaire + fossile? Un mix énergétique nécessite de diversifier la production et une complémentarité de ces dernières. Donc ce qui importe n’est pas éolien + fossile mais de regarder si on baisse les émissions de carbone en ajoutant les EnR à notre bouquet classique.

1000 mille

mais hèlas pas en France !!!

edc10

Rien n’est mélangé: car dans notre monde actuel, on ne consomme pas de l’électricité quand il y du vent où du soleil, mais bien à la demande … et les pointes d’ENR ne sont pas les pointes de consommation: c’est là le coeur du problème. Dans une bonne dizaine d’année, on en reparlera, mais pour l’instant c’est comme ça. Mix énergétique ? C’est très bien, et il existe déjà en Europe si on compare les politique de chaque pays interconnectés. A ce que je sache, actuellemnent, vous avez du courant quand vous le voulez, et ce avec le parc  français actuel (principalement Nucl + Hydraulique). Alors casser ce modèle pour la pensée unique (enr+charbon+gaz), c’est juste de l’ineptie, à la fois financière et environnentale.

Dan1

Le débat a déjà eu lieu et je ne suis pas le seul à penser que l’éolien espagnol s’intègre parfaitement dans le mix grace au gaz qui régule puissamment, l’hydraulique ne vient qu’après : L’éolien n’est pas une production de base commandable, c’est une production d’abord fatale. Et en Espagne, la production au charbon est étonnamment stable, même quand le vent varie. Je ne pense pas qu’il soit utile de tordre la vérité pour faire triompher les EnR.

edc10

@dan1: vous mériteriez d’être connu, dan1 … @cheyla: pensez-vous une minute, en terme de sécurité, qu’une source enr puisse être utilisée pour réguler une autre source d’enr ? Personnellement, si je devais choisir, je ne mettrais pas tous les oeufs dans le même panier. Les enr ne sont pas prévisibles et sûres (aléas climatiques, déréglement climatique à venir). Personne ne peut savoir l’avenir des précipitations en espagne, donc les réserves hydro, ou le devenir du vent dans les 10 ans à venir, où l’avenir de la couche nuageuse. Un seul événement extrême peut tordre le coup à toute politique de sécurité du réseau. Sauf si bien sûr on est interconnecté sur un réseau plein de centrales “commandable”, et donc qu’on reporte ses problèmes sur ses voisins … concernant la politique énergétique, vous avez raison: c’est navrant ce qui se passe: rien d’affiché ouvertement pour 2020; tout le monde attend Borloo sur le sujet, mais ce qu’il va dire va forcément fâcher certain (constrution de qq EPR, développement massif enr+gaz+importations centrales charbon allemandes …). On va y arriver, au mix énergétique type allemand, ne vous inquiéter pa: vous avez gagné !… … à dans 20 ans sur la gén IV, lorsque le CO2 sera enfin une priorité et qu’on aura “subi” toutes les limites des enr et des augmentations du tx de CO2… que de casse pour en arriver là … … espérons simplement qu’entre temps en europe ils arrivent à se mettre d’accord pour faire une vraie politique nucl européenne, et ne pas importer de centrales asiatiques ou américaines, comme ses traitres de GDF-SUEZ seraient prêts à faire.

edc10

Mais vous nous prenez vraiment pour des benêts !! C’est navrant … Heureusement qu’on sait prévoir la consommation en fonction de différentes types d’événements. Perso je vous parle de politique pour la gestion de la prodution, et ce à long terme !!!!!!! Vous êtes vraiment de mauvaise foi, dites-moi … … Je le répète, arrêtez votre attitude de lobbyiste, puisque je vous dis que vous avez gagné la bataille politique! (enfin, sur le terrain, ça risque d’être plus compliqué, notamment sur l’éolien à 500m des maisons). On se reverra peut-être en 2050, lorsque les stocks de plutonium pourront enfin être utilisés … et que le CO2 aura continuer à augmenter, même avec les enr … …

Blabla

@edc10: Je ne vous comprends pas edc10. Vous faite des suppositions sur un certain lobbying. Vous vous mettez en colère lorsque l’on vous contre vos arguments. Préférez vous continuer à croire en vos propres histoires sans cohérence technique ou alors êtes vous prêt à prendre le parie d’un réseau fournit en partit par de l’électricité verte. Je vous pose la question vous qui semblez si sure de vous, quelle sont vos solutions pour réduire les émissions de CO2 de notre réseau? : Le nucléaire?? Il fournit déjà 80 % de notre réseau et je vous assure que la construction, la maintenance, le recyclage des déchets et l’extraction de la matière première sont bien des étapes clés nécessaire à la production nucléaire et émettrice de CO2. Les nouvelles énergies, quand à elles, fluctuent en fonction du vent et du soleil mais n’êtes-vous pas prêt à risquer le pari et au moins essayer d’adapter un réseau à ces nouvelles énergies. RTE est bien capable d’estimer la fluctuation de la consommation, l’intégration des nouvelles énergies nécessite juste l’adaptation de l’outil de prévision. Depuis le début de l’électricité la demande en énergie fluctue, le gestionnaire de réseau est aujourd’hui capable de prévoir ces fluctuations. Il en va de même pour la production d’électricité par les nouvelles énergies. Je ne comprends pas que vous ayez plus foi en vos propres croyances qu’aux dires des professionnels de l’énergie et prétendre à un prétendu lobbying pour couvrir tous vos propos.

Dan1

Je cite : “quelle sont vos solutions pour réduire les émissions de CO2 de notre réseau? : Le nucléaire??” Ben justement le problème essentiel est là : En France, on ne peut quasiement plus réduire nos émissions de CO2 en tapant sur la production d’électricité car malheureuseument elle n’en émet presque plus ! Pour produire environ 550 TWh nous émettons grosso modo 29 Mt de CO2 soit 7,5 % de toute les émissions françaises (382 Mt en 2008) et ça diminue d’année en année notamment à cause des centrales à gaz. EDF thermique seule n’émet qu’environ 16 Mt de CO2. Donc si on veut vraiment réduire les émissions de CO2 en France, il faut taper dans les 92,5 % restant. Et si on raisonne globalement en GES il faut taper sur le méthane et l’agriculture. Rappelons que la production d’électricité en France, c’est aux alentours de 5% de toutes les émissions de gaz à effet de serre (page 23/25). Donc les débats visant soit-disant à introduire massivement des EnR dans le mix électrique français dans le but de réduire les émissions de CO2… ne tiennent pas debout. On peut faire des EnR pour d’autres raisons, en gardant à l’esprit que certaines solutions pourraient même contribuer à augmenter les émissions.

Dan1

Chelya écrit : “Comme l’a très bien expliqué un intervenant, les centrales thermiques servent à répondre à la consommation de base (tout comme l’éolien, le solaire et le nucléaire) et non à l’équilibre de la fréquence…” Puis encore : “une “production de base” ça n’existe pas puisque c’est un abus de langage pour parler de centrales qui ne peuvent répondre qu’à une consommation de base, c’est à dire des centrales dont la puissance nominale doit être inférieure au minimum de puissance appelée sur le réseau” Bon, là au moins c’est clair : une fois ça existe, une ça existe pas et circulez, le problème a disparu ! En France, il est scabreux d’affirmer que les centrales thermiques servent à répondre à la consommation de base. C’est un peu plus compliqué… tout comme il existe plusieurs sortes d’hydraulique (fil de l’eau, éclusée, lac, STEP). Or précisément, la marge de réduction des émissions de CO2 de l’électricité en France se trouve notamment dans le thermique de pointe… qui n’est pas vraiment de la base ! Pour y voir plus clair lisez ce document de l’UFE (déjà cité) : Et celui-là :

edc10

– Je n’ai rien contre les enr : c’est juste qu’il faut redescendre sur terre. Elles sont incontournables mais dans l’esprit des gens, et ce qu’on veut leur faire admettre, c’est enr==”sans CO2″: hors, de part leur fonctionnement, c’est faux et harchi faux !! Et le CO2 est un problème grave: il y a d’autres chemins que celui qu’on veut nous faire prendre avant d’arriver au 100% enr en 2050 … … Faut mettre de l’argent pour résoudre les problèmes, pas pour faire plaisir à telle ou telle industrie … – jamais dit qu’RTE étaient incompétent. Au contraire ! Regardez dans les pays autour de vous… d’où un bénéfice CO2 contestable pour des pays où il n’y a pas de centrales gaz … … Oui le nucl émet du CO2 (relisez mes précédents posts). Mais beaucoup moins que le gaz. Le nucl n’est pas la solution, bien entendu, mais il ne faut pas le lâcher par idéologie, car c’est aussi l’avenir. – cheyla semble très compétent mais il a un parti pris, et un petit enclin au mépris lorsqu’on le conteste … d’où mon emportement fréquent avec ce personnage. Quant au lobbying, ouvrez les yeux, et vous allez prendre peur … Et qui vous dis que je ne cotoie pas les professionnels de l’énergie de très près … …

Dan1

“Du fait des interconnections, il n’existe pas de réseau français mais un seul réseau européen” Bon d’accord, admettons qu’il n’existe qu’un seul réseau européen permettant une circulation des électrons de façon totalement fluide (ce qui reste à prouver). Bon ben alors, c’est génial les 10 000 TWh décarbonés déjà produit par nos 58 récteurs nucléaires ont déjà contribués puissamment à limiter les émissions de CO2 de l’Europe entière. Disons que depuis 30 ans, la France a permis à l’Europe d’éviter le rejet d’environ 10 milliards de tonnes de CO2 par rapport à une production au charbon. Et ce parc, va encore permettre d’en éviter au moins autant dans les 20 prochaines années. Vive le réseau !

Sicetaitsimple

un seul réseau européen la”plaque de cuivre”, ça serait bien ( je l’ai suffisamment dit), mais on n’en est pas encore tout-à-fait là, et ça va prendre encore un bout de temps.Produire de l’éolien en France fait baisser les émissions de CO2 de la planète reste encore à démontrer… Si dans quelques années , quand ce sera plus significatif ( à env. 1000MW de plus par an, ça le sera), il faudra certainement au moins à certains moments baisser du nucléaire, et là l’effet CO2 sera nul. Et vous êtes me semble-t-il d’accord pour dire que le potentiel de baisse des émissions de CO2 du secteur electrique en france est quasi nul… Alors (je provoque) pourquoi subventionner via la CSPE des eoliennes en France , dont le coût du MWh est plus important que la production centralisée (avec impact sur la facture du consommateur), et qui n’amênent au bout du compte aucun bénéfice environnemental direct pour les francais, qui sont déjà et de très loin les moins emetteurs de CO2?

Dan1

Je cite Chelya : “Deuxième grosse bourde de votre part qui dénote une profonde ignorance du secteur des énergies renouvelables (mais est-ce une surprise ?) : votre affirmation totalement ridicule que l’éolien doit être développé uniquement là où il y a des centrales thermiques… Totalement ridicule parce que (et ça me lasse de l’écrire tellement c’est une évidence) l’éolien ne se développe pas là où on le décrète mais se développe… là où il y a des gisements de vent ! ” Premièrement : je n’ai pas affirmé que l’éolien doit être développé uniquement là où il ya des centrales thermiques ! Deuxièmement : il est douteux d’affirmer que l’éolien se développe là où il y a des gisements de vent. Prenons l’exemple français : ®=Lorraine&id=15&lang=francais Les régions les plus ventées seraient notamment la Picardie et la Lorraine ! Le premier pays au monde pour l’éolien c’est (c’était) l’Allemagne avec, en 2009, 24 GW installés pour une production de 38 TWh soit une moyenne équivalent pleine puissance de 1 583 heures ou un facteur de charge moyen de 18 %. Donc on a d’abord développé l’éolien là où il y avait des gisements de vent !

1000 mille

y en a un dans cette file (juste avant me) qui s’y connait pour faire du vent avec pas grand-chose,bouuuuu ou p’tit pb d’EGO ?

Dan1

“la décision unanime de développemer les EnR obéit avant tout à une logique stratégique de défense des intérêts vitaux des nations dont la dépendance énergétique devient de plus en plus grande (à part le Danemark qui est maintenant un pays “à énergie positive”)…” Là c’est du grandiose : le Danemark tout seul est à énergie positive ! Grâce à quoi ? au gaz au pétrole ? aux importations ? Lisez ou relisez ceci : Dès la page 5, le ratio d’EnR dans le mix énergétique est clairement présenté : le Danemark, c’est aux alentours de 20 % d’EnR et l’éolien n’y est pas majoritaire (il n’y a pas que l’électricité dans la vie). Et à la page 7, on voit l’éolien à hauteur d’environ 18 à 20 % du mix électrique. Si le Danemark veut devenir énergétiquement positif avec des EnR, il lui reste juste 80 % du chemin à faire ! Et en prime : L’instantané de l’indépendance du Danemark :

Dan1

“Si la France se mettait à interdire les EnR sur son territoire comme Dan1 le demande elle violerait donc ses engagements et serait légitimement sanctionné pour cette mise en danger l’ensemble de l’union européenne…” Comme je n’ai jamais écrit que la France devrait interdire les EnR, le mieux est encore… de me le faire dire ! Bonne vieille technique. Seulement, la France a, aura encore pas mal d’EnR indépendamment de ce que nous pourrons écrire. Pour l’électricité, la première EnR en France et ailleurs dans le monde (historiquement et en quantité) est l’hydraulique et je ne me souviens vraiment pas d’avoir voulu l’interdire ! Vous vous rendez compte, si on fait ça que vont devenir les Suisse, les Canadiens et surtout les Norvégiens qui seraient obligés de repasser au pétrole.

Maurice.arbaud

Oui,sur cet affaire du Danemark,on voit vraiment et très clairement de manière flagrante, que ce petit chelya est un escroc ordinaire de chez greenpeace et du “réseau sortir du nucléaire” .

Maurice.arbaud

Là encore,vous faire dire que vous auriez dit que:”La France devrait interdire les EnR”,est typique des escrocs de greenpeace et du “réseau sortir du nucléaire” dont le petit chelya est un hypocite militant et activiste, toujours prêt à écrire n’importe quoi pour satisfaire ses fantasmes d’activiste délirant. Et ça se voit…

Blabla

CSPE : Une Famille moyenne consomme 2 400 KWh/ans (hors chauffage) en domestique. La CSPE = 0.0045€/Kwh soit 1.8 M€ utilisé comme : – Fond de solidarité pour les foyers ne payant pas leur facture, – Pour les DOMs (Martinique, réunion, Guadeloupe…) ne bénéficiant pas du même coût de production d’électricité et pourtant le même tarif de consommation. 100 000 000 € sont consacrés à l’éolien soit 5.5% de la CSPE soit un coût par foyer de 0.59 cts€ pour l’éolien. Petite video sur l’extraction minière d’AREVA au Niger : Quand on pense que les ENR n’impact à aucun moment sur la santé mondial, je me demande pourquoi on hesite encore à les develloper. De plus si on prend en compte la création d’emploi lié à cette fillière, dans un moment de crise économique, je ne comprend pas pourquoi notre cher gouvernement vote un projet de loi tel que le Grenelle 2. Mais ce n’est que mon avis bien sure.

edc10

Personne ne dis qu’il faut empêcher les enr … en France, ça fait longtemps qu’elles ont été mises en place, et on est au taquet niveau hydro… personne en France n’est contre les enr … bien faites, et pas diktées par l’UE des financiers. Aucun impact sur la santé? Vous ne lisez pas assez de rapports de santé, notamment sur l’éolien. Je vous renvoir que le dernier numéro de “the ecologist”, avec un petit dossier très bien fait sur l’éolien. Vous voyez, les écolos, les vrais, ne sont pas dupes. Financièrement? la CSPE est une taxe “sûre” qui rempli les poches de quelques promoteurs et financiers qui ont bien compris l’intérêt d’un tel financement … un pouillème fois des millions, ça fait plein de sous pour quelques uns. Renseignez-vous, c’est très bien ficelé, et vous êtes naïfs en pensant à la seule utilisation solidaire… …

Blabla

Le parc hydraulique est certes bien développé (10% environ). Il faut cependant continuer à développer ces nouvelle énergies et cela passe aussi par l’éolien, le solaire et la biomasse. Je confirme cependant ce que je dis, aucun impact prouver sur la santé des nouvelles énergies et notamment l’éolien. Quelle sont pour vous les problèmes de santé lié à l’éolien : Le bruit? Je vous invite pour cela à allé visiter un parc, de vous mettre à la première habitation et d’essayer d’entendre les machines. Les infrasons?? Des mesures ont été effectuées et des rapports SCIENTIFIQUE prouvent que les machines n’émettent pas suffisamment dans les infrasons pour causer des troubles sur la santé. Les ombres peut-être? Le problème des ombres est depuis longtemps réglé et les machine peuvent être paramétrées pour éviter ce problème. Le problème est largement étudié dans l’étude d’impact d’ailleurs. De quoi aller vous parler ensuite : des crises cardiaques des poules peut-être?? Rumeur Rural Vous aller me dire que cela ralentit la rotation de la terre!! Je vous trouve à cour d’argument edc10. L’éolien dérange car il a impact visuel important et donc un effet psychologique dérangeant et les gens, dans certains cas, se rendent malade de voir leur paysage modifié. On parle juste ici d’une adaptation culturelle et d’acceptations locales. Pour cela je vous invite à vous renseigner sur les projets participatifs En ce qui concerne les investisseurs qui s’en mettent plein les poches: Rien ne vous empêche edc10 de développer votre propre parc. Je vous assure que les risques encourues par les développeurs est important et mérite rémunération. Maintenant je vous invite a bien regarder les deux lien ci dessus ou l’on parle de projet avec des investissements locaux. Sachez aussi que le retour sur investissement s’obtient au bout d’une dizaine d’année. Donc si vous êtes prêt à le faire je vous y invite. Qu’est ce qui différencie un vrai écolo d’un faux? Sa position vis à vis de l’éolien?

edc10

Visitez un parc éolien: c’est Mickeyland pour les bobos … je parle de vivre (et dormir) constallement à côté. Je confirme: par ex à Aumelas dans l’Hérault: à 500m des moulins, le bruit est insupportable pour ceux qui connaissait le site auparavent. Ceux qui ne peuvent pas imaginer sont des bourrins ou sont mal informés (www.windturbinesyndrome.com , et bien d’autres études à venir). Heureusement, personne n’habite à proximité, et le site est très bien venté. A 3km, je vous l’accorde, c’est a priori sans problème. A part pour certains le paysage, mais personnellement ça ne me gêne pas, et de nombreux écolos sont de mon avis lorsqu’il faut penser les pour et contre.  En France, on veut en installer à 500m des gens: c’est honteux. (Ex législation aux E-U: 3km). On veut en installer dans les parcs naturels: c’est honteux. Un vrai écolod’un faux est une personne qui a étudié l’écologie en tant que science et pas comme pseudo-sience politisée par des lobbys.

edc10

– Je vous parle de forêts et vous me parlez de zones polare quasi-inhabitées ou d’ilôts …pourriez-vous m’indiquer un site montrant la photo d’une éolienne de 5MW dans une îles galapagos ? – c’est drôle, aucun habitant heureux d’être à 500m ne témoigne !! A part ceux qui vivent constamment enfermés (pays nordiques) avec du double vitrage toute l’année … alors d’accord avec vous. Mais pensez à bien définir le cadre de vos propos. donc d’accord avec vous pour dire que’à l’intérieur de maison, l’éolien n’a aucune conséquence pour leurs occupants. pour le reste, laissez s’exprimer les gens qui savent de quoi il parlent. – Lovelock parle en tant que scientifique. il n’y a pas de monde “rêvé”, mais un monde avec des lois qui le régissent. Ca s’appelle l’écologie et c’est de la science. Ca montre surtout que la dynamique bien plus lente que ce que l’homme est en train de lui infliger. Il n’y a pas que lui qui dit cela. Vous me parlez de zones désertes, et oui: l’absence de corridors verts en Europe est un véritable fléau écologique, et oui, l’homme va devoir faire quelques marches arrière pour limiter son empreinte. Quant aux mondes souterrains, ça n’est pas dans sa maison à la campagne qu’il a pu écrire cela. A moins que ce ne soit un scénario catastrophe qu’il veuille dénoncer lorsqu’on n’aura rien fait dans les temps.

Sicetaitsimple

Malgré la précaution de dire “je provoque”, vous ne m’avez absolument pas lu!”Pour Sicétaitsimple qui s’interroge sur le pourquoi les pays européens ont décidé de développer les énergies renouvelables : vous pouvez rappeler d’où vient l’uranium, le charbon, le gaz et le pétrole dans l’UE ?” Je n’ai absolument pas parlé des pays européens en général, je parlais de la France, relisez. Bon, à énergie positive en comptant pétrole et gaz, tout le monde appréciera…L’Arabie Saoudite est à energie super-positive! Quant à “Est-ce que vous avez seulement une raison rationnelle à donner pour justifier votre hypothèse que tout ces projets de modernisation du réseau vont brusquement être annulés ?”, où ai-je écrit ça? J’ai dit “ca va prendre un bout de temps”. Renforcement France -Espagne, 20 ans que le projet est à l’étude, peut-être une mise en service en 2014…Je n’y peux rien, mais il se trouve que les gens n’aiment pas voir des lignes haute tension…Et celles qui ont été construites l’ont été comme vous le faites remarquer en même temps que le programme nucléaire, mais c’était une autre époque, on ne demandait pas forcément beaucoup l’avis des gens concernés…

Dan1

Dans le registre des pays à énergie positive selon la définition de maître Chelya, je n’ai effectivement pas mieux à proposer que l’Arabie Saoudite. Donc merci à Sicetaitsimple.

Sicetaitsimple

You are welcome….La Russie serait bien aussi, au demeurant.

Inox

quel est le REM d’une éolienne? rem = radiation électro magnétique. A comparer à celle d’une ligne HT.

38
0
Laissez un commentairex