M. Rivasi : “Ne laissons pas tout pouvoir aux lobbies du nucléaire”

Les membres de la Commission environnement, santé et protection des consommateurs (ENVI) du Parlement européen ont voté le 4 juillet un rapport sur les "normes de base relatives à la protection sanitaire contre les dangers résultant de l’exposition aux rayonnements ionisants", ce qui inclut notamment la protection de la population en cas d’accident nucléaire.

"La Commission ENVI s’est prononcée aujourd’hui en faveur d’un changement de base juridique pour la radioprotection, c’est-à-dire sa sortie du traité Euratom en vigueur depuis 1960. Cet enjeu est primordial pour la démocratie et la santé publique, car cela permettrait aux parlementaires européens d’avoir la codécision sur ce sujet. Ne laissons pas tout pouvoir aux lobbies du nucléaire, pour qui la radioprotection passe après le développement de leur industrie! En tant que co-rapporteure du texte, je considère ce vote comme une première victoire pour les écologistes, reste à transformer l’essai lors du vote en plénière à la rentrée prochaine" a déclaré Michèle Rivasi, députée européenne Vice-Présidente du groupe des Verts / ALE et co-fondatrice de la CRIIRAD.

L’eurodéputé déplore cependant que des niveaux d’exposition bien trop élevés soient aujourd’hui considérés comme acceptables : "En clair, cela signifie que l’Union européenne se prépare à l’éventualité d’un accident nucléaire et anticipe les risques que devra supporter la population. Plus la réglementation fixe des références de doses élevées, moins les victimes pourront demander de dédommagement en cas d’accident.

La directive proposée par la Commission et le rapport de mon collègue du groupe PPE Thomas Ulmer fixent des doses de rayonnements ionisants acceptables qui risquent de nous enfermer dans l’ère de l’acceptation de l’accident. Au-delà de l’insécurité dans laquelle nous nous trouvons face au risque nucléaire, ce sera donc aux citoyens européens de payer la note! Les fonds prévus par les conventions de Paris et de Vienne ne suffisent pas à couvrir les frais d’une catastrophe, et les personnes touchées n’auront d’autre choix que de vivre en terrain contaminé, ne pouvant être relocalisées. La situation s’avèrera particulièrement injuste pour les citoyens des Etats qui, contrairement à leurs voisins, n’ont pas fait le choix de l’énergie nucléaire. A-t-on besoin de rappeler que les rayonnements ne connaissent pas les frontières ?

Pour conclure, j’invite les citoyens à exiger un réel débat démocratique sur la question du nucléaire, tant du point de vue de la politique énergétique qu’au vu des enjeux énormes pour la santé publique. Les accidents de Tchernobyl et de Fukushima ont détruit des vies et eu des conséquences irréversibles durables en contaminant de vastes zones, les rendant impropres pour l’occupation humaine et pour l’agriculture. Ces accidents ont occasionné des dépenses qui auraient été inutiles si un autre choix énergétique avait été fait. Un accident représente un coût incommensurable que l’industrie n’est pas prête à payer !"

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
dede29

La pollution du charbon et du fuel ne s’arrete pas aux frontières ,elle aussi ! Et pas seulement en cas d’accident mais quotidiennement ! il faudrait peut-etre s’en occuper . Votre silence sur ce sujet appartient-il à un lobby quelconque ? N’oubliez pas , il y a des gens qui en meurent chaque jour et non pas de façon hypothétique .

Pastilleverte

et ne laissons pas non plus tout pouvoir aux divers lobbies “enr”, solaire et éoline, qui sont en train de ruiner la France, en échange de quelques, hypothétiques” centièmes de degrés en moins dans nos températures

Bachoubouzouc

“L’eurodéputé déplore cependant que des niveaux d’exposition bien trop élevés soient aujourd’hui considérés comme acceptables : “En clair, cela signifie que l’Union européenne se prépare à l’éventualité d’un accident nucléaire et anticipe les risques que devra supporter la population. Plus la réglementation fixe des références de doses élevées, moins les victimes pourront demander de dédommagement en cas d’accident.” Comme par hasard, elle ne précise pas les chiffres des niveaux d’exposition dont elle parle. Histoire qu’on ne juge pas par nous même si elle ne fait pas une fois de plus un caca nerveux nucléaire sur quelque chose d’anodin.

Babase

Un caca nerveux comme en Corse ? Alimentons la polémique et le débat habituel :

Temb

Un truc en particulier avec Mme Rivasi? Pourquoi lui donner la parole tous les 2 ou 3 semaines? Elle n’a pas un tel poid politique pourtant, et bien d’autres avec plus de poids ont dit ce qu’elle a dit…

dgewai

Madame Rivasi s’est spécialisée dans la diffusion de la peur sur tout ce qui est plus ou moins radioactif. Elle en a fait son fonds de commerce politique, elle a été députée apparentée PS de la Drôme, puis présidente de Greenpeace et maintenant députée européenne d’Europe Ecologie. C’est elle qui a été suffisamment gonflée pour écrire dans la conclusion (page 305) du livre intitulé “Ce nucléaire qu’on vous cache” (en collaboration avec Hélène Crié, publié aux Editions Albin Michel) cette surprenante appréciation : “le gaz est une énergie virginale par excellence”. Ce n’est pas inutile de rappeler cette appréciation au moment où tous les scénarios énergétiques présentés par les grands mouvements antinucléaires s’en remettent au gaz. Et la prise en main des mouvements écologistes par le lobby gazier n’est pas une vue de l’esprit. En témoigne la création en Allemagne de la “Foundation for Nature Conservation German Baltic Sea”. Fondée par les autorités de Mecklenburg-Vorpommern, les associations WWF Deutschland, BUND (“Friends of the Earth”) and NABU (Union for Conservation of Nature and Biodiversity) ainsi que “Nord Stream” (le consortiom qui installe le gazoduc de Gazprom au fond de la Baltique). Nord Stream a versé 5 millions d’euros au capital de la fondation en y ajoutant 5 autres millions pour des programmes de recherche…….

O.rage

Cancer de la thyroïde : 95% Nodule thyroïdien bénin, et pronostic excellent pour les 5% restant. Voilà les faits quand on parle de cancers de la thyroïde, en plus que les risques augmentent avec l’âge, et l’enfermement chez soi, mais une prof de bio, vendeuse de radiamètres comme Rivasi doit le savoir, ça… Mais si votre but c’est d’augmenter le stress (donc hypertensions, crises cardiaques, troubles métaboliques etc…), les suicides, les discriminations, les overdoses d’iodes, tout ça par mauvaise information etc… on peut les mettre dans la colonne “victimes provoqués par les anti-nucléaires” aussi, et ils sont d’un autre ordre de grandeur que les victimes putatives du nuage de Tchernobyl nié par Noël Mamère (et non pas par le gouvernement).

Temb

Ou alors c’est juste pour que la dizaine d’anti-écolos les plus virulents du forum puissent garder la forme?

enerZ

Enerzine n’oblige personne à lire les articles de l’eurodéputée. Si vous avez remarques personnelles à faire, merci d’utiliser le formulaire de contact adéquat : La rédaction

Pas naif

Les plus grands lobbys de l’Histoire sont Eolien et PV car jamais aucun autre lobby n’a réussi auparavant à faire voter des lois (qui passeront à la postérité comme “lois scélérates”) orientant la production d’énergie vers des solutions 4 à 6 fois plus coûteuses, aléatoires pour un résukltat insignifiant en CO² dont les conséquences inéluctables commencent à être visibles: Pertes d’industries, coûts excessif aux ménages, soumission à Gasprom, etc. Du jamais vu ! Lobby nucléaire? Un Mythe et pourquoi? Parce qu’il n’y en avait pas besoin. Au départ du nuc dans es années 1950 et jusqu’en 2005 en gros, le nuc français a été une affaire gérée par les pouvoirs publics qui ne peuvent pas se lobbier eux-mêmes, c’est éclatant comme preuve !!! Et c’est toujours le cas aujourd’hui. Regardez leur lamentable communication infantile -ils ne savent pas même contrer les arguments ridicules des anti-nuc, alors que le moindre ingénieur les balaie en 5 minutes ! Le Lobby EnR erratique est aux abois mais fait du vent pour masquer l’amorce de la chute. Ils parlent de petites réalisations démarrant maintenant, décidées depuis 3ans mais pas un mot de la chute vertigineuse des investissements off-shore en mer Baltique, siège du boom éolien européen ! Le Capital et l’Industrie ont compris que les populations cesseront de payer les EnR assez rapidement, donc ils investissent ailleurs. Vraiment aux abois, tant mieux, ils ont assez accumulé l’argent volé légalement. Maintenant laissons la parole aux vraies EnR, celles économiques et stockables, biomasse, solaire thermique centralisé, etc

jpdebangui

dd29 : Oui, il y a un lobby des verts, mais il a des oeillères et ne regarde que ce qui lui plait au détriment de ce qui est souhaitable ou nécessaire en prévision du futur. Et ce lobby est d’autant plus dangereux qu’il s’inscrit en politique à tout niveau et veut communiquer une “pensée unique” la pensée “verte” basée sur des pseudo sciences et des observations tronquées. Je vois que beaucoup réagissent contre les idées de Mme RIVASI, et c’est heureux. Mais comment se fait-il qu’autant d'”ECOLO” aient été élus et soit dans les routes du pouvoir ? Il leur a bien fallu des électeurs… Ils en ont berné combien ?

jpdebangui

dd29 : Oui, il y a un lobby des verts, mais il a des oeillères et ne regarde que ce qui lui plait au détriment de ce qui est souhaitable ou nécessaire en prévision du futur. Et ce lobby est d’autant plus dangereux qu’il s’inscrit en politique à tout niveau et veut communiquer une “pensée unique” la pensée “verte” basée sur des pseudo sciences et des observations tronquées. Je vois que beaucoup réagissent contre les idées de Mme RIVASI, et c’est heureux. Mais comment se fait-il qu’autant d'”ECOLO” aient été élus et soit dans les routes du pouvoir ? Il leur a bien fallu des électeurs… Ils en ont berné combien ?

juanasol

On peut ergoter sur Michèle Rivasi et les méchants écolos, mais l’essentiel est là : la France est à la traîne des énergies renouvelables, trop à la merci du lobby nucléaire. Or l’énergie nucléaire n’a rien de moderne, c’est un héritage du XXème siècle qui croyait que tout “progrès” scientifique est bon à prendre, quel qu’en soit le prix ; elle n’a rien de sérieux non plus : impossibilité de gérer les accidents, les déchets, le démantèlement. Avec le MOX, le risque est encore plus important. Tous les problèmes gravissimes que l’industrie nucléaire engendre sont laissés de côté car ils ne trouvent pas de solution. L’accident de Tchernobyl est toujours en cours ; le nouveau sarcophage qui a coûté une grosse fortune est prévu pour durer seulement 100 ans… A Fukushima et sur une partie du Japon, la radioactivité est telle que les problèmes de santé des habitants commencent à devenir critiques et sont cachés par le gouvernement ; les ouvriers sur place font ce qu’ils peuvent mais ne peuvent rien contre la poursuite irrémédiable de la pollution radioactive. La centrale de Brennilis, en France, est “en cours de démantèlement” depuis des années… Arrêtons de faire l’autruche et passons au plus vite aux énergies renouvelables. Arrêtons de financer le nucléaire, agissons pour une vraie transition énergétique. Arrêtons de polluer, évitons le prochain accident, statistiquement en France ! L’égoïsme envers nos propres enfants et la courte-vue ont des limites !

Temb

Je pense que tous vos amis sur cet article vous laissent la primeur pour clasher notre ami juansol qui a eu le malheur de venir écrire une pensée différente de la pensée unique qui sévit sur ces sujets ici 🙂

Pas drole !
Homer

Il ne s’agit pas de « clasher » quelqu’un qui a une pensée différente de la pensée unique mais quelqu’un qui ment de façon délibéré sur des faits : « impossibilité de gérer les accidents, les déchets, le démantèlement » Faux, de très nombreuses mesures sont mises en places pour soit éviter et/ou limiter l’impacte des accident sur les REP en France( de plus il n’y a eu aucun accident avec rejet massif de la radioactivité sur un REP de toute l’histoire du nucléaire). Un projet de stockage des déchets est actuellement à l’étude mais des opposants bloquent le débat rendent ainsi impossible toute avancer. Plusieurs réacteurs ont déjà été démantelés en France. « Avec le MOX, le risque est encore plus important » Mais encore ? Quel risque est augmenté avec le MOX ? Savez-vous de quoi vous parler ? « A Fukushima et sur une partie du Japon, la radioactivité est telle que les problèmes de santé des habitants commencent à devenir critiques et sont cachés par le gouvernement » De quel niveau de radioactivité parlez-vous ? Et si il est caché par le gouvernement comment etes vous au courant ? La centrale de Brennilis, en France, est “en cours de démantèlement” depuis des années » Si le démantèlement de Brennilis est aussi long c’est parce que des écolo bloque de façon administrative chaque étape du projet. Ils le font de façon délibérée pour « montrer » que le démantèlement, preuve de mauvaise fois. « agissons pour une vraie transition énergétique » Je suis bien d’accord avec vous, une VRAI transition énergétique. Le PV et l’éolien n’en font pas partie. Sujet sur lequel nous avons déjà débattue ici

L'absurde

Vas te manger un donnuts avec une boisson à la science infuse plutot que de venir raconter tes conneries sur un forum “Le Pv et l’éolien n’en font pas partie !” On va te faire un mix 100 % nuke pour te faire réver .

@homer

Tu veux prouver quoi Homer Simpson en te placant dans la posture de celui qui détient la vérité ?

Homer

Par où commencer …. Déjà nous ne nous connaissons pas donc une preuve de respect est le vouvoiement. Ensuite je ne cherche rien à prouver mais simplement à faire réagir certain et éviter que d’autre puissent dire des mensonges délibérément sans que personne ne réagissent.

Leader

Tout en affrimant tes mensonges tu viens chercher les mensonges des autres ? “quelqu’un qui ment de façon délibéré sur des faits : « impossibilité de gérer les accidents, les déchets, le démantèlement”

Leader

L’observation des faits nous invite (a minima! ;)) à conserver un esprit critique. Ta source de vulgarisation est intéréssante

Homer

je ne suis pas sur de bien vous comprendre. A quel endroit suis je sensé avoir menti?

Sicetaitsimple

comme beaucoup “transition énergétique ” et “sortie du nucléaire”. C’est votre droit le plus strict de faire consciemment ou inconsciemment cette confusion, mais elle est malheureusement un peu réductrice. Nos voisins et amis allemands, dans ce que je pense être un moment d’égarement, ont décidé de fermer leur nucléaire existant d’ici 2022. Résultat ils vont d’ici là courir après les 100TWh environ qui vont s’évaporer en tentant de remplacer par de l’éolien et du PV. Il n’y arriveront pas (enfin pas complètement), ce qui fait qu’en 2022 ils auront une production d’électricité d’origine fossile plus importante qu’en 2012. Au lieu de ça ils auraient pû faire le même effort financier dans l’efficacité energétique ciblée ( en la matière, il faut également éviter l’intégrisme, il faut mettre l’argent là où il “rapporte” le plus sans forcément viser l’excellence), c’eut été certainement plus efficace notamment si on prend en compte d’autres critères comme les émissions de CO2. En France à l’évidence, ce n’est pas en faisant du PV qu’on met l’argent public ( ou celui des consommateurs) au bon endroit. Ce qui n’empèche absolument pas celui ( le partculier ou l’entreprise) qui en a envie et les moyens de faire son installation PV en autoconsommation (“grid parity”) sans rien demander à personne.

Patrick25

En effet, comme le rappel un commentaire, le but c’est avant tout de ne laisser la main mise à aucun lobby quelqu’il soit ! Cet été lisez le livre interdit “Têtes à Flaques ” en ligne sur :

Dan1

“La situation s’avèrera particulièrement injuste pour les citoyens des Etats qui, contrairement à leurs voisins, n’ont pas fait le choix de l’énergie nucléaire. A-t-on besoin de rappeler que les rayonnements ne connaissent pas les frontières ?” Ben, de toute façon y-a plus vraiment de frontières depuis Schengen. C’est toujours amusant de voir des européistes appeler à leur secours la notion de frontière qui n’existe pas plus pour les panaches nucléaires que pour les autres types de pollution. Personnellement je n’ai pas fait le choix des centrales à lignite qui rejettent en toute impunité leur polluants dans l’atmosphère. Est-ce que c’est injuste pour moi ?

Nicias

Avis du Comité économique et social européen sur la «Proposition de directive du Conseil fixant les normes de base relatives à la protection sanitaire contre les dangers résultant de l’exposition aux rayonnements ionisants» COM(2011) 593 final — 2011/025 2.1 Les rayonnements ionisants sont omniprésents dans l’environnement. Tous les habitants de la planète sont exposés à des radiations naturelles, qui proviennent d’éléments naturellement radioactifs présents dans les roches, les sols, les aliments et l’air. Les types de roches varient, et par conséquent, le niveau de radiation et de substances radioactives (radon) émanant du sol aussi; l’exposition dépend donc de l’endroit où l’on se trouve. La radiation cosmique joue également un rôle. Les rayons cosmiques étant plus intenses à des altitudes et des latitudes élevées, le personnel aérien navigant et les voyageurs réguliers des compagnies aériennes sont plus exposés. Tout le monde est aussi exposé à des sources radioactives anthropiques. La plus importante de ces sources artificielles est l’exposition médicale aux radiations ionisantes. Les travailleurs peuvent aussi être exposés aux rayonnements par certaines pratiques industrielles, comme la radiographie de soudure; de manière générale, la population peut être exposée aux fuites de centrales nucléaires et des traces de radioactivité subsistent dans l’environnement en raison des essais d’armes nucléaires et de l’utilisation militaire de projectiles à uranium appauvri. 2.5 En résumé, les citoyens européens bénéficieront de cette nouvelle directive qui leur offre une meilleure protection sanitaire contre les rayonnements ionisants, notamment grâce aux mesures suivantes: – campagnes plus efficaces, assorties de mesures de soutien, sur l’exposition au radon à l’intérieur des bâtiments; – meilleure protection des travailleurs actifs dans des secteurs qui traitent des matières radioactives naturelles; – meilleure protection dans le cadre des applications médicales des rayonnements ionisants et contrôle du nombre d’expositions; – meilleure protection et mobilité accrue des travailleurs spécialisés itinérants de l’industrie nucléaire. Le gros du risque, c’est visiblement le radon, pas le nucléaire civil. La limite sera tujours de 20mS/an pour les travailleurs. Les autres pouraont toujours faire du tourisme sur le plateau du Kerala. J’ai un ami qui en revient, il se porte bien. La proposition de DIRECTIVE DU CONSEIL pour les fans.

Nicias

Comme Euratom s’occupe déjà du risque nucléaire civil, l’objectif de la présente directive est essentiellement de s’occuper du reste, c’est à dire la radioactivité naturelle. (Euratom est transposé tel quel et pas sur que juridiquement il soit possible de faire autrement). L’abaissement “des niveaux d’exposition bien trop élevés” rendrait probablement inhabitable la Bretagne ou la Corse, zones bien pourvue en granite à défaut de centrales nucléaires. Malgré les gesticulations de Mme Rivasi pour dénaturer le projet, la vrai nouveauté c’est que l’Europe va donc aussi se préoccuper du danger du charbon et bien sur des EnR. La directive comprend en annexe les activités qui seront désormais surveillées: La liste des pratiques industrielles qui font appel à des matières radioactives naturelles, y compris les processus secondaires pertinents, à prendre en considération aux fins de l’article 24 est la suivante: (1) extraction de terres rares à partir de monazite; (2) production de composés du thorium et fabrication de produits contenant du thorium; (3) traitement de minerai de niobium/tantale; (4) production pétrolière et gazière; (5) production d’énergie géothermique; (6) production de pigments TiO2; (7) production de phosphore thermique; (8) industrie du zircon et du zirconium; (9) production d’engrais phosphatés; (10) production de ciment, maintenance de fours à clinker; (11) centrales thermiques au charbon, maintenance de chaudières; (12) production d’acide phosphorique; (13) production de fer primaire; (14) activités de fonderie d’étain/plomb/cuivre; (15) installations de filtration des eaux souterraines; (16) extraction de minerais autres que l’uranium.

27
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime