Malaunay (76), un Territoire à énergie positive

La commune de Malaunay fait partie des lauréats des Territoires à énergie positive pour la croissance verte. Concrètement, la collectivité reçoit des aides financières pour mettre en œuvre des actions en faveur de la transition énergétique : rénovation des bâtiments, transport propre, développement des énergies renouvelables.

"Malaunay fait figure de petit Poucet aux côtés des autres lauréats avec ses 6000 habitants. Mais grâce à la signature de la convention, nous allons pouvoir financer 10 actions. Nous allons rénover un groupe scolaire en y installant des panneaux photovoltaïques afin de couvrir 75% des besoins s énergétiques de l’école, et remplacer l’éclairage dans les salles de classe par des ampoules LED. Nous comptons aussi accompagner les commerçants afin d’aboutir à la suppression des sacs plastique." a déclaré Guillaume Coutey, maire de Malaunay.

Malaunay, autrefois ville industrielle, est à la fois rurale et urbaine. La commune tient à être exemplaire en matière de transition énergétique et a engagé depuis presque 10 ans une politique énergie climat opérationnelle et stratégique, appuyée par Cit’Ergie. Elle souhaite approfondir sa politique en visant l’autonomie énergétique à l’horizon 2050 et renforcer la résilience du territoire et de ses habitants. L’enjeu est aussi de montrer qu’une petite commune peut fédérer, mobiliser, innover et faire modèle pour ceux qui doutent de leur capacité à agir.

Malaunay a été la première commune de Seine-Maritime reconnue Cap Cit’ergie en juin 2013. La rénovation en 2014 du gymnase Nicolas Batum, seul gymnase de la commune, lauréat de l’appel à projets Prebat lancé par l’Ademe, constitue un exemple de réhabilitation responsable du fait de sa sobriété énergétique. L’équipement consomme 62 % d’énergie en moins suite à sa réhabilitation.

La mise en œuvre d’un partenariat étroit avec les bailleurs sociaux a permis la construction de 40 logements à énergie positive avec Logéal et ERDF.

Dans le cadre du partenariat avec ERDF, les locataires participeront aux phases de test du futur espace numérique de mise à disposition des données de consommation Linky, contribuant au développement des réseaux intelligents. 30 logements à énergie positive, 200 % ENR, seront construits par Habitat 76.

La construction d’une chaufferie biomasse permettra d’alimenter en chaleur renouvelable un groupe scolaire, un espace socio-culturel et la piscine municipale. Elle permettra d’ici 2017 d’éviter 322 teqCO2/an et contribuera à l’autonomie énergétique de la ville.

Les actions à venir

• Rénovation thermique et fonctionnelle du groupe scolaire Miannay, installation de panneaux solaires photovoltaiues pour autoconsommation et basculement de l’éclairage en LED
• Étude de potentiel pour l’installation de panneaux solaires sur l’ensemble des toitures publiques et installation de panneaux sur le toit de l’église pour autoconsommation
• Acquisition d’une caméra thermique et formation du personnel pour mise en place d’un service d’accompagnement à la maîtrise de l’énergie et d’intervention contre la précarité énergétique
• Création d’un club des entreprises et artisans engagés dans la transition énergétique et la croissance verte
• Équipements pour éliminer l’utilisation de phytosanitaires et permettre une gestion raisonnée des espaces verts
• Plantation d’arbres, arbustes ou plantes aquatiques purificatrices d’eau
• Achat de véhicules électriques et de véhicules GNV pour la collectivité
• Fournitures de sacs imprimés ou de paniers aux commerçants pour substitution des sacs plastique

Des ambitions affichées

L’objectif du territoire est de couvrir 20 % de la demande électrique du territoire grâce aux énergies renouvelables à l’horizon 2020, ainsi que de réduire de 20 % de la consommation électrique pour le patrimoine de la commune d’ici 2017.

 

>>> Consulter la convention Territoire à énergie positive de Malaunay (ici) .pdf

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

des subventions bien utilisées… Ne manque plus que l’interdiction de TOUS les contenants en “plastique”, et leur remplacement par des contenants, soit en papier recyclé et/ou labellisé, soit en verre, recyclé . Avec un peu de chance, ça va créer des emplois (“verts” ?) de (pa trop) petites mains aidant à transporter les courses des personnes en état de faiblesse musculaire, lire 3° âge, femmes enceintes, handicapés provisoires ou définitifs, petis zenfants etc, d’autant plus que le panier va être lourd, et que la voiture n’est pas une option pour faire les courses, tout le monde n’ayant pas les moyens de s’acheter un véhicule électrique, même subventionné par nos impôts. On appréciera le titre “énergie positive”, et le corps du texte “visant l’autonomie énegétique à l’horizon 2050” L’on félicitera ltoutes les malaunayennes/siennes/soises ? et les malauneysiens/yens/sois ? pour leur conscience écologique, positive, raisonnable et durable (en espérant ne pas en avoir oublié)

trimtab

“…….installation de panneaux solaires photovoltaiues pour autoconsommation et basculement de l’éclairage en LED • Étude de potentiel pour l’installation de panneaux solaires sur l’ensemble des toitures publiques et installation de panneaux sur le toit de l’église pour autoconsommation……” Qui aurait cru il y a quelques années qu’on parlera autant de projets PV avec autoconsommation…et sur toute les toitures de batiments publiques..thinking big…thinking ‘toitures orphelines du soleil’…..thinking trimtab 😕 Mais pour les églises….j’y étais déjà..!: Si dieu s’y mettre à copiner avec Râ…! trimtab

Pastilleverte

comme disait je ne sais plus quel “doux guerrier” : “Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens” Et Dieu, dans sa grande sagesse a fait en sorte que la toiture des églises exposée au sud, représente un max de surface, le choeur étant, en principe, orienté vers l’est. De plus, beaucoup de toitures d’églises sont en pente d’environ 45°, ce qui convient parfaitement sous nos latitudes. Donc PV sur églises = autoconsommation pour lancer les carillons, lesquels, ayant des mouvements de va et vient pourront être reliés à d’ingénieux systèmes permettant de récupérer suffisamment d’énergie pour recharger le portable de M le curé, voire de quelques fidèles. On suggérera aussi de relier les corps des fidèles musulmans à des systèmes d’engrenages et de poulies , suite aux nombreauses prosternations requises par les 5 prières quotidiennes. Et que vont faire les athées et les incroyants pour participer à la transition écolo énergétique, verte, durable, soutenable et d’avenir ???

Bof

Autoconsommation sur une école et une église, une idée saugrenue… 1) l’église a peu de consommation et de plus rarement occupée entre Midi et 16h (rarement occupée tout court). Reste à installer un ballon d’eau chaude électrique et une douche à M Le curé… 2) Idem pour les écoles : vous avez déjà vu une école ouverte en pleine été ? Entre subvention et gaspillage d’argent public, il n’y a qu’un pas : souvent franchi. C’est bien de continuer les études…

trimtab

Si pour les eglises vous avez un peu raison sur la capacité d’autoconsommation avec du PV….mais comme le fait remarquer Pastillevert….l’orientation d’au moins un coté de la toiture est toujours IDEALE pour le solaire et donc pourquopi pas produire du jus en plus de prodiguer la bonne parole..? Et quelques ‘revenus’ de vente du ‘surplus’ au réseau aidera à financer l’entretien de ces ‘monuments’ et/ou une modeste contribution au ‘denier du ciulte’. Pour les écoles par contre…… “vous avez déjà vu une école ouverte en pleine été ?’ Encore des ‘conneries’ qui veulent réduire l’énergie solaire au mois de Juillet-Aout….et le reste de l’année..? Le soleil il est couché, l’école elle est fermé……? L’installation PV de mon voisin produit QUE 20% de sa production total entre Juillet et Aout…! Et NB: Dans mon pays d’origine, la Grande Bretagne, certains ‘créneaux’ libres de disponibiltés de batiments ‘publics’, tels que les écoles et les églises sont souvent mises à profits pour d’autres usages, tels que des réunions, club et associations locaux, activités culturelles etc, voir pour les églises, des ‘coffee mornings’ et d’autres moments de ‘convivialités’ de voisinage…! C”est aussi le cas parfois pour les écoles en France, ou des centres aerés et d’autres ‘club de jeunes’ y retrouve réfuge pendant les périodes de ‘non activité primaire’. Alors il faut arrêter de faire ces ‘raccourcis’ trop faciles sur les limitations de l’auto consommation du jus PV, selon la nature du batiment ou il est installé…et surtout arrêter dd dires des ‘conneries’ telles que le soleil ne brille qu’en Juillet et Aout…! Pour info….même mon chauffe eau solaire thermique……’produit’ pendant une heure ou deux en mileiu de journée en plein hiver, quand le soleil et de la partie…! trimtab

Bof

A TRIMTAB LE MARIN D’EAU DOUCE… L’autoconsommation est là pour ne pas entrer dans le système de revente… La mise en place de panneau sur une église ou une école n’est donc pas idéale… Je crois que l’on est d’accord la dessus… A moins de faire une installation super modeste, il risque d’y avoir du gratuit pour EDF dans leur système et ce n’est pas la vocation… On est d’accord…? Pourquoi une installation publique ne devrait-elle jamais avoir en ligne de mire une certaine rentabilité…? Au fait le génie, j’ai jamais parlé de solaire thermique… Pour utiliser en autoconsommation une production photovoltaique, le dernier ressort est le chauffe eau électrique. Ton eau chaude l’hiver, fais gaffe à pas te bruler

trimtab

So one thing at a time..! 1:”…..L’autoconsommation est là pour ne pas entrer dans le système de revente…” Mais SI..! Les options de contrats pour du PV ‘domestique’ sont (et ont toujours été..comme le rappel souvent Dan1 et bien d’autres!) un choix entre VENTE TOTALITE (et une rente un peu éhonté..au frais de la princesse…!?) et Auto consommation + vente de SURPLUS (un peu plus ‘pragmatique’ le ‘cul entre deux chaises’ et moins ‘par ici la bonne soupe’…!). 2: “La mise en place de panneau sur une église ou une école n’est donc pas idéale…” Mais si, car se sont justement des batiments ‘publics’ et donc porteurs d’un rôle ‘d’exemple’ de ce qui peuvent faire des ‘collectivités’ pour leurs usagers..! Et si eux font, les autres suiveront peut être…? 3: Au fait le génie, j’ai jamais parlé de solaire thermique… Pour utiliser en autoconsommation une production photovoltaique, le dernier ressort est le chauffe eau électrique.. Ca ce n’est pas si évident, et souvent évoqué dans les débats ici, car pour ceux qui n’ont pas de chauffe eau solaire thermique, le ‘stockage’ par l’eau chaude de leur surplus de production PV estivale n’est pas un ‘non-sens’ absolu, plutôt que de balancer sur le réseau des kWh qu’il a pas besoin…….! Et quelques euros de moins sur la facture EDF…? 4: Et si j’ai évoqué le thermique, c’est parce que j’ai que ça pour le moment alors je donne mon propre exemple pour demontrer que le solaire ne se résume pas à quelques mois par an…..mais j’ai aussi illustré ce point de vu avec des chiffre de prod PV de mon voisin….! 5: Pour ‘Marin d’eau douce’……….après 25 ans de service (je suis retraité depuis quelques mois) sur les quais…et dans les embruns…..pour les ferries transmanche…….! Je trouve ça un peu ‘salé’ comme addition…! 6: “…..Ton eau chaude l’hiver, fais gaffe à pas te bruler……” Même si c’est que quelques heures ici et là pendant l’hiver….quand le tarif TEMPO JOUR ROUGE est à 50cts/kWh……..au moins je brule quelques euros en moins sur l’autel au gloire des dieux d’EDF……! Tiens…on revient aux églises……la messe est dite…? Have a good weekend…! trimtab

Sicetaitsimple

Comme nous sommes au moins partiellement dans le religieux, Dieu reconnaitra les siens et saura faire le tri entre le bon grain et l’ivraie.. Pour reconnaitre un “bon” schéma d’autoconsommation d’un “mauvaix”, il n’y a qu’une solution: vente des surplus uniquement et rémunération de ces surplus au prix de marché ou plutôt car il faut faire simple à un prix représentatif des prix de marché moyens.

Sicetaitsimple

Thermique vs PV Ah, sous nos latitudes et pour un particulier (pas de foisonnement des consommations comme sur du collectif et donc pour en particulier des risques de non-production, WE, vacances,…) , très franchement je me pose des questions…..et je pense que vous connaissez ma réponse, bien entendu dans un schéma PV essentiellement auto-consommant, pas un schéma “financier”. Et bien entendu aux prix du PV d’aujourd’hui, pas de ceux de l’époque où vous avez installé votre chauffe-eau. Bonsoir à “Simone”.

9
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime